Apparitions Mariales et OVNIs - 4

Apparitions Mariales et OVNIs - 4

106 crop 300 cl rotationUne apparition étrange photographiée dans le ciel en 2011 sur les mêmes lieux (dans cette partie 3 avec le phénomène de tournoiement du Soleil)

Faisant suite à ce premier article : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/apparitions-mariales-et-ovnis.html , en voici un autre qui est lui-même issu d'une réaction d'une lectrice du premier et maintenant bon contact sur les réseaux sociaux ("fan" de la première heure de ce site que je remercie au passage), faisant état de témoignages de plusieurs personnes, aux mêmes endroits, d'observations d'OVNIs et aussi d'apparitions mariales, de manifestations étranges et considérées comme "paranormales", et même de "miracles" et apparition de fontaine d'eau guérisseuse. Ces endroits, dans ce second article, sont en France, mais il y en a à priori dans d'autres régions du monde, et non obligatoirement d'ailleurs reliés à une religion particulière...

L'appellation "Apparitions ou observations mariales" n'est d'ailleurs pas absolument adéquates, mais elle est ici reprise car comprise par beaucoup de monde, et peut être élargie à des manifestations en liaison avec diverses religions, ou pas du tout également tant les apparences sont proches...

Je dois en tout premier lieu dire que, pour ma part, je n'appartiens à aucune confession ou religion, groupe ou secte en liaison à une croyance spirituelle ou ésotérique quelconque : j'ai mes propres preuves de l'existence d'une "force" ou "entité" avec laquelle j'ai d'ailleurs interagi enfant et qui, je le pense sincèrement, est aussi à l'origine des multiples coïncidences improbables et croisements de ma vie, que l'on nomme par défaut "destinée" ou "synchronicité" techniquement (et de celle de toute vie, humaine ou non). Mais je ressens également que cette force très supérieure, et très liée à la Vie (au sens très large et pas seulement humain) n'a jamais été réellement demandeur envers une "vénération", ni une "église", ou comme un "dépôt à prières". Au contraire, mon ressenti est plus proche de la communion, communication, partage et compréhension, partout et en permanence... Je ressens qu'il y a eu et qu'il y a encore malentendu ou mauvaise compréhension, et détournement, de la part d'humains (beaucoup d'enfants parmi les "contactés", probablement à cause de leur esprit non encore "formaté"), sans qu'ils en aient d'ailleurs tout à fait conscience... cela est probablement dû aux mauvais formatages induits par la société humaine... et des forces possiblement contraires ou modératrices...

L'un de ces endroits a été très controversé et même "rejeté" par l'Eglise catholique romaine mais il a attiré un grand nombre de personnes et en attire encore quelques-unes de nos jours encore, même si sa mémoire est en train de disparaître lentement avec le temps...

Voici les premières parties de cette longue histoire, à lire avant nécessairement pour la comprendre et en apréhender éventuellement les origines et l'historique bien sûr : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/paranormal/apparitions-mariales-et-ovnis-2.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/paranormal/apparitions-mariales-et-ovnis-3.html

Espis4photos fournies gracieusement par Jacqueline B. (merci)

Rappel des débuts de l'histoire du petit Gilles Bouhours (d'autres détails et les apparitions dans la partie précédente) :

Gilles Bouhours est né le 27 novembre 1944, jour de la fête de la Médaille Miraculeuse. 
Ses parents Gabriel Bouhours (né en 1913, plombier quincaillier) et Madeleine Cornilleau (en 1911) auront 5 enfants : Thérèse, (1937) Jean-Claude (1939), Gilles (1941), Marc (1947), Michel (1951).

Les parents sont contraints de déménager plusieurs fois de Bergerac (Dordogne, où Gilles a vu le jour) à Arcachon, de Bouilhe-Preuil (Hautes-Pyrénées) à Moissac (Tarn-et-Garonne), car Madeleine, atteinte par la poliomyélite, devait prendre régulièrement, parmi d’autres traitements, des bains de sable chaud. A partir de 1953, la famille vit à Seilhan (Haute-Garonne), dans la maison surnommée les « Marronniers ».

A l’âge de neuf mois, il est atteint d’une grave maladie : méningite encéphalite grave. Les médecins consultés sont formels : seule la prière peut sauver l’enfant.

Une religieuse, Petite Sœur des Pauvres, amie de la famille, demande alors à ses parents de placer sous l’oreiller de Gilles deux images : 

- une de Sainte Thérèse et de l’Enfant-Jésus accompagnée d’une petite relique (un morceau de tissu blanc) 

- une du Père Daniel Brottier (1876-1936), de la Congrégation du Saint-Esprit, ancien missionnaire en Afrique et directeur des Apprentis Orphelins d’Auteuil, à Paris.

Trois nuits se passent sans aucune amélioration. La nuit suivante, les parents, très fatigués, s’assoupissent. Lorsqu’ils se réveillent, Gilles semble respirer normalement. Un miracle s'est produit : la fièvre est tombée sans explication, « une rougeur en forme de “T” était visible sur chaque joue ».

Un autre fait troublant retient toute leur attention : on retrouve l’image du père Brottier intacte, mais celle de sainte Thérèse est comme déchirée. De plus, les deux fils rouges tenant sa relique ont disparu.
Pour Madeleine et Gabriel Bouhours, cela ne fait aucun doute la « petite Thérèse » a demandé avec à Dieu la guérison de leur enfant. Ils font peu de temps après un pèlerinage à Lisieux.

Je me dois également de rapporter que Gilles était aussi bien avec nous ses frères et soeur qu'avec ses camarades d'école, un garçon charmant, serviable et plein d'attentions.
Il était souvent disponible pour tout sacrifice, petit ou grand afin de toujours faire plaisir à la Ste Vierge ou au Petit Jésus (il se privait de bonbons, il aidait à la maison même quand il aurait préféré venir jouer avec nous....)

Gilles était souvent, pour nous, un exemple à suivre tant sur le plan spirituel que dans la vie de tous les jours; il acceptait tout et offrait au Bon Dieu et à la Ste Vierge toutes ses souffrances et en particulier durant la période d'hiver où il avait les mains et le bout des pieds déformés par de très fortes engelures, mais jamais il n'eut un mot pour se plaindre. " (témoignage d'un frère de Gilles).

Troisième partie Espis : 13 mai 1950, large extrait de la journée d'apparition au Bois d'Espis :

" Vers onze heure et demi, la Sainte Vierge qui est présente avec l'enfant Jesus dans ses bras (certains qualifieraient ceci de "distorsion temporelle" !) dit aux voyants combien Elle est contente que Gilles soit allé voir le Saint-Père à Rome et lui ait transmis les secrets qu'Elle lui avait donnés pour sa Sainteté Pie XII. "

" Beaucoup d'assistants n'étant pas au courant de ce second voyage, un court récit leur est donné pour les initier. Après le premier voyage de Gilles à Rome, au début du mois de décembre, une note venue du Vatican, disait qu'une seconde audience de Gilles Bouhours auprès du Pape n'était pas à envisager et que la question d'Espis ayant été tranchée par l'autorité ecclésiastique, il n'y avait pas à y revenir, mais simplement à se soumettre. "

" Mais le Ciel a ses voix qui ne sont pas celles des hommes et que ceux-ci sont impuissants à détruire ".

" Gilles exprimait souvent à sa famille le sentiment et l'impression qu'il avait de revenir bientôt à Rome sous les auspices de la Sainte-Vierge, pour dire au Saint-Père le secret qu'il n'avait pu lui exprimer en décembre, à cause des personnes qui entouraient le Pape et qui, bien qu'elles se soient écartées, l'avaient gêné et empêché de parler. "

" Le 13 janvier 1950, Anne Marie et Dominique ont demandé à la Sainte-Vierge, présente sur l'Autel, si Gilles devait revenir à Rome, voir le Saint-Père et lui dire ses secrets. Très souriante, Marie répondit " Oui ". "

" Le 13 avril 1950, pendant une apparition à Espis, la Sainte-Vierge, d'une manière formelle exprime sa volonté à Gilles, à peu près en ces termes " :

" Petit Gilles, il te faut aller à Rome voir le Saint-Père, avec ton papa, partez quand vous voudrez. "

" Mais le dimanche 16, l'enfant, indisposé, est couché dans sa chambre, sur son lit, avec son petit frère. Marie lui apparaît et, souriante, lui donne cet ordre précis " :

" Il faut aller à Rome, partez mercredi ".

" Les parents, ainsi qu'ils l'ont fait bien des fois, depuis le mois de septembre 1947, décident, sans hésitation, d'obéir à la volonté de la Reine du Ciel. Et c'est aussi ici qu'ils assistent aux prodiges liés à la volonté divine : La personne qui avait proposé de financer éventuellement ce second voyage se récuse car elle est en difficulté financière à cause du mauvais état de ses affaires mais des fonds imprévus arrivent providentiellement. Une main céleste aplanit toutes les difficultés. Ils partent le jour prescrit et le surlendemain, les deux pèlerins arrivent dans la ville éternelle. Tout semble avoir été disposé d'avance, voyage, logement, etc... L'audience pontificale est obtenue pour le premier jour du mois de mai, non sans doute sans un dessein du Ciel qui veut honorer sa Reine."

" Mais ce délai lui-même semble voulu par le Ciel, car l'enfant a été reçu, questionné, étudié longuement par de hautes personnalités qui ont été profondément impressionnées par ses réponses ".

" Les deux pèlerins assistent à la canonisation de Mère Emilie de Rodat, fondatrice des religieuses de la Sainte Famille qui donnent l'hospitalité à Gilles et à son père et dirigent l'école que Gilles fréquente à Moissac. "

" Le jour de l'audience arrivé, Gilles est reçu, seul par le Saint-Père en audience privée. Pie XII garde le petit privilégié de Marie pendant six minutes et en reçoit les secrets. Mais rien n'a transpiré de l'entretien. Gilles n'a pas parlé et son père ne l'a pas interrogé. "

" La volonté de Marie et sa puissance expliquent seuls la faveur qu'a eue cet enfant de 5 ans, d'obtenir une audience pontificale privée qui, en ces temps de grande affluence à Rome, est refusée à beaucoup de prélats qui repartent sans l'avoir obtenue. "

Cet extrait est tiré d'un document photocopié de 1950.

La mission de Gilles est réalisée ici-bas. Cependant, de 1950 à 1958, Gilles va continuer de voir la Vierge à intervalles réguliers, surtout à Seilhan où il habite... 

Gilles13Autre info :

- VISITE MEDICALE DE GILLES BOUHOURS A PARIS SUR DEMANDE DE MONSEIGNEUR DE COURREGES. 

Monseigneur l'évêque de Montauban, Mgr de COURREGES, fut surpris de la fréquence des apparitions. Ce qu'on lui en disait avait toutes les apparences de la vérité et la totale obéissance de Gilles ainsi que les recommandations de l'apparition prescrivant le respect des décisions de son Excellence l'a beaucoup étonné. C'est pourquoi il a demandé à Mr BOUHOURS de faire examiner Gilles par des médecins pour pouvoir se faire une ligne de conduite dans la prudence conseillée par l'Eglise. Cette visite eut lieu à Paris le 18 novembre 1950.

Les examens furent faits par :
- le docteur DELAUNAY médecin des Hôpitaux de Paris;
- le docteur BERGE 110 avenue du Roule à Neuilly sur Seine;
- le Révérend Père BERNAERT rédacteur aux études, 15 rue Monsieur Paris 7° était également présent. 

La conclusion de ces examens furent que Gilles était absolument normal, et sa santé tant physique que psychique n'appelait aucun commentaire.

Plusieurs photos d'époque sont présentes dans des ouvrages consacrés aux apparitions mariales et il y a notamment une photo assez étrange prise le 14 septembre 1952, alors que Gilles a 9 ans et qu'il est devenu enfant de coeur. Bien que évidemment non reconnues par l'Eglise, le petit Gilles a progressé fortement en latin et il pratique ses propres messes dans sa petite chapelle à Seilhan, auxquelles assistent sa famille et plusieurs personnes. C'est lors d'une de ces messes que ces photos sont prises et, qu'au développement, une étrangeté se produit. Bon, il peut bien sûr s'agir d'un défaut de la pellicule ou du développement, mais sur une seule photo, on voit la silhouette de Gilles transparente et le calice à travers lui... un peu comme si le corps du petit était devenu de la vapeur, un peu d'ailleurs comme les apparitions de la Vierge-Marie ou des Anges d'ailleurs ! Peut-être une signification scientifique derrière d'ailleurs, et que la science y verra un jour une preuve sur une explication ou théorie trouvée dans le futur... :

Photo gilles transparent1Le petit Gilles est bien devant l'autel quand la photo est prise d'après le photographe : on voit bien sa robe et la croix mais en transparence... (le développement ayant été fait par un labo automatique "kodak" comme le pratiquaient la très grande majorité des gens, il peut éventuellement s'agir d'un problème au développement : il faudrait voir la pellicule originale pour être certain...)

Photo gilles transparent

Le Tournoiement du Soleil, le point de vue du père Jean

" En présence d'une relation d'un tel phénomène, certains lui attribuent une origine surnaturelle, alors que d'autres sont persuadés qu'il n'a que des causes naturelles. Cette prise de position résulte de dispositions particulières dans lesquelles la raison et l'expérience peuvent n'avoir qu'une faible part.

Souvent, on dénie l'origine surnaturelle en parlant d'illusion, d'hallucination. Ces termes peuvent humainement s'employer alors même que cette origine est véritable. Si, en effet, des dizaines de milliers de personnes (Fatima) dont la bonne foi et le bon sens ne sauraient être mis en doute attestent avoir vu le Soleil tourner, des millions d'autres l'auront vu, dans le même temps sous son aspect habituel, ces derniers étant confirmés dans leur témoignage par des observations d'appareils scientifiques.

Cette contradiction ne troublera pas l'homme de Foi, car Dieu, créateur de toute chose, (des sens en particulier), peut à son gré, en modifier la perception (1). Il est maître des illusions, des hallucinations. Mais ceci va à l'encontre d'une opinion généralement reçue, qui admet que ces états sont intrinsèquement naturels.

(1) : " Si c'est son corps ou hors de son corps, je ne sais, dira Saint Paul de ces visions. Dieu le sait, cela suffit et Paul ne s'en soucie pas. "

" Notons que, dans son éclat, on ne peut fixer directement le Soleil sans une très grande incommodité. Ceci dit, venons-en aux trois sujets traités ici :

Tilly-Sur-Seulles, 1902

Tilly sur seulles lieuviergeTilly-sur-Seulles, lieu d'apparition de la Vierge entre 1896 et 1899

" A notre connaissance, c'est en ce lieu qu'il a été parlé la première fois, d'un phénomène bien caractérisé du "tournoiement du Soleil".

" Il fut signalé du 7 au 16 juillet 1902, et précédé le 3 juillet, de l'apparition dans le ciel d'une grande croix rouge. Pendant cette période, le Soleil se montra sous un aspect inhabituel à des spectateurs dont le nombre atteignit plusieurs centaines. Ce phénomène gagna en intensité les premiers jours puis alla en décroissant. Voici en son apogée, la relation qui en fut faite :

" Environ une heure et demie avant son coucher, dans un ciel d'une pureté absolue, le Soleil devint blanc, sans rayons, comparable à la Lune en son plein, la zone l'entourant, passant par des colorations diverses. L'astre tournait avec une extrême rapidité, tantôt dans un sens, puis subitement dans l'autre, comme au fond d'un tube. En son centre, on distinguait un bouillonnement comparable à un liquide en ébullition. De l'arrière du Soleil, partaient des boules en quantité innombrable, de couleurs variées, généralement très sombres, certaines paraissant de flammes et de feu. Elles diminuaient de grosseur en se rapprochant du sol et s'évanouissaient avant de toucher terre. A plusieurs reprises, une fumée noire, comme une tenture de deuil, se forma derrière l'astre. "

Fatima, 1917

Soleil fatima 1917L'une des photos d'époque du prodige de Fatima en 1917

" Plus de 70.000 personnes (chiffres officialisés) étaient présentes le 13 octobre 1917, dont des représentants du gouvernement et la presse internationale, en ce lieu, attirées surtout par l'annonce qu'un grand miracle s'y produirait ce jour-là. Pourtant, la pluie tombait à torrents, et les vêtements de la plupart étaient complètement trempés. "

" Il est midi, heure solaire, lorsque l'attention de cette foule est attirée par le Soleil. La pluie s'est brutalement arrêtée et un aspect stupéfiant se présente à la presque unanimité. L'astre se montre au zénith, disque d'argent qui peut être regardé sans éblouissement. Il se met à tourner, projetant dans toutes les directions des gerbes de lumière de couleurs changeantes. Son pourtour se teinte successivement de jaune, de rouge, de bleu. Puis il s'arrête, reprend sa danse, s'arrête encore et renouvelle une troisième fois son prodigieux feu d'artifice. Soudain les spectateurs ont la sensation que le Soleil se détache du firmament et se précipite sur eux. Effrayés, ils tombent à genoux. La manifestation cesse, ayant duré 10 minutes. Quand les pèlerins se relèvent, ils constatent que leurs vêtements sont secs. "

Espis (1947-1971)

" Phénomènes mixtes et erreurs de jugement. Il est normal que dans la perception du plus authentique prodige surnaturel, certains aspects paraissent naturels. La diversité des capacités visuelles et d'observation des individus fait que ce qu'ils relatent ne représente qu'une valeur approchée de la réalité. D'autre part, en jugeant, on obéit à des expériences anciennes, a des dispositions particulières, à des préjugés ; on est enclin à se tromper. "

" Nous allons tenter d'approfondir le problème qui consiste à discerner l'origine des faits que nous étudions. Est-il possible, rationnellement, de faire ce discernement ? Peut-on démontrer une origine surnaturelle ? "

" Il est des faits qui excluent nettement une cause naturelle. Il est anormal de voir tourner une chose fixe quand bien entendu, les conditions de visibilité requises existent, et que l'état de l'observateur est normal. Si cet observateur est affligé d'un trouble pathologique, on peut en juger autrement. On peut même conclure à une déficience accidentelle des sens et de l'esprit de qui relate un fait semblable. On pensera qu'il est halluciné. "

" Mais on ne saurait concevoir que deux ou trois soi-disant malades, soient simultanément affectés d'hallucinations semblables. La notion de l'hallucination collective n'existe que dans l'esprit de personnes n'ayant pas approfondi le problème. Rationnellement donc, le tournoiement du Soleil observé en même temps par plusieurs personnes doit être considéré comme un phénomène hors nature. "

" Mais ce prodige, comme d'ailleurs les miracles les plus probants, n'imposera pas la Foi à une oeuvre divine. La gageure n'est plus de trouver une solution à un problème scientifique, ceci passe à un plan accessoire, mais de se convertir, de renoncer à certaines opinions pour en épouser de diamétralement opposées. Pour l'incroyant, c'est de croire à un Dieu créateur, à un Dieu père qui s'occupe des hommes; c'est à dire, d'accepter que la raison d'être de l'homme sur la Terre est de " connaître, aimer, servir Dieu et par ce moyen aboutir à la vie éternelle ". Pour certains croyants, c'est de croire à l'utilité, à la fécondité du miracle ; c'est de renoncer à se croire seuls capables, par leur sagesse, leur science, de faire accepter à tous les vérités révélées. Qui n'a pas la Foi ne croira pas au miracle. Celui chez qui la Foi est faible ou illusoire répugnera à y croire. Si l'un ou l'autre finit par l'admettre, c'est qu'il a reçu la Foi ou une augmentation de sa Foi. S'il en est ainsi, c'est vraisemblablement qu'il a plus ou moins consciemment, appelé cette grâce dans la reconnaissance de son impuissance, et dans un acte d'humilité appelant le secours de Dieu. Tenant compte de la faiblesse de la raison, de sa vulnérabilité aux suggestions du démon, l'Eglise n'impose pas la croyance au miracle. Elle se borne à présumer l'action divine, lorsqu'il est impossible de démontrer - clair comme le jour - une origine naturelle et en considérant qu'au postulat : " A Dieu, rien d'impossible ", un autre postulat s'ajoute : " Dieu ne saurait rien faire parmi les hommes, que pour leur bien ". Elle considère en outre que la foi en une oeuvre divine est accordée par Dieu aux âmes auxquelles elle peut être de plus grande utilité, ce que Lui seul peut savoir. "

" Pour qu'un phénomène solaire s'insère dans les attributions de l'Eglise, il faut, d'une part, qu'il se déroule dans un contexte religieux, ne contredisant en rien ses enseignements, et d'autre part, qu'il soit de nature à contribuer à la propagation de la Foi. "

" Reprenons les trois exemples de prodiges solaires ci-avant cités et constatons que ces conditions sont remplies. Tous se produisent dans des lieux d'apparitions, dans une ambiance de grande ferveur, où Dieu est intensément invoqué. Ils constituent essentiellement un signe de Dieu attestant l'authenticité des faits qui s'y déroulent ; ils ont aussi, par eux-mêmes, une valeur enseignante :

" A Tilly-sur-Seulles : La confidente privilégiée de Celle qui s'est nommée " Notre Dame du Très Saint Rosaire ", entend une voix sévère lui révélant que ce qu'elle voit est l'image de la Terre dans les ténèbres et des châtiments qui menacent le monde à cause de la méconnaissance de Dieu et de ses commandements.

A Fatima : Le symbole du prodige est analogue.

A Espis : Le prodige procure un sentiment de joie, de réconfort, d'espérance au milieu des lourdes épreuves dont ce saint lieu est accablé. " En cette journée de prières (13-10-1959) écrira une humble femme du peuple, nous avons tous été heureux que notre Mère du Ciel se manifeste par le tournoiement du Soleil en ce jour anniversaire de Fatima, où elle s'est révélée " Notre Dame du Rosaire ". "

" Ils ont donné tous trois une impression de vie surnaturelle et éveillé dans l'âme des sentiments qui l'émeuvent profondément : A Tilly, la terreur, à Fatima, l'appréhension et à Espis, l'espérance. "

Les apparitions et prophéties de Tilly-sur-Seulles (1896-1899) : " « Je suis la Reine du Très Saint Rosaire » - « O mes enfants, il faut que vous fassiez pénitence ! Il faut beaucoup prier »

" C’est à Tilly-sur-Seulles, dans le Calvados, que la Sainte Vierge apparut, entre 1896 et 1899 (1903 ?), à une jeune fille de 24 ans, Marie Martel (1872-1913), ainsi qu’à plusieurs enfants. La Vierge Marie y est apparue sous le vocable de Reine du Très Saint Rosaire et d’Immaculée Conception. Elle y demanda que le plus grand nombre fasse pénitence, que chacun prie le chapelet et médite le Saint Rosaire- en ses Mystères Joyeux, ses Mystères douloureux et ses Mystères glorieux - en y associant le Cœur Sacré de Jésus.

La Sainte Vierge prévint Marie Martel qu’elle ne serait pas heureuse en cette vie, mais dans l’autre et qu’elle rencontrerait bien des oppositions. De fait l’Eglise n’a toujours pas officiellement reconnu les apparitions de Tilly (réserves émises par décret du Saint-Office en date du 25 mars 1897). Une chapelle y fut cependant édifiée dès 1897 ; détruite en 1944 lors des affrontements particulièrement nombreux qui eurent alors lieu, elle fut reconstruite en 1953. Le Révérend Père Lesserteur, professeur de théologie, fit une communication sur les apparitions de Tilly-sur-Seulles au congrès de Fribourg en 1902, émettant le vœu qu’une enquête sérieuse et officielle de ces faits soit ouverte par l’autorité ecclésiastique compétente. Ce rapport fut, sur ordre de Mgr Deruaz, incorporé dans le compte rendu général du congrès publié en 1903, revêtu de l’imprimatur de l’évêque de Blois.

Les Messages et le sens de ces apparitions confirmaient en tout cas les décisions prises par le pape Léon XIII : dans les litanies à la Sainte Vierge, invocation de la Sainte Vierge sous le vocable de Reine du Très Saint Rosaire ; consécration du mois d’octobre comme mois du Très Saint Rosaire.

L’Eglise autorise le culte à Tilly depuis 1972 et les pèlerins viennent nombreux en ce sanctuaire, qui comporte un chemin du Rosaire, illustré par des panneaux émaillés. Des pèlerinages ont ainsi lieu chaque année à Tilly. "

Voici les comptes tendus des apparitions et des prophéties de Tilly-sur-Seulles (1897-1903). Notez qu'il y est fait mention (pour le miracle du Soleil), de la date du 07 juillet 1901 et non pas 7 juillet 1902 : le père Jean d'Espis s'est possiblement trompé d'un an ?. :

http://www.marie-julie-jahenny.fr/propheties-de-tilly-sur-seulles.htm

http://nouvl.evangelisation.free.fr/tilly_etude_leblanc.htm

Fatima 1917 a été très décrit par la presse. Voici une vidéo-reconstitution et le lien où j'en parle déjà :

J'en parle beaucoup ici et avec plusieurs autres vidéos : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/apparitions-mariales-et-ovnis.html    - voir l'avis très intéressant du Contre-Amiral français Gilles Pinon sur le sujet en liaison avec les OVNI.

Nous terminons par quelques photos faites par Jacqueline B. du Sanctuaire d'Espis fondé par le Père Jean et dans l'Eglise, ainsi que mention de ses impressions sur les ondes locales après utilisation de son pendule de radiesthésie sur place, et sur un témoignage d'une observation photographiée d'un des signes du Ciel mentionnés tant par le prêtre en 1971 que depuis toujours sur les lieux, et donc encore récemment... Une quatrième partie est prévue par la suite pour les mentions de témoignages de guérisons ou de signes célestes, apparitions, établis par des pèlerins habitant la région ou en visite et regroupés actuellement chez une personne (il faut les scanner car ils sont essentiellement sur papier et certains datent de très vieux...).

Un témoignage de l'époque sur les phénomènes aériens visibles par plusieurs personnes :   " Tout-à-coup une grande clarté éclaire la route. Elle a cent cinquante mètres de longueur sur deux ou trois mètres de largeur. La longueur va du levant au couchant et coupe la route en diagonale. La clarté a duré huit à dix minutes. Puis il n'est resté qu'une boule lumineuse de vingt centimètres environ de diamètre qui s'est dirigée à une vitesse vertigineuse sur Moissac. "... (ref. : PHILIPPE (J), Le petit Gilles, messager de Marie auprès du pape, Hauteville, Parvis, 1993).

Des photos étranges de signes dans le ciel (OVNI ou autre ?) à Espis, prises par ma correspondante... :

C'est le 13 août 2011, lors d'une visite à Espis pour le pèlerinage traditionnel et pour le compte d'un forum que ma correspondante a pris ces deux photos. Elle n'a rien vu de particulier et a pris plusieurs photos au hasard, espérant aussi surprendre l'un de ces orbs quasiment invisibles signalés précédemment. Un beau ciel dégagé sans aucun nuage... à part cette petite formation vaporeuse, unique dans ce ciel très sec et qui se déplace effectivement du Nord vers l'Est, car il y a une différence de 6 secondes entre les deux photos visibles ici. 114 photos sont prises et seules ces deux photos espacées de 6 secondes montrent cette petite formation vaporeuse... :

105 1024 nnsps105 1024105 crop3 montage105 1024 pour montage106 montage106 1024 annotee105 crop 300106 crop 300 cl rotationVoilà pour cette formation "vaporeuse" et légèrement lumineuse dans le ciel. Une personnes sensible et considérée comme "médium" y verra la Sainte-Vierge tenant Jésus dans ses bras, d'autres un simple orb, ou un nuage. A vous de juger.

Visite du Sanctuaire en compagnie de Jacqueline et de ses photos de mai 2015 (cliquez sur les photos pour les agrandir) :

Espis4

Wouivre6

Le passage depuis la route nationale. L'entrée du sanctuaire au niveau du petit pont.

Wouivre7 1Wouivre8

Ici commence vraiment le sanctuaire. A gauche il y a un petit banc sur lequel ceux qui s'y reposent affirment y ressentir une très grande énergie. A droite il y a un autre banc et la source transformée en fontaine avec des robinets et une statue de la Vierge Marie. Un panneau près d'une croix explique certaines choses et des horaires, le lieu de l'association qui s'occupe du sanctuaire.

Wouivre10Wouivre11Wouivre13

La statue de la Vierge près de la source apparue comme promis. Sur chaque lieu d'apparition de la Vierge Marie, un autel a été improvisé et une plaque mentionnant la date posée. Le tout est resté pareil que dans la fin des années 1940-1950.

Wouivre14 1Wouivre16Wouivre18 1

Certaines pancartes mentionnant la date sont bien conservées, d'autres presque effacées.

Wouivre20 1Wouivre22 1Wouivre24 1

Wouivre25Wouivre27Wouivre29

A droite, la croix située en haut du bois consacrée à la conversion des pêcheurs comme dit dans l'article.

Wouivre32Wouivre33Wouivre34

Un endroit couvert protège les nombreux objets bénis et donnés par les pèlerins depuis ces dizaines d'années. Du vendalisme s'est déjà produit malheureusement en ces lieux.

Wouivre35Wouivre36

Wouivre37Wouivre41Wouivre42

La petite chapelle est très bien décorée. Il s'agit ici d'une messe "Pie V" pour les connaisseurs, en latin. Il faut dire que, comme les apparitions n'ont pas été reconnues par l'Eglise de Rome, c'est une congrégation parallèle qui s'est instaurée (avec des prêtres consacrés par un évèque récusé officiellement pendant une période). Il y a un rite consistant à recouvrir le tête des pèlerins avec un tissu béni qui a servi pendant la cérémonie et d'y faire une imposition des mains avant un signe de croix sur le front.

Wouivre45Wouivre46Wouivre47

Plusieurs murs de la chapelle sont couvert d'ex-votos en remerciements et témoignages de diverses grâces individuelles, comme des guérisons et des révélations, liées ou non à la source d'eau. 

Wouivre48Wouivre49Wouivre50

Wouivre51Wouivre52Wouivre53

Wouivre54Wouivre55Wouivre56

Wouivre60Wouivre61

Wouivre62

A droite, une vue du bois. L'ancien chemin de croix n'est plus très praticable car comme partout, il y a un manque de moyens pour entretenir les choses... le propriétaire des lieux est vieux maintenant, il a passé la main mais les messes y ont toujours lieu le 13 de chaque mois, la fontaine n'est ouverte que les 13 de chaque mois aussi et il n'y a plus qu'une poignée de fidèles qui y viennent de temps en temps, et surtout pour les beaux jours où il y a un peu plus de visites de touristes. Une boutique existe à proximité (où la brochure est trouvable ainsi que quelques souvenirs). Mais il faut noter aussi que les lieux sont visités tout de même tous les jours car il y a un passage ouvert pour ceux qui veulent prier à chaque instant.

Wouivre63Wouivre64

" La photo de gauche montre le début du chemin cimenté construit sur les recommandations du Père Jean, le principal constructeur des lieux. Il ne voulait pas que les arbres soient coupés pour faire passer le chemin. Ce chemin est donc irrégulier dans sa pente. Celle de droite montre cette surface qui serait aussi puissante (question énergies) qu'à Lourdes. Juste à ma droite, il y a la source. Et juste en face à gauche le banc où beaucoup aiment d'asseoir car ils disent que c'est plus fort (question énergies) qu'à la source. "

Wouivre65Wouivre67 1

Quand la source est ouverte, les 13 de chaque mois, les connaisseurs y boivent beaucoup et remplissent plusieurs récipients car ils savent que l'eau possède certaines vertus curatives et de soins, comme mentionné dans les nombreux témoignages. Elle est aussi très pure bien sûr.

Question témoignages, il y a un recueil sur place de nombreux témoignages de guérisons, de signes dans le ciel et aussi l'affirmation de visions et communications avec la Sainte-Vierge. Mais les gens sur place et les croyants s'occupant des lieux, de la petite boutique, savent aussi que, la plupart du temps, ces visions ou "grâces" restent personnelles et que les gens n'en parlent pas. C'est un peu le même principe que pour les observations d'OVNI ou de fantômes : les gens se taisent d'abord par principe. Jacqueline B. a discuté évidemment avec des anciens, dont une personne très âgée qui vient encore et qui a été témoin de beaucoup de choses d'après ce qu'il dit. " Ce participant affirme qu’il y a eu plusieurs ovnis vus dans le ciel. Mais pas de preuve.  Lui il va à Espis depuis près de 40 ans je crois. Il affirme que les témoignages divers indiquent plusieurs guérisons grâce à cette eau. Ce même participant du Sanctuaire d’Espis, m’a amenée au Fréchou (YH : je parlerai de ce lieu dans un autre article à venir). Il m’a expliqué que le Fréchou était considéré comme une secte, mais que ça n’empêchait pas ceux qui croient à ces apparitions car il y en a eu en plus des phénomènes, de venir régulièrement, même des catholiques romains. Il dit que là aussi il y a eu des phénomènes ovni. Mais je ne sais pas ce qu’il met sous ce vocable. Comme c’est dans une forêt, je ne pense pas que ça soit matériel ? ".

Jacqueline B. a quelques talents de radiesthésiste et s'est promenée sur les lieux le lendemain, le 14 mai donc, avec son pendule, pour voir s'il détectait des sources d'énergies magnétiques ou autre... :

Wouivre69Wouivre70

Jacqueline B. : " J'ai dormi sur place. Le lendemain matin j'ai testé au pendule. La première photo avec le pendule montre tout en bas, là où on se gare. Normalement les voitures ne  doivent pas monter jusqu'en haut. En bas, le pendule n'a pas réagi, très peu. Par contre j'avais pris de l'eau qui guérit dans des bouteilles, et dans le car garé tout en bas, le pendule a très fortement réagi. Sur le chemin avant d'arriver, le pendule réagit doucement. Et il s'affole dès qu'on arrive à l'entrée du Sanctuaire. 

Espis source pendule3Espis source pendule

Je ne suis pas très très spécialiste du pendule, mais j'ai trouvé que le pendule ne disait pas forcément que tout était bon comme énergie. Là-haut sur la partie très forte, il tournait fortement vers la gauche. Convention que c'est négatif. Et au niveau des robinets d'eau, il tournait fortement vers la droite (très positif). Cela voudrait-il dire que les énergies du grand chemin ne seraient pas positives, et que celles qui donnent l'eau le seraient ? " (YH : un prochain article parlera du Fréchou et de Lourdes, ainsi que de la Wouivre, qui est ici une légende peut-être concernée...).

Espis source pendule2Espis pendule

Jacqueline B. : " N’étant pas catholique, je ne sais pas comment me positionner. Car si au Fréchou j’ai eu une mauvaise impression en voyant les sœurs et les curés que j'ai trouvé très "noirs" et fermés, mais c'est juste un ressenti, et j’ai trouvé les lieux neutres, au contraire, à Espis je m’y sens très bien et y retourne pour le plaisir si je suis dans le secteur. Le culte ne m’intéressant pas, je n’y ai assisté qu’en partie que ça soit à Espis ou au Fréchou. Tout y est en Latin. Les participants sont réellement en attente soit d’une vision, soit d’un miracle. Pour eux c’est du réel. Et certains ont été exaucés. Certains qui sont aussi catholiques romains, on les voit dans les deux lieux. Certains ont quitté la religion catholique romaine à cause de l'interdit d'aller à Espis et au Fréchou... Un  participant qui vient régulièrement m'a dit que sa mère et d'autres femmes ont vu tomber du ciel plein de violettes à la Chapelle, dans une forte lumière. Elles ont tendu les mains et ont essayé d'attraper les fleurs, mais n'y sont pas parvenues. Ce n'était pas matériel. Un autre participant (celui que j'ai photographié prenant l'eau dans ses mains, puis qui porte ses mains à la bouche) a témoigné qu'il avait une plaque douloureuse dans le dos qui ne voulait pas se calmer. Il est venu à Espis, a pris de l'eau, s'en est passé dans le dos. Le lendemain il n'avait plus rien. Il m'a raconté qu'une dame avait son jeune fils avec plein de croutes sur la tête. Sa famille ne croyait pas à Espis et freinait la maman. La maman qui croyait à Espis a trainé son fils jusqu'à l'eau qui guérit, lui en a passé sur la tête. Le lendemain il n'y avait plus rien. 

Il y aura éventuellement une quatrième partie sur Espis si un recueil de témoignages (en train de disparaître car il date de la grande époque, les pages sont jaunies et les écritures en train de s'effacer !) est scanné et transmis comme prévu...

Espis 13 06 1950Le petit Gilles est au centre en prière.

Mention de la source et de la très intéressante brochure du Père Jean Laborie (et avec tous mes hommages) disponible sur place et transmise par Jacqueline B. (merci), du bon travail. Une boutique est disponible sur les lieux où elle est trouvable, ainsi que certains souvenirs, se renseigner avant sur les dates et heures d'ouverture. :

Espis1

Lire ici 4 grosses pages consacrées à Gilles Bouhours, avec mention des dates et des apparitions de 1954 à 1958, d'autres photos tirées de l'ouvrage cité en-dessous :

http://notreperenotremere.forumactif.org/t110-les-apparitions-d-espis-le-petit-gilles-mais-aussi-un-autre-gilles-st-gilles-du-gard

Livre guiot

Autres sources sur Espis ou les apparitions : http://www.parasciences.net/spip.php?article338

Un étonnant document sur l'Orthoténie ou orthodromie (alignements) et les apparitions mariales : http://www.lesconfins.com/FATIMA..pdf

http://www.phosphenisme.com/z-miracle-de-fatima.html​

Miracle de la guérison inexpliquée : quand même la science est d'accord sur un miracle... :

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Un-miracle-francais-retenu-pour-la-canonisation-du-P.-Popieluszko-2014-09-17-1207683

Autres Sources : 

http://activite-paranormale.net/extended/photo/theme/apparition-mariale.pdf​

http://www.ladepeche.fr/article/2000/08/13/108208-lorsque-marie-parait.html

 

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 27-06-2015 - 3ème partie pour Espis

Yves Herbo sur Google+

interviews alien ufo ovni échange essai auteur lire mystère paranormal

Commentaires (4)

yvesh

Encore une fois, des affirmations de faussaires sans aucune preuve... un peu facile d'affirmer des choses tout simplement et de balayer les choses avec des paroles... pour moi ce que vous dites n'est pas rationnel car que des paroles ! Vous avez beau dire, non, il n'est pas rationnel de faire semblant de savoir ce qu'est la mort par exemple et de tout parier sur cette croyance qu'il n'y a rien du tout par exemple... Tout comme votre pari qu'il n'y a aucune entité derrière la "Vierge Marie" mais que de l'invention ou de l'imagination : c'est une autre forme de croyance non rationnelle, mais ce n'est que mon avis... Comme on le voit et le prouve de plus en plus, la conscience a de réelles possibilités physiques que nous commençons seulement à entrevoir (et je ne parle pas que de la conscience humaine) et il y a (et j'ai mes propres preuves personnelle) encore à l'heure actuelle de nombreux phénomènes (et je ne parle pas que des phénomènes réels et inexpliqués de synchronicités cités par Jung par exemple) difficilement explicable par notre physique actuelle... qui n'est pas figée bien sûr et encore fausse sur plusieurs points. Ce simple fait (nos connaissances et physique incomplètes) devraient vous faire réfléchir un peu plus sur vos simples affirmations d'une non-existence de quoi que ce soit... on n'est pas revenu à l’imbécillité de l'inquisition que je sache, qui voulait que les connaissances soient figées sur ce qui était connu... et puis, il y a tout de même (ici) le fait que plusieurs centaines de témoins (et vous semblez facilement ignorer Fatima par exemple) ont bien vu ce "tournoiement du soleil"... et que la source promise par cette apparition a bien fini par sortir, même si c'était trop tard pour la "grande époque" de ces manifestations et une reconnaissance de l'Eglise... vous parlez facilement de faussaires, mais il faudrait encore que ces faux servent à quelque chose, et ce n'est pas tellement démontré ici !

OTOOSAN
  • 2. OTOOSAN | 29/06/2015

Il est bien évident que les travaux de Mélies sont plus anciens que les photos prises ! lol. Justement ! l'inverse ne voudrait rien dire / Il est évident que les faussaires se sont inspirés de ce type de "truc"...Des gens frustres ont peu être pris ces photos mais c'est pas elles qui ont fait les tirages argentiques !!!!! Ce type de tirage avec pellicules superposables se prêtaient parfaitement aux manipulations d'image. Dans l'histoire elles sont d'ailleurs légion. Il existe d'ailleurs un logiciel capable de le voir, faut que je retrouve son nom...
." La rationalité n'est pas vraiment de ce monde " Effectivement quand je vois l'énergie mise a créer et maintenir le mythe de la Vierge Marie et la vacuité pour ne pas dire l'inutilité absolue des messages transmis on a de quoi se poser des questions...
"Rien de très rationnel là-" Ha bon vous trouvez ???? !!!! ))

yvesh

Il me semble que les travaux de Melies sont tout de même bien plus anciens que les photos prises avec de simples appareils photos avec pellicules dans les années 50 (pour le cas d'Espis) et qui existaient encore il n'y a pas si longtemps ! En tout cas, la possibilité de trucage volontaire de ce type de photo des années 50 est minime, surtout par des personnes assez frustres ou des religieux et sans moyens techniques... La rationalité ne consiste pas non plus à inventer des explications à tous prix... La rationalité n'est pas vraiment de ce monde en effet quand on voit toutes les contradictions et démentis que se font les "savants" entre eux ! Mais qui a bien pu inventer ce mot "passe partout" qui ne veut pas dire grand chose en final ! :) Nous n'avons encore qu'une très mauvaise idée de ce qu'est la physique réelle de cet univers à priori et je pense qu'elle nous révélera encore bien des surprises et découvertes, cette "physique" comprise par très peu d'humains finalement... je pense qu'affirmer que telle ou telle chose (y compris des apparitions à priori fantômatiques ou "à cheval entre deux mondes" comme celles attribuées à la vierge Marie (ou l'entité qui adopte cette image pour être "appréhendée" par notre faible cerveau) n'est pas du domaine "physique", c'est déjà s'avancer beaucoup trop en l'état de nos connaissances très incomplètes... Rationnellement, nous n'avons toujours aucune idée de ce qu'est vraiment la vie et la mort... on s'endort le soir parce qu'on n'a pas trop le choix souvant et on suppose juste qu'on va se réveiller, "renaître" chaque matin avec notre petite conscience... jusqu'au jour où ça ne se produit plus ^^... Rien de très rationnel là-dedans mais c'est pourtant bien la réalité...

OTOOSAN
  • 4. OTOOSAN | 28/06/2015

Les anciennes photos d'apparition mariale auraient probablement un début d'explication dans les travaux de Georges Mélies, je pense en particulier aux plans translucides ! Les lieux apaisants et remarquables existaient avant la religion chrétienne qui n'est qu'une religion comme les autres...La réalité physique de la "vierge Marie" ne résiste pas à l'examen rationnel, c'est pourquoi il convient d'être "croyant"....et d'y croire lol

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau