L'Europe se prépare pour la méga éruption solaire

L'Europe se prépare pour la méga éruption solaire

coronial-rain-solar-storm-nasa-9-11-2000.jpg

coronial-rain-solar-storm-nasa-9-11-2000


L'Europe vient de lancer le premier centre de coordination pour la « météo spatiale ». L'idée est de pouvoir mieux tirer la sonnette d'alarme en cas d'éruption solaire importante et qui pourrait menacer le fonctionnement des satellites, les astronautes en orbite, les passagers d'avion et le réseau électrique terrestre. Un pilote pourra toujours faire atterrir un avion, même si les satellites sont hors d'usage, mais l'avertissement est la clé (un pilote averti en vaut 2...).

Il est (pour l'instant en tout cas) impossible de prédire l'arrivée d'éruptions solaires massives. Cela peut arriver n'importe quand. Si cela se produit, il est fort possible que des coupures généralisées d'électricité (et d'Internet) se produisent et durent plusieurs jours.

Si un satellite vient à être perturbé et fournir la mauvaise information d'une centaine de mètres au pilote, c'est la catastrophe. Notre planète est protégée par son atmosphère et la magnétosphère, mais même des petites éruptions solaires peuvent avoir des effets remarqués sur Terre, comme des erreurs pour les systèmes de navigation ou smartphones

Une éruption solaire du type de celle qui avait mis « HS » le télégraphe en 1859 pourrait avoir impact bien plus retentissant de nos jours. En 1859, des bureaux de télégraphe ont pris feu et des opérateurs avait été électrocutés ! 

Ce genre d'événement n'arrive qu'une ou deux fois par siècle en moyenne et, statistiquement, cela intervient plutôt lors de la plus grande activité solaire dans le cycle de 11 ans. Nous sommes plongés dedans a priori. 

Le pire des cas serait que les transformateurs électriques se retrouvent tous ou presque endommagés. Dans ce cas, le remplacement pourrait prendre plusieurs semaines voire des mois. Des effets domino peuvent se produire par ailleurs : si seulement une petite partie du réseau est endommagée, le réseau voisin se retrouve alors en surcharge, ce qui va provoquer des pannes et renforcer au fur et à mesure l'effet...

Les astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale peuvent aussi se faire du mouron, car ils sont évidemment en première ligne, tout comme les pilotes et passagers qui se retrouveraient au-dessus du pôle Nord lors de l'arrivée des particules d'une éruption solaire. 

Les précautions à prendre idéalement si l'on savait à l'avance que les particules arrivent seraient d'éteindre momentanément les satellites afin de réduire les risques, diminuer aussi la charge électrique du réseau, que les astronautes rejoignent un module de protection et que les avions évitent les zones sensibles, voire restent au sol. 

Une éruption solaire du type de celle de 1859 pourrait mettre hors service environ 10 % des satellites en orbite. Le coût se chiffrerait en milliards. Le temps dont on disposerait entre la détection de l'éruption solaire et l'impact des particules sur notre planète serait de 17 à 48 heures. 

Le centre de surveillance européen a commencé à être mis en opération il y a 6 mois de cela et devrait être complètement opérationnel en 2020.

Sources :  http://www.cosmosmagazine.com/news/europe-readies-for-solar-storm-risks/  via http://www.sur-la-toile.com/article-18147-L-Europe-se-prepare-pour-la-mega-eruption-solaire.html

SFH-04-2013

Yves Herbo sur Google+

politique économie environnement climat météo astronomie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau