OVNIs : Hessdalen, toujours un mystère scientifique

OVNIs : Hessdalen, toujours un mystère scientifique

hessdalen-1982-kurt-big.jpg

Hessdalen-1982

Beaucoup de phénomènes lumineux ont été répertoriés dans le ciel de Norvège ces dernières décennies et aucune explication officielle n'est encore avancées.

Il y a le cas d'Hessdalen, se trouvant en Norvège, dans la vallée d'Hessdalen, à environ 300 km au nord d'Oslo. Il s'agit d'un village d'environ une centaine d'habitants.

Depuis des années, une vingtaine d'observations de phénomènes lumineux y sont faites.
Ce qui poussa des scientifiques et en particulier le professeur Erling Strand (enseignant au Collège d'Ostfold (Norvège) en communication de données et microprocesseurs.) à s'attaquer à ce mystère afin de trouver une explication.

h-a20-x-middle.jpg

Au courant de l'été 1983, le Projet Hessdalen a vu le jour.

Une enquête de terrain s'est déroulée entre le 21 janvier et le 26 février 1984 et pendant ce laps de temps, cinquante-trois apparitions de lumière furent répertoriées.
Une station automatique a même était installée en août 1998 sur la montagne afin d'effectuer des films, photographies et ainsi analyser les possibles sources lumineuses. Il s'agit d'un système électromagnétique de détection.

Le 4 décembre 1999 par exemple, un enregistrement vidéo de 12 secondes (durée programmée pour tous les enregistrements automatiques lorsqu'une source lumineuse est détectée) a été effectué. On pouvait observer une forme lumineuse se déplaçant très rapidement dans le ciel noir. Ce qui intrigua les analystes de la vidéo qui se sont posé des questions sur les possibles origines de ces lumières.

L'université de Norvège est en contact direct avec des scientifiques italiens qui reçoivent directement toutes les données d'Hessdalen dont ils détectent les échos radars.
Le soir de l'observation du 4 décembre 1999, l'institut de radio de Medicina (Italie) a reçu un signal fort, et a remarqué un pic de l'écho radar qui a été enregistré au moment de l'observation.

Le projet Hessdalen fut lancé dés l'été 1983 et ce projet perdure encore aujourd'hui avec de plus en plus d'amélioration du point de vue du matériel.
Le coeur du programme d'étude est basé sur l'implantation de plusieurs stations de mesures automatisées (AMS) et ces appareils ont été conçus et installés par des équipes de l'université d'Ostfold.

Les apparitions dans ce village auraient commencé dés 1981 même si dés 1940, des habitants commençaient à décrire des lumières étranges.
De même pour la Suède qui, de l'autre côté de la frontière, fait l'objet de phénomènes similaires observés en même temps.

En ce qui concerne les lumières d'Hessdalen, l'hypothèse d'une projection de plasma d'origine militaire a été émise étant donné le lieu un peu reculé pour s'adonner à des expériences ou peut-être tester les réactions des habitants.
Les lumières d'Hessdalen sont peut-être un " test de détection de leurres lumineux ". L'objectif serait de pouvoir reconnaître les leurres lumineux produits par un pays ennemi et d'arriver à maquiller ses propres leurres pour qu'ils ne soient pas reconnus comme tels.
La manipulation de ces scientifiques peut aussi constituer une expérience intéressante. Sinon, il est possible que l'armée ait réussi à faire avorter tout projet de recherche scientifique sur les lumières d'Hessdalen afin d'empêcher le bon fonctionnement de la station automatisée qui surveille 24h/24 une partie de la vallée.

hessdalen-ufo-spectre.jpg

Massimo Teodorani déclare que l'analyse spectroscopique des lumières d'Hessdalen est typique d'un cocktail d'ions et d'électrons et qu'il s'agit donc de plasmas thermiques.
Il ignore la cause de l'apparition de ces plasmas, mais il constate une anomalie très surprenante : leur température reste constante même lorsque leur taille augmente, ce qui nécessite un apport d'énergie continuel dont l'origine est inconnue.
Massimo Teodorani ne soupçonne pas qu'un tel stratagème peut être mis en œuvre et il cherche une origine naturelle à ces plasmas. Et comme il ne la trouve pas, il en vient tout naturellement à se demander si ces plasmas ne dissimuleraient pas un objet solide ".

Selon les scientifiques, le phénomène n'est pas lié aux OVNIS. Il s'agirait plutôt de boules contenant une sorte d'énergie. Des enquêteurs restent néanmoins toujours aussi sceptiques vis-à-vis de cette hypothèse facile et défiant les lois de la physique connue.

Comme vous le constatez, on a plusieurs hypothèses différentes sur les origines de ces lumières. On ne peut ni affirmer qu'il s'agit d'ovnis étant donné la complexité de ces apparitions lumineuses, ni dire qu'il s'agit d'un phénomène expliqué par les scientifiques, car beaucoup d'études doivent être menées à leur terne pour pouvoir émettre des conclusions solides.

Hessdalen est l'exemple type du cas où des PAN sont observés par une grande majorité de personnes, d'enquêteurs et de scientifiques avec des éléments de détections, sans qu'ils ne puissent affirmer qu'il s'agit d'objets volants non identifiés.

Des personnes ayant observé, isolement, des phénomènes lumineux de la sorte auraient sans doute directement conclu à des Ovnis, comme on le remarqua dans les premiers témoignages. L'hypothèse ovniene n'est cependant pas encore complètement écartée concernant Hessdalen.

Pour plus d'information : www.hessdalen.org

Un cas en Norvège, Novembre 1957

Un équipage de 4 hommes d'un avion de l'armée de l'air devait décoller d'un aéroport à 500 km d'Oslo pour effectuer un vol de routine jusqu'à la capitale. Il était minuit 20 et les conditions climatiques étaient bonnes.

Après quelques instants de vol, le navigateur aperçoit une étrange lueur et dit à son collègue qu'il pourrait s'agir de la lune.
Puis ils virent tous les lumières et après avoir demandé des explications à la tour de contrôle, elle répond qu'aucun écho radar à part l'avion n'est détecté.
La lumière se mit à foncer sur eux. Ce qui oblige le pilote à faire plonger l'appareil afin d'éviter une éventuelle collision. Et soudain, la lumière disparaît avant d'éblouir les passagers de l'avion, comme si des lumières étaient au dessus de l'appareil, puis derrière.

Le phénomène lumineux se met à suivre l'avion Dakota alors que la tour de contrôle ne détecte toujours rien. Le pilote effectue donc une descente brutale et dangereuse pour semer l'objet, puis ce dernier ralentit et se détache de l'appareil après qu'un membre de l'équipage lui envoie un message en morse à l'aide d'une lampe torche par le hublot.
L'engin passe de la droite de l'avion à la gauche, et durant un quart d'heure les deux appareils se mettent à voler ensemble avant de voir l'objet volant non identifié disparaître.

On remarque dans ce cas un comportement intelligent de la part de l'objet, et il pouvait difficilement s'agir d'un prototype militaire étant donné ses capacités de déplacement.

Concernant l'objet qui suivait l'équipage norvégien du Dakota, il serait difficile de trouver une explication rationnelle sans remettre complètement en cause la version de l'équipage.

Une mystérieuse et gigantesque spirale lumineuse en Norvège, 09 décembre 2009

Une mystérieuse et gigantesque spirale lumineuse est apparue la nuit dernière dans le ciel norvégien, laissant les scientifiques pantois. Certains évoquent déjà le possible survenu d'un phénomène astral totalement nouveau.

Des milliers de Norvégiens ont bombardé d'appels téléphoniques l'Institut météorologique norvégien, s'interrogeant sur l'origine de cette étrange lumière, visible à plusieurs centaines de kilomètres à la ronde pendant environ deux minutes.

Lire la suite : http://fr.news.yahoo.com/68/20091210/tsc-une-mystrieuse-spirale-lumineuse-app-04aaa9b.html

Le 9 décembre 2009, plusieurs milliers de Norvégiens ont été les témoins d'une manifestation étrange et étonnante, une spirale dans le ciel. Cette spirale était formée par une lumière blanche comme enroulée autour d'un point brillant à la manière d'une étoile. La deuxième phase du phénomène était caractérisée par une lueur bleue qui semblait relier la spirale à la terre. Elle a ensuite disparu, comme une évaporation. La spirale a ensuite diminué de volume laissant apparaître un rond noir avant de disparaître.

Plusieurs milliers de témoignages ont été envoyés à la presse locale et nationale ainsi que sur Internet.
Les descriptions semblent écarter l'hypothèse d'un phénomène artificiel : étoile filante ou fusée tournant en rond, une spirale tournante avec une queue bleue et autre phénomène naturel connut.

Des scientifiques norvégiens tels que l'astrophysicien Knut Jorgen Odegaard Roed n'ont pas caché leur étonnement devant ce phénomène extraordinaire qui résistait aux hypothèses naturelles.
Les scientifiques ont plus penché vers l'hypothèse de l'explosion d'un missile, directement démenti par l'armée russe qui a déclaré qu'il n'y avait pas eu d'essai le 9 décembre.

C'est deux jours après les faits que l'armée russe déclare publiquement que la spirale et sa lueur seraient en fait le résultat de l'explosion d'un missile intercontinental défectueux.
Voici ce qu'on peut lire dans l'AFP : " Le ministère de la Défense a annoncé jeudi (10 décembre) que le test d'un missile Boulava lancé la veille en mer Blanche (nord) depuis le croiseur sous-marin Dmitri Donskoï avait échoué à la suite d'une défaillance technique. " Les deux premiers étages de la fusée ont fonctionné normalement, mais une défaillance technique s'est produite dans la trajectoire (…), le moteur du troisième étage n'ayant pas fonctionné correctement " a-t-il précisé dans un communiqué, soulignant qu'une commission examinait les causes de l'incident. D'après les explications techniques, le missile serait parti en vrille, la mise à feu du troisième étage ne s'étant pas déclenchée. Le gaz aurait alors envahi la stratosphère puis un cercle sombre ce serait formé suite à la dissipation du gaz, par un phénomène de réaction…

Pourquoi un tel revirement de l'armée ? Pourquoi faire des essais de missiles intercontinentaux à proximité des villes ?

Sachant que les rares vidéos de missiles défectueux que l'on peut trouvé sur la toile ne ressemblent en rien à ce qu'on a pu observer en Norvège.

Comme autres cas où on a pu observer des spirales similaires dans le ciel : 1988 : Chine, 2006 : Russie à Tomsk, 2010 : Chine, 2012 : Moyen-Orient et Asie de l'Ouest

Source : http://ovnis-direct.com/hessdalen/index.html

Phénomènes célestes surprenants en Russie et au Pakistan

http://www.mystere-tv.com/phenomenes-celestes-surprenants-en-russie-et-au-pakistan-v1735.html -2010-2011

07-06-2012 - Moyen-Orient - On peut noter aussi que la Russie a revendiqué la plupart de ces phénomènes en spirales (après coup), sauf ceux aperçus en Chine ou dans les années 80...

Retour à Hessdalen : On peut regrouper les observations en 2 catégories d'observations :

  1. des lumières clignotantes blanches ou bleu-blanc. Elle sont souvent hautes dans l'air, proche du sommet des montagnes, voire plus haut. Leur durée de vie est habituellement courte, quelques secondes typiquement. Parfois on peut les observer durant 1 mn, mais rarement plus longtemps.
  2. des lumières jaunes, avec une lumière rouge au sommet. La lumière rouge peut clignoter.

1er projet

Le 1er projet Hessdalen démarre à l'été 1983. Le principal objectif est d'obtenir des données scientifiques sur le phénomène, qui a toujours une très forte activité à Hessdalen.

1ère étude

Une première large gamme d'étude sur le terrain est menée durant un mois entre le 21 janvier et le 26 février 1984. Au total, 40 personnes participent au travail de terrain, et 53 observations visuelles sont faites. Des données sont recueillies sur divers types d'instruments, y compris le radar, même lorsqu'il n'y avait pas d'observation visuelle. Par plusieurs fois, le phénomène semble répondre à un faisceau laser. Parfois, du "bruit" est recodé sur l'analyseur de spectre, et des observations ont souvent lieu pendant des périodes de forte activité magnétique. Le spectre optique continu est enregistré. Au terme de l'étude, un rapport est produit.

2ème étude

hessdalenqg.jpg

Suite aux nombreuses observations lors du travail de terrain en 1984, une nouvelle étude est menée entre le 14 et le 28 janvier 1985. Cependant, aucun phénomène n'est observé depuis le Q-G du projet (ci-dessus) durant la période où les instruments sont présents.

A l'occasion du 2nd champ de travail du projet, le professeur Hynek visite les quartiers-généraux du projet. Il y donne plusieurs interviews, dont le 27 janvier 1985 :

 " Je suis impressionné par le projet Hessdalen en lui-même, car Hessdalen est vraiment un laboratoire à ovnis. C'est un lieu où des choses se passent et ou des choses peuvent être étudiées. "

" (...) Hessdalen a eu le meilleur équipement et la meilleure période d'observation du phénomène ovni dans le monde entier. "

" (...) Quoi que cela se révèle être, c'est terriblement important. "

2ème projet

Un 2ème projet démarre en 1994 avec un atelier international à Hessdalen auxquels participent 27 scientifiques de 8 pays. En 1997Erling Strand, présente les travaux du projet au Symposium de Pocantico.

Par la suite les observations se poursuivent, mais de l'ordre de 20 par an. En août 1998 une Station de Mesure Automatique (AMS) est installée, consistant en 2 ordinateurs : 1 relié à une caméra CCD noir & blanc, et l'autre à un magnétomètre. Toutes les données de ce dernier sont enregistrées et celles de la dernière heure sont envoyées au serveur informatique du projet Hessdalen. Opérationnelle le 7, elle fait sa première observation le 14. Des images-alarmes sont envoyées à cette station.

hessdalen-ams-summer.jpg

En juillet 2000 des membres du CISU créént le CIPH pour soutenir et promouvoir la recherche scientifique sur les FLA observés dans diverses régions du monde, avec une référence particulière à ceux observés à Hessdalen. En août, ils financent une partie de la mission scientifique des ingénieurs du CNR (Conseil National de Recherche) de Massimo Teodorani, qui écrit de nombreux articles scientifiques sur le sujet.

En 2001 le CIPH poursuit son engagement à soutenir une nouvelle mission en Norvège, dirigée par Teodorani et Simona Righini (astronome), Andrea Cremonini (ingénieur en électronique du CNR) et Flavio Gori (enquêteur expert des ondes radio VLF et coordinateur européen du projet Inspire de la NASA).

En 2002, le CIPH sponsorise une 3ème mission en Norvège pour soutenir le projet Hessdalen, complètée par un groupe de recherche du CNR. Un programme de recherche spécifique est dirigé directement pour le comité dans la vallée de Hessdalen.

Idem en 2003 et 2004.

Documentaire sur les phénomènes de Hessdalen en VO+ENstEN

http://rr0.org/science/crypto/ufo/observation/projet/Hessdalen/index.html

Observations et témoignages : http://www.hessdalen.org/observations/

Publications importantes depuis 2004 :

http://www.hessdalen.org/news/

Le Mystère d'Hessdalen VF

http://en.wikipedia.org/wiki/Hessdalen_light
http://en.wikipedia.org/wiki/Hessdalen_AMS

Yves Herbo SFH 12-2012

Yves Herbo sur Google+

ufo ovni alien mystère MHD environnement politique NOM

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau