Résonance dans les pyramides de La Mana

Résonance dans les pyramides de La Mana, Équateur

Hummingbird pyramid mini

Une découverte monumentale a été faite récemment au sud de La Maná, en Équateur, le 17 Novembre 2013, lors d'une exploration des montagnes basses le long de la rivière Calope. Les ruines mégalithiques d'un ancien temple ont été partiellement excavées par des explosions à la dynamite des cantonniers et l'action érosive de l'eau, en découvrant une grande partie des fondations de basalte, le long de deux côtés d'un ouvrage dépassant 70 m de haut.

Hummingbird pyramid

L'ancienne région de La Mana a attiré l'attention pendant des décennies après que le responsable du ministère équatorien des Mines, le Dr. E. Guillermo Sotomayor (1918-2009) ait fait la découverte surprise d'une cachette de centaines de reliques anciennes, qui comprenaient des dizaines d'artefacts en pierre magnétiques, avec des dessins incrustés qui sont fluorescents sous une lumière ultraviolette. Les années de recherches de Sotomayor concernant un ensemble de 13 tasses de pierre magnétiques lui ont permis de reconnaître la pureté étonnante et les effets curatifs des Springwaters (Sources) de ces montagnes mystiques (1).

Les épaisses couches d'argile kaolinite filtrent l'eau de pluie tandis que l'activité de la foudre et la présence de métaux précieux en sous-sol imprègne l'eau avec des nanoparticules ayant des traces d'or et d'argent, la formation du colloïde de l'électrum naturel, vénéré par la culture paléo-sanskrite des constructeurs de pyramides comme l'élixir de vie : « le Soma ».

EquateurServicegobelets.jpg

Quatre décennies se sont écoulées depuis ces premières découvertes d'anciens artefacts et des sources d'eau ayurvédiques sacrées à La Maná, mais l'intérêt du public international et du mystère entourant cet endroit de forêt  luxuriante nuageuse vient seulement d'augmenter. L'activité minière sur l'or dans la vallée encaissée immédiatement au sud de La Mana avait dragué d'épaisses couches de cendres et de débris liés à des explosions volcaniques ayant émaillé toute la surface avec une pluie de pastilles d'or minuscules qui sont absentes dans les dépôts de sols les plus récents.

EquateurServicegobelets13.jpg

En 2013, l'exploration des montagnes peu élevées au sud des mines de la vallée et de la rivière Calope a fourni une multitude de preuves mégalithiques qui n'avaient pas été reconnues par les enquêteurs précédents de cette région. Des technologies nouvellement reconnues du paléolithique pour la fabrication de la pierre artificielle, le béton dur et le ciment mêlé de liaison récemment identifiés dans des fouilles archéologiques sur des pyramides en Bosnie et en Indonésie, fournissent un précédent culturel pour des structures de basalte remarquables situés ici en Equateur.

En particulier, les monuments géants de la vallée des pyramides de Bosnie constituent des montagnes architecturalement remodelées et refaçadées, avec des plates-formes joliment pavées et des chaussées qui sont étroitement reproduites dans les formes des montagnes de La Maná. Après enquête approfondie, plusieurs montagnes restructurées dans la région de La Maná ont été confirmées comme des constructions artificielles.

Hummingbird pyramid2

Le plus visible de ces monuments antiques cachés est une construction en forme de pyramide au bord de la rivière qui présente une face triangulaire Nord plane montée à un angle d'inclinaison conforme de 45 ° à son sommet, à 70m de hauteur. La symétrie de cette ancienne construction peut être clairement observée à travers la rivière Calope, tandis que la plate-forme du sommet et de la chaussée à l'arrière sont les plus visibles de l'ouest (ci-dessus).

Cet ancien monument a été nommé la Pyramide Colibri, d'après la grande variété d'espèces de colibris locales, dont des battements rythmiques symbolisaient les influences psycho-acoustiques parmi toutes les anciennes cultures des Andes. Le sommet de la pyramide Colibri (0,9978 ° S 79,2283 ° W) est situé le long de la latitude sud 1 °, à 7,472 miles de la Grande Pyramide de Gizeh, en Egypte. Cet interval de distance de résonance représente 30,02% de la circonférence moyenne de la Terre de 24,892 miles, correspondant exactement à la relation proportionnelle 02:03:05 de Fibonacci, connu comme le ratio d'or.

Cette relation de géolocalisation sacrée entre la Grande Pyramide et le complexe de la pyramide de La Mana a été visuellement exprimée dans les conceptions des artefacts de pierre comprenant de la fluorescence UV (UltraViolet) de la "pyramide du troisième oeil" et de la "carte du monde". Une paire de disques de pierre octogonale de la taille de la paume de la main, gravés avec des cercles fluorescents UV référence le mandala de la tradition sanskrite, qui a été décodé dans des travaux précédents avec la fonction réitéré quantique [z n +1 = z n 2 ], exprimant le modèle de distribution mondial des ondes stationnaires infrasoniques.

Communément appelée résonance de Schumann, cet ensemble fluctuant de fréquences de résonance planétaire est composé de la somme des vibrations cosmiques, solaires, lunaires, planétaires et terrestres qui trouvent une continuité dans la cavité de résonance de l'atmosphère terrestre. Le Cocon énergétique de la Terre a été célébré comme le domaine Akashique dans les écrits votifs des tablettes de pierre conservées dans les sites culturels Paleo-Sanskrits sur tous les continents habités du monde, louant les actions bénéfiques d'Indra, la personnification divine des influences infrasonores de résonance de la planète Jupiter sur tous les organismes vivants de la Terre.

Les Interactions de résonance d'éléments dans toutes les cellules vivantes ont été bien reconnues par les sciences biologiques et spirituelles très avancées de la culture mondiale Sanskrite-Atlante comme la source éternelle de la flamme de toute vie, illuminant chaque cellule de l'intérieur. Dans leur parfaite connaissance de la physique kundalini du système des méridiens qi, nos ancêtres atlantes ont conçu des tableaux de temples massifs, semi-conducteurs électromagnétiques axés sur la guérison et la transduction de la résonance planétaire.

Avant toute discussion avec les membres de la communauté de cette région sur ces sujets complexes, un résident local et un guide de la région ont mentionné la récurrence inhabituelle des grondements dans ces montagnes couvertes de forêts denses entourant les magnifiques Sept Cascades. Il a déclaré que les ultra-sons de basses fréquences ont souvent retenti durant les heures de nuit, surtout pendant la saison des pluies des mois de Décembre à Avril, et a suggéré que ces sommets ont été utilisés par les peuples anciens pour transmettre des communications sur de longues distances. Tesla aurait accepté cette suggestion !

Des millions de blocs de basalte géopolymères reliés, comprenant la majeure partie de la pyramide Colibri et sa chaussée révèlent une technologie de l'architecture hautement spécialisée pour une meilleure intégrité sismique et la résistance à l'érosion de l'eau. En plus de l'extrême densité et la composition cristal / métal extra-dure de la pierre artificielle, les nombreuses formes caractéristiques de verrouillages angulaires de construction internes ont été soigneusement moulés par de nombreuses générations de constructeurs de pyramides, qui avaient perfectionné l'art de la construction monumentale dans le plus difficile des environnements équatoriaux.

Hummingbird pyramid4

La prévention et le contrôle des glissements de terrain étaient d'une importance primordiale, et dicté par l'angularité cruciale très complexe des pierres étant à découvert sur plusieurs sites de fouilles sur la Pyramide Colibri. Les Blocs mégalithiques géants ont été apparemment seulement utilisés dans les sections plus profondes des fondations du monument, tandis que les surfaces de ce bâtiment pyramidal massif ont été principalement exprimées sous de multiples petites formes. Les joints de la maçonnerie affichent une nette tendance à des motifs de grille en forme de losange.

A ce jour, les glissements de terrain représentent un risque majeur pour la vie dans ces régions de moyennes montagnes qui ont été densément peuplées au cours de l'ère paléolithique. Des sections de sentiers pavés et d'autres surfaces extérieures érodées par l'eau de la pyramide Colibri qui sont découvertes à ce jour, sont comme des mosaïques de puzzle de blocs de comblage beaucoup plus petits, qui auraient autorisés que des dommages mineurs se produisent dans des conditions météorologiques défavorables, tout en empêchant l'effondrement catastrophique de grandes sections de la construction angulaire.

Hummingbird pyramid5

Le traitement spécifique des formes dans les différentes sections de ce monument massif correspondent à des fonctions distinctes qui peuvent être facilement identifiées. Les colonnes de basalte en forme de losange qui comprennent les fondements inférieurs de la pyramide Colibri affichent un angle d'inclinaison de 65 ° ~ à l'est, qui est compatible aux deux coins du sud-ouest et nord-est du monument. Cette inclinaison vers l'est toujours présente a été intentionnellement conçue par les anciens constructeurs du site pour contrer l'affaissement de terrain vers l'ouest en direction du plan d'inondation côtière, à cause du flux vers l'ouest de la rivière Calope.

Après des années de réflexion sur l'origine inconnue des propriétés magnétiques entre les nombreux artefacts de basaltes et de granit de la collection La Maná, des blocs multiples de toutes tailles récupérés lors de fouilles sur la Pyramide Colibri ont été vérifiés pour le magnétisme en utilisant un aimant de néodyme. En effet, les pierres de la Pyramide Colibri possèdent les mêmes propriétés magnétiques étranges que les célèbres reliques.

En fait, la majorité des pavés de basalte synthétique, des blocs de construction et des pierres de revêtement possède des propriétés magnétiques anormales, qui ne sont pas compatibles avec la grande abondance de basaltes formés naturellement. Ce difficile fait reflète la même situation inhabituelle qui a confondu les archéologues et les collectionneurs, concernant les artefacts artisanaux de pierre trouvés en dessous de la pyramide de La Mana.

Bien que toutes les pierres de surfaces d'origine moulées portent un aspect orange rouille, les sections de pierres cassées exposées de la Pyramide Colibri montrent des surfaces basaltiques sombres parsemées de particules métalliques visibles (ci-dessous). La fracturation de ces pierres métalliques artificielles tend à se produire le long des surfaces planes à travers la pierre, révélant un minéral facilement identifiable, un composant de pyrite de fer, uniformément distribué en fines lamelles à travers la matrice de basalte. La coloration rouge rouillée de parties des pierres signifie également la présence de poudre de fer à partir de minerai traité dans les temps anciens.

Des mesures préliminaires réalisées avec un détecteur de métal de haute qualité ont confirmé la présence de quantités importantes de fer au sein des pierres synthétiques, mais a également révélé la présence envahissante d'un autre élément ferromagnétique qui se trouve en concentrations élevées dans tout le matériel météoritique : le nickel. Comme indiqué dans la vallée des Pyramides de Bosnie, ces bâtisseurs du Paléolithique ont accompli souvent des systèmes de tunnels pour relier leurs pyramides et fournir les matières premières pour leurs constructions au dessus du sol, en sélectionnant les métaux les plus magnétiques disponibles en abondance.

Le Dr J. Davidovits, fondateur de l'Institut Géopolymère, a défini les éléments essentiels et la chimie des géopolymères sophistiqués des ciments antiques, qui catalysent une réaction caustique : du sable et du gravier concassé, de l'eau, de la soude caustique et un liant d'argile kaolinite. Ces composants exacts ont été identifiés dans la composition de blocs de conglomérat à partir des pyramides Visoko, comme des plaques de grès reconstituées à partir de dépôts de sable de quartz. De même, les lits profonds de kaolin de La Maná apprennent que le liant a été mélangé avec du sable noir pour produire les basaltes magnétiques reconstitués.

Hummingbird pyramid9

Une micrographie de près de la matrice cristal / métal des échantillons de géopolymères de la face de la Pyramide Colibri révèle une belle mosaïque de composants granulés exotiques qui ont été mélangés et versé des milliers d'années auparavant, pour former ces basaltes synthétiques remarquables (ci-dessus). Des flocons de Fer de pyrite, communément appelés « l'or des fous » , sont utilisés comme semi-conducteurs diamagnétiques efficaces.

Des applications spécialisées antiques de ciments ferromagnétiques pour la stabilisation artificielle et le refaçage de petites montagnes a également été identifié sur le site mégalithique indonésien de Padang Gunung, avec des ciments artificiels contenant 45 % de fer, 41 % de silice et 14 % d'argile. Des Caractéristiques spécifiques partagées par les pyramide indonésienne de plus de 22000 ans, les pyramides de Bosnie de 29 000 ans et les pyramides de La Maná, Équateur suggèrent que ces sites ont été construits au cours de la même ère technologique.

L'analyse de Davidovits des blocs de calcaire de la Grande Pyramide de Gizeh, en Égypte, a révélé des mélanges exotiques, y compris l'opale et les alumino-silicates paramagnétiques qui nient leur origine naturelle. De même, dans ce cas de pierres synthétiques métallo-cristallines de la pyramide Colibri, des niveaux élevés d'éléments ferromagnétiques confèrent à la structure des caractéristiques de résonance qui sont accrues immédiatement apparemment lorsque deux de ces pierres sont frappées en même temps, en produisant un cycle purement métallique.

Les fonctions avancées de psychoacoustique et de biorythmiques du réseau mondial des complexes de pyramides, définissent mathématiquement comme un réseau d'infrasons non linéaire global de résonance aligné sur la Grande Pyramide, se reflétant à l'échelle nanométrique par la composition magnétique sélective de chaque composant de pierre, et par la composition sélective des eaux sacrées électrum qui rajeunissent le corps humain.

Les magnifiques constructions pyramidales distribuées à travers le monde attendent notre nouvelle prise de conscience de notre propre potentiel et la capacité innée de guérison télépathique bioélectrique pour lesquels elles ont été construites. La répétition de crues d'infrasons étroitement liées aux grondements, vibrations du sol et les courants telluriques électriques élevés sont signalés dans le monde entier, avec les plus étranges connexions à des incendies piézoélectriques en lien avec des événements de combustion spontanée, induisant des conditions dangereuses à des points focaux des infrasons à travers le monde.

Le champ de résonance planétaire est actuellement stimulée par l'activité accrue géomagnétique dus aux effets de l’intensification des éruptions solaires en cours puisque notre système solaire tout entier se rapproche d'une inversion magnétique (en cours début 2014). Les pierres paramagnétiques de la Grande Pyramide sont littéralement au grand retour à la vie, en émettant des ondes stationnaires d'infrasons qui activent tous les autres sites de pyramides dans le monde entier, y compris la nouvellement découverte Pyramide ferromagnétique Colibri, située le long de la latitude équatoriale de 1 ° sud.

Hummingbird pyramid10

Les activités de prospection des montagnes basses au sud de La Maná, Equateur, ont révélé un complexe de constructions monumentales recouvertes par 1 à 8 mètres de terre, comprenant le plus ancien et le plus grand complexe de pyramide en Amérique du Sud, avec des liens technologiques directs vers les pyramides nouvellement découvertes de Bosnie et en Indonésie. Les techniques de moulage de géopolymères avancées montrent beaucoup de similitudes entre ces sites. Les sections de chaussées tombées de la Pyramide Colibri montrent des pavés plats soutenant des couches de tuiles à emboîtement de basalte (ci-dessous) qui ressemblent aux allées de grès sur les pyramides de Bosnie.

Hummingbird pyramid11

Hummingbird pyramid14

Des Blocs mégalithiques et de longs menhirs d'un type similaire à ceux trouvés à Gunung Padang en Indonésie sont abondants dans les sections de base de fondation de la Pyramide Colibri. Les fondations du monument ont été exposées le long d'un tronçon de la face nord pendant le dynamitage par les équipes de construction de la route à la fin des années 1970. Les parties inférieures de la tranchée de route sont couverts de débris rocheux tombés au sol, mais les parties supérieures ont été faciles à nettoyer exposant la prolifération de pierres incroyablement complexes. Un joint parfaitement à la verticale dans la fondation de basalte magnétique a été exposé, révélant les terminaisons d'une grappe bien empilée de socles en forme de losange (ci-dessus).

Hummingbird pyramid15

Cet affleurement angulaire de socles de basalte découverts sur le coin nord-est de cette énorme structure révèle une façade bien usée qui a été probablement dépouillée des pierres de son revêtement, il y a plusieurs milliers d'années, vraisemblablement au cours des glissements de terrain qui ont eu lieu lorsque la pyramide a été recouverte par une dense ancienne forêt croissante d'arbres très hauts. La grande masse proliférante aurait certainement dépassé la capacité portante des nombreuses allées et des zones horizontales, après avoir supporté la jungle pendant près de 13.000 ans. Des pluies torrentielles pendant l'activité sismique intense doivent avoir pris un lourd tribut aussi.

Tandis que la face nord de la Pyramide Colibri monte à un angle de 45 ° (à la même inclinaison angulaire de la face nord de la pyramide bosniaque du Soleil), les mégalithes oblongs empilés dans la fondation de la structure présentent un maigre angle vers l'est d'environ 65 °, montrant la cohérence avec les fondements des colonnes exposées par l'usure de la rivière sur le côté ouest de ce monument psychoacoustique.

Les surfaces très érodées sont couvertes par 1 mètre de sol près de la base, tandis que les parties supérieures de la structure restent ensevelies sous 7-8 mètres de terres. Le sol riche orange / marron sera finalement transformé en argiles de kaolinite pures qui tapissent le substratum rocheux de la région, après des milliers d'années d'activité microbienne et le compactage en dessous par le poids croissant de la biomasse (jungle).

Les conditions du sol, les formes des pierre mégalithiques, les alignements et les compositions, en plus des formes et des fonctions architecturales, montrent de nombreux points communs apparents avec le nouveau site de la pyramide indonésienne, qui fournissent un contexte plus large pour la réinterprétation psychoacoustique des traditions culturelles paléo-sanskrites pratiquées dans le monde entier il y a longtemps. La nouvelle et passionnante perspective d'une collaboration mondiale par des archéologues, des géologues et des ingénieurs acousticiens à des fouilles actives des monuments paléolithiques en Bosnie, en Indonésie et en Equateur, permettra de récupérer les couches les plus profondes de notre héritage ancestral mondial.

L'Activation du réseau psycho expérimental des pyramides du monde procédera à des progrès plus importants à la fois par les mesures des infrasons qui peuvent être obtenus simultanément sur ​​les trois sites de pyramides et en les corrélant pour révéler les interactions non linéaires acoustiques dans le domaine de la résonance planétaire.

Hummingbird pyramid16

L'activation acoustique du réseau de pyramide dans le monde entier a été lancé par les trois fréquences de base de résonance infrasons du tonnerre par transduction des 3 pyramides géantes de Gizeh, en Egypte. Le champ global des oscillations de résonance a apparemment été signalé dans les lignes répétitives des glyphes de mantras en paléo-sanskrit, qu'une fois lancé, le col du grand vortex peut être lu verticalement, de haut en bas : Raua Raua Raua tri- tri- adhi adhi tri- Adhi Raua Raua Raua tri- Adhi tri- tri- Adhi adhi - " Tonnerre... triple délivrance... tonnerre... triple délivrance... " (dans le sens : délivrer quelque chose, un soin, etc) (ci-dessus). Ce mantra renforce une référence en psychoacoustique des glyphes sur l'artefact de la pyramide au troisième oeil, louant les influences de la guérison infrasonore.

Les inscriptions en céramique de La Mana reflètent également des déclarations énigmatiques de textes votifs, identifiés à travers le monde comme du paléo-sanskrit, à Caria, en Italie, les îles Canaries et l'Illinois, États-Unis, où les textes de glyphes expriment la même référence courte à la tri-fréquence d'infrasons qui sortent des pyramides excavées les plus hautes dans le monde, les pyramides de Gizeh : kar kar kar Upama - " les triples œuvres de la plus haute "

En outre, cette déclaration fait référence aux mêmes fonctions de la pyramide des textes paléo-sanskrits de la vallée des Pyramides de Bosnie, inscrits directement dans les plates-formes de guérison en megacéramique des tunnels de Ravne, lire :  adhi kara kar-as raua-as kar-as - " Fournir l'action de fonctionnement, pour le fonctionnement du tonnerre " . Les mesures scientifiques d'infrasons dans les tunnels confirment cette traduction.

Hummingbird pyramid17

La datation au radiocarbone de ces restes de céramiques inscrites fournira des données définitives sur leur âge, il y a encore beaucoup de caractéristiques visibles de ces matériaux qui offrent plusieurs facteurs soutenant leur origine paléolithique. Des dommages récents à l'un des fragments démontrent leur superbe dureté, qui, en termes modernes, serait classée parmi les plus durs des produits en céramique de grès appelée stoneware.

La surface courbe intérieure de la plus grande pièce présente une forte entaille profonde d'une lame de machette faite par un agriculteur en désherbant le yucca de son domaine, qui n'a pas brisé le fragment de céramique dure. Les tessons très épais et leur dureté extrême suggèrent l'application de la chimie des géopolymères dans ces céramiques, qui sont les plus susceptibles d'avoir été produites par les fabricants de ces montagnes restructurées (ou terraformées). L'intérieur gris fumé des échantillons de céramique est également une indication que des agents chimiques caustiques ont été mélangés avec des argiles sableuses pour produire la céramique de qualité en grès, à de faibles températures atteintes dans les simples feux de fosses.

Les années d'exploration de la rivière Calope et des environs des Sept Cascades ont découvert plus de 30 sites répartis sur une vaste zone, qui confirment la présence cachée de 17 grands monuments de pierre psychoacoustique. La Pyramide Colibri est directement liée à un complexe de monuments magnétiques par une chaussée ascendante qui s'étend de l'apex de la pyramide sur plus de 200m avant de commencer une pente graduelle vers une pyramide beaucoup plus grande, aussi profondément enfouie dans le sol.

Hummingbird pyramid18

Localisé sur le 1 ° degré de latitude sud, le long de la rivière Calope de l'Équateur, le complexe de la Pyramide Colibri est réparti sur une superficie de plus de 80km2. Les premières investigations ont donné une multitude de blocs de pierre artificielle, des mégalithes et des pierres de la chaussée, des outils de pierre et des tessons de céramique. Des dizaines de sifflets psycho-fonctionnels de la collection de la pyramide La Maná représentent les plus grands exemples d'instruments de psychoacoustique anciens connus dans le monde. Les inscriptions hiéroglyphiques, les qualités magnétiques et inhabituellement fluorescentes à l'ultra-violet des artefacts de La Mana ne sont pas uniques, mais ont également été identifiés parmi les archives des milliers de pierres gravées de l'Illinois Cave dans le Midwest des États-Unis.

Hummingbird pyramid19

Les alignements précis des pyramides et des temples incluant l'ancienne ville magnétique de La Maná reflètent la technologie de géolocalisation mondiale de pointe des constructeurs de la pyramide Paléo-sanskrite, sur ​​la base du modèle de distribution des ondes permanentes des infrasons. Cette découverte de la structure sphérique du champ de résonance planétaire comprend la plus grande preuve mathématique de la continuité de l'expression culturelle dans le monde entier de cette civilisation paléolithique remarquable.

L'alignement du cœur du complexe de la pyramide La Maná le long de la latitude 1 ° S reflète la même tendance observée d'autres sites majeurs de pyramides paléo-sanskrites dans le monde entier, avec Gizeh au long de 30 ° N, Visoko le long de 44 ° N et Gunung Padang le long de 7 ° S. La ligne des sites A, C et G définit la distance de résonance de 30,0% qui passe aussi par Machu Picchu et Ollantaytambo, au Pérou du sud-est, ainsi que les pyramides mayas de Tazumal, au Guatemala au nord-ouest. Les Axes perpendiculaires définissent les positions en ligne des sites G, K, O, ainsi que M, P, Q - deux alignements qui décrivent exactement la même convergeance au sommet de la grande pyramide de l'actuelle Gizeh, en Egypte.

Hummingbird pyramid20

Les six plus grandes constructions monumentales ont été nommées la Pyramide La Maná, la Pyramide Colibri, La Pyramide Soma, La Pyramide Nuage, La Pyramide Amrita et La Pyramide des Sept Cascades. Plusieurs autres bâtiments mégalithiques ont été identifiés et nommés pour plus de commodité :

L'exploration, la découverte, la documentation et l'excavation de ces monuments paléo-sanskrits a cours depuis seulement 3 ans, entrepris dans l'environnement de la forêt de nuage dense qui recouvre ces constructions géantes en géopolymères. Malgré notre identification de 17 grands monuments dans cet ancien complexe de pyramides, une étude plus complète de la zone nécessite des analyses  technologiques plus poussées.

Une richesse en matières organiques déjà collectées à partir de sites bien documentés nécessite des analyses de datations au radiocarbone, qui peuvent être corrélées avec les données devant être obtenues à partir de carottages archéologiques pour fournir un contexte temporel précis pour ces chantiers de constructions très avancées du Paléolithique. La télédétection utilisant le géoradar, le LiDAR, la tomographie sismique, la résistivité électrique et les techniques géomagnétiques pourront sans doute identifier plus de temples et d'interconnexions des systèmes de tunnels dans la zone entourant immédiatement le complexe central de cet ancien centre magnétique.

Hummingbird pyramid21

Les alignements marqués par les temples, les tumulus et les pyramides du Centre magnétique de La Maná reflètent également une parfaite orientation vers d'autres sites remarquables au sein du réseau des infrasons dans le monde entier. La distance entre la pyramide La Maná et les lignes de Nazca du Pérou est de 995 miles, comprenant précisément 4,00% de la circonférence moyenne de la Terre de 24,892 miles (désignés par le cercle rouge, ci-dessus). La précision remarquable de cette relation géospatiale reflète une connaissance partagée de la résonance psychoacoustique avancée entre les groupes qui ont construit ces sites sacrés emblématiques.

Equateur-artefact-pyramide2.jpg

Le site de la pyramide de La Maná est à 952 miles de Machu Picchu, au Pérou. Les deux sites sont situés le long du tracé de la distance de résonance de 30,0% de la Grande Pyramide. Une ligne de La Maná à Machu Picchu peut être divisée en six segments égaux de près de 160 miles, correspondant aux 5 points nodaux intervenant dans la résonance des infrasons. Cet ensemble de nœuds comprend les ruines de géopolymères de la rivière Samayreni, au Pérou, qui sont situés à 164 miles de Machu Picchu, le long du tracé de résonance de 30%. Le site de la pyramide de La Maná est à 183 miles des ruines de la Tayos Cave associées aux artefacts de Crespi à Cuenca.

Equateur-mana_6.jpg

La haute précision des alignements de Fibonacci fixée dans les pierres mégalithiques du monde entier ont également été soigneusement gravés dans un chef-d'œuvre de la collection étonnante de Sotomayor, connu sous le nom de la Pierre Carte du monde (ci-dessus). Ce mégalithe d'une demi-tonne présente une carte du monde incrustée tout autour avec les côtes de tous les continents habitables connus aujourd'hui, ainsi que deux grandes masses dans les océans Pacifique et Atlantique, qui ont été perdues au cours des événements de  subduction catastrophiques de plaques tectoniques.

Les Lignes épaisses de quartz circulaires de ce rocher de granite marquent l'alignement sacré de résonance des infrasons rayonnant à partir des faces est et ouest de la Grande Pyramide. La ligne fait un virage à 90 ° près de La Maná, marqué près de la jonction avec la distance de résonance de la circonférence de 30% de Guizeh. En tant que trajectoires de résonance, ces lignes comportent une preuve directe d'un modèle de distribution non linéaire de la pyramide.

Les dates de construction exactes de ce complexe de pyramides qui vient d'être découvert à La Maná, ne sont pas encore complètement établies, mais une grande partie de cette ville antique et des distinctions claires dans les styles de constructions parmi les nombreux bâtiments, suggèrent une riche progression des périodes de construction mégalithiques au cours des multiples étapes du développement de cette civilisation paléo-sanskrite incomparable.

Dans les couches inférieures des mines d'Odin, en-dessous de 25m de terre, de l'argile et d'épaisses couches de cendres gris, du bois brûlé et des débris de pierre, la côte intacte d'un mammouth adulte a été excavée par un opérateur de machine, qui a acheté le grand os du Pléistocène pour sa propre collection privée. La stratigraphie des mines les plus profondes fournit une preuve concluante d'une désolation volcanique de la région de La Maná, causée par un groupe d'impacts météoritiques dans la région de l'Atlantique, maintenant datés à il y a à environ 12.890 années.

Hummingbird pyramid23

Les artefacts de La Mana et les sites monumentaux anciens connexes méritent l'attention renouvelée du monde et une enquête scientifique complète des géologues, des archéologues et des ingénieurs techniques pour la télédétection sur place. En outre, ces anciens monuments méritent la reconnaissance par le gouvernement équatorien et le financement de l'application des technologies des géosenseurs par satellite.

Equateurcobra-grave7.jpg

La Mana, Cobra fluorescent de pierre

Dans la poursuite de ces objectifs, nous annonçons pour Février 2014 l'ouverture du Parc Archéologique de la Résonance Humaine au sud de La Maná, dans la petite communauté de La Envidia, qui se traduit par " L'Envie ". Les visiteurs sont les bienvenus pour profiter des pures Springwaters lors d'une randonnée exquise à Sept Cascades (" Las Siete Cascadas "), situé au cœur de cet ancien complexe de pyramides récemment redécouvert. Hors des brumes s'élève au-dessus des chutes la Pyramide des Sept Cascades, vêtue d'arbres.

Les bénévoles intéressés à participer à des fouilles en cours aux Tumulus de La Maná, la Pyramide Colibri, la Pyramide Soma , la Pyramide Amrita et celle des Sept Cascades sont invités à signer !.

(1) : " Des chambres de grès de La Mana jaillissent une eau de source sacrée découverte en même temps que l'ancien site de sous-terrains habités. Les sources de La Mana résonnent encore d'une énergie intense qui a fait l'objet d'une enquête internationale approfondie. Cette eau de source est d'une telle pureté sélective qu'elle a été considérée comme une fonction technologique de la grotte habitée. Cette situation n'est pas unique, cependant, mais une partie d'un système mondial de sites souterrains, avec des rivières sacrées entourant les pyramides d'Orion de Gizeh, en Egypte, y compris Tlacote au Mexique, Iyacyecuj Cave au Pérou et les Huashan Caves de la Chine.

Orbs1 sourcelamanaSource La Mana - Copyright 2006-2014 Alexander Putney

Le contenu précisément sélectif de l'eau de La Mana a été documenté dans plusieurs laboratoires à travers le monde, sa caractéristique la plus étonnante étant des nanoparticules sphériques d'or et d'argent de moins de 10 nm de taille, qui sont des agents antibactériens et aussi des antiviraux puissants. Le potentiel curatif de cette eau doit maintenant être confirmé par des essais cliniques, mais elle est utilisée en Equateur depuis plus d'une décennie, avec étonnamment peu d'intérêt ou de demandes internationales.

Les caractéristiques vibratoires élevés de la montagne sacrée de La Maná imprègne ses Sources avec une vibration électrique intense par transfert de résonance de la pierre piézoélectrique de la montagne elle-même. "

Source : http://www.human-resonance.org/hummingbird_pyramid.html

Une grande civilisation andine

Les récentes datations d'un site de fouilles au sud de l'Equateur et la découverte, sur le même site, de récipients en pierre, révèlent l'existence, il y a plus de 4000 ans, d'une société antérieure à celles connues jusqu'alors en Amazonie.

Ces recherches ont été menées en partenariat avec l'Institut National du Patrimoine Culturel (INPC) de l'Equateur et la participation, aux côtés des chercheurs de l'IRD (Jean Guffroy, Francisco Valdez et Geoffroy de Saulieu), de Julio Hurtado, archéologue équatorien.

Voir les vidéos ici : http://www.ird.fr/la-mediatheque/videos-en-ligne-canal-ird/une-grande-civilisation-andine/decouverte-d-une-ancienne-civilisation-en-amazonie-occidentale

http://www.disclose.tv/action/viewvideo/152811/Ooparts_in_America__vestiges_of_forgotten_civilizationsCollectionLa_ManaEcuadorAnd_Burrows_Cave/

Autres articles sur le sujet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/beaucoup-d-artefacts-etranges-trouves-en-equateur-part-2.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/le-complexe-reseau-souterrain-de-los-tayos-equateur.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/equateur-un-mur-cyclopeen-decouvert-relance-les-mysteres-equatoriens-sur-les-geants.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/equateur-les-artefacts-de-padre-crespi.html

Yves Herbo Traductions-Sciences-F-Histoires-16-02-2014

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire alien échange auteur lire mystère astronomie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau