Roswell : un officier de l'US Air-Force parle de deux crashs

Roswell : un officier de l'US Air-Force parle de deux crashs

nasa-photo-1972-roswell.jpg

Photo : La vérité est là-bas? L'US Air Force a publié cette photo de 1972, une sonde spatiale Viking, dans le cadre de son rapport sur le soi-disant « incident de Roswell » de 1947 !.

IL Y AVAIT DEUX OVNIS QUI SE SONT ECRASES A ROSWELL, AFFIRME L'ANCIEN FONCTIONNAIRE DE L'ARMÉE DE L'AIR ET SIGNALE QU'IL ÉTAIT PRÉSENT!

Traduction - résumé - article publié dans Le Daily Mail.
Par REPORTER DAILY MAIL PUBLIÉ: 20:16 GMT, 6 Août 2012 | MISE À JOUR :
23h29 GMT, 6 Août 2012 - Publié _http:///www.les-repas-ufologiques.com_
(http:///www.les-repas-ufologiques.com) le 07-08-2012 traduction(c)

Soixante-cinq ans après qu'un OVNI se serait écrasé à Roswell, Nouveau-Mexique, un officier de l'armée de l'air a déclaré que non seulement l'incident est bien arrivé - mais qu'il est arrivé deux fois.

Le lieutenant-colonel Richard French, qui a servi dans l'armée de l'air pendant plus de 27 ans, était en Alamagordo, Nouveau-Mexique, en 1947, quand un objet inhabituel est tombé du ciel et s'est écrasé au sol à Roswell.

Les autorités militaires ont publié un communiqué après l'incident incroyable, notifiant : « Les nombreuses rumeurs concernant le disque volant sont devenu une réalité, quand hier, l'officier du renseignement du 509ème groupe de bombardement de la huitième Armée de l'Air , Roswell Army Air Field, a eu la chance de pouvoir récupérer ce disque. "

Mais, seulement 24 heures plus tard, l'armée à démentie sa déclaration antérieure et selon ce nouveau communiqué, l'objet qu'ils avaient tout d'abord pensé être une " soucoupe volante" n'était qu'un ballon météo qui s'était écrasé à proximité d'un ranch.

Les médias et le public ont accepté l'explication sans se poser de question. Depuis lors, les théoriciens du complot et des fonctionnaires tels que French ont remis en question la ligne de l'armée à propos de cet incident.

" Il y a eu effectivement deux accidents de Roswell, ce que le grand public ne sait pas,"  dit French (The  HuffingtonPost : (http://www.huffingtonpost.com/2012/08/03/roswell-ufo-crash_n_1715663.html#slide=425551).

« Le premier a été abattu par un avion expérimental américain qui volait sur White Sands, au Nouveau-Mexique et il a envoyé vers l'ovni des sortes d'impulsion électroniques issues d'un nouveau type d'arme, ce tiré ce qui a désemparé et a emporté tous les contrôles de l'OVNI, et c'est pourquoi il s'est écrasé." « Quand l'avion militaire l'a frappé avec cette impulsion électromagnétique - bingo! Cela a déréglé tous leurs appareils électroniques et, par conséquent, l'OVNI est devenu incontrôlable. "

Le lieutenant-colonel Richard French, qui a servi dans l'armée pendant plus de 27 ans, affirme qu'il y avait deux UFO accidents liés à Roswell.

French, qui prétend qu'il s'est obligé à dire la vérité à propos des observations d'OVNIS, a déclaré que c'est une source confidentielle dans l'armée qui lui a parlé de cette attaque contre le vaisseau spatial extraterrestre soi-disant et il a ajouté qu'il y a eu un second crash près de Roswell, quelques jours plus tard.

French dit à HuffPo. "J'étais à quelques miles de l'endroit où l'accident initial a eu lieu ", « Nous pensons que la raison pour laquelle cet objet était ici à ce moment-là, était d'essayer de récupérer les pièces et tous les survivants du premier " crash" . Je suis certain, en se référent à des êtres venant de l'espace, que ces gens qui étaient à l'intérieur des engins étaient des extraterrestres.

Mais d'autres experts ont rejeté les arguments de French. " Aucune chance ! Zéro hasard, " à déclaré au site le colonel d'Armée John Alexander, chargé d'enquêter sur les observations d'ovni. « Dans les années 1980, j'étais la personne chargée du développement de tous les systèmes d'armes par impulsions électroniques. Nous n'aurions pas été en mesure de faire cela. Dans les années 60, nous avions un système de Laser, mais les résultats étaient très limités et ce n'est que bien plus tard que nous avons eu des armes à laser opérationnelles."

Mais les partisans de la réalité du crash de Roswell n'ont pas cessé d'apporter des arguments en faveur de cette réalité et donc de contester la ligne officielle de l'armée. Chase Brandon, un agent qui a servi 25 ans dans la CIA, a récemment affirmé que des informations relatives à l'accident avait été dissimulées dans un coffre-fort secret situé au quartier général de Langley.
« Ce n'était pas un ballon météo - c'était ce que les militaires ont d'abord rapporté, dit-il. " C'était un appareil qui ne venait pas de notre planète ".

http://www.les-repas-ufologiques.com/index.htm - G. Lebat

SFH 08-2012

Yves Herbo sur Google+

politique alien ufo ovni environnement MHD mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau