Expérience de mort imminente: des experts exposent une nouvelle théorie

Expérience de mort imminente : des experts exposent une nouvelle théorie

cerveau-irmd.jpg

Pour faire suite à cette (petite) série d'articles consacrés au sujet (http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/physique-quantique-coma-et-experiences-de-mort-imminente.html - http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/matiere-energie-information-et-la-physique-des-civilisations-extraterrestres-1.html  -  http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/du-nouveau-sur-l-experience-de-mort-imminente.html - http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/deux-scientifiques-disent-prouver-l-existence-de-l-ame-humaine-quantique.html - http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/un-transistor-biologique-pour-controler-les-cellules-vivantes.html), en particulier les deux derniers, voici un développement apporté par The Daily Mail via TVQC avec des vidéos :

" La vie après la mort : le docteur Stuart Hameroff, professeur émérite de l’Université de l’Arizona a avancé une théorie quasi-religieuse dans un documentaire télévisé.

Une expérience de mort imminente surviendrait lorsque les substances quantiques à la base de l’âme quittent le système nerveux pour entrer dans l’univers, d’après une théorie remarquable proposée par deux scientifiques éminents.

D’après cette théorie, la conscience serait l’équivalent d’un programme pour un ordinateur quantique pouvant persister dans l’univers même après la mort, ce qui expliquerait la perception des individus ayant vécu une expérience de mort imminente. La théorie est basée sur celle de la conscience quantique que le physicien britannique de l’Université de Oxford Sir Roger Penrose et lui ont développée. Cette dernière considère que l’essence de notre âme est contenue à l’intérieur de structures appelées microtubules contenues dans les cellules du cerveau.

Ces experts croient que notre expérience de conscience est le résultat des effets de la gravité quantique dans ces microtubules, une théorie qu’ils ont surnommée la «réduction objective orchestrée» (Orchestred Objective Reduction, abréviée Orch-OR). Selon elle, nos âmes sont plus qu’une interaction de neurones dans notre cerveau : elles sont en fait construites à partir du tissu même de l’univers et ont peut-être existé depuis le tout début des temps.

Le concept est sembable aux croyances bouddhistes et hindouistes affirmant que la conscience est une partie intégrale de l’univers. En effet, il s’agit d’une idée similaire à celle de la philosophie idéaliste occidentale, et elle n’est peut-être que ça.

apres-vie.jpgdocteur Hameroff

Avec ces croyances, le docteur Hameroff maintient que les microtubules perdent leur état quantique lors d’une expérience de mort imminente, mais que les données qui y sont cachées ne sont pas détruites. En revanche, elles quittent le corps et retournent dans le cosmos.

Eben Alexander: un neuro-chirurgien parle de vie après la mort

Déchargés pour revenir à la vie : la théorie affirme que quand les patients vivent une expérience de mort imminente, leur âme quantique s’envole de leur corps pour retourner dans le cosmos avant de revenir dans le corps lorsque ressuscité.

Le docteur Hameroff a déclaré ceci dans le documentaire Through the Wormhole diffusé sur Science Channel : « Disons que le cœur s’arrête de battre, que le sang arrête de couler et que les microtubules perdent leur état quantique. Les données quantiques à l’intérieur des microtubules ne sont pas anéanties, elles ne peuvent pas l’être. Elles ne font qu’être distribuées et dispersées dans l’univers. Si le patient est ressuscité et ramené à la vie, cette information quantique peut retourner dans les microtubules, ce qui fait dire au patient : j’ai eu une expérience de mort imminente.»

through-the-wormhole-s04e08-is-reality-real.jpg

" Il a aussi ajouté : « Si le patient n’est pas ramené à la vie, qu’il meurt, l’information quantique peut subsister à l’extérieur du corps, peut-être indéfiniment, en tant qu’âme.» Une preuve : le docteur Hameroff est persuadé que les nouvelles découvertes à propos du rôle de la physique quantique dans les processus biologiques, comme celui de l’orientation des oiseaux, prouveront sa théorie.

La théorie de l’Orch-OR a été fortement critiquée par des penseurs plus empiriques et reste controversée dans la communauté scientifique.

Max Tegmark, un physicien de la MIT, n’est qu’un parmi plusieurs scientifiques ayant réfuté cette théorie dans une dissertation publiée en 2000 et souvent citée par les opposants de l’Orch-OR, d’après le Huffington Post.

Néanmoins, le docteur Hameroff croit que la recherche dans le domaine de la physique quantique ne fait que commencer à confirmer la théorie de l’Orch-Or. Récemment, il a été prouvé que des effets quantiques contribuent à plusieurs processus biologiques tels que l’odorat, l’orientation des oiseaux ainsi que la photosynthèse...

YH : j'ajouterai que les progrès scientifiques et techniques en matière de Robotique et d'Intelligence Artificielle alliés aux nouveaux matériaux et aux expériences quantiques vont très probablement également ouvrir des portes sur la propre conscience humaine et ses réalités physiques... après tout, la conscience existe bien... elle est donc dans notre univers et elle est physique, et comporte donc obligatoirement des données scientifiques qui seront découvertes un jour par notre physique ou une autre...

Yves Herbo-SFH-10-2013

Yves Herbo sur Google+

mystère alien interviews

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau