Sciences

Articles traitant de recherches ou de découvertes scientifiques, ainsi que de théories, études ou témoignages

Les mauvaises interprétations des médias suite au rapport Wise-NASA

Les mauvaises interprétations des médias suite au rapport Wise-NASA - MAJ

Irise et wise objetinconnu

A la suite d'un rapport posté par Kevin Luhman, qui n'est pas de la NASA du tout mais membre " of the Center for Exoplanets and Habitable Worlds at Penn State University, University Park, Pa.", plusieurs médias se sont empressés de reprendre cette information et données très partielles comme étant définitives... bien que le même Kevin Luhman ait lui-même préféré appuyer sur le " probablement " (donc pas sûr) de son annonce... "The outer solar system probably does not contain a large gas giant planet, or a small, companion star" dans un article paru dans le Astrophysical Journal.

Nous allons voir que cette annonce est assez prématurée de plusieurs façons. 

- Comme l'ont toujours dit les responsables du programme WISE, les millions de données et images a analyser entièrement pourraient prendre de nombreuses années, avec des premiers résultats sous 3 ans. Les premières données des deux balayages de la voûte céleste par WISE (pour comparaison) ont été disponibles pour l'ensemble de la communauté des astronomes seulement en mars 2012, après les deux années de balayages en 2009 et 2011, et les premières analyses de la NASA. En tout il a été collecté plus de 2.7 millions d'images et jusqu'à 15TB de données astronomiques pendant ces 2 ans de mission. Afin de rendre les données plus faciles à utiliser, la NASA a condensé ces 2.7 millions d'images pour arriver à un total de 18.000 qui couvrent le ciel. La mission WISE, qui cartographiait l'ensemble du ciel, a découvert un certain nombre d'objets jamais vus auparavant dans le ciel, y compris une toute nouvelle classe d'étoiles et la première astéroïde de type "Trojan" qui partage la trajectoire orbitale de la Terre. Encore mieux plus bas : " En plus des 18.000 images et un catalogue source de 563 millions d'objets, la NASA publie également un "tableau des rejets" contenant des éléments non inclus dans le catalogue source, y compris des millions d'images supplémentaires. " (mars 2012).

- Mais on voit même dans l'article consacré à celui de Kevin Luhman (lien plus haut), que l'on mentionne que les dernières données issues de WISE n'ont été transmises qu'en novembre 2013, soit il y a seulement 4 mois ! " In November 2013, NASA released data from the AllWISE program, which now enables astronomers to compare the two full-sky surveys to look for moving objects. ". Désolé, mais pour les analyses complètes des données par la NASA et astronomes renommés, il va falloir attendre encore 3 ans, sauf si toute la communauté s'y met... et (ce qui contredit l'insistance des médias sur le " pas de planète X ", car on n'en sait rien encore !) c'est d'ailleurs ce que demande la NASA ! (qui cherche donc toujours une explication pour cette anomalie dans le système solaire... car elle existe toujours, elle...(orbite de Sedna, trajectoires de comètes, etc) :

http://www.nasa.gov/jpl/wise/disk-detective-20140130/#.Uyj5iKh5MYG

Et les médias (mais pas la NASA, même si elle ne dit rien, elle, à ce sujet) préfèrent aussi laisser de côté le fait que deux scientifiques reconnus (John Matese et Daniel Withmire) ont bien fait des calculs dès 1985 et que leur rapport de 1999 sur le sujet indique de premières preuves assez solides (appuyées après par John Murray, Patrick Whitman). En 2001, un nouveau rapport émet la même hypothèse avec une autre orbite anormale de comèteScience News du 7 avril 2001.). En 2003, l'astronome Alessandro Morbidelli annonce qu'il est probable qu'un corps existe en orbite lointaine à cause de la rupture soudaine de la ceinture de Kuiper. Historiquement, les premiers modèles de la ceinture de Kuiper suggéraient que le nombre de grands objets augmenterait d'un facteur deux au-delà de 50 UA (1 Unité Astronomique = distance Terre-Soleil). La chute brutale du nombre d'objets après cette distance, connue sous le nom de « falaise de Kuiper », fut complètement inattendue et reste inexpliquée à ce jourEn 2003 encore, la découverte de Sedna ajoute du crédit à la théorie (planète X ou compagnon obscur-naine sombre) à cause de son orbite. En 2005, Eris est découverte et le planétoïde devient un moment la planète X (en fait, tout objet assez gros dans le système solaire et non répertorié est considéré comme une planète X par la NASA). En 2005 toujours, un rapport mentionne la possibilité d'un halo de planètes noires en orbite qui se situerait à entre 1 000 et 10 000 UA du Soleil. En 2008, Patryk Lykawka, de l'université de Kobe au Japon, et Tadashi Mukai proposent l'existence d'une super-Pluton à leur tour à l'aide de simulations numériques scientifiques. John Matese publie un nouveau rapport en 2010 sur ses recherches. En 2011, et en s'appuyant sur des données de WISE (et c'est ce qui ennui les responsables du programme, qui sont censés être les "découvreurs" officiels d'un tel objet s'il existe !), John Matese et Daniel Whitmire reviennent à la charge et prédisent à l'aide de calculs l'existence de ce corps en étudiant la trajectoire particulière qu'empruntent certaines comètes à leur entrée dans le système solaire à nouveau. L'orbite de la supposée planète baptisée Tyché, en l'honneur de la divinité grecque responsable de la prospérité des cités, se situerait à une distance de 15 000 ua soit 375 plus grande que celle de Pluton. L'équipe de WISE conteste les conclusions de ce rapport de toute façon, même sans avoir fini ses propres analyses. En 2012, l'astronome Rodney Gomez calcule qu'une planète de 4 fois la taille de la Terre pourrait très bien se trouver au-delà de Neptune sans qu'on la voit. En 2014"Des systèmes stellaires qui se cachaient juste devant nos yeux dans le proche voisinage du système solaire ont littéralement jailli dans les données recueillies par WISE", s'est réjoui Ned Wright, un astronome de l'Université de Californie à Los Angeles qui a conduit cette première analyse des données de WISE.

Et que dire de ce site qui montre que Irise (un autre labo du spectre) aurait photographié un objet visible qu'en infrarouge non signalé par les spécialistes de WISE, avec ses coordonnées, vrai ou faux ? :

http://www.bengarneau.com/article-exclusif-la-planete-x-vue-par-les-satellites-de-la-nasa-images-et-video-122920369.html

http://www.youtube.com/user/killerazazello

Pour résumer : les médias (confortés par la NASA qui semble obéir aux directives "tout public" d'Obama, mais qui peut se réserver l'honneur des grandes découvertes complémentaires : ne pas oublier que le rapport de Kevin Luhman parle de + de 3,525 nouveaux objets découverts à moins de 500 années-lumières du soleil et que seuls 762 de ces objets sont pour l'instant catalogués - " Some of these 3,525 objects also were found in the Luhman study, which catalogued 762 objects.", annoncent que la théorie planète X a eu le coup tordu par Wise avec empressement (un scoop comme un autre)... alors qu'il ne s'agit que de la "Luhman Study" du 7 mars 2014, qui demande vérifications et autres preuves par des pairs scientifiques, comme toute publication à priori... sans oublier la continuation des analyses...

Attention, je me moque personnellement qu'une planète X se promène ou non depuis des millions d'années et bouleverse ou pas notre système solaire, (en dehors d'une explication à d'autres données), mais il faudrait que les médias arrêtent un peu de prendre leurs lecteurs pour des idiots finis, et arrêtent de faire pire finalement que les sites qu'ils désignent comme "New Age" ou blagueurs en répandant des données tronquées, incomplètes ou prématurées, avec des titres trompeurs... La NASA nous a déjà de par ailleurs prouvé ses propres annonces prématurées et erronées avec la fausse disparition-réapparition de la comète Ison récemment... sans compter l'aveu par plusieurs astronautes et techniciens des plusieurs images tournées en studio pour le programme Apollo (la NASA a préféré dire qu'elle avait perdu le film de l'alunissage d'Apollo 11 par exemple !...).

MAJ 30-03-2014 : Cette nouvelle découverte d'une mini-planète dans les mêmes parages que Sedna et les articles connexes prouvent soit que les analyses de WISE ne sont pas terminées ni définitives, soit, comme le disent ces scientifiques, que WISE n'est pas encore assez performant pour détecter tous les corps (assez nombreux selon beaucoup de scientifiques) très froids et donc avec peu ou sans émissions photoniques (aucune réflexion de lumière ?) :

Orbitessedna 2012vp113

http://www.journaldelascience.fr/espace/articles/planete-geante-cache-t-elle-systeme-solaire-3493

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/astronomie-espace/decouverte-d-une-planete-naine-dans-notre-systeme-solaire-et-d-un-asteroide-a-deux-anneaux.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/astronomie-espace/la-nasa-repere-une-nouvelle-comete-a-l-orbite-retrograde-en-approche.html

Yves Herbo, Sciences-F-H, 19-03-2014.- 30-03-2014

Un squelette d'un géant humain préhistorique de 15 mètres reconstitué ?

Un squelette d'un géant humain préhistorique de 15 mètres reconstitué ?

Squeletteg ant mini

Bon, nous avons déjà l'habitude des hoax et fausses photos (dont celles commandées par des concours pour photoshop par exemple) de squelettes de géants  humains soit-disant découverts un peu partout dans le monde. Cette fois, nous avons droit (éventuellement) à un vrai squelette de géant en train d'être reconstitué par une équipe. Qu'en est-il pour l'instant, avec cet article surprenant qui est tombé dans les tabloïdes : 

Squeletteg ant

" RECONSTRUCTION du squelette humain géant "

Genèse 6:4... Il y avait des géants à l'époque...

Reconstruction du squelette géant trouvé à Loja en Équateur, le 19 octobre 2012, dans la province de Loja, au sud de l'Équateur et la frontière du Pérou. Ancien résident, je me souviens avoir entendu il y a longtemps que dans les belles vallées de cette province il y avait des squelettes qui auraient été découverts, très semblables à ceux des humains, mais d'une taille incroyable.

De loin, le plus célèbre de ces découvreurs a été Carlos Miguel Vaca qui avaient gardé jusqu'à sa mort en 1999, plusieurs os et fragments trouvés sur un site nommé « Changaiminas », qui traduit en espagnol signifie « cimetière des dieux ».

Plusieurs fragments ont été envoyés à la Smithsonian Institution aux Etats-Unis, afin qu'ils étudient leur densité, âge et poids. Un fragment de cette collection a été présenté par le célèbre chercheur Klaus Dona.

Plusieurs autres fragments sont connus pour faire partie de collections privées. Du squelette fragmenté suivant, sept fragments ont été étudiées par sept différents scientifiques et anatomistes, qui ont confirmé qu'ils font partie d'un squelette humain de sept fois la taille d'un être humain moderne ! Le scientifique de Californie Alex Putney a participé à la reconstruction du squelette pendant huit mois avec une équipe sur la base des fragments. "

Sources : https://www.facebook.com/1mill.creationist?fref=ts

En attente d'autres sources... Selon une source, ce squelette serait en réalité une "reconstitution" faite au Erich von Däniken’s Mystery Park ancient astronaut theme park à Interlaken, en Suisse... (confirmé)... mais est monté par Alex Putney et contiendrait donc certains moulages de vrais échantillons...

Yves Herbo Traductions, Sciences-F-Histoires, 28-03-2014

Découverte d'une planète naine dans notre Système Solaire et d'un astéroïde a deux anneaux

Découverte d'une planète naine dans notre Système Solaire et d'un astéroïde a deux anneaux

Un asteroide possede deux anneaux mini

Il y a des jours où les planétologues ne savent plus où donner de la tête. Twitter n'arrête pas de crépiter ce soir avec deux découvertes majeures dans notre système solaire.

La première, c'est celle de l'existence d'anneaux autour de l'astéroïde Chariklo. Ce morceau de rocher de 250 kilomètres de diamètre vient donc rejoindre les géantes Saturne, Uranus, Neptune et Jupiter dans le cercle fermés des objets dotés d'anneaux.

L'European Southern Observatory (ESO) l'a annoncé en début de soirée. Et il n'a pas fait les choses à moitié : Chariklo comporte deux anneaux, de sept et trois kilomètres de large, séparés par un trou de neuf kilomètres. On peut même penser, du fait de leur position nette, qu'il pourrait y avoir un satellite autour de Chariklo qui leur donnerait leur forme régulière.

Decouverte etonnante un asteroide possede deux anneaux

Vue d’artiste des deux anneaux découverts autour de l’astéroïde 10199 Chariklo. © ESO/L. Calçada/M. Kornmesser/Nick Risinger

La découverte a été effectuée en observant l'occultation d'une étoile par l'astéroïde à partir de plusieurs observatoires d'Amérique du Sud. Il y a eu en effet deux petites baisses de luminosité de l'étoile, en plus du passage de Chariklo. Les chercheurs, sous la direction de Felipe Braga-Ribas ont pu reconstituer la forme de l'astéroïde, et celle de ses anneaux.

Les astronomes ont donné provisoirement aux anneaux les noms de Oiapoque et Chui, qui sont deux rivières situées respectivement à l'extrême nord et à l'extrême sud du Brésil. Les résultats complets de leurs observations doivent être publiés aujourd'hui dans la revue Nature.

Une planète naine peut en cacher une géante ?

L'autre découverte de la soirée, en tout cas son annonce, c'est celle du gros corps céleste le plus éloigné du soleil. On ne le connaît encore que sous le nom de 2012VP113, mais il pourrait fort bien prendre le statut de planète naine, rejoignant dans le club Pluton. Les détails ont été publiés en soirée dans la revue Nature, décidément très prisée des astronomes.

Il mesure environ 450 kilomètres de diamètre, et son orbite est encore plus lointaine que celle de Sedna qu'il vient donc de détrôner. Ces deux planètes naines (même si elles n'en ont pas encore officiellement le titre) pourraient n'être que le début d'une liste d'objets qui naviguent entre la ceinture de Kuiper, dans laquelle se trouve Pluton, et le nuage d'Oort, beaucoup plus lointain, qui marque la frontière entre notre système et le vide intersidéral.

Pour les deux astronomes, il pourrait y avoir toute une population d'objets similaires et qui resteraient à détecter. Les chercheurs laissent même entendre, comme le rapportent le Guardian et Science.com, qu'il pourrait y avoir là-bas un objet de la taille de Mars ou même de la Terre. Ou même beaucoup plus gros, ce que démontreraient des anomalies dans les orbites à la fois de 2012VP113 et de Sedna, mais aussi d'autres objets de la ceinture de Kuiper. Celles-ci seraient consistantes avec la présence d'un objet très massif et extrêmement distant. Super-Terre, fameuse "Planète X"... L'objet en question pourrait être toujours là, à moins qu'il n'ait été éjecté dans un distant passé.

Source : Le blog de Jean-Paul Fritz sur le site du "Nouvel Obs" : Chroniques de l'Espace-Temps

Orbitessedna 2012vp113

Représentation de l'orbite de 2012 VP113 en rouge et de Sedna en orange. Sedna et 2012 VP113 ne seraient que la partie immergée de l'iceberg parmi les centaines d'autres objets stellaires qui pourraient graviter dans le nuage d'Oort. Trujillo et Sheppard ont déjà repéré 6 autres candidats pouvant appartenir à l'extrémité de notre système solaire.

Yves Herbo-Sciences-F-H, 28-03-2014

Sciences, Fictions, Histoires : Pages

↑ Grab this Headline Animator

Sciences, Fictions, Histoires : Blog

↑ Grab this Headline Animator

Annuaire de sites Net-liens