Chômage aux États-Unis : la descente aux enfers continue

Chômage aux États-Unis : la descente aux enfers continue

pauvre-newyork.jpg

L’ensemble de la presse est unanime, l’économie US va mieux et le chômage est en forte baisse... C’est pour cette raison que le nombre de SDF explose partout aux USA. New York a ainsi dépassé le cap des 17 000 enfants SDF ! 

graphiqueusa.jpg

Le nombre de femmes SDF est lui aussi en pleine explosion, du jamais vu (graphique ci-dessus) !

Source : http://www.coalitionforthehomeless.org/ - http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/de-la-societe/economie/chomage-aux-etats-unis-la-descente-aux-enfers-continue

De plus, la durée moyenne du chômage s’envole vers des sommets passant de 38,2 semaines en janvier 2012 à 39,1 en février 2012. Une semaine de plus en 1 seul mois, c’est vrai, tout va mieux !
Source : http://research.stlouisfed.org/fred2/series/LNU03008275?cid=32451

En fait, comme en Europe, les chiffres du chômage sont tronqués et les Etats ne comptabilisent que ce qu'ils veulent : on sort du comptage les gens qui ne sont plus indemnisés, on créé des cases suivant certaines catégories a exclure, etc... Alors bien sûr, le chômage baisse quand on exclus d'un seul coup une case du comptage (ce qui arrive souvent peu avant une campagne électrorale, hum), mais c'est artificiel et aucun problème n'est résolu pour personne, sinon l'augmentation de l'exclusion, de la discrimination, et en plus pour des gens qui coûtent beaucoup moins cher qu'un seul PDG ou actionnaire qui se plante et fait couler son entreprise... La mode des gens de droite est aussi très souvent de s'en prendre aux chômeurs ou à ceux qui, soit-disant, profitent du système... en ne voulant pas admettre que ceux qui profitent le plus du système sont obligatoirement les plus riches, qui ont tous les moyens et n'hésitent pas à tricher, détourner, blanchir, corrompre... et tout faire pour que le système en question ne soit pas remis en cause...

Les meilleures preuves que ce système économique est défaillant dans tous ces objectifs (sauf enrichir et entretenir les mêmes détenteurs des grandes fortunes mondiales) est que l'antre même du "capitalisme" se noie dans une boucle infernale qu'il n'a jamais vraiment su faire fonctionner vu les récurrences des "crises" passées, présentes et futures... Et rien du tout n'est réglé d'ailleurs, tous les Etats fuient en avant, promulguent essentiellement le fait de faire payer à leurs citoyens les escroqueries bancaires (qu'ils ont cautionnés auparavant d'ailleurs) et personne n'a envisagé de refuser purement et simplement, comme les Islandais, de rembourser quoique ce soit... Les mafias connues génèrent 500 milliards de dollars d'argent blanchi chaque année ? Les Etats n'ont qu'à les saisir, dans la mesure où ils sont les vrais responsables de toutes ces escroqueries boursicotières, immobilières et autres. Les Etats n'ont qu'à exiger, sous peine ne non remboursement de dettes publiques, à tous les banquiers de prélever sur les comptes mafieux (obligatoirement connus de ces chers banquiers) l'équivalent de TOUTES les dettes mondiales... (en fait, cet argent n'existent pas réellement : il n'y a pas assez de billets, de quelque monnaie que ce soit, dans le monde pour pouvoir rembourser l'ensemble de cette dette d'un coup..., il s'agit surtout de lignes comptables et virtuelles = des crédits accordés avec de l'argent "comptable" non existant physiquement, qui ont été dépensés pour X raison, donc la ligne comptable a juste changé de compte (générant au passage des intérêts qui eux, peuvent être matérialisés physiquement et donc créer de l'argent réel, puis on réclame la dette aux citoyens (et non pas au banquier privé qui avait prit le risque de la chose, vu que les Etats ont "sauvés" les banques privées en reprenant leur dettes !), qui vont la rembourser avec du vrai argent évidemment via les augmentations de TVA et taxes...)

Les citoyens doivent refuser l'allégeance de leurs propres gouvernements aux banques et mafias, refuser toute augmentation de taxes, impôts pour payer à nouveau les mêmes qui ont créés le problème (et le recréeront à volonté puisque ça marche = le public stupide paye, et repaye toujours pour la même chose, vu que leurs représentants n'y comprennent rien (ou sont corrompus) et votent à volonté ?). Personnellement, je n'ai vu aucun candidat remettre réellement en question le système tel qu'il est monté, je n'ai entendu personne remettre en question le pouvoir financier réel... autrement dit, personne pour remettre en question le système de crises en boucles et systématiques depuis des décennies...

Un autre exemple de ce que donne le capitalisme et le libéralisme ? Voilà encore pour le champion du système, ce n'est pas récent mais les choses ont plutôt empirées depuis, plutôt que l'inverse... :

Le maire de New-York exporte ses pauvres à Granville, station balnéaire normande. 
voir blog : http://avranchesinfos.canalblog.com/ 
source : F2 JT mercredi 12 août 2009, édition 20h00

Voilà le système que tous ces économistes, politiques et "bien pensants" encensent et veulent perpétuer... et comptent bien sur vos voix pour le faire... les amis américains sont l'exemple à suivre, n'est-ce pas ?...

Yves Herbo 04-2012

Yves Herbo sur Google+

politique argent économie NOM FMI monnaie bourse banque échange troc

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau