L'Etre Humain : un pas en avant , deux pas en arrière

L'Etre Humain : un pas en avant , deux pas en arrière

pericard-chapeau.jpg

France, 1940, des documents censurés qui prouvent que nos ancêtres, loin d'être des hommes-singes, avaient les traits du visage identiques aux nôtres, et portaient robes, bottes et chapeaux. - grotte de la Marche - Magdalénien - Léon Péricard

 

C'est un fait qui se vérifie de plus en plus tant les preuves s'accumulent : Tout comme la croissance économique n'est pas une expérience positive pour la réussite mondiale, l'évolution du genre humain n'a jamais été linéaire ni progressiste à chaque instant : l'évolution se fait par petits pas en avant mais aussi parfois par de grands pas en arrière... Alors que la logique voudrait que l'être humain tienne compte de ses expériences et s'améliore au fur et à mesure que le temps passe et qu'il est censé apprendre, la logique historique et les preuves matérielles nous obligent bien à constater qu'il n'en est rien : l'intérêt et l'égo de quelques individus ayant un poids sur cette évolution a toujours primé temporellement sur la destinée de l'être humain... et l'histoire contemporaine et actuelle le confirme encore et toujours...

 

Beaucoup de théoriciens, encouragés par des politiciens de toutes les époques d'ailleurs, ont voulu tracer une illusoire évolution linéaire et positive du genre humain, ne serait-ce que pour justifier sa place au "sommet" de l'évolution animale... ainsi, ces théoriciens, souvent issus de la Franc-Maçonnerie puissante du 19ème siècle ont asséné pendant des décennies (jusqu'à nos jours en fait) que l'Homme et ses créations, inventions et même arts, ont toujours procédé par croissance et pente ascendante (un peu comme la pente d'une pyramide), allant toujours du plus "primitif" vers le plus "évolué". Et la plus grande partie de notre Histoire (et théories) part de ce principe "établi", au point que les "anomalies" contredisant ce principe sont, la plupart du temps, tout simplement dénigrées, voir effacées ou éliminées, clairement censurées pour certaines... Pour certains, c'est une question de moral et de positivisme exacerbé : si la réalité entrave "l'enthousiasme" et "collaboration positive" du citoyen, du commun des mortels, il peut être nécessaire de "corriger" la réalité... de l'améliorer fictivement s'il le faut, voir, de cacher des choses et de mentir aux "innocents"... à ceux qui n'ont pas besoin de savoir pour œuvrer (travailler) au maintien de la société...

 

Mais trop de preuves historiques s'accumulent et ces hommes de pouvoirs, dans leurs convictions sur "l'évolution" que l'Homme doit avoir (pour eux), ont commis des erreurs "techniques" : leur progrès a fait que le-dit "innocent", simple homme du peuple, est de plus en plus capable de "comprendre" que, quelque part, il est trompé et qu'on lui ment. Certains disent que c'est de la faute d'internet, ce système commercial désiré à l'origine qui s'est trop libéralisé, est devenu incontrôlable (provisoirement ?) et qu'il permet à des gens qui n'ont pas besoin de "savoir" et "comprendre" certaines choses (y compris économiques) pour travailler et être utiles, d'avoir un cerveau et de réagir...

 

Des preuves ? Les meilleures et plus faciles à comprendre sont dans les livres d'Histoire récente, pas dans les manuels politiques... en voici une partie.

 

Histoire des Arts. Ces théories assènent encore de nos jours qu'on est parti d'hommes stupides et préhistoriques, d'hommes des cavernes proches du singe, nus et prompts à se donner des coups de massues juste pour prouver leur virilité et se départager la femelle... c'est une image qui s'avère de plus en plus fausse devant les réelles découvertes archéologiques mais qui persiste dans l'éducation (mauvaise) donnée aux enfants via des dessins animés ou bandes dessinées... c'est un peu comme les esclaves de l'Egypte ancienne dont on découvre au fur et à mesure que l'on traduit les hiéroglyphes les plus anciens... que les anciens égyptiens étaient contre l'esclavagisme dans la réalité pendant la majorité de leur histoire. Comme souvent, on généralise à toute une civilisation et peuple les exactions commises par quelques rois et époques... en oubliant que notre propre peuple a procédé de même d'ailleurs, question barbarie...

 

Cela faisait bien sûr plusieurs générations que certaines peintures rupestres, dans des grottes, étaient connues et admirées. On parle de certaines d'entre elles dès le 17ème siècle. Mais c'est vers 1879 que les premières sont étudiées "scientifiquement" et que des premières chronologies et datations sont tentées. Les fameuses peintures rupestres d'espagne, à Altamira, sont tellement belles et nombreuses que les scientifiques "évolutifs" en sont sceptiques : comment des hommes-singes auraient-ils pu accomplir un tel art ? Vers 1940, la grotte de Lascaux (et sa mauvaise datation à l'époque) confirme les mauvaises convictions établies : les premières grottes "artistiques" ont commencé vers - 23.000 ans et les premières fresques peintes sont apparues vers - 15.000 ans... la chronologie est "acceptable" pour les théoriciens de l'évolution linéaire, et tient jusqu'aux années 1990 pratiquement !

 

Car tout est remis en question par les découvertes successives des peintures d’Arcy sur Cure en 1990, de la grotte Cosquer en 1991 et de la grotte Chauvet en 1994. La grotte Cosquer, sous le niveau de la mer est datée à - 28000 ans. On y voit des évidentes scènes de chasse à l'époque des âges glaciaires avec des petits chevaux, des pingouins, des méduses ainsi que de surprenantes empreintes de mains décalquées à l’ocre rouge. Coup dur pour ces théoriciens, la grotte Chauvet est datée de – 33000 ans en 1995. (notez qu'il y a eu une calibration du carbone 14 dans les années 2000, faisant reculer les datations de la plupart de ces grottes de quelques milliers d'années ! Elles sont encore plus vieilles !)

Les théoriciens paléontologues se grattent la tête : ils avaient toujours affirmé que l'art préhistorique avait dû s'améliorer au fur et à mesure du temps, respectant "l'obligatoire évolution du genre humain"... car c'est l'inverse qui est constaté : la grotte Chauvet, la plus ancienne (à l'époque)... EST AUSSI LA PLUS EVOLUEE, la plus élaborée artistiquement. En regardant ces fresques, on est obligé d'admettre que ces artistes étaient déjà au sommet de leur art, et non pas aux débuts... Quid de la théorie de plusieurs millénaires d'évolution pour en arriver là ? En plus, on sait maintenant que cette grotte Chauvet est contemporaine de l'arrivée de l'Homme de Cro-Magnon dans cette région, et que celui-ci y cohabitait avec l'Homme de Neandertal... mieux, des découvertes récentes... en Indonésie nous prouvent que le même art élaboré y existait déjà bien avant ! (-39.900 ans !)

 

Le mystère demeure entier pour l'instant : De qui ou d'où ces hommes ont-ils appris cet art très élaboré ? Pourquoi les grottes plus récentes montrent une dégradation et moins bonne maîtrise des techniques du dessin et de la gravure ? 

 

Car finalement, on est en droit de se demander 1 ) si l'Homme de Cro-Magnon n'était pas l'héritier d'une plus ancienne civilisation d'avant glaciation, plus évoluée mais qui n'a laissé aucune trace de son existence (engloutie par la montée des eaux ?)... et qui a fini par oublier une grosse partie de ses connaissances ou 2) si l'Homme de Neandertal n'était pas lui-même cet héritier évolué (ou un autre hominidé ?), et que sa disparition ait fait régresser l'humanité d'alors...

 

Mais un autre mystère lié aux grottes demeure également : celui lié à la grotte Bernifal. Découverte en 1902, elle est restée dans le domaine privé, bien que classée au patrimoine mondial de l'Unesco... on comprend pourquoi. Située sur la commune des Eyzies en Dordogne ( France ), elle est mondialement connue pour ses 110 gravures et peintures rupestres, notamment un magnifique mammouth tracé à l'argile. Ces dessins sont datés du Magdalénien, donc parmi les plus "récents", c'est à dire entre -17 000 et - 10 000 ans, par rapport à Chauvet par exemple.

 

Ce mystère est lié à deux dessins de la grotte, l'un qui montre ce qui ressemble à un dinosaure en train d'affronter un mammouth ! C'est une peinture assez peu montrée, vous devinez pourquoi, mais elle est très troublante pour les spécialistes, même si certains parlent surtout d'interprétation, l'autre qui montre un cheval... harnaché, alors que, à priori, la domestication du cheval s'est effectuée bien longtemps après la disparition des dessinateurs de cette grottes... (voir ci-dessous)

 

Bernifal1

Bernifal 2

Bernifal

Bernifal masque 300

Chevalharnachehttp://www.lafrancevuedesgrottes.fr/?p=2460

 

Grotte de Bernifal (France), combat du dinosaure et du mammouth, l'un des nombreux mammouths, l'un des "masques" ou "têtes" présents dans la grotte, le cheval harnaché, ...

Grotte des trois freres, france

Grotte des trois frères, France, dessin d'après l'original

Le problème aussi est que ce ne sont plus les seules gravures étranges datées de l'art préhistorique ! En effet, des pétroglyphes très anciens découverts en Amérique du Nord (probablement effectués par des hommes de la civilisation "Anasasis" d'amérique, nous montrent également plusieurs "dinosaures" dans l'Utah ! :

Kachinabridge utah

Man bronto

The pterodactyle at san rafael swell in black dragon wash utahUn ptérodactyl selon certains chercheurs

Mais nous en avons aussi maintenant au Canada, à Java, à Sumatra, en Chine (dans l'antiquité), en Italie, Amérique du sud, Afrique, Australie... partout dans le monde ! :

Mishi6

Mishipishu -  the Canadian national parks which maintain these pictographs are unaware of the notion of interpreting Mishipishu as a stegosaur, and refer to him only as a "manatou", or water spirit.

Puff moyen mesa au wupatki national park

une photo d'un des curieux "dinosaures" près de pétroglyphes Moyen-Mesa au Wupatki National Park.Ce pétroglyphe est appelé "Puff the Magic Dragon", et semble être une représentation d'un dinosaure crachant du feu. Bien qu'il n'y ait pas de manière certaine de dater de tels pétroglyphes, il doivent avoir au moins plusieurs centaines d'années . 

Java brontosaure

This petroglyph, in fact, first came to light with the Doheney Expedition to Java Supai, the report of which comes not from the National Enquirer, but from the Peabody Muscum of American Ethnology at Harvard University.

Sumatra corythosaurus

L'ancienne Sumatra produit plusieurs œuvres d'art représentant des créatures à longue queue, et long cou avec une crête sur la tête. Certains de ces animaux ressemblent aux hadrosaures. Ce travail particulier (Musée d'ethnographie, Budapest) montre une créature qui ressemble de façon frappante à un Corythosaurus qui est chassé par ces anciens peuples indonésiens. (Bodrogi, Tibor, art de l'Indonésie, plaque n ° 10, 1973.)

Chine1

Chine2

Chine Dynastie Zhou (1122 BC - 220 AV JC) ou, éventuellement, de la dynastie des Han (206 avant JC - 220 AD). Ils affichent de nombreuses caractéristiques des dinosaures à bec (comme le Oviraptor représenté à côtés pour comparaison): la configuration de pieds tridactyles, la position métatarsienne, à grande échelle comme la représentation sur tout le corps (sauf pour la corne qui a un motif strié), une queue longue (bien mince) , une crête de tête et un long cou.

Chine3

Chine4

Un autre artefact chinois fascinant est la boite d'ornement orientale de la fin du Zhou Sauropod (Jian Fang) . Affichant un pied tridactyl, un long cou et une tête qui ressemble à un brachiosaure, cette représentation est convaincante. (Fong, Wen éd., Le Grande âge du bronze de la Chine, Metropolitan Museum of Art, 1980, p. 285.)

Shangdynastyjade

Saurolophussm

artefact dragon de la dynastie Shang (1766-1122 Av JC) qui a été trouvé sur le marché des antiquités chinoises comme une représentation de dinosaures. Il affiche les lignes de relief dans une échelle comme modèle, un large bec, un ornement cutané, et une crête sur la tête qui est frappante, comme le dinosaure Saurolophus 

Terracottastatuesm

Terracottastatue2sm

Pottery2

Après un déluge d'eau et les glissements de terrain de 1971 dans le petit village de Girifalco en Italie. Un avocat nommé Mario Tolone a commencé à enquêter.Tolone affirme avoir trouvé des représentations dinosauriennes dans le domaine de Caria avec des centaines d'autres artefacts anciens, d'une pré-civilisation grecque de Calabre, qui a au moins 3000 ans.

Coclesm

La culture native Americaine Coclé du Panama a été découverte par A. Hyatt Verrill. Il a remarqué des étranges représentations comme des pterosaures sur la poterie coclé...

Icastonesm

Pierre d'Ica officialisée

Lima musee nasca

Nasca, musée de Lima

Tapisserie perou

Tapisserie antique Pérou

Pottery moche dennisswift

Pottery moche dennisswift2

Poteries Moché

Alcambaro mexique

Alcambaro mexique2

Acambaro, au Mexique

Difficile de ne pas parler des pierres d'Ica de Nasca du Dr Javier Cabrera, maintes fois copiées et commercialisées... mais qui ont finalement été reconnues officiellement (pour certaines) grâce à d'autres découvertes au Pérou et au Mexique ! Leur crédibilité a été renforcée par des créatures à long cou affichées sur la poterie au musée de Lima et de belles tapisseries des tombes du Nasca (vers 700 après JC) avec un motif répétitif qui ressemble à des dinosaures. . En effet, les représentations sur certaines des Pierres d'Ica montrent les dinosaures sauropod avec une crête d'épines tout comme celles découvertes par le paléontologue Stephen Czerkas. Mais il y a aussi les poteries de la culture Moche, qui habitaient le nord du Pérou aux environs de 100-800AD, Les photos ont été prises ici par le Dr Dennis Swift. En 1945, l'archéologue Waldemar Julsrud découvre des figurines d'argile enterrées au pied de la montagne El Toro dans la banlieue de Acambaro, au Mexique. Finalement, plus de 33000 figurines en céramique ont été trouvées dans la région et identifiées avec la culture pré-classique Chupicuaro (800 avant JC à 200 après JC). En 1955, Charles Hapgood, professeur d'anthropologie à l'UNH, a effectué une enquête élaborée qui comprend notamment des datations radiométriques et des essais thermoluminescents par l'Université de Pennsylvanie. En 1990, une enquête a été menée par Neal Steedy, un archéologue qui travaille avec le gouvernement mexicain. Ainsi les travaux ont survécu à de nombreux essais et le gouvernement mexicain a même emprisonné deux hommes pour la vente de ces objets sur le marché noir. En outre, les dinosaures sont modélisés en poses très agiles, et actives, correspondant bien avec les données scientifiques les plus récentes et donnant du crédit aux artistes ayant effectivement observé ces créatures.Comme les pierres d'Ica, certains sauropod sont décrits avec une décoration distincte sur la colonne vertébrale. Il y avait un reste de cheval éteint depuis l'âge de glace, le squelette d'un mammouth, et un certain nombre d'anciens crânes humains trouvés au même endroit que les objets en céramique, validant l'ancienneté du site (Hapgood, Charles, 2000, p. 82) . Une autre preuve de l'authenticité des découvertes de Julsrud seront les figurines de dinosaure Iguanodon... Dans les années 1940 et 1950, l'Iguanodon était complètement inconnu. Aucun hoaxer ne pouvait avoir connaissance de l'existence de l'Iguanodon, encore moins en faire un modèle, car ce n'était qu'en 1978 ou 1979 que des squelettes d'Iguanodons adultes ont été retrouvés avec des nids et des bébés...

Mexique, Hueyatlaco

Mexique, Hueyatlaco - c'est l'un des plus grands mystères cachés actuels : Des objets façonnés importants ont été trouvés in situ (c.-à-d., non déposés) dans des dépôts lacustres, dans la région de Valsequillo. Ces dépôts contiennent beaucoup de diatomées qui indiquent un âge correspondant au Sangamonian interglaciaire sensu lato (80.000 à 220,000 ans avant le présent !)

Ancient8

Il y a des histoires de plesiosaures, une créature vue dans le Queensland, en Australie.

Bushmanland

Bushmanland2

Bushmanland, en Afrique du Sud

Rhodesia

peintures rupestres de Gorozomzi Hills, en Rhodésie

Ashanti

énigmatique figurine en or de la tribu Ashanti, Ghana

Buddhisttempleskhmer cambodge

Au plus profond de la jungle du Cambodge se trouvent les ornements de temples et de palais de la civilisation khmère... avec des sculptures de dinosaures...

Bon, finalement, les dinosaures se sont-ils vraiment éteints il y a 65 millions d'années comme le prétendent les paléontologues, ou bien il y en a plusieurs, tout autour du monde, qui ont survécus jusqu'à une période assez récente ? Comment toutes ces tribus préhistoriques et même antiques peuvent-elles connaître autant de détails sur leur apparence et même leur existence, alors que notre propre civilisation ne les étudient vraiment que depuis à peine 150 ans ? Des êtres humains ont-ils vécu à proximité de tels dinosaures, en fait ? On sait maintenant que des petits mammifères l'ont fait, pendant des millions d'années, et ont survécu. Des empreintes de pieds humains ont été photographiés et sont visibles, à côté d'empreintes de gros dinosaures... beaucoup pensent à des faux, mais... tous ces dessins, gravures, figurines de part le monde ne nous montrent-ils pas une autre réalité ? Très récemment, en Chine, certains scientifiques reconnus ont affirmé avoir récupéré du sang, de l'ADN de dinosaures, dans des fossiles très bien conservés, chose que l'on pensait comme absolument impossible à cause des millions d'années concernant (à priori) ces fossiles... mais la question se pose maintenant de plus en plus : les datations seraient-elles fausses à ce point ? Ou on nous aurait menti pour ne pas déstabiliser les croyances fermement établies ? Ou des dinosaures auraient finalement survécu en partie jusqu'à à des périodes assez proches ? En tout cas, il y a des incompatibilités flagrantes entre les livres d'Histoire et la réalité des choses... Est-ce ainsi pour tout ou pour seulement la préhistoire ? On est en droit de se poser la question... Des découvertes récentes en Indonésie pourraient prouver qu'il y existait, il y a plus de 40.000 ans, une société élaborée d'Homo Sapiens Sapiens, qui y a été engloutie (Lémurie ?), et que ses survivants possédaient cet art que nous retrouvons plus tard chez les Cro-Magnons... (et les Aurignaciens avant ?) en Europe...

Les préhistoriens parlent aussi très volontiers des dessins et gravures représentant des animaux, mais beaucoup moins quand il s'agit de représentations d'êtres humains. Il y en a pourtant aussi plusieurs, mais vous les voyez très rarement. Pourquoi ? parce que, loin d'être nus ou habillés de peaux de bêtes, certaines gravures de certaines grottes nous montre des êtres humains portant des chapeaux et des vêtements cousus (lien)... gênant pour perpétuer l'image de l'homme-singe et d'une évolution du "primitif" vers "l'intelligent", n'est-ce pas... ?...

Grotte nerja phoques art parietal

 

De l'art néandertalien probable

Et très récemment, nous avons eu la découverte de dessins de phoques en Espagne (grotte de Nerja, près de Málaga (Andalousie)) datés de... - 42.000 ans ! " Le laboratoire les ayant analysés affirme que les résidus de charbon de bois trouvés sur place dateraient de - 42.300 à - 43.500 ans, soit de l’époque de l’homme de Néandertal. Ce serait donc la seconde découverte révolutionnaire qu’apportent les recherches de cette grotte. En effet, l’archéologie actuelle considère que seuls les Homo Sapiens avaient le sens du beau et une culture technique. Or, selon José Luis Sanchidrián, il n’existe aucune preuve de l’existence des Homo Sapiens dans la péninsule ibérique à cette époque-là. Le directeur du projet de conservation de la grotte souhaite s’assurer de la datation établie par l’étude du charbon de bois en analysant scientifiquement et de manière approfondie les peintures murales. La grotte de Nerja serait, selon les chercheurs, l’une des dernières d’Europe du Sud où les hommes de Néandertal avaient trouvé refuge. Elle pourrait être la clé sur la disparition de cette espèce. "

 

" - 37 000 ans, c’est la datation qui vient d’être officialisée pour les œuvres pariétales de l’abri Castanet dans le vallon de Castel-Merle à Sergeac, Dordogne. Abri fouillé sous la direction de Randall White." ...

Références : http://www.dinosoria.com/art_prehistorique.htm

http://fr.artmediaagency.com/36106/les-toutes-premieres-oeuvres-dart-de-lhumanite-auraient-42-000-ans-et-seraient-espagnoles/

http://www.hominides.com/html/actualites/grotte-nerja-peintures-phoques-42000-ans-0561.php

http://www.liberation.fr/sciences/2012/05/15/la-france-detient-la-plus-ancienne-forme-d-art-mural_818770  (non c'est probablement l'Indonésie !)

http://www.lefigaro.fr/sciences/2012/05/15/01008-20120515ARTFIG00587-des-peintures-rupestres-sous-des-decombres-de-roches.php

http://www.lafrancevuedesgrottes.fr/?p=2460

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/les-portraits-prehistoriques-de-la-grotte-de-la-marche.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/des-peintures-rupestres-en-indonesie-redessinent-l-image-des-premiers-arts.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/decouvertes-de-flutes-musicales-de-plus-de-42-000-ans-en-allemagne.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/le-mystere-mexicain-est-aussi-a-hueyatlaco.html

- Plusieurs musées du monde...

 

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 19-02-2015

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire échange environnement livre essai auteur écrivain lire mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau