Mystères sur le Mont Shasta

Mystères sur le Mont Shasta

Montshasta

Le nom “Shasta” est un mot Sanskrit qui désigne « celui qui vit selon la loi divine »...

Archives 1973  " La Californie, ce n'est ni le bout du monde, ni un continent perdu. C'est un des Etats les plus connus des Etats-Unis, il s'allonge sur la côte est du Pacifique, compte des villes ultra-modernes, comme Los Angeles, ou d'un charme plus ancien, comme San Francisco.

Pourtant, la Californie est une région beaucoup plus mystérieuse qu'il n'y paraît. Déjà riche en légendes, elle est aussi le théâtre de phénomène inexplicables... On voit de temps à autre, par exemple, sur le Mont Ritter, qui domine de ses 4010 mètres un merveilleux et glacé lac de montagne, s'élever une lueur éblouissante dont personne n'a réussi, à ce jour, à déterminer l'origine.

Montritter

Beaucoup plus énigmatique encore est ce qui se passe sur le Mont Shasta, haut de 4318 mètres, cet ancien volcan est situé tout au nord de l'Etat de Californie, presque à la frontière de l'Oregon.

Une aventure incroyable

Les voyageurs qui vont en train de Portland à San Francisco, passé Medford, le voient nettement se détacher sur leur gauche, à une cinquantaine de kilomètres. Depuis des centaines d'années, il ne crache plus aucune flamme, aucun fleuve de lave ne sort de son cratère pour dévaler le lond de ses flancs. Tout au plus voit-on, de temps à autre, une écharpe de fumée s'échapper de son sommet...

Or, l'année dernière, au mois d'avril (1972), trois étudiants en géologie de l'université de Berkeley, près de San Francisco, William Schoner, James Hadauk et Irwing Lescer décidaient de faire l'ascension du Mont Shasta.

Ils voulaient savoir, si, oui ou non, le volcan était encore en légère activité, comme semblait le prouver la fumée qui s'élevait parfois au-dessus de son sommet. Leur étonnement fut grand de constater que le Shasta était irrémédiablement éteint... En ce cas, d'où venait cette fumée ?

Tous trois se reposaient, avant de descendre, allongés dans l'herbe, quand ils aperçurent, à 1500 mètres, devant eux et surgi d'on ne sait où, un groupe de cinq hommes, tous de race blanche, tous très grands, tous avec de longs cheveux bouclés descendant plus bas que leurs épaules. Ils les suivirent à la jumelle, jusqu'à ce qu'ils arrivent au pied même du volcan. Là, ils passèrent derrière un rocher, et disparurent comme par enchantement. Les trois étudiants redescendirent par là, cherchèrent les traces de ces cinq hommes, vainement.

Une seule conclusion absolument folle dans sa logique absolue, s'imposa à eux : le Mont Shasta était habité par des hommes mystérieux et c'était eux les responsables de la fumée que les habitants de la région apercevaient de loin en loin.

La presse locale, les journaux de San Francisco relatèrent l'aventure des trois étudiants et on se rappela que en août 1965, un autre homme avait vu, lui aussi, des hommes semblables à ceux décrits par les jeunes gens.

Vibrations

Frank Goodland, un petit commerçant de Khamath-Falls, était allé camper avec sa femme et ses deux enfants dans une forêt de sapins voisine du Mont Shasta...

"  Je marchais dans les bois, raconte-t-il à l'époque, lorsque, soudain, j'ai aperçu dans une clairière des hommes blancs, très grands, aux longs cheveux bouclés, réunis autour d'un grand feu. J'ai voulu m'approcher, mais je suis resté cloué sur place. Ce que je ressentais est presque impossible à décrire. On aurait dit que mon corps, de la tête au pieds, était parcouru de vibrations. Et je souffrais terriblement de la tête. La peur m'a saisi, j'ai pensé qu'il valait mieux faire demi-tour et m'enfuir le plus vite possible. Les vibrations ont immédiatement cessé, j'ai retrouvé l'usage de mes jambes et j'ai filé sans demander mon reste. "

Le lieu d'élection d'extraterrestres ?

Des automobilistes rapportèrent encore, par la suite, qu'ils avaient entrevu, à diverses reprises, ces hommes " aux longs cheveux bouclés ". Le plus souvent, ils allaient par deux. Dès qu'ils apercevaient une voiture, ils s'enfonçaient dans les bois et disparaissaient comme s'ils s'évanouissaient dans l'air.

Dans les petites villes proches du volcan, à Redding, à Chico, à Medford, et même à San Francisco, la découverte des jeunes géologues a fait du bruit, mais n'a pas exagérément surpris les habitants. Il y a des années que la tradition locale assure qu'il existe un tunnel débouchant à l'est de la base du volcan. Sans doute s'agit-il d'une ancienne cheminée que le temps a rendu inoffensive. Ce serait par ce tunnel qu'entreraient et sortiraient les hommes qui ont fait leur refuge à l'intérieur du volcan.

Pour les uns, ces étranges personnages sont des extraterrestres, pour d'autres, des indiens qui s'abriteraient là pour échapper à leurs " conquérants ", pour d'autres encore, ce tunnel serait l'une des entrées conduisant au monde souterrain de " l'Agartha ".

Peut-être serons-nous fixés d'ici quelques temps sur l'origine et la présence des " squatters " du Mont Shasta. Une expédition se prépare actuellement, dans le but de découvrir la porte d'entrée du volcan. De découvrir aussi quels sont ces inconnus qui y ont établi leur domicile. "

Mais que dit-on d'autre sur le Mont Shasta, y a-t-il d'autres témoignages, des choses plus concrètes ? Poursuivons l'enquête...

Montshasta2

L’évidence archéologique a montré que les êtres humains ont vécu sur le Mont Shasta depuis au moins 9000 ans. La montagne était le foyer de 4 différents peuples Américains, les Shasta, les Modoc, les Ajumawi et les Wintu qui croyaient tous que le Mont Shasta était le centre de la création.

De nombreuses légendes mystérieuses et messages psychiques indiquent l’importance du Mont Shasta comme un lieu d’émanation de puissantes énergies de la Terre. Certaines des plus anciennes légendes racontent qu’une tribu de descendants de la culture pré-atlante de la Lémurie aurait survécu en se réfugiant à l'intérieur de la montagne. Les chasseurs et campeurs s’aventurant dans les hautes altitudes relatent occasionnellement le fait d’avoir rencontré des êtres étranges dans les forêts. Les médiums contemporains parlent de la montagne comme le centre d’un tourbillon d’énergie puissante qui irradie une force revitalisante et de guérison à travers le Nord-Ouest des Etats-Unis. Plus que toute autre montagne d’Amérique du Nord, le Mont Shasta est un point de concentration pour la spiritualité contemporaine qui attire de nombreux chercheurs individuels ainsi qu’une grande variété de groupes religieux

Au milieu du 19ème siècle, des paléontologues ont décrit un continent hypothétique, la Lémurie, qui eut un lien avec l’Océan Indien et permit la migration des lémuriens de Madagascar en Inde. Dans les années 1880, Frederick Spencer Oliver, un auteur, fit référence à une ville secrète, Telos profondément cachée dans le Mont Shasta, et mentionne aussi le continent perdu de la Lémurie.

« Telos est une ancienne citée Lémurienne qui existe directement sous le Mont Shasta. C’est une vraie cité dans le monde physique, avec environ 1 million d’habitants qui vivent dans la paix et la prospérité. La ville de Telos a une fréquence d’amour très spéciale.
Les Lémuriens appartenaient alors à une vibration de la cinquième dimension. Ils étaient doués de la faculté d'abaisser à leur guise leur vibration afin de faire l'expérience physiologique de degrés de densité plus grossiers ; ils pouvaient ensuite reprendre leur corps lumineux quand ils le souhaitaient.
Graduellement, il y a eu une dégradation de la vibration et de la conscience de cette race prodigieuse. Le peuple Lémurien a d'abord déchu jusqu'à la quatrième dimension et s'est par la suite dégradé complètement jusqu'à atteindre la densité de la troisième dimension que nous connaissons aujourd'hui.
Quand les Lémuriens comprirent que leur patrie était vouée à la perdition, ils adressèrent une requête à Shamballa mineure, la tête du réseau Agartha, afin d'obtenir l'autorisation d'ériger une ville sous le Mont Shasta dans le but d'y préserver leur culture.
Lorsqu'on leur accorda la permission d'ériger leur cité, il était clair que cette région survivrait aux cataclysmes. Une vaste grotte en forme de dôme existait déjà au sein du Mont Shasta. Les Lémuriens y construisirent la ville que l'on nomme TELOS, qui signifie, communication avec l'Esprit. »

« TELOS est une des 120 cités de lumières souterraines dont 4 sont habitées par les Lémuriens et quelques-unes par les Atlantes. Les cités situées dans la croûte terrestre sont reliées par des tunnels.
La population de TELOS se chiffre à environ un million et demi d’habitants, qui ont évolués à la vibration de la cinquième dimension.
La ville comporte cinq niveaux répartis sur plusieurs kilomètres carrés. Leurs jardins hydroponiques s’étendent sur sept acres seulement et produisent les fruits et légumes nécessaires pour leur besoin. Les animaux qui occupent le cinquième niveau sont tous végétariens. Le lion et l’agneau se côtoient et dorment ensemble, en toute confiance.
Quand les Telosiens émergeront parmi nous, ils apporteront leur technologie apte à purifier nos océans et à nettoyer la pollution de l’air. Tout n’est pas perdu. La Terre sera sauvée : elle sera de nouveau favorable à la vie. Nous serons alors dans un état de conscience de beaucoup supérieur et dans une dimension lumineuse plus avancée. »

Madame Helena Petrovna Blavatsky, fondatrice de la société théosophique a dit que le mot Shasta est le dérivé illuminé d’un âge antérieur qui est le germe d’une humanité à venir

Au début du 20ème siècle, le géologue britannique J. C. Brown a découvert un tunnel souterrain de 16 kilomètres de long, plein de pièces et de chambres. Les murs étaient de bois recouvert de cuivre et comportaient des blasons et des plaques en or avec des dessins gravés et des hiéroglyphes. En voyant les statues raffinées, les lieux de dévotions et l’or des dessins, Mr. Brown fut fermement convaincu qu’il se trouvait parmi des restes d’une civilisation perdue.
La découverte de J.C. Brown ne fut publiée que 30 ans plus tard. En 1934, après une lecture attentive et approfondie de la civilisation Lémurienne perdue, il a conduit un large groupe de scientifiques et de journalistes en une expédition dans les montagnes.
Cependant, quand ils furent tous excités attendant de lui la révélation du lieu où se trouvait le tunnel, Mr. Brown a mystérieusement disparu la nuit précédente, et le tunnel secret est resté introuvable.

Montshasta1

Le Mont Shasta a aussi été une inspiration pour ceux intéressés par les Maîtres ascensionnés. Guy Warren Ballard a raconté dans son livre « Mystères révélés » sa rencontre avec le Maître ascensionné Saint Germain sur les flancs de Mont Shasta en 1930. Ces Maîtres disent être ascensionnés vers une dimension plus élevée et qu’ils gardent et aident la race humaine à évoluer. Beaucoup pensent que le Mont Shasta est le point d’entrée où toutes les énergies viennent en premier de l’univers avant d’être disséminées vers d’autres régions de la planète.


" D'après une légende des Indiens Modoc (extraite du récit d'Ella Clark en 1953 puisé à leur tradition orale), au temps où il n'y avait pas encore d'hommes sur la terre, le Chef des Esprits-du-Ciel habitait dans le Monde-d'en-Haut. Mais il finit par se dire qu'après tout, il faisait bien froid chez lui. Il creusa donc un trou dans le ciel avec une pierre et poussa dedans la neige et la glace. Toutes deux dégringolèrent sur la terre où en s'amoncelant, elles formèrent une haute montagne. Aujourd'hui on appelle cette montagne le mont Shasta.

Le Chef des Esprits-du-Ciel créa la flore et la faune, dont les ours. Mais ces premiers ours-là marchaient sur leurs pattes arrières et parlaient comme des hommes. Avec leur pelage velu et leurs grandes griffes, ils avaient l'air si redoutables qu'après coup, le chef des Esprits-du-Ciel les cantonna très loin de lui, au pied de la montagne. Au cours d'une tempête, l'Esprit-du-Vent emporta la fille du Chef des Esprits-du-Ciel, qui trouva refuse dans le territoire des ours grizzlis.

L'un d'eux qui chassait pour donner à manger à sa famille, la trouva et l'emmena chez lui pour lui donner des soins.

C'est qu'ils n'étaient pas si redoutables qu'ils pouvaient le paraître, ces grizzlis de l'époque. Et s'étant pris d'affection pour la petite fille, ils décidèrent très arbitrairement de la garder et de l'élever au milieu des oursons. Ainsi grandit-elle. Devenue une femme, elle épousa l'aîné des enfants grizzlis et tous deux firent des enfants dont l'apparence n'était déjà plus tout à fait la même que celle des parents grizzlis. Toute la petite famille habita dans une nouvelle maison. Ce lieu s'appelle aujourd'hui le petit mont Shasta.

Apprenant que sa fille s'était réfugiée chez les ours grizzlis, sa colère fut énorme ! Il maudit tous les grizzlis. "Mettez-vous à quatre pattes ! Vous m'avez fait si grand tort que dorénavant c'est ainsi que vous marcherez. En outre, je vous retire l'usage de la parole !" Et il repartit sur sa montagne avec sa fille. Jamais plus il ne retourna chez les grizzlis.
Selon certaines rumeurs, il aurait éteint le feu qu'il entretenait dans sa montagne et serait retourné vivre dans le ciel avec sa fille. Quant à ses petits-enfants d'une nouvelle race, ils se dispersèrent dans le monde et devinrent les premiers Indiens, les ancêtres de tous les Indiens. C'est pourquoi les Indiens qui vivent près du mont Shasta ne tuent jamais de grizzli.

Faisant partie de "Cascade Range", le Mont Shasta s'éléve à plus de 4300m et a une particularité : On y a recensé plus de 400 grottes formées par la lave, un type de cavités insolite, mais qui est loin d'être rare. À la différence d'autres crêtes qui se mélangent dans les montagnes environnantes, Shasta se tient seul, se levant au-dessus de ce qui semble être, en comparaison, un paysage presque plat. C'est en partie cette solitude que représente le Mont Shasta qui lui donne son aura mystérieuse.
Le secteur autour du Mont Shasta a servi d'habitats à plusieurs tribus indiennes pendant des milliers d'années. Cependant, ce n'est qu'au début du 19ème siècle que les premiers Européens ont posés les yeux dessus. Les Espagnols ont appelé la montagne “Jesus-Maria” ; quand ils sont passés par là en 1817. Les Russes lui ont donné le nom de "Tchastal" ; signifiant "montagne blanche ou pure".

Lorsque le feu ravagea la région en 1931, il fut stoppé net par un mystérieux brouillard, brusquement disparu. Selon Andrew Thomas, "la ligne de démarcation atteinte par l'incendie est restée visible pendant de nombreuses années: elle faisait une courbe parfaite autour de la zone centrale. Beaucoup de témoins ont également parlé de curieux aéronefs qui survolent le Shasta. Ces objets volants ne possèdent généralement pas d'ailes et se déplacent sans émettre le moindre bruit.

Google maps mt shasta ufo colour analysis

Trouvé sur Disclosure.com : ovni et Mont Shasta

Lémurie

De toutes les légendes entourant la montagne, la plus célèbre est celle des Lémuriens dont on dit qu'ils demeurent à l'intérieur. Des réfugiés du continent Lémuria ou de Mu ; les Lémuriens sont décrits comme étant grands et beaux. Habillé de longues robes et chaussés de sandales blanches, ils descendraient à la petite ville du Mont Shasta et auraient fait commerce de pépites d'or pour leurs approvisionnements. Naturellement, ils ne semblent plus venir à la ville et l'ont dits que les Lémuriens sont partis du Mont Shasta, choisissant de se replacer à un endroit moins touristique comme l'Himalaya.
Comme la célèbre Atlantide, on a dit que la Lémurie était l'emplacement d'une vaste et merveilleuse société qui s'est élevée à une grande proéminence sociale et technologique dans des périodes antiques. Tandis qu'on dit que l'Atlantide se situait dans l'Océan Atlantique, la Lémurie aurait été dans le Pacifique.

Shastiens

Il n'est pas rare non plus d'entendre, en provenance de cet endroit, une musique incroyablement mélodieuse dont les échos vont se perdre jusqu'aux villes voisines. On a vu également d'étranges animaux qui ne ressemblaient à aucune autre espèce vivant en Amérique Ces bêtes inconnues des zoologues ne s'aventureraient jamais au-delà d'une certaine limite et formeraient le "bétail" de ceux que les Californiens surnomment familièrement les "Shastiens".
Ces derniers sont toujours décrits de la même manière: il s'agirait d'hommes blancs de grande taille à l'allure majestueuse et aux longs cheveux bouclés. Leur tête et légèrement plus grosse que la normale, avec un front très haut, et ils portent invariablement de longues robes blanches avec de simples sandales. D'habitude, ces individus semblent assez âgés, bien qu'ils fassent preuve d'une étonnante agilité, allant jusqu'à "bondir dans les airs" pour échapper à l'approche des curieux.

Village mystique

Des rumeurs persistantes circulent depuis plusieurs dizaines d'années à propos d'une communauté secrète qui vivrait dans une sorte de village partiellement installé à l'intérieur de la montagne. Celui-ci serait à l'origine des fumerolles que l'on voit s'échapper, de temps à autre, du sommet du volcan éteint.
D'aucuns prétendent que tout le périmètre entourant ce qu'ils appellent le "village mystique" est protégé par une barrière invisible, et lorsqu'un intrus tente d'y pénétrer, un "faisceau de vibrations" vient le frapper pour l'obliger à repartir dans la direction opposée.

Dôme doré

La preuve d'une ville de Lémuriens a semblé venir de l'astronome Dr. Edgar Lucian Larkin, ancien directeur du Mount Lowe observatory, qui a écrit au sujet du Mont Shasta dans le "San Francisco Examiner". Un jour, alors qu'il essayait un nouveau télescope, il diriga son objectif vers la base de la montagne. Au lieu de voir les cimes d'arbres qu'il prévoyait, il a remarqué un dôme doré qui semblé être de construction asiatique. Pendant qu'il continuait à surveiller, il vit par la suite deux dômes de plus et puis un bâtiment différent, apparemment fait de marbre. Pendant que le soleil descendait et la nuit tombait, le Dr. Larkin a été choqué de voir le secteur illuminé par une lumière blanche très lumineuse quoiqu'il n'y ait eu aucune lune évidente cette nuit.
Malheureusement, ces observations n'ont jamais ont été vérifiés et beaucoup croient maintenant que l'histoire toute entière était un canular. Et un manque de preuves concrètes ont arrêtés les randonneurs et les explorateurs intéressés à prospecter dans la montagne.

Les boucliers d'or

En 1904, un prospecteur du nom de J.C. Brown a été employé par Lord Cowdray, de la "Mining Company", pour chercher de l'or en sierra Nevada. Dans son deuxième voyage de prospection, Brown a atterri dans un tunnel creusé dans la roche du mont Shasta. Il a suivi le tunnel et est arrivé dans une grande caverne couverte de feuilles de cuivre. Des boucliers en or ornaient les murs et il a vu des objets manufacturés et des statues. Des chambres contiguës étaient remplies de schémas étranges et de hiéroglyphes indéchiffrables. Une autre chambre contenait les os de ce qui a semblé être des géants.
Comme c'est souvent le cas dans ce genre de découvertes, Brown n'a rapporté à personne ce qu'il avait découvert, craignant que ses employeurs lui réclame sa découverte. Au lieu de cela, il a attendu patiemment 30 ans, jusqu'à sa retraite. À ce moment, il a pu raconter son histoire et monter un groupe pour le suivre dans sa recherche de l'emplacement du tunnel.
En juin 1934, 80 personnes ont patiemment attendu le jour suivant où Brown devait indiquer l'endroit du tunnel. Mais dans la nuit, il a mystérieusement disparu et n'a jamais été retrouvé. La police de Stockton a étudié l'affaire et est venue à la conclusion que Brown a probablement été enlevé. Sans Brown pour servir de guide, le tunnel et tous ses trésors n'ont jamais été redécouverts...

Les cercles en pierre de Siskiyou

Les Lémuriens ne sont pas les seuls êtres mystérieux à habiter les pentes du Mont Shasta. Au printemps 1853, l'expédition du pionnier du Siskiyou, Marcelle Masson, a relié une légende des Indiens de Wintun au sujet d'une course de géants féroces habitant les cavernes autour de la montagne. A l'inverse les légendes du "Little People" ; cela aurait été vu autour des formations géologiques étranges connues sous le nom de cercles en pierre de Siskiyou.
Ces derniers temps, le Mont Shasta a été le théâtre de nombreuses observations de lumières inexpliquées et d'ovni. Dans "Now I can See!" ; "Miracle au Mont Shasta", Hanna Spitzer relie sa propre rencontre avec une lumière blanche très lumineuse qui a rapidement glissé sur la route, l'illuminant, "brillante comme la lumière du jour." Le matin suivant, Spitzer s'est réveillée pour constater qu'elle n'avait plus besoin de lunettes, qu'elle portait depuis l'enfance. Sa vue avait été guérie.

Un film de deux heures existe sur les légendes lémuriennes du Mont Shasta : BEYOND LEMURIA: THE SHAVER MYSTERY AND THE SECRETS OF MT. SHASTA

Réalisé par GREGORY JEDNACK - 2007

Secrets of mt shasta

On note aussi que, juste au nord du Mont Shasta, en Oregon existe aussi des endroits très intéressants, tels les Grottes de l'Oregon et le Crater Lake...

Au sud-ouest de Grants Pass et à l‘est d‘Ashland, près de la frontière avec la Californie, les Grottes de l'Oregon furent découvertes en 1874. Au cœur des Siskiyou mountains se développe un labyrinthe de couloirs et de cavernes d'une étonnante beauté, parsemés de blocs de marbre imbriqués auxquels ont été donnés les noms évocateurs de Chutes du NiagaraParadis perdu ou l'Enfer de Dante.  Des visites d’une heure et demie sont organisées (8,50 $ par adulte). Elles sont effectuées en présence d’un guide. Il est conseillé d’être en bonne forme physique compte tenu du dénivelé, de passages parfois bas de plafond et d’un total de plus de 500 marches d’escalier à monter. La température au fond de la grotte est de 7 °C. Il convient donc d’emporter de quoi se couvrir.


oregon_crater_lake_1_310

Crater Lake National Park

A 290 km au sud de Portland, Crater Lake est le joyau de l'Etat. Ses eaux profondes d'un intriguant bleu intense dû à leur pureté, occupent le cratère d'un ancien volcan. Lac le plus profond des Etats Unis (595 m), il fut découvert en 1853 par un jeune prospecteur de mines, John Hillman. Le meilleur point de vue est à Rim Village, à 2 163 m d'altitude.On accède au lac par la piste de Cleetwood Trail : une descente de 230 mètres de dénivelé pour une distance de près de 2 km. Deux îles féeriques : Phantom Ship (le vaisseau fantôme) et Wizard Island (l'île du magicien) ajoutent à la beauté des lieux. Une promenade en bateau permet de débarquer sur Wizard Island, volcan dans le volcan. Une piste de 2 km conduit au sommet. De là, on peut, aventure passionnante, s'enfoncer de 27 mètres dans le cratère. De Rim Village, quelque 200 km de sentiers parcourent le parc et pénètrent au cour de la forêt. (Crater Lake NP)

Notons aussi que le Mont Shasta forme, avec les autres anciens volcans des environs, un triangle qui fait partie des 12 vortex de la planète selon certains chercheurs, le tout étant en plus lié à d'autres légendes indiennes que vous pouvez lire ci-dessous :

Retrunfocustriangledone

http://lilith168.kazeo.com/la-terre-et-ses-enigmes/les-douzes-vortex-de-la-terre,a2177620.html

Sources : http://minuit.forum-actif.net/t3264-le-mont-shasta

http://philippelopes.free.fr/MontShasta.htm

https://mubi.com/films/beyond-lemuria-the-shaver-mystery-and-the-secrets-of-mt-shasta

http://pensees.positives.over-blog.com/article-a-propos-de-telos-et-mont-shasta-68390084.html

https://www.uwgb.edu/dutchs/VTrips/MtShasta.HTM - de belles photos de l'université du Wisconsin, avec une map géologique - toute la région tourne autour du Mont Shasta, qui est un cercle-volcan de l'holocène...

et de nombreux autres liens et sites liés...

Montshasta3

Yves Herbo, Sciences, Fictions, Histoires, 10-11-2014

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire alien ufo ovni échange environnement climat MHD volcanisme livre essai fiction auteur écrivain lire mystère

Commentaires (6)

yvesh

Et bien merci, il y a tellement de livres qui sortent...

Danaka
  • 2. Danaka | 01/09/2016

Il existe un livre traduit en français qui parle du Mont Shasta et de la lemurie. Éditions Ariane, Aurelia Louise Jones, Dianne Robbins, "Telos" Révélations de la Nouvelle Lemurie.

yvesh

Ce site ne parle que très très rarement de science-fiction, qui est pourtant un genre littéraire (peut-être le seul d'ailleurs !) qui mène très souvent à la réalité du futur (voir Jules Verne et autres Isaac Asimov...). Je ne pense pas qu'il y ait de livre (et encore moins en français) sur le Mont Shasta, mais plusieurs articles américains...

olivier nathalie
  • 4. olivier nathalie | 17/08/2016

Merci pour ces témoignages, tant que cela restera de la science fiction, cela restera préservé....
Pouvez vous m'indiquer un livre d'études sur le mont Shasta en Français.
Merci.
Nathalie

yvesh

En fait, en ce qui concerne le titre de ce site (comparé à l'autre qui se nomme "yves herbo" tout simplement !), il a été choisi surtout en fonction de mes passions, la science en général, les fictions (l'anticipation et le fantastique) et l'Histoire... j'ai failli le nommer sciences-histoires-fictions mais l'appeler "sciences-fictions-histoires" (qui se lisent l'un en dessous de l'autre comme une liste verticale) permettaient aussi d'éliminer tous ceux qui considèrent la science-fiction (le genre littéraire) comme "non sérieux", "totalement imaginaire", voir seulement "ado"... je n'ai pas hésité donc, car je considère que ce genre EST le plus important des genres littéraires de notre époque (les prévisions/prédictions de Jules Verne et d'autres sont là pour le prouver) et qu'il devrait être considéré comme tel, y compris par l'académie française par exemple et autres... La plupart des grands auteurs, mais aussi des grands scientifiques ne s'y sont pas trompés d'ailleurs, puisque plusieurs ont "passé" leurs idées, théories et même découvertes via la science-fiction et anticipation... la théorie des cordes par exemple vient tout droit de la SF, et même les trois lois de la robotiques d'Asimov sont reconnues scientifiquement comme fiables... Pour le mystérieux Mont Shasta américain, il est vrai que la légende et toutes les histoires liées oscillent entre la réalité et le fantastique. Mais la réalité n'est-elle pas fantastique, elle-même ?

soliris

Magnifique exposé sur le mont Shasta. Un pur régal; très intelligent de le faire passer en science-fiction ...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau