Histoire d'une réincarnation

Histoire d'une réincarnation

 

Tombe louisblanc mini

Nous sommes à Paris ce jour où tout commença, le 8 mars 1988Pascale Lafargue possède depuis l'enfance une très bonne intuition, on peut même parler de dons de voyance évidents, mais elle n'en a pas fait son métier car elle est hôtesse dans une compagnie aérienne. Née en 1960, elle avait alors vingt-huit ans et c'est après une journée de travail qu'elle rentre chez elle avec des collègues pour tenter une curieuse expérience. Car ses dons intuitifs lui permettent parfois de prévoir des événements du futur, mais aussi de deviner des choses oubliées du passé, et même d'un passé très lointain. C'est le scepticisme très ancré de l'une de ses collègues qui lui donne envie de tenter cette expérience sur elle : tenter de voir dans les vies antérieures de son amie Anne-Marie. En effet, Pascale Lafargue est persuadée que nous avons tous vécus des vies antérieures, et qu'elle peut le prouver grâce à ses dons.



La plus sceptique de tous est Anne-Marie Leblanc et ils essayent tous de la convaincre de tenter l'expérience. Anne-Marie, hôtesse de l'air, expliquera par la suite qu'elle était intriguée, même si elle n'y croyait pas du tout. 

Pascale commence la séance et demande à tout le monde de se concentrer sur Anne-Marie. Tout autour d'une table, ils commencent la séance en posant leurs mains sur la table les unes sur les autres, formant ainsi une chaine. Jean-Paul Loynet, steward, qui fait partie du groupe, affirme que, Anne-Marie n'y croyant pas, c'était une bonne expérience car elle ne dirait pas amen a tout ce qu'ils diraient et garderait son esprit critique et sceptique. 



Jean-Paul Loynet est prêt à noter tout ce que Pascale va dire durant sa voyance. Pascale explique alors qu'elle se voit dans une rue pavée montante à une époque ancienne, elle voit une femme dans une boutique, elle est grande, porte un chignon et se nomme Marie

Elle voit aussi un homme, assez grand au visage rond, il est rédacteur en chef d'un journal et porte des documents sur lui. Elle distingue deux hommes derrière lui qui vont tenter de l'assassiner en tentant de voler ses documents. Marie, la femme dans la boutique, assiste à la scène et tente de sauver l'homme, elle le prend dans ses bras en appelant à l'aide pendant qu'il agonise. Pascale voit aussi que Marie a participé à la révolution française de 1848 et qu'elle arbore le bonnet phrygien. Elle voit aussi un livre rouge avec inscrit dessus, Marie



La séance terminée, on demande à Anne-Marie si tout cela lui évoque quelque chose. Anne-Marie Leblanc est étonnée par la précision du récit de Pascale, mais déclare que la seule chose qui lui évoque quelque chose est le nom d'une rue, la rue bouret, que Pascale a évoqué au début de sa voyance. Une rue près de chez elle porte le même nom

Le lendemain, les jeunes amis commencent à mener une enquête pour savoir si Pascale a bien vue les traces d'une vie antérieure d'Anne-Marie. Les jeunes femmes retrouvent la rue qui se trouve dans le 19éme arrondissement, à Paris et espèrent bien y retrouver la fameuse boutique. 



Une foi sur place nos trois détectives sont désemparées, le temps ayant passé, il est bien difficile d'y retrouver quoi que ce soit de la vision d'antan de Pascale. Cependant, une chose concorde avec les visions de Pascale, la rue est pavée et montante. Soudain, les jeunes femmes voient une boutique nommée « Au passé retrouvé », c'est bien la boutique que Pascale a décrite durant la séance. Anne-Marie Leblanc est évidemment sidérée par la coïncidence et veut en savoir plus. 



Les trois femmes entrent dans la boutique ou de vieux livres s'empilent partout. Elles se disent que c'est peut-être un signe pour retrouver se fameux livre rouge que Pascale a cité et qui semblait important. Au bout d'une heure et demie de recherche, alors que les trois amies s'apprêtent à repartir, leur troisième collègue Louisa Cambaretto fait une étrange découverte. Elle montre à Pascale et Anne-Marie une gravure dans un livre représentant une femme révolutionnaire, c'est un livre d'histoire de couleur rouge et le prénom de l'auteure est Marie



Pascale va alors voir confirmer dans l'Histoire de France tous les détails qu'elle a vu durant cette étrange séance de voyance. Au fil des pages, elle reconnait le portrait de l'homme qui se faisait attaquer, il s'agit de Louis Blanc qui était effectivement rédacteur en chef d'un journal. C'est même un révolutionnaire lui-même et homme politique, membre du gouvernement provisoire après la démission du Roi Louis-Philippe 1er en 1848... Louis Blanc n'a pas été victime à priori d'une agression ou d'une tentative d'assassinat (ou ce n'est pas connu historiquement), mais il a failli se faire tuer par la Garde Nationale après les événements de juin 1848 puis a été arrêté et exilé, avant de pouvoir revenir comme député... Notons que dans le même gouvernement provisoire de la France se trouvait l'homme politique Pierre Marie ! Le livre mentionne que Louis Blanc est enterré au cimetière du Père Lachaise



La petite équipe décide de s'y rendre, accompagnée du mari de Pascale qui s'est joint à eux. Pascale, au milieu du cimetière, essaye de visualiser la tombe. Elle décrit à ses amis une stèle en hauteur où il y a écrit le nom, Louis Blanc et le nom Marie ainsi qu'un texte d'une à cinq lignes

Ils se mettent à la recherche de la tombe, le père Lachaise est un vrai labyrinthe et malgré le plan ils ont du mal à localiser la tombe. 



Mais un événement très étrange va soudain les alerter. Anne-Marie Leblanc est soudainement prise d'une migraine, elle ne relie pas tout de suite ce phénomène aux événements. Pascale elle, pense tout de suite que ce mal de tête n'est pas innocent et qu'il est dû au fait qu'ils doivent probablement être près de la tombe et du corps de Marie, l'une de ses deux filles, enterrée avec Louis Blanc, et que Anne-Marie incarnait autrefois

 

Tombe louisblanc


Et en effet le doute de Pascale se confirme, la tombe se trouve quelques mètres plus loin d'Anne-Marie. Tout le petit groupe est stupéfait et Anne-Marie se pose alors la question : et si elle avait été cette révolutionnaire qui se nommait Marie ?



Anne-Marie Leblanc est bouleversée. Pascale, de son côté, pense que trop de choses se sont concrétisées et pour elle, il n'y a aucun doute que la réincarnation existe bel et bien...

 

Source : Mystere tv 

 

Yves Herbo, Sciences, Fictions, Histoires.com, 30-10-2015

Yves Herbo sur Google+

échange auteur lire video mystère paranormal

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau