La révolte des Machines : une future réalité ?

La révolte des Machines : une future réalité ?

4kinopoisk-ru-terminator-2c-the-1470608.jpg

(c) Orion Pictures

Selon les scientifiques britanniques la révolte des machines, c’est pour bientôt. Un Centre d’étude des risques existentiels (Centre for the Study of Existential Risk) (CSER) a été créé en Grande-Bretagne pour étudier cette question.

Dans ce centre, les chercheurs étudieront la possibilité de création de l’intelligence artificielle, ainsi que les moyens de développement des biotechnologies et sur le réchauffement climatique. Les experts de La Voix de la Russie ont fait leurs prévisions. En un demi-siècle, le monde pourrait devenir méconnaissable : les machines vont pourvoir apprendre à réfléchir sans l’aide de l’homme.

Les philosophes, les astrophysiciens, et les informaticiens, dont le fondateur de Skype Jaan Tallinn, veulent calculer la probabilité que notre civilisation devienne esclave des machines intelligentes. Un tel scénario est imminent. Les militaires se servent depuis longtemps des technologies qui utilisent l’intelligence artificielle, notamment des drones automatiques autonomes, et des systèmes de guidage automatiques des missiles. Après plusieurs décennies, les machines vont pouvoir réfléchir de manière autonome, est persuadé l’expert militaire Igor Korothenko, rédacteur en chef du magazine Natsinalnaïa oborona (Défense nationale).

c3po.jpg

« Les systèmes de combat élaborés actuellement en France sont dotés d’intelligence artificielle », dit-il. « Les fonctions de l’homme seront transmises directement au noyau intellectuel des systèmes d’attaque nucléaire. C’est une réalité que la création des systèmes d’armement au cours des 50-60 prochaines années puisse devenir fondée entièrement sur l’intelligence artificielle. Si les machines pont pouvoir prendre la décision finale, ces décisions vont résulter d’algorithmes imprévisibles. C’est pourquoi il est important de séparer clairement les fonctions prises par l’intelligence artificielle et celles que devront prendre les officiers et les généraux ».

Le directeur du Centre des programmes éducatifs du centre Skolkovo Denis Konantchouk constate que les militaires ne sont pas les seuls à développer les technologies de l’intelligence artificielle. Les informaticiens civils et les chercheurs s’en occupent également. Toutes les grandes sociétés du monde essaient d’initier les systèmes de recherche et les traducteurs en ligne à la manière de réfléchir comme l’homme. Ce sera une véritable révolution cognitive, conclut l’expert.

« Ces scénarios existent et ont toutes les conditions préalables pour leur mise en œuvre. Il s’agit notamment du secteur de la traduction. Ces systèmes travaillent actuellement non pas avec le sens des phrases, mais avec la signification des mots. Les grandes entreprises veulent que les systèmes de traduction cernent d’abord le sens général de la phrase et la traduisent ensuite mot à mot. Ce sont les conditions préalables pour la création de l’intelligence artificielle. Cette évolution pourrait se produire vers les années 2020-2030 ».

Les deux experts de La Voix de la Russie espèrent que l’évolution de l’intelligence artificielle sera pacifique. Toutefois, ils n’excluent pas que les machines intelligentes, contrôlées par l’homme puissent se révolter un jour sur le scénario des films Terminator et I Robot.

data-startrek.jpg

Yves Herbo : Cet article revêt par certains côtés un caractère de surprise et de "sonnette d'alarme", et j'en suis un peu surpris car je sais pertinemment d'un autre côté que ça fait belle lurette que tout le monde s'acharne sur les progrès nécessaires en la matière et pour des raisons diverses. Et si Metropolis au début du 20ième siècle n'a pas suffit à la sonner, cette alarme, des auteurs comme Isaac Asimov et la science-fiction s'en sont chargés depuis des décennies. Mais faire le lien entre les messages lancés dans la littérature et même l'art en général et la réalité technique met très longtemps à entrer dans les esprits des "raisonnables", qui font avancer les sciences et techniques... il faut que les messages soient répétés longtemps, de différentes manières et par différents "inventeurs" ou "créateurs" pour qu'ils soient perçus par le plus grand nombre et donc ceux qui peuvent les interpréter le moment venu. J'imagine que c'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles j'ai reçu un soir la visite d'une sphère lumineuse silencieuse, vers mes 9 ans. Et que de petit chenapan je me suis transformé assez rapidement en conteur d'histoires pleines d'imagination et me suis mis à écrire, à améliorer naturellement mon écriture et mon orthographe (qui n'est pas parfaite !), grâce à la providence (?) aussi qui a voulue qu'un professeur de français décide subitement, en voyant les textes de ses élèves, de leur faire écrire et dessiner un livre. J'avais déjà écris quelques textes avant mon entrée en 7ième (11 ans donc) mais là j'écrivais très vite tout le livre, une histoire d'une jument qui lisait dans les pensées et allait dans l'espace, mais le professeur (avec raison) n'en conservait que le début et le personnage principal pour laisser toute la classe apprendre à travailler en équipe, le but de la manœuvre... je me souviens qu'à l'époque j'avais un peu mal digéré ce fait mais j'avais fini par me faire une raison ! Nous avions fini tout le texte des Aventures de Bacara avant Noël 70 et nous avions jusqu'à mai pour faire un dessin par élève et le peindre, puis à le refaire en 100 exemplaires ! Le texte a été polycopié en autant d'exemplaires et la télévision régionale IDF de l'ORTF est venue même faire un petit reportage sur notre classe en juin 71... j'apparais  donc à la télévision quelques secondes à la joie de mes parents, ce qui n'empêche pas mon père de dire qu'écrivain n'est pas un métier.

couvertureandroide1avatar.jpg

A l'époque, ma soif d'écrire m'a fait perdre plusieurs amis : on ne peut pas tout faire... mais aussi en gagner un peu, et de vrais amis qui m'ont vraiment compris les quelques mois où il fallait quelqu'un... la vie me les a tous fait perdre, mais je sais que je les retrouverai ici ou ailleurs... Des mots se bousculant dans ma tête souvent, j'écrivais assez vite "Quatre éternités pour une Rose Immortelle", l'histoire de deux jeunes ado qui se retrouvent embarqués dans une guerre intergalactique, puis "Je n'étais qu'un Androïde" (73-75 vers mes 14 ans donc), qui conte l'histoire de la rencontre tragique d'androïdes et d'humains. Cette histoire, dans laquelle je sonne donc mon alarme à moi (où "téléchargée" par la sphère lors de mon enfance ?, et oui, c'est une possibilité sérieuse pour moi) sur les dangers de l'Intelligence Artificielle incontrôlée, a été publiée en 2011 par les Editions Baudelaire. Elle a été un peu modernisée question sciences mais le texte est juste celui d'un enfant qui s'est mis subitement à écrire, comme pour "vider" du trop plein d'informations son cerveau déjà encombré par les soucis de l'enfance, soyez indulgent. J'ai pensé qu'il était peut-être temps de faire connaître l'éventuel message contenu dans ces écrits, et cet article ci-dessus m'en convainc encore plus. D'autres évènements au cours de ma vie sont venus corroborer cette impression de "pressions", "d'intrusions" dans ma réalité, y compris sur celle de proches et j'essaierai de publier les autres écrits et les plus récents si la vie m'en offre le loisir, ce qui n'est pas certain du tout. 

SFH via french.ruvr.ru 01-2013

Yves Herbo sur Google+

mystère environnement économie politique NOM

Commentaires (2)

yvesh

Tous n'ont peut-être pas réussis... la possibilité de races androïdes n'est pas exclue. Et tout dépend peut-être aussi de notre évolution spirituelle... : on nous parle surtout de l'évolution physique de Darwin, mais il faut réfléchir que le cerveau et l'esprit humain a besoin de suivre aussi son évolution... et ça ne semble pas être tellement le cas du genre humain pour l'instant : combien de civilisations et de générations pour y arriver spirituellement ?...

michelboileau
  • 2. michelboileau (site web) | 05/01/2013

si les extra terrestres ont su contourner se probleme ont devrais nous aussi ne pas devenir inferieur a notre tecnologie.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau