Climat : deux rares supercellules forment une tornade vers Toulouse

Climat : deux rares supercellules forment une tornade vers Toulouse

tornade-toulouse-29-04-2012.jpg

Une tornade a été filmée et photographiée au sud-ouest de Toulouse en début de soirée du 29 avril 2012. Elle a provoqué des dégâts sur sa trajectoire (toitures envolées, arbres arrachés, véhicules déplacés notamment). Heureusement, pas de victimes à déplorer malgré la violence locale du phénomène.

 

 

Autre vidéo et localisation : http://www.infoclimat.fr/videolive-videos-meteo-978-tornade-toulousaine.html#video

La tornade s'est formée dans le prolongement direct du mésocyclone d'une supercellule, peu de temps après que cette dernière ait connu une phase de dédoublement (split). La supercellule s'est formée vers 18 heures locales au sud-ouest de Muret, en Haute-Garonne, avant de connaître un développement relativement chaotique pendant une quarantaine de minutes. Elle s'est ensuite rapidement intensifiée au cours des 20 minutes qui ont suivi, générant ainsi peu avant 19 heures locales un split à l'ouest de Muret. La cellule moteur droit issue de ce dédoublement a ensuite pris la direction de Toulouse, tout en parvenant à entrer en phase tornadique. C'est à cet instant que la tornade a pu être observée par de nombreux témoins. La supercellule a ensuite poursuivi sa route vers le Tarn avant de s'y dissiper vers 21 heures locales.

Un témoignage fait état d'un atterrissage à proximité de Fonsorbes (31) avec dissipation au moins temporaire vers le croisement de la D50 et de la D68, sans dégât observé pour l'heure.

Les supercellules sont des structures convectives originales et relativement rares, dans la mesure où elles ont pour particularité de s'organiser autour d'une colonne convective unique, durable, et en rotation. C'est précisément cette rotation qui permet aux supercellules de constituer la structure orageuse la plus propice pour les tornades, vu qu'en moyenne 1 supercellule sur 4 parvient à générer un tel tourbillon. Leur formation nécessite ordinairement une instabilité convective au moins modérée et des cisaillements de vents marqués (forte accélération des vents avec l'altitude), autant dans les basses couches qu'en profondeur. Ces conditions se sont retrouvées réunies ce dimanche après-midi sur les départements du sud-ouest, ce qui a permis à au moins deux supercellules de s'y former en quelques heures.

Photos des dégâts et infos : http://www.keraunos.org/actualite-201204-tornade-toulouse.htm

SFH 05-2012

Yves Herbo sur Google+

argent économie environnement climat météo

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau