Surprises de l'ADN : les Irlandais ont une origine commune aux Basques !

Surprises de l'ADN : les Irlandais ont une origine commune aux Basques !

Le gène des cheveux rouges est le plus courant dans le sang irlandais.
Le sang dans les veines irlandaises est celtique, non ? Eh bien, pas exactement. Bien que l'histoire que de nombreux Irlandais ont appris à l'école présente l'histoire de l'Irlande comme provenant d'une race celtique, la vérité est beaucoup plus complexe, et beaucoup plus intéressante que ça ...

Les recherches menées dans l'ADN des hommes irlandais a montré que les anciens tentatives anthropologiques pour définir l'«irlandais» ont été désavouées. Dans les années 1950, les chercheurs étaient occupés à recueillir des données chez les personnes irlandaises, telles que la couleur des cheveux et leur hauteur, afin de les classer comme une «race» et les définir comme différent de la Britannique. En fait, les peuples britanniques et irlandais sont étroitement liés dans leur ascendance.

La recherche sur l'ADN et l'ascendance irlandaise a révélé des liens étroits avec l'Ecosse, remontant à avant la création de l'Ulster du début des années 1600. Mais les parents les plus proches de l'Irlande en matière d'ADN sont en fait tout à fait d'ailleurs !

Medieval map of Ireland, showing Irish tribes. Irish origin myths confirmed by modern scientific evidence

Le Sang irlandais : les origines de l'ADN

Les premiers colons sont arrivés en Irlande il y a environ 10.000 ans, à l'époque l'âge de pierre. Il y a encore des restes de leur présence dispersés à travers l'île. Mountsandel à Coleraine, dans le Nord de l'Irlande, est le plus ancien site connu implanté en Irlande (à ce jour) - des restes de huttes tissées, des outils de pierre et des aliments tels que des baies et noisettes ont été découverts sur le site en 1972. (YH : -11.000 ans en fait, dans le comté de Waterford).

Mais d'où les premiers irlandais venaient-ils ? Pendant longtemps, le mythe de l'histoire irlandaise a été que les Irlandais étaient les Celtes. Beaucoup de gens se réfèrent toujours à irlandais, écossais et gallois en tant que culture celtique - et la supposition a été qu'ils étaient Celtes, qui ont émigré d'Europe centrale autour de 500 avant JC. Keltoi était le nom donné par les Anciens Grecs à un peuple «barbare» ( à leurs yeux ), qui vivait au nord d'eux, en Europe centrale. Alors que l'art primaire irlandais montre certaines similitudes avec le style d'art de l'Europe centrale des Keltoi, les historiens ont également reconnu beaucoup de différences significatives entre les deux cultures.

Les dernières recherches en ADN irlandaise ont confirmé que les premiers habitants de l'Irlande ne sont pas été directement descendus des Keltoi de l'Europe centrale. En fait, les plus proches parents génétiques de l'Irlande en Europe se trouvent dans le nord de l'Espagne dans la région connue comme le Pays Basque. Ces mêmes ancêtres sont partagés dans une certaine mesure avec les gens de la Grande-Bretagne - en particulier les écossais.

Des tests d'ADN à travers le chromosome Y mâle a montré que les hommes irlandais ont l'incidence la plus élevée du gène haplogroupe 1 en Europe. Alors que d'autres parties de l'Europe ont intégré les vagues continues des nouveaux colons en provenance d'Asie, la position géographique éloignée de l'Irlande a fait que le patrimoine génétique irlandais a été moins susceptible de changer. Les mêmes gènes ont été transmis des parents aux enfants pendant des milliers d'années.

Cela se reflète dans les études génétiques qui ont comparé l'analyse de l'ADN avec les noms de famille irlandais. Beaucoup de noms en irlandais sont des noms de famille en gaélique, ce qui suggère que le titulaire du nom de famille est un descendant de personnes qui vivaient en Irlande bien avant les conquêtes anglaises du Moyen Age. Les hommes avec des noms gaéliques, ont montré les incidences les plus élevées du gène de l'haplogroupe 1 ( ou Rb1 ). Cela signifie que ceux dont les ancêtres irlandais datent d'avant la conquête anglaise de l'île, sont les descendants directs des premiers colons de l'âge de pierre qui ont migré de l'Espagne.

The Kingdom of Dalriada c 500 AD is marked in green. Pictish areas marked yellow. Irish and British DNA : a comparison

Les Mythes d'origine irlandaise confirmés par des preuves scientifiques modernes

L'un des plus anciens textes composés en Irlande est le Leabhar Gabhla, le Livre des Invasions. Il raconte une histoire semi- mythique d'invasion de gens qui se sont installés en Irlande plus tôt. Il dit que les premiers colons à arriver en Irlande étaient une petite race foncée appelée Fir Bolg (vers -11.000 ans donc ?), suivie d'une super-race magique appelé les Tuatha de Danann (le peuple de la déesse Dana).

YH : archéologiquement, on note une deuxième vague d'immigration en Irlande à la période mésolithique, vers - 6.600 ans avant JC : s'agit-il des Tuatha de Danann ? il semble qu’il s’agisse de peuples venus d’Europe du nord, passés par l’Écosse...

La 3ième vague archéologiquement prouvée arrive vers - 2.000 avant JC, construit des mégalithes et apporte l'âge de bronze : pareil, s'agit-il des Tuatha de Danann ? ou des Celtes espagnols ? ou autres ? C’est de cette époque que date l’exploitation de mines de cuivre dans les régions de Cork et Kerry et d’or dans le Wicklow.

Le plus intéressant, le livre dit que le groupe qui est alors venu en Irlande (la troisième vague donc) et s'est imposé entièrement comme dirigeant de l'île a été les Milésiens - les fils de Mil, le soldat de l'Espagne. La recherche de l'ADN moderne a même confirmé que les Irlandais sont des parents génétiques proches de la population du nord de l'Espagne.

" Archéologiquement parlant, c’est vers -500 avant JC que les Celtes font leur apparition en Irlande, leur civilisation sur l’île va durer près de mille ans. Leur arrivée s’est faite par deux routes différentes, par l’actuelle Grande Bretagne et par l’Espagne. La mythologie celtique a d’ailleurs conservé le souvenir de cette origine espagnole puisque, selon le Lebor Gabála Érenn (Livre des Conquêtes d’Irlande), les Milesiens (c’est-à-dire les Gaèls) sont dits fils de Míl Espáine. Avant l’introduction de la civilisation de La Tène (second Âge du Fer), l’histoire d’Erin est largement mythique. "

Bien qu'il puisse sembler étrange que l'Irlande soit peuplée par l'Espagne plutôt que par la Grande-Bretagne ou la France, il convient de rappeler que dans les temps anciens, la mer était l'un des moyens les plus rapides et les plus faciles pour voyager. Lorsque la terre était couverte de forêts épaisses, les villages côtiers étaient courants et les gens se déplaçaient le long de la côte de l'Europe en toute liberté.

Je vis en Irlande du Nord et dans ce petit pays, les différences entre les Irlandais et les Britanniques semblent encore très importantes. Le Sang a été versé sur la question de l'identité nationale.

Cependant, la recherche récente, à la fois sur l'ADN britannique et irlandaise, suggère que les gens sur les deux îles ont beaucoup en commun génétiquement. Les Hommes dans les deux îles ont une forte prédominance du gène de l'haplogroupe 1, ce qui signifie que la plupart d'entre nous dans les îles britanniques sont les descendants des mêmes colons espagnols de l'âge de pierre.

La principale différence est le degré des migrations ultérieures des personnes vers les îles qui ont affectées l'ADN de la population. Des parties de l'Irlande (notamment la côte ouest) ont été gardées presque intactes d'une influence génétique extérieure depuis l'époque des chasseurs-cueilleurs. Les Hommes là-bas, avec les noms de famille irlandais traditionnels, ont la plus forte incidence du gène haplogroupe 1 , plus de 99%.

Dans le même temps à Londres, par exemple, c'était une ville mutli-ethnique pendant des centaines d'années. Par ailleurs, l'Angleterre a vu plus d'arrivées de nouvelles personnes de l'Europe - les Anglo-Saxons et Normands - que l'Irlande. Par conséquent, tandis que les premiers ancêtres anglais étaient très similaires dans l'ADN et dans la culture aux tribus de l'Irlande, les arrivées tardives en Angleterre ont créé plus de diversité entre les deux groupes.

Les Peuples irlandais et écossais partagent un ADN très similaire. Les similitudes évidentes de la culture, la peau pâle, la tendance aux cheveux rouge, ont toujours été prescrits aux deux peuples comme partageant une ascendance celtique commune. En fait, il semble maintenant beaucoup plus probable que les résultats de cette similarité provienne de la circulation des personnes du nord de l'Irlande en Ecosse dans les années 400 à 800 après JC. A cette époque, le royaume de Dalriada, basé près de Ballymoney dans le comté d'Antrim s'est étendu loin sur l'Ecosse. Les envahisseurs irlandais ont apporté la langue et la culture gaélique, et ils ont également apporté leurs gènes.

Caractéristiques irlandaises et l'ADN

Le gène MC1R a été identifié par les chercheurs comme le gène responsable des cheveux rouge, ainsi que de la peau claire d'accompagnement et la tendance à des taches de rousseur. Selon une étude récente, les gènes des cheveux rouges sont apparus chez des êtres humains il y a environ 40.000 à 50.000 ans.

Ces gènes ont ensuite été amenés dans les îles britanniques par les colons, hommes et femmes qui étaient relativement grands, avec peu de graisse corporelle, athlétiques, au teint clair et qui aurait eu les cheveux rouges. Donc tous les roux peuvent bien être les descendants des premiers ancêtres des irlandais et britanniques.

Une parodie ( et très drôle ) d'exploration sur les caractéristiques du sang de tous les hommes irlandais peut être lue sur ce lien : www.irishtimes.com / journal / week-end. Les Gènes identifiés comprennent le IMG ou le Gène Mère irlandais et le GK ( MF ) S Gene Kelly-Michael-Flately - syndrome qui explique l'incapacité de l'homme irlandais à bouger ses hanches tout en dansant !

Marie McKeown pour http://www.sott.net/article/263587-DNA-shows-Irish-people-have-more-complex-origins-than-previously-thought

Yves Herbo : Bon, on a déterminé qu'une grosse base de l'ADN irlandaise avait une même origine que celle existant au pays basque... mais on ignore d'où vient l'ADN des Basques, justement très atypique par rapport aux Espagnols et Français ! Et si, beaucoup plus simplement, un peuple X (de marins à priori) avait envahi à la fois le pays Basque, la Bretagne(où beaucoup de roux se rencontrent aussi) ,l'Irlande , (et probablement Scandinavie), à l'âge de pierre ? Et si ce peuple X était celui qui possédait cette caractéristique des "cheveux rouges" avait débarqué en même temps (-11.000 ans ?) dans tous ces pays (victime d'une catastrophe marine) ? Ne retrouveraient-on pas également la même chose : une forte caractéristique (renforcée par la suite par l'arrivée d'une vague provenant d'Espagne, avec le même sang, en fait que les tous premiers arrivants...) ? En effet, où serait la trace des premiers irlandais dans leur ADN, puisque cette étude semble démontrer que les plus anciens irlandais descendent tous d'arrivants de 500 Avant JC ? Quid de ceux de -11.000, -6.600 et -2.000 ans ? ADN totalement disparu chez l'Irlandais ? Peu probable... On constate donc que quelque chose "ne colle pas" entre cette étude génétique et la "réalité" archélogique actuelle... et au sujet de la race noire inconnue des Fir Bolg citée dans le manuscrit (arrivée en premier vers - 11.000 ans ?), je signale qu'il existe de nombreux cas (dans les îles surtout mais aussi en Asie), de noirs avec des cheveux roux... quelle est la principale race, avec des caractéristiques d'ADN des cheveux roux, née il y a 50.000 ans environ (d'après la génétique), et où est-elle née, pourquoi ne s'est-elle répandue et a subsistée que sur les côtes ouest et nord de l'Europe ? Finalement, les irlandais sont plus proches des basques question génétique, mais ne serait-ce pas plutôt parce que l'irlande a reçu deux fois la même invasion par le même gène, vers -11.000 ans, comme le pays basque envahi aussi, puis - 500 (par des descendants espagnols ayant le même sang sans le savoir) ?...

Algérie-Kabylie - Selon une étude génétique réalisée en 2010, les populations d'Afrique du Nord descendent en partie, du coté maternel, de migrants de la péninsule ibérique arrivés il y a environ 8 000-9 000 ans. - Ottoni C, Primativo G, Hooshiar Kashani B, Achilli A, Martínez-Labarga C, et al. 2010, Mitochondrial Haplogroup H1 in North Africa: An Early Holocene Arrival from Iberia [archive]. PLoS ONE 5(10): e13378. doi:10.1371/journal.pone.0013378

" L'origine des cheveux roux (à ne pas confondre avec le blond vénitien, qui est un blond à reflets roux) fut seulement révélée en 1997. Elle est liée au gène MC1R (melanocortin-1 receptor) qui se trouve sur le chromosome 16 et dont l'allèle (version d'un même gène) normal ne conduit pas à la rousseur contrairement à cinq autres qui donnent des cheveux roux, une peau pâle et des taches de rousseur. L'âge du gène MC1R a été estimé entre 50 000 et 100 000 ans mais les recherches ont mis en évidence que les cinq mutations sont apparues dès - 80 000 ans et jusqu'à - 30 000 ans selon les cas (J. Rees). Or, pour pouvoir muter il y a 80 000 ans, il fallait que le gène initial existât déjà. Cela veut dire aussi qu'il y a au moins cinq origines différentes pour la rousseur et qu'une étude basée seulement sur le phénotype (la manifestation du gène, ici la rousseur) peut être fausse si elle est généralisée à tous les allèles roux sans distinction. 

Malgré ce lien privilégié de la rousseur avec le Royaume-Uni (Écosse), il existe une proportion non négligeable de roux en Afrique du Nord, parmi les Berbères : on peut en trouver une occurrence très importante en Kabylie et dans les massifs de l'Aurès (Algérie orientale), et du Rif (Maroc septentrional). On range d'ailleurs parfois certaines populations d'Afrique du Nord dans le groupe des atlanto-méditerranéens, qui comprend les Irlandais de l'Ouest, les Gallois, les Bretons du Sud, les Basques et les Espagnols de la côte Sud-Est. Une recherche récente sur le chromosome Y a mis en évidence la parenté génétique de ces populations. Les atlanto-méditerranéens seraient issus d'un mélange de peuplades paléolithiques qui auraient quitté le Proche-Orient et l'Europe orientale il y a 8 000 ans et auraient couvert une grande partie de l'Afrique du Nord et de l'Europe, se mêlant aux peuples cro-magnoïdes déjà présents.

Les Néandertaliens seraient roux le gêne MC1R étant présent chez eux. Cependant, la rousseur des Néandertaliens et celle des Cro-Magnons (homme moderne) ne serait pas due à une transmission, mais à une évolution convergente : « le gène rencontré sur les deux fossiles comporte une mutation qu'on ne retrouve pas chez l'humain moderne […] Confrontés à des climats semblables, les deux espèces ont donc évolué de la même façon. ». " Wikipedia

Les blonds et blondes à peau noire des îles Salomon, dans le Pacifique, possèdent un gène propre, différent de ceux des Européens.

Sur les noirs blonds des îles Salomon : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/05/04/18123-cheveux-blonds-melanesiens-enfin-expliques

Et notons tout de même un détail qui ne correspond pas du tout au scénario celte en ce qui concerne les Basques (ou alors très tardif) : leur langue, le Basque, est considéré comme l'une des 4 langues en provenance directe de... l'Oural, dans le Caucase Russe. Et le peuple basque est en même temps considéré comme l'un des plus anciens présent en France et Espagne...

Yves Herbo Traductions-SFH-01-2014

Yves Herbo sur Google+

mystère alien archéologie prehistoire échange climat

Commentaires (9)

yvesh

Question migrations, archéologie et génétique, il y a des données qui se recouvrent et d'autres non. Il y a un fait indéniable en ce qui concerne l'arrivée de l'homme moderne (Cro-Magnon ou avant) en Europe : les plus anciennes (jusqu'à présent) traces archéologiques d'Homo Sapiens sapiens (nos ancêtres directs donc) ont été trouvées au niveau des pays de l'Est : Roumanie, Bulgarie. De là, il semble bien que l'homme moderne a migré sur tout le reste de l'Europe puis, évolution adaptative (à priori !) sur des milliers d'années dans un environnement moins ensoleillé (et périodes glaciaires) qu'en Afrique aidant, les homo sapiens sapiens européens ont perdu leur couleur de peau noire et ont développé des adaptations diverses au niveau taille, poids, ossature, mâchoires, cheveux et yeux... En ce qui concerne les basques, leur génétique semble prouver qu'il s'agit de l'une des plus anciennes populations européennes et que leur type de gênes est aussi l'un des plus rares : c'est ici qu'il y a des points en commun avec une partie des gênes irlandais, écossais et en particulier du gene du "roux". C'est au niveau de la langue basque que certains font un rapprochement avec l'Arménie (ou plus largement le Caucase). Est-ce que les basques font partie d'une grande tribu qui serait partie d'Arménie et se serait divisée entre les îles britanniques (et peut-être le Doggerland englouti en Mer du Nord car c'est la bonne période), surtout au nord de ces îles d'ailleurs, s'intéressant surtout aux rivages (devenus marins ?) puis allant vers le sud et le pays basque et l'Espagne ? Ou cette tribu (certains parlent aussi de la tribu et légende de Dan pour une migration par le Nord via la Scandinavie) a-t-elle suivi les cotes de la Caspienne puis de la Méditerranée pour débarquer en Espagne du sud, puis pays Basque, puis Irlande et Ecosse ? Ou encore la langue basque/Caucasienne (pour certains chercheurs) est-elle arrivée plus tard au fil des migrations et envahisseurs ?
Les hypothèses en sont là je pense pour l'historique "raisonnable", sans oublier que certains font aussi des rapprochements avec l'Amérique Centrale et Latine (au niveau de la langue aussi et aussi de cultures proches (pelote basque par exemple proche de jeux mayas/incas) et donc de l'hypothèse Atlantide (et n'oublions pas que certains traducteurs de l'ancien grec contestent la notion de "continent" pour les grecs, affirmant que Platon ne parlait que d'une grande île au sujet de l'Atlantide, et non d'un continent...).

Nadal
  • 2. Nadal | 01/12/2016

Bonjour, certains disent que la patrie d'origine des Basques est l'Arménie.

BARRY
  • 3. BARRY | 09/05/2016

Article très très intéressant pour moi. Depuis 2011 je fais des recherches tous azimuts sur nos origines, nos visiteurs, et les mensonges d'état.
Je suis souvent sur des blogs américains et canadiens et fait parti des "chercheurs de vérité", un soir il y eu une émission radio de chercheurs de vérité, sur talk radio, il y eu une large partie sur la famille Royale depuis la Reine Victoria, toute la lignée n'est que mensonge et horribles faits, mais ce qui m'a le plus plu c'est quand ils ont parlé des origines de l'Irlande.
L'Irlande étant mon pays de coeur, je m'y sens mieux que dans mon propre pays la France, d'ailleurs je ressemble plus à une Irlandaise qui crame au soleil qu'à une française. Pour ceux qui croit dans la réincarnation, un médium américain m'a dit en regardant ma photo que j'avais vécu dans une vie précédente en Irlande....Cà m'a parlé comme on dit.
Donc pour en revenir à l'Irlande, cette émission de "Truth seekers" qui basent leurs recherches sur des preuves et des faits précis, ont trouvé que la race blanche serait arrivé en premier en Irlande, c'était la surprise générale dans le studio, et ils ont parlé de papiers qu'ils ont trouvé qui disaient que la race celte était arrivé sur les iles SKELIGS en Irlande de la CONSTELLATION DE LA LYRE, çà vous parle la LYRE l'emblême de l'Irlande. Si vous êtes allé voir le dernier STARWARS vous verrez l'ile SKELIG ou existent encore des petites huttes, bien proprettes donc qui sont régulièrement entretenues par ceux qui savent bien sûr.
Les chercheurs de vérité 'truth seekers" ont ajouté que voilà pourquoi tous les Présidents Américains aussitôt élus, venaient en Irlande sur la terre de leurs ancêtres, même OBAMA y est venu, disant que sa grand-mère avait du sang Irlandais. Ils veulent tous avoir des connexions avec l'Irlande, pourquoi ? Parce qu'ils ont ainsi du sang Irlandais, du sang de la Constellation de la Lyre. Qui a t-il comme planète dans la constellation de la Lyre, il y a VEGA, çà vous parle VEGA une chanteuse, une planète bien sûr et aussi (hasard?) ma première petite chienne lorsque j'étais enfant. Beaucoup de signes me renvoie en Irlande et aussi vers la constellation de la Lyre et autres.
Cela peut-être aide l'écrivain de cet article à mieux comprendre. Donc pour moi ce sont des Extra-terrestres qui ont atterit en premier en Irlande et puis ceux ci ont suivi le soleil et sont arrivés jusqu'en Alexandrie en suivant une ligne bien spéciale. Ils se sont déplacés jusqu'à VAL ence en Fance et sont sans doute pour une petite partie d'entre eux desendus dans le sud de la France et aussi plus bas en Espagne peut-être aussi à VAL encia en Espagne. Cherchez les villes commençant par VAL et vous aurez des celtes qui descendent de LA LYRE. Des Véganiens ? La fâmeuse tribu de Dana ? Je pense vous avoir tout dit ce que j'ai entendu. J'ajouterais que j'ai complètement confiance dans ces gens qui ont parlé, sur ce qu'ils avaient dit avant sur la couronne d'angleterre que j'ai retrouvé sur internet. J'imagine que vous pouvez aussi retrouver ce que je viens d'écrire sur l'Irlande, les iles skeligs etc sur internet aussi. Ce qui me fait dire aussi que tout cela est bien vrai c'est que vous écrivez aussi qu'il y a une tribu magique et forcément ils étaient surement bien plus en avance que le peu de personnes qui devaient être sur l'ile. Il y a aussi apparement un portail dans les environs ou sur les iles skeligs, j'ai lu cela dans un livre que j'ai acheté par hasard encore dans une braderie, un livre incroyable qui parlait de la magie de l'Irlande, d'une ile aussi au large des skeligs qui est immergée et qui s'appelait Bràsil, les hommes sont partis de cette ile qui s'enfonçait et se sont installés devinez où ? Au Brésil.
J'ai offert ce livre à un grand ami Irlandais, dans ce livre tout ce que j'avais appris se retrouvait là. Toute cette magie venait d'en haut...Il y a beaucoup de recherches à faire à ce sujet en Irlande pour des Irlandais interessés par la vérité. Bien sûr la couronne royale sait. Il y a aussi un endroit en Irlande ou la Reine est venu pour regarder un trou dans une église ou le soleil passe au moment du soltice d'été, elle est venue juste pour voir cela, çà a forcément une grande importance. Les Irlandais ont été écrasés par les anglais ce n'est pas pour rien. Cà a peut-être à voir avec deux races Extra-terrestre dont une veut étendre sa toile sur toute la terre.... En tous les cas la race celte est arrivée et a colonisé en premier les iles Skeligs iles dont une seule est visitable avec beaucoup de difficulté mais sur starwars le paysage était somptueux. Et dès la première image j'ai compris. J'imagine que bien qu'étant blonde je dois bien avoir moi aussi le même sang d'autant plus que ma famille est bretonne depuis des siècles.
La vérité rien que la vérité.

bov
  • 4. bov | 27/02/2016

La langue Amazigh qui est propre à son territoire l Afrique du Nord iles canaries .. Est à rapprocher d aucune autres langues. Sauf de façon anecdotique au..basque !
Le roux chez les amazigh comme chez les irlandais incarnent la quintessence de nos origines.la génétique le prouve, la rareté fait la valeur!

Tina
  • 5. Tina | 11/01/2016

Ma soeur est rousse auburn foncée et moi je suis brune aux yeux verts avec beaucoup de reflets roux. Toute ma famille brûlons au soleil facilement. Je n'ai jamais eu un beau bronzage de ma vie. J'ai du sang de rhesus négatif 0-, contrairement à ma soeur rousse qui est positif, le rhesus négatif étant très souvent associé au roux. C'est au pays basque qu'il y a le plus de gens au rhesus négatif en Europe et en deuxième sont les peuples dit "celtes" et anglais (la famille royale britanique est 0-).

Ce qui m'a fait croire pendant longtemps que nous avons des ancêtres irlandais, car il y a eu une vague d'immigration d'irlandais au Québec, mais il n'y a rien dans notre arbre généalogique qui prouvent la présence d'un ancêtre irlandais et le sang irlandais des québécois est estimé à seulement 2%. Nos traits "irlandais" se sont donc produit en Europe avant la migration de nos ancêtres en Nouvelle-France. En discutant avec ma mère, j'ai appris que deux de mes premiers ancêtres de la Nouvelle-France sont bretons. Ici à l'école nos cours d'histoire s'arretent là, et on ne sait rien de qui sont les bretons, d'où ils viennent, etc.

Pazoozoo
  • 6. Pazoozoo | 12/05/2014

Je ne savais pas que "blond à reflets roux" s'appelait "blond vénitien". Quoi qu'il en soit, les rousses et les "blondes venitiennes" sont les meilleures
Goûts personnels bien sur

yvesh

Et bien il ne faut pas se fier aux apparences car les bruns irlandais peuvent donner des enfants roux puisque d'après les études génétiques, l'Irlande est le 2ème pays où il y a le plus de gènes du roux avec 46% de la population (toute couleur de cheveux confondues) qui possède le rétro-gène roux, le plus grand peuple de roux étant les Ecossais (50% de gènes du roux)... et il y a 2% de rétro-gène du roux dans le monde entier à priori...

dav
  • 8. dav | 01/05/2014

ca m'etonnerai que le petit en photo soit un irlandais au passage...tres peu de roux en irlande...et souvent d'origine britannique...on dirait plus le fils de sophie ellis bextor...les irlandais autour de moi a limerick sont bruns aux yeux bleus en majorité comme jennifer connelly

pointbarre
  • 9. pointbarre | 14/01/2014

Bonjour,
A ce sujet, Mr Maurice CHATELAIN dans son livre Nos ancêtres venus du cosmos paru en 1973 si ma mémoire est bonne, a exactement dit la même chose en révélant une origine extraordinaire que je vous laisse découvrir...
Cordialement,

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau