Lancement du navire de recherche sous-marine André Malraux

Lancement du navire de recherche sous-marine André Malraux

photo-navire-andre-malraux-recherche-archeologie-sous-marine.gifL'André Malraux

Baptisé mardi 24 janvier 2012, à La Ciotat (Bouches-du-Rhône) par Florence Malraux, la fille du philosophe écrivain André Malraux, et le ministre de la culture Frédéric Mitterrand, ce navire long de 36 mètres et large de 8.85 mètres, succède au bâtiment  l’Archonaute, fleuron de l’archéologie sous-marine française qui aura durant 45 ans, exploré plus de 1.500 épaves durant son activité.

Doté des toutes dernières technologies, ce bateau pesant pas moins de 285 tonnes, disposant d’une propulsion diesel-électrique, a nécessité un investissement de 9 millions d’euros. Construit par les chantiers navals H2X, l’André Malraux, passera par une phase d’essais, de Marseille à la Bretagne, “de façon à tester tous les équipements”, a précisé Michel L’ Hour, conservateur général du patrimoine,  et directeur du Drassm.

Ce navire de recherche soutiendra pour les 50 ans à venir tous les programmes de prospection, d’expertise et de fouille, menés par le département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm). Ce sont près de 200 000 épaves qui attendent les archéologues dans les eaux de la zone économique exclusive française. Première mission pour le successeur de l’Archéonaute en mars 2012 : La Lune, vaisseau de la flotte royale de Louis XIV échoué en 1664 au large de Toulon.

Caractéristiques techniques du navire “André Malraux” :

· Longueur : 36,30 m.
· Largeur au maître-couple : 8,85 m.
· Tirant d’eau : 2,90 m.
· Creux : 3,50 m.
· Hauteur totale hors mature : 11,50 m.

· Autonomie : 2000 milles à 11 nœuds.
· Jauge brute : 335 UMS.
· Vitesse : 13 Nœuds.

· Capacité portique arrière : 7 tonnes pour assurer le levage de mobiliers, robots ou sous-marins.
· Capacité grue principale : 13T/mètre.
· Centrale hydraulique
· Annexe : pneumatique SRMN de 5,00 m équipé d’un hors bord 60 CV.
· Équipage : 3 en 3e catégorie ; 4 en 2e catégorie.

· Équipements complets de plongée : 20.
· Personnel scientifique : 30 en sortie à la journée ; 9 en navigation 2e catégorie.

Principaux équipements:

· Compresseurs HP de gonflage air et nitrox.
· Un magnétomètre Seaspy.
· Un sidescan sonar Klein 3900.
· Un treuil scientifique équipé de 800 m de câble pour sonar ou magnétomètre.

Le Drassm basé à Marseille, a choisi de donner à ce nouveau bâtiment le nom d’André Malraux, qui avait créé cet organisme en 1966 quand il était ministre des Affaires culturelles. Retrouvez la documentation administrative et technique, utilisée dans le cadre des activités scientifiques de l’archéologie sous-marine ainsi que la brochure de présentation du département  ici

Sources et video : http://www.allboatsavenue.com/le-nouveau-navire-de-recherche-archeologique-sous-marine-andre-malraux

http://www.meretmarine.com

Yonaguni, au large du Japon

Cette video montre le repêchage d'os et fossiles d'éléphants aux endroits où l'on pense que se trouvait des terres non immergées entre -18000 et -10000 ans, le mythique continent ou île Mu. On y voit aussi de belles images sous-marines des structures trouvées à Yonaguni, qui ne sont étudiées que par une poignée de scientifiques car la science officielle préfère y voir des structures naturelles pour éviter des coûts d'études officielles estimés très élevés à cette profondeur marine... :

En complément à cette vidéo, en voici une autre visible sur ce site partenaire :

http://investigationsoanisetoceanographiee.wordpress.com/2012/01/27/la-pyramide-de-yonaguni/

Yves Herbo 01-2012

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire oceanographie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau