Politique-Economie

Articles et commentaires liés à ces thèmes

OVNIs : Un ancien des Services Secrets témoigne

OVNIs : Un ancien des Services Secrets témoigne - MAJ 03-2015

nato-logo.jpeg

Témoignage de Robert Orel DEAN

Bob dean1
Robert Orel Dean, né le 2 mars 1929 fut analyste du Renseignement militaire au Haut Commandement de l'OTAN. Actuellement agé de 83 ans, avait été affecté au QG du Shape près de Paris de 1963 à 1967 avec la plus haute habilitation "Cosmic Top Secret". Un document dont il n'existait que 15 exemplaires en anglais, français et allemand, est arrivé entre ses mains, et sa lecture en 1964 "a transformé sa vie". Il raconte à Lou Gentile (décédé en 2009) :

"J'étais affecté à la Salle des Opérations. Une nuit, à 2 heures du matin, un Colonel de l'Air Force pensant que je m'ennuyais, a sorti ce rapport du coffre et me l'a donné à lire : "Tiens, tu disposes de l'accréditation nécessaire, lis ça, ça va te réveiller..." C'était titré : "An Assessment" ("Une Évaluation"), sous-titré : 'Évaluation d'une possible Menace militaire contre les Forces armées en Europe'.
Ce rapport devait initialement déterminer si les soviétiques étaient impliqués dans ces phénomènes inconnus qui étaient observés dans l'espace européen, en pleine guerre froide."

Après trois années d'études, il concluait que d'immenses objets cylindriques et métalliques, manifestement pilotés par des formes d'intelligence, ne pouvaient en aucun cas être d'origine terrestre.
Ce rapport déclarait :
- qu'au moins quatre races différentes d'aliens étaient impliquées. Parce que des occupants de ces machines avaient été vus au sol,
- qu'ils étaient là depuis des centaines d'années,
- qu'ils n'étaient pas hostiles, parce qu'en raison de leurs capacités, l'affaire aurait été déjà réglée...
- qu'au moins une espèce était une manifestation inter-dimensionnelle.

Après 27 ans de service actif, Robert Dean a travaillé 14 ans avec la FEMA après sa retraite de l'armée comme Commandant Sergent-Major, mais il disposait toujours de son habilitation. Il a poursuivi son enquête en examinant les dossiers dans les bureaux de ses collègues toujours en service. Au fil des années, il s'est vu confirmer que certains de ces E.T.s venaient d'autres dimensions.

Robert Dean explique qu'à leurs yeux nous sommes des peuples primitifs, barbares, ce qui doit embarrasser particulièrement tout gouvernement confronté à l'attente d'une Divulgation. Après avoir encouragé le Dr Steven Greer pendant des années, et passé deux mois à harceler les membres du Congrès à Washington pour obtenir que soient organisées des audiences publiques, il est maintenant assez désabusé. Il parle de la Divulgation comme d'une "Dynamite politique", et dénonce la complicité des propriétaires des grands médias, toujours déterminés à décrédibiliser les témoins.

"Les Représentants élus ne sont déjà pas en mesure de questionner l'affectation des budgets secrets... Le citoyen pense qu'il connait les hommes en place, ceux qui semblent gouverner. Mais derrière eux se cache le véritable gouvernement de ce pays.
Le fait pour les citoyens d'apprendre que nous ne sommes pas seuls, doit entraîner une expansion de conscience dans la société..."

Mais il pense que les gouvernements successifs restent sur leurs position en raison des conclusions du Rapport de l'Institut Brookins en 1961 (qui conseillait à la NASA de cacher des informations concernant les découvertes aliènes éventuelles lors des missions spatiales, en raison du choc culturel). Il rend hommage à des travaux et publications comme ceux de Peter Sturrock, professeur de physique appliquée à l'université de Stanford, qui représentent selon lui une forme de Divulgation progressive, et se demande si ce serait ou non encouragé par le gouvernement US, dans la mesure où Sturrock a été financé par Laurance Rockefeller.

Dean ne manque pas de rappeler le dernier discours de Eisenhower, avertissant le peuple des dangers du lobby militaro-industriel en place. Et il se demande : "Pourquoi les militaires renonceraient-ils à leurs super-bénéfices dans le cadre de programmes secrets, d'ailleurs en partie basés sur la rétro-conception ?"

Même constat pour les solutions énergétiques qui nous permettraient de nous passer du pétrole : "Croyez-vous que les pétroliers seraient prêts à renoncer ?" "A ce propos", demande-t-il innocemment : "...Savez-vous qui occupe actuellement la Maison-Blanche ?"... (YH : Bush/Texas... à l'époque...)

"Mais un autre problème se pose : comment révéler au public que tous les E.T.s ne sont pas bienveillants ?"

Robert Dean fait référence au Professeur Michio Kaku, physicien New-Yorkais et consultant de la série "Star Trek", pour lequel il existe 10 dimensions distinctes, et nous serions dans la 3ème. Dean rapporte également des témoignages de militaires de la Navy qu'il a rencontrés, affectés à la surveillance de sous-marins soviétiques, témoins de manifestations d'objets aussi grands que des porte-avions, se déplaçant sous l'eau à plus de 180 km/heure. Le même phénomène a été observé au large des côtes écossaises.
D'où encore une fois, l'impossibilité de dévoiler la vérité au public, puisque nos moyens actuels n'offriraient aucune protection efficace contre des technologies aussi avancées...

Robert Dean montre un intérêt particulier pour les bases aliens sur la Lune. Il fait référence à Maurice Chatelain, responsable pour la Mission Apollo du programme de communication. Le français avait été le premier à entendre les commentaires (coupés avant leur diffusion au public) des astronautes Armstrong et Aldrin, décrivant deux engins posés au bord d'un cratère, qui semblaient les attendre. D'où l'interruption du programme lunaire, malgré tous les projets annoncés d'établir une base permanente sur notre satellite. Toujours à propos des constructions lunaires, Robert Dean affirme avoir vu des clichés qui ont été pris par la sonde Clementine, lancée par le Département de la Défense, qui a orbité environ 300 fois autour de la Lune au printemps de 1994, et transmis deux millions d'images, dont seulement une infime partie ont été publiées.

Pour finir, il affirme que l'un de ses contacts au Laboratoire de Fort Alamos lui a révélé qu'ils ont réalisé depuis 25 ans la fusion contrôlée. Selon une autre source, des expériences ont établi que le temps était manipulable. C'est ainsi qu'il explique la notion de Temps manquant dans les récits d'abductions.

En conclusion, et pondérant son scepticisme sur le bon vouloir des Autorités, Robert Dean estime finalement que l'effet de masse critique dans l'opinion pourrait changer la donne à tout moment.

"An Assessment" ("Une Evaluation"), sous-titré : 'Evaluation d'une possible Menace militaire contre les Forces armées en Europe' avait été tiré à 15 exemplaires. Le Sergent Major Robert O Dean a raconté à l'enquêteur Leonard H. Stringfield :

"L'étude fut dirigée par l'Air Marshall, Sir Thomas Pike (British), qui était Adjoint du SACEUR (Supreme Allied Commander Europe). Pike était Adjoint du Général Lyman Lemnitzer, U.S. Army, qui avait un rang équivalent au grade de cinq étoiles.

Le gouvernement français (Charles De Gaulle) a retiré la France de l'OTAN, et nous avons du déplacer le SHAPE de Roquencourt (juste à côté de Paris) à Casteau (près de Bruxelles) en 1967. Par la suite on demanda aux français de restituer la copie française du rapport "The ASSESSMENT". Nous étions pratiquement certains qu'ils en avaient fait une copie, parce que peu après, ils ont lancé leur G.E.P.A.N. sous le contrôle de la gendarmerie. Il nous a été récemment confirmé par une source militaire française que le Colonel Jean Fauvre était au courant pour "The ASSESSMENT". (YH : et des militaires ont collaboré au "Rapport Cometa" donné au gouvernement français...)

Ici une conférence de Robert O. DEAN au Congrès International sur la Présence Extraterrestre, Madrid (Espagne) 26-27 juin 2010.


Robert Dean Congrès ET Contact (français) par Ed_Isthar_Luna-Sol

".....les aliens existent mais ce sont des êtres trans-dimensionnels, ils peuplaient la terre bien avant l'homme et certains dirigeant se sont alliés avec ces forces obscures en échange de pouvoirs et de promesses qui ne seront pas tenues. "

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2012/02/01/23405210.html#trackbacks

MAJ 03-2015 : Ces photos ont été dévoilées par la suite, montrées lors des conférences de Mr Dean, provenant de la NASA et de l'agence spatiale japonaise :

Bob dean nasa 1 reduite

Bob dean nasa 2 reduite

Bob dean nasa 3 reduite

Bob dean nasa 4 reduite

Bob dean nasa 5 reduite

Bob dean nasa 6 reduite

Bob dean nasa 7 reduite

Bob dean nasa 8 reduite

Bob dean nasa 9 reduite

Bob dean nasa 10 reduite

Yves Herbo, S, F, H, 02/2012, 03-2015

Les Lampes de Denderah

Les Lampes de Dendérah

denderah.jpg

Les lampes de Dendérah sont ce qu'on pourrait définir comme de parfaits OOParts réels, à savoir un ou plusieurs objets historiques, archéologiques ou paléontologiques trouvés dans une période historique totalement étrangère aux objets eux-mêmes. Le terme a été inventé par le cryptozoologue Ivan T. Sanderson et depuis lors, il est souvent utilisé par ceux qui tentent d'expliquer des théories officielles historiques - c'est devenu un terme scientifique reconnu. On peut immédiatement et sans tarder faire un rapport très étroit avec d'autres artefacts OOParts découverts autour de l'ancienne Bagdad, en Irak, et aussi des vases de 5200 ans d'âge, en cuivre plaqués avec de l'argent à Sumer, c'est à dire des amphores contenant un système ingénieux les transformant en véritables PILES électriques (testées), permettant entre autres la galvanoplastie, c'est à dire le placage d'argent ou d'or sur une autre matière (à l'aide d'un bain de "sels d'or ou d'argent" déjà connus des savants chimistes ou alchimistes anciens comme Imhotep ou Amenhotep) ... mais un système d'éclairage (ou de "lampe-torches") n'est pas à exclure... voir ci-dessous...

denderah1.jpg

Notez bien que les graveurs ont bien pris soin de bien marquer la délimitation du verre de l'ampoule géante, y compris sur le grand personnage principal, et en prenant également soin de rendre la transparence du verre : on voit le personnage en transparence. De plus, sur cet exemplaire, le "dieu air" supporte bien cette ampoule, qui n'a aucune apparence de fleur de lotus d'ailleurs. Seul le bout "conducteur" de l'ampoule est joliment travaillé en forme de fleur de lotus (on peut d' ailleurs trouver un genre de lampe de chevet avec embout en forme de fleur de lotus de nos jours !). Quant au serpent, tout le monde peut admettre qu'il pourrait tout aussi bien s'agir du fil à incandescence (par exemple) au milieu de l'ampoule... ou de l'arme !

AmpouleegypteLe système égyptien a été construit et testé avec succès...

Les lampes de Dendérah sont exactement semblables à des lampes , mais figurent dans un bas-relief du temple d'Hathor à Dendérah (Egypte), datant de la quatrième dynastie, qui est à plus de 4500 ans d'aujourd'hui. Le mur a été découvert dans une petite crypte du Temple. Certains prêtres sont représentés dans la gravure, avec l'intention d'arbitrer une cérémonie autour des objets qui ont été définis par des fleurs de lotus par l'archéologie officielle (sic), avec dans le centre un serpent qui vient représenter un mythe antique égyptien lié au dieu Osiris. Mais comme nous le voyons dans l'image ci-dessous cette conception se prête à de nombreuses interprétations :

denderah2.jpg

Des théories alternatives proposent une interprétation tout à fait différente de l'interprétation officielle, et qui est devenue célèbre comme la théorie des " Lampes Dendérah " , mais qu'est-ce qui a conduit à penser à cela ?

Les partisans de la théorie alternative croient que la tige de la fleur de lotus pourrait être une sorte de câble électrique, le type de soutien qui est supposé être une représentation de la colonne dorsale du dieu Osiris serait plutôt la première représentation d'un isolant électrique, tandis que la ligne ondulée qu'on voit à l'intérieur serait une sorte de fil d'un métal conducteur semblable à celui trouvé aujourd'hui dans les ampoules modernes, avec autour du verre. Ci-dessous la théorie reportée sur le papier qui nous permet de mieux observer les différents éléments :

denderah4.png

En effet, si nous regardons bien à examiner le schéma dans l'ensemble, cela semble montrer deux instruments utilisés pour une sorte de fonction. Beaucoup de conjectures ont été faites sur la technologie des anciens Égyptiens, mais auraient-ils également découvert l'électricité ? Arrêtons-nous sur les détails, comme nous l'avons déclaré, le soutien serait la représentation de la colonne dorsale du dieu Osiris, est très similaire à un isolant électrique qui peut être vu quotidiennement sur des lignes électriques aériennes, et qui servent à isoler les colonnes du " câble à Haute tension ", dans la photo ci-dessus nous voyons la comparaison, et comme vous pouvez le voir, ils sont très similaires.

Cet ensemble de fil-serpent à l'intérieur de l'ampoule est ce qui tape le plus à l’œil en particulier, mais si vous avez vraiment envie de voir si c'est possible, regardez les dessins et les diagrammes ci-joint, dans lesquels vous pourrez trouver plus de détails liés à des signes avant-coureurs d'un véritable système électrique.

denderah5.jpg

1 -Prêtre 
2 -vapeur ionisée 
3 -une décharge électrique (Serpent) 
4 -douille de lampe (fleur de lotus) 
5  -câble (la tige de la fleur de lotus) 
6 -Dieu d'air 
7 -isolant 
8 -symbole du danger [Thot avec des couteaux] 
9 -symbole de l'actuel 
10 -symbole de la polarité opposée 
11 -outil pour la conservation de l'énergie (batterie?)

denderah8.jpg

Plusieurs chercheurs (Peter Krassa, Reinhard Habeck...) soutiennent cette hypothèse, ils notent également que la tige d'une fleur de lotus de pousse pas à l'horizontal sur le sol comme sur la gravure mais que dans la plupart des cas la tige de fleur de lotus n'est pas visible du tout puisque la fleur est immergée dans l'eau en principe. En outre, une fleur de lotus n'a jamais été reproduite avec ce genre de boule de verre ailleurs, et que même si le concept était de représenter le serpent né du lotus, ce ne serait pas logique de faire une telle chose. Une autre chose qui a provoqué beaucoup de discussions est le fait que le Dieu Thot est présent avec des couteaux à la main, ce que les Égyptiens avaient l'habitude d'utiliser comme symbole de grand danger. Une simple fleur de lotus qui ne pourrait jamais produire un tel danger ? 

Mais les coïncidences ne s'arrêtent pas là : peu de temps après la découverte du Temple de Dendérah (en 1857), le scientifique britannique Sir William Crookes se met à construire une lampe qui émet des rayons X, appelée "tube de Crookes", dans laquelle nous pouvoir voir de nombreuses similitudes avec la lampe de Dendérah dans ses principes :

denderah6.jpg

Un câble qui part de l’extrémité du tube de Crookes atteint un isolant à haut voltage, la prétendue Egypte ancienne était représentée par un symbole appelé ZED. Le même objet que l'on retrouve à l'intérieur de la grande pyramide de Gizeh, toujours présumé catalyseur d'énergie, est visible dans de nombreuses autres représentations et dispersé dans toute l'Egypte. Dans l'image ci-dessous nous pouvons voir l'intérieur de la pyramide ZED.

denderah7.jpg

A l'intérieur du tube de Crookes, la lumière est diffusée à travers une bobine lumineuse qui serpente et curieusement, c'est la même chose dans le bas-relief à DendérahNous savons que les anciens Égyptiens appelaient le serpent né du lotus comme "Seref", qui signifie «lumière», juste une coïncidence ? Peut-être que le mythe du serpent né de la fleur de lotus peut être retracé dans le sens où il figure la lumière qui provient d'une ampoule...

Mais alors, les Égyptiens avaient vraiment découvert l'utilisation de l'électricité 4000 ans avant Benjamin Franklin et les piles avant Volta ? Sur cette idée, il y a eu beaucoup d'études et des découvertes, nous savons que le phénomène de l'électricité a également été étudié par les anciens Grecs et les Babyloniens (les Piles de Bagdad sont visibles par tous (ou étaient) au Musée de la ville, les preuves de plaquages d'or et d'argent antiques existent, et les découvertes chimiques sont attestées (les particules et poudres d'or et d'argent)), et que par conséquent, ces peuples anciens étaient au moins au courant de la possibilité d'exploiter cet élément naturel

De plus, le Temple de Dendérah est aussi controversé parce qu'il contient un zodiac. A priori il a été construit sous Ptolémée, alors que les anciens Grecs envahissaient l'Egypte. La conclusion a été que le zodiac a été un apport des anciens Grecs aux Égyptiens, à travers lequel de panthéon des dieux grecs a rejoint celui des égyptiens. L'autre argument est que le zodiac de Dendérah prouve que les égyptiens connaissaient les étoiles et que leurs dieux étaient identiques à ceux des grecs. Après tout, on sait aussi que beaucoup d'érudits grecs sont venus étudier en Egypte, une éducation dont peu se sont vantés dans leurs écrits célèbres...

Si tout ceci est toujours un mystère ou tout simplement une hypothèse, nous savons tous que les grands anciens peuples égyptiens étaient capables de choses étonnantes...

denderah3.jpg

Yves Herbo, Sciences,F., Histoires, 07-08-2012, 22-03-2015

Citations officielles sur les OVNIs

Citations officielles sur les OVNIs - 04-01-2012 - MAJ 03-2015

1965-ovni-ufo-st-george-minnesota-21-octobre.jpg

St George, Minnesota-21-10-1965

Vous trouverez ci-dessous une liste de citations officielles de Présidents, Premiers Ministres, astronautes de la NASA, militaires retraités, capitaines de compagnies aériennes et d'autres encore... Sachez aussi que d'après les bases de données, à fin 2005, plus de 3500 pilotes civiles et militaires ont bravé la peur du ridicule et mis leurs carrières en péril en rapportant leurs observations d'OVNIs publiquement depuis 1947. Sachant que seuls 10 % des témoins tout-venant contactent les autorités, on peut raisonnablement supposer que ce pourcentage est encore inférieur s'agissant des pilotes. Vous trouverez facilement ces témoignages, entre autres celui du colonel Jacques Krine, ancien chef de la Patrouille de France, et qui a appuyé son témoignage avec un livre d'ailleurs...

Jacques krine2

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-les-premiers-rapports-des-pilotes-d-avions.html

Autre référence : http://benzemas.zeblog.com/27396-declarations-des-pilotes/#ixzz1jATWKBep

Lorsqu'un grand nombre de personnes  d'un certain calibre social, y compris des "officiels" vont jusqu'à prêter serment pour certains et affirmer l'existence d'une intrusion d'OVNIs permanente, ça implique de sérieuses questions derrière... mais peu du côté officiel justement !

1965-ovni-ufo-warminster-scotland-england-aug.jpg

Warminster, Ecosse - 1965

L'ancien président américain Ronald Reagan

Décrivant sa rencontre avec un OVNI en 1974 au journaliste Norman C. Miller, chef du bureau pour le Wall Street Journal à Washington. 

"J'ai regardé par le hublot et j'ai vu cette lumière blanche. Il zigzagait tout autour. Je suis allé voir le pilote et lui dit:" N'avez-vous jamais vu quelque chose comme ça? " Il a été choqué et il a dit:" Non. " Et je lui ai dis : «Nous allons le suivre !" Nous l'avons suivi pendant plusieurs minutes.C'était une lumière blanche et brillante. Nous l'avons suivi à Bakersfield, et tout d'un coup à notre grand étonnement, il est allé directement vers le haut dans les cieux. Quand je suis descendu de l'avion j'ai tout dit à Nancy (Reagan) à ce sujet. ".

ronald-reagan.jpg

Ancien président soviétique Mikhaïl Gorbatchev

"Le phénomène des ovnis est réel. Je sais qu'il y a des organisations scientifiques qui étudient le problème. Il doit être traité sérieusement."

mikhail-gorbatchev.jpg

L'ancien Président des Etats-Unis, Jimmy Carter après son observation avec beaucoup d'autres d'un OVNI à Leary, Georgie en Octobre 1969

«C'était la chose la plus étrange que j'ai jamais vu. Il était grand, il était très brillant, il a changé ses couleurs, et il était environ de la taille de la lune. Nous l'avons observé pendant dix minutes, mais aucun de nous ne pourrait comprendre ce que c'était. Une chose est sûre : je ne me moquerai plus jamais des gens qui disent qu'ils ont vu des objets volants non identifiés dans le ciel ".

jimmy-carter.jpg

Le Gouverneur de l'Arizona Fife Symington IIIdans une interview avec The Daily Courier au sujet des lumières de Phoenix.

« Je suis un pilote et je connais à peu près toutes les machines qui volent. Elle était plus grande que tout ce que j'ai jamais vu. Ca reste un grand mystère. D'autres personnes en ont vu, des gens responsables. Je ne sais pas pourquoi les gens pensent que c'est ridicule ».

senator-fife-symington.jpg

Le président américain assassiné John F. Kennedy

"La Force aérienne des États-Unis m'assure que les ovnis ne constituent aucune menace à la sécurité nationale."

j-f-kennedy.jpg

L'ancien président américain Gerald Ford

« Je recommande fortement qu'il y ait une enquête de comité sur le phénomène OVNI. Je pense que nous devons au peuple d'établir la crédibilité concernant les ovnis et de montrer le plus possible d’intérêt à ce sujet."

gerald-ford.jpg

Le sénateur Richard Russell
Chef de l'Armed Services Committee, suite à son observation d'un OVNI pendant un voyage officiel à l'Union soviétique en 1955.

" J'ai discuté de cette question avec les agences existantes du gouvernement, et ils sont d'avis qu'il ne serait pas sage de faire connaître ce sujet en ce moment. "

georgia-senator-richard-russell.gif

Amiral Lord Hill-Norton 
Marine royale britannique, ancien chef de la Défense, 1973; président, Comité militaire de l'OTAN, de 1974 à 1977. Lors d'une interview filmée pour le programme de divulgation :

" J'ai souvent demandé pourquoi à une personne de ma formation, un ancien chef d'état major de la Défense - et un ancien président du Comité militaire de l'OTAN - pourquoi je pense qu'il y a un secret caché (cover-up) sur les faits au sujet des ovnis. Je crois que les gouvernements craignent que si ils divulguent ces faits, les gens paniqueraient. Je ne crois pas du tout. 
Il y a une sérieuse possibilité que nous soyons visités par des gens venant de l'espace.Il nous appartient de découvrir qui ils sont, d'où ils viennent, et ce qu'ils veulent. "

"La preuve qu'il y a des objets qui ont été vus dans notre atmosphère, et même sur la terre ferme, qui ne peuvent être comptabilisés soit comme des objets artificiels ou comme une force physique ou un effet connu de nos scientifiques, me semble être écrasante. Un très grand nombre d'observations ont été attestées par des personnes dont les pouvoirs me semblent incontestables. Il est frappant de constater que tant de gens ont été des observateurs qualifiés, comme les policiers et les pilotes de compagnies aériennes ou des pilotes militaires.Leurs observations ont dans de nombreux cas été soutenues soit par des moyens techniques tels que le radar ou, encore plus convaincantes, par des interférences avec des appareils électriques d'un genre ou un autre. "

lord-hill-norton.jpg

Général Kanshi Ishikawa
Chef de la Force aérienne du Japon de la sécurité aérienne des Forces de défense, dans une déclaration en 1967.

" Les OVNIS sont réels et ils peuvent venir de l'espace .... des photographies et divers matériaux montrent scientifiquement qu'il y a des gens plus avancés qui pilotent des soucoupes et des vaisseaux-mères. "

Amiral M Herbert Knowles B Marine américaine

« Je serai très heureux d'accepter cette nomination comme membre du conseil d'administration du NICAP et être répertorié comme un « croyant » dans la réalité des ovnis, avec la compréhension que je démissionnerai si il apparaît à tout moment que votre grand groupe est utilisé pour protéger des hauts gradés. 

Je sais qu'il y a un réel besoin de percer les officiels de haut niveau de Washington et de révéler la vérité au peuple. Il semble y avoir une grande peur parmi les puissances qui pensent que le peuple américain va paniquer si on leur dit la vérité. Combien ils connaissent et comprennent peu leurs compatriotes. J'ai l'impression que des millions de personnes croient déjà à la réalité des OVNIS. "

Major Gerald Smith 
Air Force américaine. Un des pilotes de F-106 engagés sous les ordres du NORAD (North American Air Defense Command) pour enquêter sur un OVNI au-dessus de West Palm Beach, en Floride, le 14 Septembre 1972. L'OVNI a été vu à travers des jumelles par le superviseur de la FAA, Morales George, aperçu par un capitaine des Eastern Airlines, la police et plusieurs civils, tout en étant suivi au radar par l'aéroport international de Miami et de Homestead AFB.

« Il y avait quelque chose de précis dans le ciel ... Si il avait prouvé être hostile, nous l'aurions détruit."

Commandant général Nathan Twining F
Air Material Command, Air Force des États-Unis dans une lettre déclassifiés du Pentagone.

« Le phénomène est quelque chose de réel et non visionnaire ou fictif. Il y a des objets se rapprochant de la forme d'un disque, dont certains semblent plats sur le fond et en forme de dôme sur le dessus. Ces objets sont aussi grands que les avions de l'homme et ont une lumière métallique ou une surface réfléchissante. En outre, ils présentent des taux extrêmes de vitesse, une maniabilité sans sonorité associée et prennent des mesures qui doivent être considérés comme évasives lorsqu'ils sont contactés par des avions et des radars. "

Le major Jesse Marcel 
Officier de renseignements américain de l'armée dans une interview filmée. Parmi les premiers à arriver sur le site du crash de Roswell, Marcel connaissait bien tous les ballons météorologiques lancés par le 509ème groupe de bombardement - y compris les ballons Mogul - dont le gouvernement américain prétend qu'il s'agit de l'épave de Roswell.

" J'ai été étonné de ce que j'ai vu. La quantité de débris qui étaient éparpillés dans une telle zone ... Plus je voyais ces fragments, plus je réalisais que ce n'était pas quelque chose que je connaissais. En fait, il s'est avéré que personne d'autre ne connaissait ce que c'était. Il y avait une certaine dissimulation en place à ce sujet. "

jesse-marcel.jpg

Le colonel Thomas Jefferson Dubose 
Adjudant à Brigue. Le Général Roger Ramey, au moment de l'incident de Roswell, dans une déclaration qui contredit l'histoire officielle, qui dit que le matériel a été volé à Fort Worth, au Texas, où Ramey a posé avec le Major Marcel et les pièces d'un ballon météo pour les photographes des médias.

« Il y avait des ordres pour expédier le matériel de Roswell directement à la base de Wright Field par avion spécial."

Sergent-major Robert Dean O 
Ancien analyste du renseignement de l'OTAN pour le SHAPE (Supreme Headquarters Allied Powers Europe)

"Wright Patterson Air Force Base a été le siège de la division des technologies étrangères de la Force aérienne américaine. Il est devenu plus tard le siège de la division technologie extraterrestre de la Force aérienne américaine. 

Wright-Patterson, pendant de nombreuses années a été le dépositaire central, non seulement du matériel, mais aussi de quelques-uns des petits corps, et même de certains membres de l'équipage vivants qui avaient été récupérés. Il est devenu très clair après un certain temps qu'il n'y avait pas assez de place à Wright-Patterson Air Force Base. Nous avons littéralement rempli hangar après hangar avec le matériel. 

Nous sommes aujourd'hui en train de le stocker dans au moins trois différentes bases aériennes et une grande partie est gardé sous terre à un endroit pas trop loin de Las Vegas, juste au-delà de la Base aérienne de Nellis, qui est mentionnée à plusieurs reprises avec Dreamland, Groom Lake, ou le site 51. Ce site est aujourd'hui l'un des plus grands dépôts de matériel. "

Le capitaine Eddie Rickenbacker
«Ace of Aces américain,« médaille d'honneur du commandant-en chef de l'Escadron de Poursuite Aero 94e Première Guerre mondiale

" Les soucoupes volantes sont réelles. Trop de bons hommes les ont vus, qui n'ont pas eu des hallucinations."

Le colonel De Brouwer Wilfred 
Chef des opérations pour la Force aérienne belge en 1990 après une série d'observations sur le pays vu par des centaines de personnes. Beaucoup des observations ont été confirmées sur le radar.

«La Force aérienne est arrivé à la conclusion qu'un certain nombre de phénomènes anormaux c'est produit dans l'espace aérien belge. 

Les nombreux témoignages d'observations au sol renforcés par les rapports de la nuit des 30 et 31 mars 1990 nous ont conduit à l'hypothèse qu'un certain nombre d'activités non autorisées aériennes ont eu lieu. 

Le jour viendra sans doute où le phénomène sera observé avec des moyens technologiques de détection et de collecte qui ne laissera pas le moindre doute sur son origine. 

Cela devrait soulever une partie du voile qui a couvert le mystère depuis longtemps; un mystère qui continue d'être présent.Mais il existe, il est réel, et cela est en soi une conclusion importante. "

Victor Marchetti 
Ancien adjoint spécial du directeur exécutif de la CIA, dans un article écrit par lui pour Second Look intitulé " Comment la CIA Voit le phénomène OVNI Vol 1, No 7, Washington, DC, mai 1979.

« Nous avons effectivement été contactés, peut-être même visités par des êtres extraterrestres, et le gouvernement américain, en collusion avec les autres puissances nationales de la Terre, est déterminé à garder cette information cachée du public en général."

Le général Nathan Twining Chef d'état-major de la Force aérienne des États-Unis, Président du Joint Chiefs of Staff

"Cette situation des « soucoupe volante » n'est pas du tout imaginaire et est très perçue comme étant certains phénomènes naturels. Quelque chose est vraiment en train de voler autour. Le phénomène est quelque chose de réel et non visionnaire ou fictif. "

Air Marshall Nurjadin Roesmin Commandant en chef de l'Armée de l'Air indonésienne en 1967

" Les OVNIS aperçus en Indonésie sont identiques à ceux observés dans d'autres pays. Parfois, ils posent un problème pour notre défense aérienne et une fois nous avons été obligés d'ouvrir le feu sur eux. "

John Callaghan
Chef de la FAA sur les accidents et les enquêtes lors d'une interview filmée pour le programme de divulgation.

" L'OVNI rebondissait autour du 747. C'était une énorme boule avec des feux autour d'elle. 

Eh bien, j'ai été impliqué dans beaucoup de cover-up avec la FAA. Lorsque nous avons fait la présentation au personnel du staff de Reagan (airport), tous ces gens jurent que ce n'est jamais arrivé.  Mais ils n'ont jamais pu me faire jurer que cela n'a jamais eu lieu. Je peux vous dire ce que j'ai vu de mes propres yeux. J'ai une cassette vidéo. J'ai la bande vocale. J'ai des rapports qui ont été déposés qui confirmeront ce que je viens de vous raconter. "

Le major Donald Keyhoe lors d'une émission TV en direct sur ​​CBS en 1958, dans lequel il dit avoir été retiré du programme quand il a commencé à s'écarter de la forme du programme prévu.

" L'Air Force avait lancé un ordre secret à ses pilotes pour capturer les ovnis. Dans les six derniers mois, nous avons travaillé avec un comité du Congrès pour enquêter secrètement sur la preuve que les OVNIS sont de véritables machines sous contrôle intelligent. "

donald-keyhoe.jpg

Capitaine Robert Salas 
Air Force américaine, lors d'une interview filmée pour le programme de divulgation.

"Le gardien de sécurité a appelé et dit:« Monsieur, il y a un objet rougeoyant qui plane juste devant la porte avant. J'ai tous les hommes ici dehors avec leurs armes chargées. " 

"Nous avons perdu entre 16 à 18 ICBM (nucléaire pointe Inter Continental missiles balistiques) dans le même temps que les ovnis étaient dans la zone (Un haut gradé de l'Air Force) a ordonné : Arrêtez l'enquête ; rien à faire de plus à ce sujet et de ne pas écrire un rapport final. " 

"J'ai entendu que beaucoup de sentinelles, qui ont signalé l'incident, ont été envoyées au Vietnam..."

Robert salas

Lieutenant D. Swimley 
Air Force des États-Unis, en commentant une observation de huit objets en forme de disque que lui et plusieurs de ses collègues policiers ont regardé encerclant la Hamilton Air Force Base, en Californie, le 3 août 1953. Les objets ont également été accrochés sur le radar et repérés par de nombreux pilotes civils. Des F-86 Sabres ont été envoyés pour intercepter les objets, mais les jets étaient apparemment trop lents. 

 «Et ne me dites pas qu'ils étaient des réflexions (lumineuses), je sais qu'ils étaient des objets solides."

Air Chief Marshall Lord Dowding Commandant de la RAF durant la Seconde Guerre mondiale.

"Plus de 10.000 observations ont été rapportées, dont la majorité ne peut pas être représentée par des explications « scientifiques », par exemple, qu'elles sont des hallucinations, des effets de la réfraction de la lumière, des météores, des roues tombant d'avions, etc. Ils ont été suivis sur les écrans radars et les vitesses observées ont été aussi grandes que 9,000 mph. (14 500 km/h). Je suis convaincu que ces objets existent et qu'ils ne sont fabriqués par aucune nation sur terre. Je ne vois donc aucune alternative à accepter la théorie qu'ils proviennent d'une source extraterrestre. "

Roscoe Hillenkoetter

Ancien directeur de la CIA dans une déclaration publique, 1960.

"Dans les coulisses, des officiers de haut rang de la Force aérienne sont discrètement concernés par les ovnis. Mais à travers le secret officiel et le ridicule, de nombreux citoyens sont amenés à croire que les objets volants inconnus sont un non-sens."

Dr J Allen Hynek Ancien directeur de l'aviation américaine secrète Livre "Projet Bleu" (Blue Book sur les ufo).

« Nous avions un travail à faire, que ce soit bon ou mauvais, pour empêcher le public de s'énerver."

« Lorsque la solution tant attendue au problème OVNI arrivera, je crois qu'elle va se révéler non seulement être l'étape suivante dans la petite marche de la science, mais un bond quantique prodigieux et totalement inattendu."

allen-hynek.jpg

Le lieutenant-colonel James McAshan Air Force des États-Unis

«En dissimulant les preuves des opérations d'OVNI, l'Air Force est une grave erreur."

J Edgar Hoover Ancien directeur du FBI

"Nous devons insister sur le plein accès aux disques récupérés. Dans le cas où l'armée l'a saisi et ne nous laissent pas l'avoir pour un examen superficiel."

Capitaine Kervendal Gendarmerie française

" Quelque chose se passe dans le ciel que nous ne comprenons pas. Si tous les pilotes d'avions et les pilotes des Forces aériennes qui ont vu des ovnis - et parfois les ont chassés - ont été victimes d'hallucinations, alors un très grand nombre de pilotes devrait être enlevé et interdit de voler ".

Le Colonel Philip Corso Ancien Chef de la technologie étrangère à la recherche de l'armée américaine et du Département du développement au Pentagone. Quatre ans directeur du renseignement sur le président Eisenhower personnel de la Maison Blanche de sécurité nationale.

"Qu'ils existent est sans aucun doute. Les technologies exotiques récoltés dans le tristement célèbre crash de soucoupe à Roswell, N. Mex., en Juillet 1947 a conduit directement à l'élaboration de la puce de circuit intégré, du laser et de la fibre optique, des faisceaux de particules, des systèmes de propulsion électromagnétique, de projectiles à l'uranium enrichi, des capacités de furtivité, et bien d'autres.Comment puis-je savoir? J'étais en charge! Je pense que les enfants de cette planète sont sages et ont droit à la vérité, et je pense que nous devrions leur donner. Je pense qu'ils le méritent. "

Air Marshall Azim Daudpota

Le Zimbabwe Air Force, en commentant un OVNI vu en Juillet 1985 par de nombreuses personnes et suivis sur le radar.

« Ce n'était pas un ordinaire OVNI. Des dizaines de personnes l'ont vu. Ce n'était pas une illusion, pas de réflexion, aucune imagination."

Le Dr James McDonald Physicien principal à l'Institut de Physique Atmosphérique et professeur au Département de Météorologie de l'Université de l'Arizona devant le Congrès en 1968

" Mon opinion actuelle, basée sur deux années d'étude approfondie, est que les OVNIS sont probablement des dispositifs extraterrestres engagés dans quelque chose qui pourrait être qualifié de très timidement une 'surveillance'. "

Nick Pope Chef du «bureau OVNI" chez Air Secrétariat 2-A, le ministère britannique de la Défense de 1991-1994.

"Je me concentre sur la science. Je suis intéressé par les OVNIS vus par la police et des témoins militaires. Je suis intéressé par la rencontre rapprochée de ce rapport, où leur avion a été presque en collision avec ces choses. Je suis intéressé par les observations appuyées par radar. Je suis intéressé par les bases militaires qui sont survolées par ces choses. Je suis intéressé dans le cas où vous avez des traces de rayonnement sur le terrain. 

Ce ne sont pas des lumières dans le ciel. Ce ne sont pas des identifications par des individus enclins au fantastique. C'est une technologie de pointe étant rapportée par des sources fiables, des observateurs formés, et c'est quelque chose qui va au-delà de ce que nous pouvons faire. Cela me suggère que si elle n'est pas la nôtre, elle appartient à quelqu'un d'autre.Si cette technologie est meilleure que la nôtre, alors l'hypothèse extraterrestre me semble la meilleure explication. "

Maurice Chatelain Ancien chef des communications de la NASA Systems

" Tous les vols Apollo et Gemini furent suivis, à la fois à distance et parfois aussi de très près, par des véhicules spatiaux d'origine extraterrestre - soucoupes volantes, ou OVNIS, si vous voulez les appeler par ce nom. Chaque fois que cela s'est produit, les astronautes ont informé le contrôle de mission, qui a alors ordonné le silence absolu. "

L'astronaute de Cady ColemanTransmission de la NASA - Mission STS-73

« A Contrôle de la mission, nous avons un OVNI qui arpente notre position, demandons des instructions."

NASA, Scott Carpenter. Carpenter a photographié un ovni alors en orbite le 24 mai 1962.La NASA n'a toujours pas publié la photo.

" A aucun moment, lorsque les astronautes étaient dans l'espace, ils ont été seuls : il y avait une surveillance constante par des OVNIS."

L'astronaute James Irwin Apollo 15, à Frank Stranges, au retour du congrès UFO 1976, où il devait " nous informer des choses étranges qu'il voyait à la surface de la lune."

« Regardez, j'ai une raison de m'inquiéter. J'ai à prendre soin d'une famille, et ils m'ont dit de simplement m'éloigner totalement de tout ça."

Neil Armstrong
Astronaute de la NASA, le premier homme sur la lune. Octobre 21, 1999.

"Nous n'avons aucune preuve, mais si l'on extrapole sur la base des meilleures informations dont nous disposons, nous devons arriver à la conclusion que la vie existe probablement dans d'autres endroits là-bas et peut-être dans de nombreux endroits."

Musgrove Storey 
Astronaute de la NASA

"Statistiquement c'est une certitude il y a énormément de civilisations avancées, d'intelligence, des formes de vie là-bas. Je crois qu'ils sont si avancés qu'ils peuvent même faire un voyage interstellaire. Je crois que c'est possible, ils sont même venus ici."

Le colonel Gordon Cooper Mercury Neuf, Gemini Five astronaute, dans un discours à l'ONU en 1985 après avoir annoncé qu'il avait vu et chassé les ovnis en Allemagne dans les années 1950Cooper a également rapporté un objet verdâtre, qui passait devant sa capsule d'est en ouest (le contraire de la normale par rapport aux orbites humaines) lorsqu'ils sont en orbite en mai 1963. L'objet a été suivie par l'équipement au sol, à Perth, en Australie. La presse a dit qu'elle ne pouvait pas question de Colonel Cooper sur cet aspect de la mission.

"Je sais que d'autres astronautes partagent mes sentiments... Et nous savons que le gouvernement est assis sur des preuves tangibles sur des ovnis." «Je crois que ces véhicules extraterrestres et leurs équipages visitent cette planète à partir d'autres planètes qui sont évidemment un peu plus techniquement avancés que nous sommes ici sur Terre. 

" Je pense que nous avons besoin d'avoir un programme de haut niveau, coordonné et visant à collecter et analyser scientifiquement les données de tous les coins de la terre sur tout type de rencontre, et de déterminer la meilleure façon d'interagir avec ces visiteurs d'une manière conviviale .... Pendant de nombreux années, j'ai vécu avec un secret, un secret imposé à tous les spécialistes et les astronautes. Je peux maintenant révéler que chaque jour, aux Etats-Unis, nos instruments de radar capturent des objets de forme et de composition inconnue pour nous.  Et il y a des milliers de rapports de témoins et une quantité de documents pour le prouver, mais personne ne veut les rendre publics. "

gordon-cooper.jpg

James Lovell 
Gemini 7 astronautes

En Décembre 1965, les astronautes James Lovell et Frank Borman de Gemini ont vu un OVNI pendant leur deuxième orbite de leur record de 14 jours de vol. Borman a signalé qu'il a vu un vaisseau spatial non identifié une certaine distance de leur capsule. Gemini Control, à Cap Kennedy lui a dit qu'il voyait l'étage final de leur propre fusée Titan d'appoint (booster).

Borman a confirmé qu'il pouvait voir la fusée tout droit, mais qu'il pouvait également voir quelque chose de complètement différent

Lovell: bogey à 10 heures. 
Capcom: Ici Houston. Dites à nouveau, 7. 
Lovell: dit que nous avons un bogey à 10 heures.
Capcom: Gemini 7, est-ce le booster ou est-ce une observation réelle? 
Lovell: Nous avons plusieurs ... VISÉE RÉELLES. 
Capcom: ... Distance estimée ou la taille? 
Lovell: Nous avons également le BOOSTER en vue ...

Les astronautes Gordon Cooper et Ed Mitchell, dans une interview.

" Les points évidents de la preuve du fait que Roswell était un incident réel et qu'en effet, un vaisseau extraterrestre s'est crashé et que le matériel a été récupéré à partir de ce site du crash ", explique Mitchell, qui est devenu le sixième homme sur la lune dans la mission Apollo 14. Mitchell ne dit pas qu'il a vu un OVNI. Mais il dit qu'il a rencontré de hauts officiers de l'armée qui ont admis l'implication de la technologie alien et du matériel. 

Cooper a déclaré à un comité de l'ONU récemment que chaque jour aux Etats-Unis, nos instruments de radar capturaient des objets de forme et de composition inconnue pour nous. Cooper spécule que le scepticisme du public envers les ovnis se déplacera de façon spectaculaire.

Emitchell

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-la-divulgation-d-edgar-mitchell.html

Cosmonaute Russe Victor Afanassiev 
Commentant une observation d'OVNI qui s'est produite en cours de route à la station de l'espace Salyut 6 en avril 1979.

« Il nous a suivi pendant la moitié de notre orbite. Nous l'avons observé sur le côté de la lumière, et quand nous sommes entrés dans le côté obscur, il a complètement disparu. Il avait une structure artificielle, faite d'un certain type de métal, d'environ 40 mètres de long avec coques intérieures. L'objet était étroit ici et ici plus large, et à l'intérieur il y avait des ouvertures. Certains endroits ont des projections comme des ailes de petite taille. L'objet est resté très proche de nous. Nous l'avons photographié, et nos photos ont montré qu'il serait de 23 à 28 mètres de nous. "

victor-afanassiev.jpg

Edgar Mitchell Astronaute de la NASA, Apollo 14 pilotes du module lunaire et fondateur de l'Institut des sciences noétiques

« J'ai changé ma position dans les deux ou trois dernières années - les deux dernières années pour être précis - pour suggérer que la preuve est assez forte pour que nous ayons vraiment besoin d'avoir une discussion ouverte et sérieuse d'une diffusion de l'information, qu'il est très clair que les gouvernements et d'autres détiennent, et que cela deviendra une partie de nos connaissances officielles ...

Maintenant, si c'est vrai ou pas, cela mérite d'être traité avec une enquête sérieuse. Il y a trop de fumée ici, pour ne par avoir de feu, et j'ai donc personnellement dans les deux dernières années parlé - Je ne sais pas les réponses, mais je l'ai fait - et je le dis, cela est allé assez loin.  Si c'est vrai, il faut bien le sortir à l'air libre ; allons sortir de l'impasse ce que la bureaucratie a sur ce point. Il y a suffisamment de preuves qui pointent dans le sens que clairement, il y a des informations qui sont cachées. Jusqu'où nous pouvons aller avec elles, je ne sais pas. "

Monseigneur Corrado Balducci 

À proximité du Vatican, initié théologien du pape. Monseigneur Balducci est dans une commission du Vatican enquêtant sur les rencontres extraterrestres, et comment faire face à la réalisation émergente générale du contact extraterrestre.

« Le contact extraterrestre est un phénomène réel. Le Vatican reçoit beaucoup d'informations sur les extraterrestres et leurs contacts avec les humains de ses nonces (ambassades) dans divers pays, tels que le Mexique, le Chili et le Venezuela."

"Il est vraisemblable que d'autres êtres existent, c'est à dire quelque chose qui ne soit pas trop étrange, parce qu'entre la nature humaine et la nature angélique, dont nous avons la certitude théologique, il y a un trop grand écart.
Il est vraisemblable qu'entre l'homme dont l'esprit est tellement subordonné à la matière et les Anges qui ne sont qu'esprit, existent des êtres qui ont l'esprit mais bien moins de matière et de corps que nous-mêmes et qui pourraient être ceux que nous appelons OVNI, ces personnes qui apparaissent avec ces "chars", et qui n'auraient pas qu'une science mais aussi une capacité supérieure à la nôtre".

Balducci

Père José Gabriel Funes, jésuite et directeur de l’Observatoire du Vatican

" Croire qu’il existe peut-être une vie extraterrestre quelque part dans l’univers n’est pas contradictoire avec la croyance en Dieu, a estimé mardi l’astronome en chef du Vatican. Vu la taille de l’univers, il pourrait y avoir d’autres formes de vie que sur la Terre, voire des formes de vie intelligentes "

Tout comme il y a une multitude de créatures sur Terre, il pourrait y avoir d’autres êtres, même des êtres intelligents, créés par Dieu. Cela ne contredit pas notre foi, car nous ne pouvons pas poser de limites à la liberté créatrice de Dieu“, dit-il.

Tout comme nous considérons les créatures terrestres comme des ‘frères’ ou ’sœurs’, pourquoi ne parlerions-nous pas d’un ‘frère extraterrestre’? Il ferait quand même partie de la création

Gabriel funes

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/quand-l-eglise-parle-des-extraterrestres.html

Le Ministre des Armées Françaises Robert Galley en 1974 :

" (...) Ce que je crois profondément, c'est qu'il faut adopter vis à vis de ces phénomènes une attitude d'esprit extrêmement ouverte. Un certain nombre de progrès ont été réalisés dans l'humanité par le fait qu'on a cherché à expliquer l'inexplicable. Or, dans ces phénomènes aériens, ces phénomènes visuels (je n'en dis pas plus), que l'on a rassemblés sous le terme d'OVNI, il est certain qu'il y a des choses que l'on ne comprend pas et qui sont, à l'heure actuelle, relativement inexpliquées : je dirai même qu'il est irréfutable qu'il y a des choses aujourd'hui qui sont inexpliquées ou mal expliquées ". (...) " L'armée de l'air a, en effet, considéré depuis 1970 que les OVNI ne représentaient pas un péril quelconque, donc que ce n'était pas sa mission d'étudier ces phénomènes sur le plan scientifique. Nous considérons que c'est le rôle du Centre National d'Etudes Spatiales où des gens comme M. Poher font un travail qui nous paraît tout à fait intéressant ". (...) " Il y a aussi la multiplication, tout à fait impressionnante, des observations visuelles de phénomènes lumineux qui sont tantôt sphériques tantôt ovoïdes et qui se traduisent par des déplacements extraordinairement rapides. Tous ces phénomènes sont des phénomènes auxquels on doit prêter une certaine attention ".

A propos de l'atterrissage d'une soucoupe volante d'où un témoin aurait vu sortir de petits humanoïdes, enfin, M. Robert Galley a dit :

" Alors , là, je serai infiniment plus prudent. Mais je dois dire que si vos auditeurs pouvaient voir l'accumulation des renseignements venant de la gendarmerie de l'air, de la gendarmerie mobile, de la gendarmerie chargée des enquêtes territoriales, qui ont été transmis au CNES par nos soins, c'est effectivement assez troublant. Ce que je crois, c'est que les gendarmes sont des gens sérieux. Les gendarmes, quand ils font un rapport, ne le font pas au hasard ".

Bourret galley

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-et-divulgation-le-ministre-

Lire la suite