Daniel Ellsberg et Julian Assanges même combat ?

Daniel Ellsberg et Julian Assanges , mêmes risques personnels pour la vérité

220px-daniel-ellsberg-2006.jpg

Quand on regarde la biographie et prises de positions de Daniel Ellsberg, on ne peut s'empêcher de voir une relation directe avec ce qu'il s'est passé avec Wikileaks et son fondateur Julian Assanges. On sait ainsi que non seulement Ellsberg et ses documents ont en parti permi la destitution de Nixon, mais qu'en plus, des agents de la Maison Blanche avaient bien tenté de porter atteinte à sa personne avec de fausses preuves... certains parmis ceux qui doivent statuer sur son sort devraient être sûrs de ces accusations étranges en Suède, à savoir si elles ne sont pas du même accabi que celles retenues contre Mr Ellsberg à une autre époque, mais pour les mêmes motifs... 

Daniel Ellsberg, né le 7 avril 1931, est un ancien analyste (fonction publique) américain employé par la RAND Corporation, qui a provoqué une controverse politique nationale quand il a fourni en 1971 au New York Times les Pentagon Papers, 7 000 pages de documentation top-secrète appartenant au Pentagone et concernant le processus décisionnel du gouvernement pendant la Guerre du Viêt Nam. Il a reçu le prix Nobel alternatif en 2006.

Cela lui a valu d'être poursuivi pour vol, conspiration et espionnage. Afin de récupérer son dossier médical, le cabinet de son psychiatre fut cambriolé en septembre 1971 par l'ancien agent de la CIA Howard Hunt et Gordon Liddy, travaillant pour des conseillers de la Maison Blanche. Cet épisode fut révélé en 1973 lors des auditions devant la Commission sénatoriale sur le Watergate, et les charges contre Ellsberg furent abandonnées. Plus récemment, il a pris position contre la guerre en Irak et pour soutenir le site Wikileaks. Daniel Ellsberg est également favorable à une nouvelle enquête indépendante sur les attentats du 11 septembre.


Daniel Ellsberg est récipiendaire du prix Nobel alternatif en 2006, « pour avoir placé la paix et la vérité en premier, au mépris de risques personnels considérables, et avoir consacré sa vie à inspirer les autres à suivre son exemple ».

(en), The Theory and Practice of Blackmail, Rand Corporation, Santa Monica, 1968, 38 p., (LCCN 78243130).
(en), Papers on the War, éditions Simon & Schuster, New York, 1972, 309 p., (ISBN 0-671-21185-4), (LCCN 72081350).
(en), Risk, Ambiguity and Decision, Garland Publishing, New York, 2001, LIII + 281 p., (ISBN 0-8153-4022-2), (LCCN 2002016874).
(en), Secrets : A Memoir of Vietnam and the Pentagon Papers, Viking Press, New York, 2002, X + 498 p., (ISBN 0-670-03030-9), (LCCN 2002016874).

Wikipedia : Daniel Ellsberg

http://www.breakfornews.com/Sibel-Edmonds1.htm

http://www.reopen911.info/News/2010/12/10/les-%E2%80%9Clanceurs-d%E2%80%99alertes%E2%80%9D-des-pentagon-papers-appellent-a-une-nouvelle-enquete-sur-le-119/

SFH 10-2012

Yves Herbo sur Google+

interviews économie politique NOM argent monnaie banque bourse FMI lire

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau