Fontaines de methane dans l'Ocean Arctique

Fontaines de méthane dans l'Ocean Arctique - 2012 - MAJ 05-2015
 
 
Methane photo 1
 
Janvier 2012 - " Le réchauffement global est peut-être en train de s'emballer ". Une expédition scientifique russe a observé plus de 115 fontaines de méthane d'une ampleur jamais vue émergeant de l'océan Arctique, au nord de la Russie, rapporte le journal britannique The Dailymail. Il faut rappeler que le méthane est un gaz à effet de serre 20 fois plus puissant que le gaz carbonique.
 

" Dans le passé, nous avions déjà observé des structures comme celles-ci, mais elles ne faisaient que quelques dizaines de mètres de diamètre", a affirmé le chef de l'expédition, Igor Semiletov. Cette fois, nous en avons trouvé des beaucoup plus impressionnantes, elles font plus de 1000 mètres de diamètre. Sur une superficie relativement petite, nous en avons trouvé plus de 115, à l'échelle de la région il doit y en avoir des milliers.

Methane 1

Ces fontaines se sont formées avec la fonte des fonds marins de l'Arctique qui s'accélère à cause du réchauffement climatique.

C'est le navire de recherche Russe "Académie Lavrentiev" qui en a fait la découverte. Il a mené ses recherches dans un périmètre d'environ 10.000 miles carrés au large de la côte Est de la Sibérie.

Pg 2 arctic graphic 1

" C'est terrifiant " explique le Dr Igor Semiletov. " Nous supposons que les quantités qui s'échappent actuellement de la région sont équivalentes à celles que la totalité des océans mondiaux libèrent normalement. "

" D'énormes panaches de bulles de méthane remontent des fonds marins à la surface dans des zone de plus d'1 Km de diamètre, c'est maintenant par de véritables cratères que s'échappe le méthane dans l'atmosphère. C'est la première fois que nous observons des fontaines de bulles aussi impressionnantes, elles font plus de 1000 mètres de diamètre et recrachent du méthane gazeux en continu, c'est incroyable et terrifiant ".

" Nous craignons que ces quantités de méthane libérées transforment radicalement les modèles actuels de nos estimations sur le réchauffement climatique. "

Sources et Liens complémentaires :

 
Autres infos : Augmentation du méthane dans l'atmosphère depuis 1983 :
 
Methane3 1
 
Notez que ces régions en train de fondre littérallement, si on les additionne, sont plus grandes que l'Europe de l'Ouest... le phénomène qui touche le sol sibérien (permafrost) en train de se transformer en boue continu sous l'océan gelé (de moins en moins)... Il s'agit d'une alerte sérieuse et certains climatologues pensent déjà que les anomalies de douceurs constatées jusqu'à présent sur une grande partie de l'Hémisphère Nord cet Hiver pourraient bien être dûes aux concentrations de méthanes plus importantes à cette latitude que jamais auparavant (et qui continuent)...
 
 
MAJ Mai 2015 : Mais où en sommes-nous maintenant à bientôt la mi-2015 ? On sait qu'il y a seulement quelques semaines, un énorme trou est apparu au nord de la Russie, précisément en Sibérie et en ces lieux où le permafrost est en train de fondre, libérant de plus en plus de gaz de méthane (mais aussi d'anciens virus et maladies "gelés" depuis des millénaires...). Ce cratère est probablement en lien direct avec ce méthane qui s'échappe et qui accélère le réchauffement climatique... : 
 

http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2014/08/05/scientists-may-have-cracked-the-giant-siberian-crater-mystery-and-the-news-isnt-good/

" Now, as two additional craters have also recently been discovered in Siberia, researchers worry the craters may portend changes to local Siberian life. Two have appeared close to a large gas field. “If [a release] happens at the Bovanenkovskoye gas field that is only 30 kilometers away, it could lead to an accident, and the same if it happens in a village,” Russian scientist Plekhanov told Nature.
" Maintenant, avec deux nouveaux cratères qui ont aussi été récemment découverts en Sibérie, les chercheurs préviennent que les cratères peuvent modifier la vie locale sibérienne. Deux sont apparus à proximité d'un important champ de gaz. " Si [une telle libération] se produisait sur le champ de gaz Bovanenkovskoye qui est à seulement 30 kilomètres, cela pourrait conduire à un accident, et pareillement que si cela se produisait dans un village ", a déclaré le scientifique russe Plekhanov à Nature.
 
Inside crater bottom left from helicopterSinkhole 2Dead sea sinkholes1
Un trou d'ozone est apparu au Pole Nord, alors que celui du Pole Sud s'est stabilisé : un lien ?http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/trou-d-ozone-au-pole-nord-les-grands-medias-se-reveillent.html
 
 
 
Yves Herbo traductions, S,F,H, 01/2012 - update 05-2015
Yves Herbo sur Google+

politique économie environnement climat arctique météo

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau