Un deuxième code découvert dans l'ADN humain

Un deuxième code découvert dans l'ADN humain

L’ADN est une molécule très longue, composée d’une succession de nucléotides accrochés les uns aux autres par des liaisons phosphodiester. C’est le support de l’information génétique. Son code, connu depuis plus de 50 ans, en cacherait un autre. © Spooky Pooka, Wellcome Images, cc by nc nd 2.0

" La molécule d’ADN est loin d’être un livre ouvert. Alors que l’on croyait avoir éclairci les secrets du code génétique il y a plus de 50 ans, une équipe états-unienne vient d’identifier un autre code, caché sous le premier, qui aurait un rôle dans le contrôle des gènes. Cette découverte pourrait aider les chercheurs à mieux évaluer les conséquences des mutations et à mieux comprendre certaines maladies. "

Un code peut en cacher un autre…

" Dans le cadre du projet Encode (Encyclopedia of DNA elements), qui vise à répertorier l’ensemble des séquences d’ADN du génome humain, des chercheurs de l’université de Washington (États-Unis) ont fait une découverte surprenante. Ils ont montré que le code génétique tel qu’on le connaissait jusqu’ici en cachait un autre, destiné quant à lui à la régulation de l’expression des gènes. Cette découverte est publiée dans la revue Science.

Le génome contient des séquences codantes et des séquences qui permettent aux facteurs de régulation de se fixer sur l’ADN pour contrôler l’expression des gènes. Grâce à des techniques de biologie moléculaire, les chercheurs ont analysé la répartition de ces deux types de séquences. Ils ont montré que 15 % des codons du génome humain avaient une double fonction : d’un côté ils participent à la fabrication des protéines, de l’autre ils donnent des instructions aux cellules pour moduler l’expression des différents gènes. Pour cette raison, les scientifiques les ont appelés « duons ».

« Le code génétique peut simultanément écrire deux sortes d'informations, explique John Stamatoyannopoulos, le directeur de l’étude. Il est donc possible que certaines mutations que l’on croyait uniquement liées à la séquence protéique, perturbent aussi le contrôle de l’expression des gènes. » Selon les auteurs, cette découverte pourrait permettre de mieux comprendre le développement de certaines maladies. "

extraits de : http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/biologie-second-code-cache-adn-50992/#xtor=RSS-8

Autres liens en rapport : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/prehistoire-antiquite/des-segments-d-adn-humain-ont-mute-plus-vite-que-d-autres.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/retour-sur-de-l-adn-extra-terrestre-dans-l-humain.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/les-geneticiens-sortent-l-adn-de-la-poubelle.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/l-adn-sera-t-il-le-support-de-stockage-ultime-de-l-humanite.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/adn-extra-terrestre-sur-terre-et-dans-l-homme.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/bresil-prehistoire-migrations-adn-ovnis.html

Yves Herbo-SFH-12-2013

Yves Herbo sur Google+

alien échange mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau