Sciences

Articles traitant de recherches ou de découvertes scientifiques, ainsi que de théories, études ou témoignages

OVNIs : 1973-Un officier de gendarmerie témoin à Ouzouer-Sur-Loire

OVNIs : 1973 - Un officier de gendarmerie témoin à Ouzouer-Sur-Loire

Ovni ouzouer 10 12 73d

Toujours en 1973, les 9 et 10 décembre cette fois, un objet assez gros puisqu'il a été décrit, à 20 mètres d'altitude, comme ayant une forme conique de 5 mètres de diamètre (15 mètres de circonférence donc) pour 2,50 mètres de hauteur à cette distance. Et deux gendarmes, dont un Adjudant, appelés sur les lieux, vont le voir aussi... mais voyons ces témoignages d'après les coupures de presse de l'époque :

Dans le magazine Nostra 103-104-1973 - " Ce jeune homme en a vu une ! "

" De notre envoyé spécial René Pacaut Photos Guy Jouhaud - Dans la région de Gien, on a signalé dernièrement la présence d'une soucoupe volante. Différents témoins l'ont vue à quelques heures d'intervalle et nous avons retrouvé l'un d'eux. Il se nomme Jean Michel Rambert, il habite au Iieu-dit le Hameau. dans le Loiret et ce dimanche 9 décembre 1973. il ne pensait pas aux soucoupes volantes. Comme tout le monde, il en avait entendu parler, mais peu lui importait qu'elles existent ou qu'elles n'existent pas.

A 8 heures du soir, en cette saison, la nuit est noire. Au votant de sa voiture chargée des victuailles qu'il rapportait d'une ferme voisine, Le Neuvoy, Jean Michel roulait vers sa maison familiale où l'attendaient Dominique et Chantal. son frère et sa sœur et un de ses amis, Michel Leloup.

La petite route qu'il suivait était déserte lorsque, à la sortie d'un virage, une lueur insolite tombée du ciel, le surprit. Il ralentit, essaya d'identifier cette lumière et comme il n'y parvenait pas, stoppa sa voiture.

- On aurait dit une étoile qui crachait des flammes, m'a-t-il déclaré. Elle n'était pas très haut dans le ciel - au plus une centaine de mètres - et se déplaçait lentement au-dessus de la Loire. Un long moment, je suis resté à la regarder et j'avoue que j'avais peur. Finalement, j'ai redémarré en vitesse. J'avais hâte de prévenir ma famille. 

ARRIVE CHEZ LUI QUELQUES MINUTES PLUS TARD, IL CONTA SON AVENTURE ET ENTRAINA DEHORS SON FRERE, SA SŒUR ET SON AMI MICHEL. L'ENGIN ETAIT TOUJOURS LA.

- Mon frère n'avait pas rêvé, m'a raconté à son tour Dominique. L'objet volait à une cinquantaine de mètres et il ressemblait, c'est vrai, à une étoile entourée de flammes. Nous l'avons regardé s'éloigner. Il n'allait pas vite et, franchement, nous n'étions pas rassurés.

Depuis, comme toujours en ces cas-là, le récit des quatre jeunes gens a soulevé de vives controverses. Les uns sont persuadés qu'ils ont vu cette " étoile de feu ", les autres les traitent de mystificateurs.

A l'heure où les chercheurs tentent de dévoiler le mystère des O.V.N.I ., " Nostradamus " serait heureux de recevoir des témoignages de lecteurs propres à faire progresser les recherches en ce domaine - témoignages dont certains hésitent à faire état, tant ils craignent d'être pris pour des illuminés. "

Article du journaliste René Delucinge, envoyé spécial du journal le Parisien du 15-12-1973 - " L'OVNI d'Ouzouer-Sur-Loire : un mystère de plus "

Gien - Certes, ce n'est pas un nouvel épisode des " Envahisseurs", chers à David Vincent, le héros d'un mémorable "feuilleton" télévisé. Certes, l'on n'en est pas encore là en ce délicieux pays du Val de Loire. Mais le fait, pourtant, ne laisse pas d'être étrange en soi, troublant à plus d'un titre.

Car, ainsi que nous l'avons relaté, on a aperçu, dans le ciel d'Ouzouer-sur-Loire (Loiret), un mystérieux objet, un OVNI (Objet Volant Non Identifié), pour reprendre " l'appellation " donnée à ces engins par la commission officielle d'enquête constituée il y a 20 ans aux USA.

" On ", c'est-à-dire plusieurs personnes, vraiment dignes de foi, ont donc vu une " chose " brillante et comme suspendue dans le ciel ! Cela s'est passé le lundi 10 décembre 1973, à 2 kilomètres à l'ouest de la localité, dans un champs en bordure du chemin départemental 119.

Il est alors 18 h 20. La nuit est déjà tombée. Deux habitants d'Ouzouer-sur-Loire - dont l'identité n'a pas été divulguée - et qui reviennent de Sully-sur-Loire, regagnent en voiture leur domicile.

Soudain, l'une des personnes découvre, dans le ciel, un " appareil " quasiment immobile et qui, dira-t-elle, " clignote sans cesse ". Cet " objet ", dont on ne décèle, à vrai dire, que la base, est à quelque 20 mètres de hauteur au-dessus d'une prairie. Si " l'engin " n'oscille ni à droite ni à gauche, en revanche, il s'élève, au bout d'un certain temps, mais lentement, très lentement.

Ses caractéristiques : au centre, un feu blanc clignotant, entouré de trois feux rouges clignotant également, et qui semblent, tous trois, reliés par des dortes de barres. Bref, durant trois minutes, les témoins observent, le souffle coupé, le phénomène qui clignote à un rythme accéléré, mais sans pour autant émettre le moindre bruit.

Donc, on observe l'OVNI durant trois minutes, puis l'on vient confier sa surprise aux gendarmes. Le conducteur de la voiture a vu, quant à lui, un feu rouge fixé au sommet de l'engin. Pour le passager, l'OVNI paraît avoir une forme conique de 5 mètres de diamètre et de 2,50 mètres de hauteur.

Alors l'Adjudant Gauthier, Commandant de la Brigade de gendarmerie d'Ouzouer-sur-Loire, et un gendarme, se rendent en compagnie des témoins sur les lieux de l'inexplicable phénomène.

Et l'Adjudant confirme le fait. Lui aussi a vu. Il a aperu la "chose" qui évoluait alors de 400 ou 500 mètres d'altitude, un "engin" avec une lumière blanche qui clignotait et, autour de cette lumière, comme une espèce de halo rouge. Puis la "chose" disparaîtra, après avoir adopté un plan incliné en direction du sud-est de Gien.

Dans la prairie en question, on ne relèvera aucune trace d'atterrissage, pas la moindre empreinte.

Ces quatre témoignages sont, dans une certaine mesure, corroborés par celui fourni par une personne habitant non loin de là, et qui aurait vu, 5 minutes avant les deux premiers témoins, l'engin, affectant presque alors la forme d'un ballon de rugby, dont l'une des pointes était ornée d'un feu clignotant très fort. L'OVNI comportait également deux feux rouges clignotants. Et cette "chose" se dirigea précisément à l'endroit où on l'observa.

Voilà où en sont les choses. Une enquête a, naturellement, été ouverte. Apportera-t-elle jamais la lumière ? La question reste posée.

Il faut rappeler que les Américains ont dépensé des centaines de millions de dollars pour tenter de découvrir une explication scientifique à ces étranges apparitions. Ils y ont désormais renoncé et ont fermé le dossier des OVNI, qui reste un mystère total faute de preuve tangible.

Dans le journal France-Soir du 15-12-2014 - " Des gendarmes ont vu la soucoupe volante ignorée des radars "

" Montargis, vendredi - Les radars, selon les autorités militaires de la région d'Ouzouer-sur-Loire (Loiret) n'ont à aucun moment décelé la présence d'un objet volant. Pourtant, les gendarmes de la localité sont formels : alertés par deux personnes, lundi vers 18 h 20, ils ont vu un mystérieux engin dont les lumières clignotaient, stationner silencieusement à 400 mètres du sol environ, pendant plusieurs minutes. La soucoupe volante ou l'OVNI, n'a laissé aucune trace sur le sol. "

Dans le journal la République du Centre du 14-12-1973 - " Un OVNI repéré près de Gien "

" Gien - Plusieurs personnes, dont les gendarmes de la brigade d'Ozouer-sur-Loire, près de Gien(Loiret), ont observé un OVNI, de forme conique, mesurant environ 5 m à la base et 2,50 m de hauteur. Cet objet, qui n'émettait aucun bruit, reflétait une lumière blanche à rythme rapide, cependant que des clignotants de couleur rouge formaient un triangle.

L'objet a été observé pendant une vingtaine de minutes avant qu'il ne prenne de la hauteur et poursuive sa route vers 400 m à 500 m, toujours sans bruit, en direction du sud-est. Les bases aériennes de la région, et notamment les stations radars, ne peuvent fournir aucune explication sur cet objet, dont le passage paraît coïncider avec celui repéré lundi dernier par des pêcheurs de Carteret, dans la Manche. 

La gendarmerie, qui a ouvert une enquête, n'a retrouvé aucune trace susceptible d'affirmer que l'engin se soit posé en bordure de la Loire, entre Gien et Orléans.

Dans le quotidien L'Ardennais, France, le 14 décembre 1973 - " ENCORE UNE SOUCOUPE VOLANTE "

Les O.V.N.I. (Objets Volants Non Identifiés) communément appelés "soucoupes volantes" ont fait, semble-t-il, leur "apparition" dans le ciel du Loiret. Vision, berlue ou réalité? A chaque fois, le problème se pose, et la bonne foi des témoins est souvent mise en doute.

Cette fois, pourtant, ce sont les gendarmes d'Ouzouer-sur-Loire qui, alertés par deux personnes, ont repéré, lundi vers 18 h. 20, un mystérieux engin dont les lumières clignotaient et qui stationnait à 400 mètres du sol environ. L'appareil n'émettait aucun bruit et les gendarmes de la brigade d'Ouzouer-sur-Loire, accompagnés d'un adjudant, purent observer l'engin pendant plusieurs minutes avant qu'il ne disparaisse à grande vitesse en direction du Sud-Est.

Les gendarmes ont longuement inspecté la région, mais ils n'ont trouvé aucune trace d'atterrissage ni, comme c'est le cas [sic, "parfois le cas"], des zones d'herbes brûlées.

D'autre part, les autorités militaires de la région indiquent que dans la soirée de lundi les radars n'ont, a aucun moment, décelé la présence d'un objet volant non identifié.

La coupure de presse est visible sur le site de Patrick Gross :

http://ufologie.patrickgross.org/press/lardennais14dec1973f.htm

Dec. 10, 1973 - Ouzouer-sur-Loire, France
About 6:20 p.m. A 50-year-old couple, several other witnesses, and gendarmes watched a silent, 5 meter tall cone-shaped UFO only 20 meters from the ground fly away toward the southwest.

Déc. 10. 1973 - Ouzouer-sur-Loire, France environ 6:20 P.M.. Un couple dans la cinquante d'années, plusieurs autres témoins, et des gendarmes ont observé un UFO silencieux, en forme de cône grand de 5 mètres à seulement 20 mètres du sol, volant plus loin vers le sud-ouest.

http://www.nicap.org/waves/1973fullrep.htm

Dans le magazine Nostra 273 - 1973-1974 - 

" Depuis quelques mois, les brigades de gendarmeries situées le long de la vallée de la Loire, entre Briare et Orléans, sont sans cesse alertées par des témoins qui déclarent des passages d'OVNI au-dessus de la forêt d'Orléans.

Leur première enquête, relatée par Nostradamus, remonte au 10 décembre 1973. Ce soir-là, les gendarmes d'Ouzouer-sur-Loire, avertis par deux automobilistes, voyaient un étrange engin, de forme conique, s'élever au-dessus de la Loire, au lieu-dit La Haie, et disparaître. Ce mystérieux appareil, un autre témoin, Mme Devaine, l'avait aperçu peu de temps auparavant tandis qu'il survolait sa maison. La veille, au village d'Arcoles, les deux frères Rambert, leur soeur et Michel Leloup observaient dans le ciel " une énorme étoile crachant des flammes ", en train d'évoluer."

Ref. : http://www.nicap.org/waves/1973fullrep.htm

http://www.forum-ovni-ufologie.com/divers-cas-d-observation-d-ovni-f79/

http://www.fichier-pdf.fr/2011/05/29/nostra72/
http://www.fichier-pdf.fr/2011/06/05/nostra73/
http://www.fichier-pdf.fr/2011/06/16/archives-nostradamus/ de Patrice Seray

http://ufologie.patrickgross.org/press/lardennais14dec1973f.htm

- Archives de Yves Herbo

Ovni ouzouer 10 12 73d

Ovni ouzouer 10 12 73e

Ovni ouzouer 10 12 73a

Ovni ouzouer 10 12 73b

 

Ovni ouzouer 10 12 73c

Ovni ouzouer 10 12 73f

Notez bien que toutes ces archives sont librement utilisables (notamment pour la recherche et l'éducation) à la condition absolue que les sources et références indiquées dessus, ainsi que mon nom, prénom et adresse de ces sites internet (http://www.sciences-fictions-histoires.com/ et http://herboyves.blogspot.com/) soient mentionnés visiblement.

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 09-01-2015

Des progrès impressionnants sur la lévitation acoustique

Des progrès impressionnants sur la lévitation acoustique

Piege entre deux ondes

Ce n'est pas la première fois que j'en parle et les études en labo sur la lévitation, qu'elles soient de nature magnétique, électrique ou acoustique, ne datent pas d'hier mais bien de plusieurs dizaines d'années déjà. J'en ai même parlé à l'occasion d'études archéologiques, puisque plusieurs chercheurs soupçonnent depuis longtemps que les anciens, il y a des milliers d'années, en connaissaient plus que nous question acoustique - la lévitation des pierres pour expliquer leur positionnement au millimètre dans des hauts endroits difficiles d'accès, notamment en Amérique latine. J'ai même parlé d'acoustique, non pas au niveau lévitation (mais pourquoi pas ?) mais au niveau détection, pour le phénomène OVNI...

La recherche est un peu en ébullition depuis quelques semaines au vu de ce que les chercheurs japonais ont pu réaliser très récemment, et qui est résumé dans ce papier 1312.4006.pdf mais surtout visible dans cette étonnante vidéo :

Mais les explications ne sont pas évidentes si on n'est pas spécialiste du son, des ondes. Tout d'abord, le son, c'est une propagation d'ondes comprimées, ayant subi une surpression dans un milieu comme l'air (ou l'eau d'ailleurs). Si vous tapez d'un coup sec à l'aide d'un marteau par exemple un objet (pour un bruit court), les molécules d'air au contact de l'objet en question (clou par exemple) sont comprimées, comprimées. Cette compression est transmise par vibrations à la couche de molécules suivante, et ainsi de suite, de proche en proche, cette onde sonore se propage au loin (à 1200 km/heure dans l'air, plus lentement dans l'eau). Pour un bruit long, on a une succession de compressions-décompressions qui se propagent, un peu comme ce schéma :

Sonlong

Il s'agit donc de zones possédant des pressions variables, ce qu'on nomme les pressions acoustiques. Mais les différences entre basses et hautes pressions acoustiques n'ont rien à voir avec la pression atmosphérique, elles sont 10 millions de fois plus faibles. Mais c'est bien ce qui fait vibrer les micros, les instruments de musiques et surtout nos tympans d'oreilles. Et c'est bien cette assez faible pression qui est aussi à l'origine de cette lévitation acoustique que vous voyez dans cette vidéo, tout simplement parce qu'elle s'oppose à la force de gravité et que l'onde sonore est une onde stationnaire dans cet appareillage. En empêchant la propagation des zones de compressions-décompressions, qui restent donc au même endroit, les molécules d'air sont alors comprimées et décomprimées au même endroit et par la même partie de l'onde, un peu comme cela est démontré dans ce lien.

Donc, comme cela est montré dans la vidéo, on peut utiliser deux ondes de même longueur d'onde et en opposition pour piéger des objets aux endroits où la pression est modifiée :

Piege entre deux ondes

Ce système  existe depuis 2012 pour une exploitation pharmaceutique envisagée, mais la nouveauté ici est la possibilité de pouvoir déplacer et orienter l'onde stationnaire grâce à plusieurs enceintes synchronisées, que l'on peut en plus utiliser pour relayer les ondes d'une enceinte à l'autre en jouant sur l'intensité des ondes acoustiques émises. Les utilisations de ce type de modèle sont déjà multiples et en développement, de la pharmaceutique pour les réactions chimiques sans contact avec aucun récipient ou autre support ou pour une manipulation de matières sensibles que le seul contact avec un autre objet peut endommager ou rayer (électronique ou optique de haute précision par exemple). Et l'un des avantages de la lévitation acoustique sur la lévitation magnétique, c’est qu’elle peut également mettre des objets non métalliques en lévitation, comme des plastiques, des matières hybrides ou composites ou mêmes des objets biologiques et chimiques.

Ces nouvelles possibilités revêtent bien sûr de plus en plus d'importance en matière de robotique et même cybernétique bien sûr, des nouvelles nanotechnologies aux implications futures sur la microgravité, financés entre autres par la NASA dès 1987 comme ci-dessous, afin de pouvoir manipuler des objets flottant dans l’espace à volonté et pouvoir réaliser des expériences sans contact avec des parois, récipients ou supports... :

On note aussi que ces nouvelles possibilités pourraient aider aux recherches sur la physiques des mousses (celles utilisées pour nettoyer certaines machines sous forme de détergeant ou pour lutter contre les marées noires), que nous ne comprenons pas encore vraiment à cause du simple obstacle constitué par la gravité...

L'intensité des ondes stationnaires est bien sûr limité à la puissance des enceintes et ce modèles ne concerne que des petites pièces proches de l'électronique par exemple, mais on ne peut s'empêcher de penser à ce que sera la recherche dans quelques dizaines (voir centaines) d'années et si l'homme ne sera pas bien un jour capable de faire léviter des dizaines de tonnes de pierre grâce à des ondes acoustiques, pour construire des bâtiments... rejoignant certaines légendes entrevues dans le passé...

Sources : http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/physique-levitation-acoustique-bien-plus-physique-amusante-51378/

http://www.acs.psu.edu/drussell/

https://www.youtube.com/user/UDGnews

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 08-01-2015

Découvert il y a 11 ans, le tunnel de Teotihuacan conserve encore des secrets

Découvert il y a 11 ans, le tunnel de Teotihuacan conserve encore des secrets - MAJ en bas

Pyramide serpentaplume

J'en avais déjà parlé en janvier, puis en avril et mai 2014 (voir les liens plus bas), les découvertes sous la pyramide du Serpent à Plumes de la mystérieuse cité de Teotihuacán, dont les datations d'origine (pas celles de l'abandon qui sont approximativement connues) sont toujours très controversées d'ailleurs... en avril, les archéologues avaient trouvés des centaines de pierres en sphères de différentes dimensions, constituées principalement de pyrites, et en mai, 3 chambres avaient été décelées... le travail de déblaiement a permis de trouver un nombre incroyable d'objets (offrandes ?) mais le projet est prolongé jusqu'en 2015 vu l'étendu du souterrain...

Tunnel theotiuacan

C'est en 2003 qu'un très long souterrain a été découvert à proximité de l'une des trois principales pyramides de la cité millénaire de Teotihuacán, la plus petite des trois d'ailleurs, mais la plus célèbre car il s'agit de celle dite "du Serpent à Plumes". Les deux plus grandes, dans l'ordre, sont celles du Soleil et de la Lune.

Pyramide serpentaplume tunnel

C'était suite à de forte pluies que l'entrée du souterrain avait été découverte, et les études ont permis de constater qu'il menait, avec 103 mètres de longueur et à une profondeur de 18 mètres, sous le centre de la pyramide du Serpent à Plumes. Il est très difficile de savoir à partir de quelle date ce tunnel a été construit, mais on sait qu'il a été fermé et caché il y a environ 1.800 ans, vers 200 après J.C. par les habitants de la ville, on ne sait pas pourquoi d'ailleurs, tout comme on ne sait toujours pas pourquoi la ville a été complètement abandonnée entre les 6 et 7ème siècle après JC, 350 ans après la fermeture de ce souterrain donc, et que ses milliers d'habitants (estimés entre 200.000 et 100.000 !) se sont littéralement volatilisés historiquement...

Pyramide serpentaplume tunnel2

Quoiqu'il en soit, lorsque les Aztèques sont arrivés sur les lieux vers le 15ème siècle après JC, vers 1.400 de notre ère donc, ils ont été impressionnés par les ruines et ont imité en grande partie l'architecture découverte par la suite, et ce sont eux qui ont nommé ainsi la "Cité des Dieux" et ont réparé certains édifices, sans jamais découvrir le souterrain en question d'ailleurs.

Pyramide serpentaplume tunnel3

Très récemment, des publications ont enfin commencé à révéler ce que les chercheurs avaient trouvé après des années de fouilles et de déblaiements. Ils espéraient en avoir fini d'ailleurs cette année 2014, mais le nombre d'artefacts découverts et certaines zones encore mal dégagées, qui devraient mener probablement, selon des archéologues, à des chambres funéraires cachées sous le centre de la pyramide (et renfermant probablement les principales élites ayant fait ériger la cité et monuments, il y a des milliers d'années) promettent encore une pleine année de travail pour 2015...

Statuette theotiuacan

Ce sont au minimum 50.000 à 70.000 artefacts qui ont été déterrés dans cet étrange tunnelDes pointes de flèches, des coquillages, des statues, des poteries, des os d'animaux, des graines, des ornements en jade et des pierres d'obsidienne (utilisées souvent comme outils tranchants). Des fragments d'ambre, des objets en bois et des balles en caoutchouc ont également été découverts à l'intérieur du tunnel. Les anthropologues dépêchés sur les lieux tentent déjà d'interpréter certains de ces objets pour mieux comprendre le peuple inconnu qui a construit cette immense cité.

Coquillage grave theotiuacan1

C'est plus de 970 tonnes de terre et de pierres qui ont été dégagées pour explorer ce souterrain très étrange : 18 murs de pierres et d'argile, éparpillés en zigzag à travers tout le tunnel, évoquent la forme d'un serpent. De nombreuses empreintes de mains et de doigts sont visibles dans cet argile. Les archéologues supposent que ces murs ont été bâtis en dernier, pour bloquer l'entrée de chambres funéraires enterrées plus profondément, sous la base de la pyramide (il faudra donc enlever certains murs pour découvrir ces entrées situées en-dessous).

Coquillage grave theotiuacan2

Au bout du tunnel se trouve trois chambres. On ne sait pas encore ce qu'elles contiennent, mais elles pourraient renfermer des éléments-clefs pour comprendre la façon dont était gouverné cet empire. On pourrait en savoir plus sur son système hiérarchique, et plus généralement sur la façon dont Teotihuacán a été construite, ou plus simplement une partie de sa culture, à défaut de ses origines.

Coquillage grave theotiuacan3

L'INAH estime qu'il a déjà été investi 1 million de dollars depuis 2009 sur cet immense projet, nommé « Tlalocan : Voyage aux Enfers », utilisant notamment des mini-robots autonomes, les "Tlalocs" de l'Institut National Polytechnique, ou IPN...

Vase theotiuacan1

« Tandis que nous avançons dans ce processus d'exploration, nos découvertes sont de plus en plus nombreuses, riches et variées, » a déclaré Sergio Gómez dans un communiqué. Il a ajouté que les archéologues avaient découvert plus de 4 000 objets en bois parfaitement conservés, plus de 15 000 graines de différentes plantes, et des restes de peau, qui pourraient avoir une origine humaine et qui font l'objet d'une analyse. »

Vase theotiuacan2

Le tunnel a été très probablement considéré à l’époque comme un passage vers l’inframonde, le monde sacré des morts. " La profondeur de cette galerie aurait permis, d’après Sergio Gomez, de "maintenir en permanence un fond d'eau". En effet, les mythes décrivent l’inframonde comme un univers doté d’une géographie sacrée métaphorique qui lui est propre. Ce monde possède des cours d’eau, des montagnes et même son propre ciel. Les parois du tunnel avaient été conçues pour représenter le ciel. En effet, une poussière composée de minéraux brillants, présente sur les murs, illumine le tunnel dès qu'on y allume une torche ou une source lumineuse. " Cela fait comme si vous regardiez le ciel et les étoiles briller ", a expliqué Sergio Gomez.

Gravure1 theotiuacanGravure2 theotiuacan

des gravures d'un dieu et un morceau de bouclier ou de disque de pierre ?

Les découvertes sont toujours en train d'être classées, mais on dénote quatre grandes statues anthropomorphiques de pierre verte, des douzaines de coquillages du Golfe du Mexique, du jade qui aurait été importée du Guatemala, des os et des poils de félins. Des centaines de petites pierres vertes rondes et polies.

Sources : https://news.vice.com/article/thousands-of-precious-objects-unearthed-in-ancient-mexican-city-of-teotihuacan

Autres articles liés : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/le-robot-tlaloc-ii-tc-decouvre-trois-chambres-funeraires-a-teotihuacan.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/le-robot-tlalocii-tc-fait-d-autres-decouvertes-a-teotihuacan.html

 http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/mexique-les-decouvertes-archeologiques-s-enchainent.html

Colliers croix theotiuacanPointesfleches theotiuacan

des colliers, dont un avec une sorte de croix inédite pour la période et le lieu, des pointes de fléches

Pierres yeux theotiuacanSpheresnoire theotiuacan

des pierres-yeux et une sphère noire percée

Sphererouge theotiuacan

une sphère rouge ou une balle en caoutchouc ?

MAJ du 06-01-2015 : J'ai déjà parlé à plusieurs reprises de l'auteur et radiesthésiste Albert Fagioli au sujet de ses recherches et découvertes sur le plateau de Gizeh en Egypte, mais aussi  de celles en France, à Rennes-le-Château et à Carcassonne récemment - il m'en a d'ailleurs remercié lors de ce don pour la couverture de mon prochain roman d'anticipation ! - mais il continue sur sa lancée et m'a parlé de ses recherches sur la cité de Teotihuacán. J'ai donc décidé d'en parler ici car, bien qu'il ait tenté d'en parler et d'attirer l'attention sur les possibilités existantes là-bas, il faut bien se douter que les archéologues sur place sont toujours accaparés par le souterrain principal avec la prolongation des travaux tout au long de l'année 2015 et n'ont aucune raison pour l'instant de s'intéresser à d'autres salles ou souterrains reliant les autres pyramides que celle du Dieu Serpent à plumes...

La cité de Teotihuacán est une grande cité qui comporte plusieurs pyramides et les sensations du radiesthésiste à ce sujet semblent sans équivoques : elles ont toutes des souterrains sous elles et il y existe un vaste réseau qui les relie les uns aux autres, comme par exemple celle de la Lune à celle du Soleil via ce réseau, puis celle du Soleil vers celle de Quetzalcoatl... Mr Fagioli a fait plusieurs croquis de ce qu'il pense avoir découvert sur plan et a envoyé un courrier à l'ambassade du Mexique à Paris. Dans ce courrier, il propose au responsable de la Culture, de pouvoir venir au Mexique pour confirmer ces recherches sur le terrain. Il matérialisera les emplacements des souterrains en mettant des petits cônes en plastique à l'aplomb de ceux-ci. (Comme il fait d'habitude). Il demande une autorisation de pouvoir utiliser son " DOWSER " sur le plateau de Teotihuacán (pas de fouilles ni perforations donc). Pour le moment il ne publie pas tous ses croquis, il attend la réponse du gouvernement Mexicain... qui tarde à venir. Du point de vue culturel, il ne faut toutefois pas oublier qu'en premier lieu, les mexicains sont très chrétiens et que la radiesthésie y est plutôt assimilée à de la sorcellerie (mais les nouvelles découvertes sur certaines quasi-particules ayant des propriétés surprenantes pourraient bien changer la donne à ce sujet)... mais surtout, c'est l'avis des archéologues mexicains qui priment localement, et il y a déjà eu 11 ans de fouilles localement, principalement sur la pyramide du Dieu-serpent à plumes, comme montré ci-dessus... mais voyons les découvertes de Mr Fagioli :

:

Pyramideluneteotihuacan

La pyramide de la Lune, à Teotihuacan, les souterrains et salles sous la pyramide (en rouge), 04/11/14. (Albert Fagioli) - (Google Earth)

Il y aurait quatre départs de souterrains depuis la pyramide de la Lune. Et il y aurait également trois salles souterraines en triangle.

Les accès des souterrains qui partent vers le Nord et le Nord Ouest n'ont pas été défini. Le souterrain qui part vers le Sud va vers la pyramide du Soleil. Il y aurait un souterrain qui arriverait sous "" le petit pyramidion tronqué "" sur la gauche de la pyramide de la Lune. Il y aurait également une petite salle sous celui-ci. Par contre Mr Fagioli n'a localisé aucun autre souterrain allant sous les autres pyramidions tronqués ainsi qu'aucune autre salles en dessous de ceux-ci. Il ne localise pas de corps (tombes) dans ces salles souterraines se trouvant sous la pyramide.

PyramidesoleilteotihuacanLa pyramide du Soleil, à Téotihuacan, les souterrains et salles sous la pyramide (en rouge), 4/11/14. (Albert Fagioli) - (Google Earth)

Il y aurait quatre départs de souterrains depuis la pyramide du Soleil. Il y aurait deux accès depuis le plateau de Téotihuacan, un sur le côté Ouest de la pyramide, sur la place du Soleil et un autre à plusieurs centaines de mètres au Nord de la pyramide.

Le souterrain qui part vers le Sud rejoint le Temple de Quetzalcoatl. Le souterrain qui part vers le Nord-Ouest comporte un autre départ de souterrain qui passe sous l'allée centrale et va à la pyramide de la Lune.

L'accès du souterrain qui part vers le Nord-Ouest n'est pas encore défini. Il y aurait en plein milieu de la pyramide une grande salle souterraine (dans la zone du cercle en rouge).

Dans cette salle souterraine de la pyramide du Soleil, il pourrait y avoir environ 11 corps (Tombes ou Tombeaux). De qui ? 

Pyramidesteotihuacan

Une vue satellite du plateau de l'ancienne cité, avec ses trois pyramides principales (Google Earth)

La découverte du souterrain arrivant sous la pyramide de Quetzalcoatl est extraordinaire, ainsi que les salles et (probables) tombes, qui vont été déblayées cette année 2015, mais d'après Mr Fagioli, " il y a encore de nombreuses découvertes à réaliser sur le plateau de Téotihuacan... Dont cinq salles, la plus grande est impressionnante par sa taille car elle pourrait contenir les corps de 11 personnes (D'une longueur d'environ 30 mètres),  Une autre plus petite pourrait contenir les corps de 7 personnes. Les autres salles ne contiennent que des offrandes aux Dieux, comme le souterrain découvert  en ce moment... "

Ref : (avec l'approbation de Mr Fagioli) http://www.blogg.org/blog-73861-themes-les_pyramides_de_teotihuacan_-636843.html

Yves Herbo traductions, Sciences, F, Histoires, 08-11-2014, update au 06-01-2015