OVNIs : 1974 : des OANIs à Gibraltar

OVNIs : 1974 : des OANIs à Gibraltar, des êtres vus en Italie

Ufo piemonte riproduzione11974, dessin des témoins italiens

Après une petite pause, on reprend avec les nombreuses observations des années 1973 à 1974 et mes archives de presse. Cette fois-ci, nous quittons un peu la France pour le sud de l'Espagne et aussi l'Italie avec cet article du Parisien du 18 avril 1974 :

"OVNI... Amphibie dans le détroit de Gibraltar"

" Si l'on dressait systématiquement la carte déterminant le passage d'OVNI (Objets Volants Non Identifiés) au-dessus de la planète Terre, on aboutirait sans doute à une première approche scientifique de la solution à un problème qui passionne de plus en plus les savants du monde entier. "

C'est une des conclusions du débat qui a réuni plusieurs personnalités scientifiques françaises à l'occasion de la sortie du livre de l'astronome américain J. Allen Hynek : " Les Objets Volants Non Identifiés : mythe ou réalité ? ". Au-delà de ce nouvel ouvrage sur le phénomène des " soucoupes volantes ", les scientifiques français se préoccupent - comme nous l'avons déjà annoncé - de mettre au point une " méthodologie é qui, à partir de questionnaires dont les données seront mises sur ordinateurs, pourrait permettre de donner enfin les premiers éléments de réponse sérieux à une énigme qui nous concerne tous.

En attendant, deux nouvelles observations - extrêmement troublantes - viennent s'ajouter aux centaines de témoignages déjà signalés en Europe depuis le début de cette année.

Des OVNI amphibies auraient été aperçus au large d'Algesiras traversant le détroit de Gibraltar. Un objet mystérieux projetant une forte lumière a été observé par des voyageurs faisant la traversée entre l'Espagne et l'Afrique. L'OVNI serait sorti de l'eau, aurait parcouru une longue distance au-dessus des flots avant de replonger. Le phénomène a été observé à deux reprises.

Par ailleurs, un objet volant non identifié a été observé par un industriel de Casale, dans le Piémont. (le 16-04-1974)

Mauro Bellingeri, 28 ans, rentrait chez lui, vers 1 heure du matin, avec sa femme, lorsqu'il a aperçu au-dessus du toit de sa villa " une soucoupe volante  avec 3 ou 4 personnes à bord,  immobile, à une quinzaine de mètres de hauteur. A travers les hublots, on pouvait voir les occupants ", a précisé l'industriel. " Après un moment au cours duquel je fus saisi d'une frayeur compréhensible, l'astronef sur lequel clignotaient de nombreuses lumières rouges et bleues est parti en rase-mottes, dans un bruit infernal et avec un fort déplacement d'air. Il s'est éloigné en survolant le Pô, en direction de la Lombardie. "

L'objet a été vu également par un dentiste de Casale et son fils qui observaient le ciel avec des jumelles. Le dentiste a confirmé qu'il s'agissait de "quelque chose" qui n'était certainement pas un avion.

Depuis la fin de l'année dernière, les OVNI font de fréquentes apparitions dans le nord de l'Italie et spécialement dans le Piémont. Certains ont même été suivis par le radar de l'aéroport de Turin.

Oani gibraltar 1974 a

Notez bien que toutes ces archives sont librement utilisables (notamment pour la recherche et l'éducation) à la condition absolue que les sources et références indiquées dessus, ainsi que mon nom, prénom et adresse de ces sites internet (http://www.sciences-fictions-histoires.com/ et http://herboyves.blogspot.com/) soient mentionnés visiblement.

Et voici une interview de l'industriel italien, sa traduction par mes soins, des dessins faits par les témoins et un article de la presse italienne de l'époque, le tout visible sur ce site :

http://www.arcadiaclub.com/alien/ufo_italia_piemonte.htm

Ufo piemonte riproduzione2

Mauro Bellingeri e Carla Faré
Nel giorno di martedì 16 aprile 1974, verso l'una del mattino, Mauro Bellingeri, industriale ventiseienne, e sua moglie Carla Faré stavano tornando alla loro bella villa a S. Maria del tempio, paese a pochi chilometri da Casale Monferrato (vicino al Po, in provincia di Alessandria, in Piemonte), passando sulla strada che porta a Frassineto Po. Giunti a casa notarono uno strano oggetto nel cielo che si era fermato sospeso in aria sopra di essa. Questa scena durò qualche minuto, durante i quali videro all'interno dell'apparecchio tre, forse quattro, esseri; trascorso questo tempo il velivolo si diresse verso Milano (direzione nord-est), volando sempre a bassa quota.
Il CUN (Centro Ufologico Nazionale) condusse un inchiesta a riguardo; ecco i punti salienti del dialogo tra l'inquirente del CUN e i due testimoni:
CUN: Sig. Bellingeri, volete raccontarci la vostra versione dei fatti?
Sig. Bellingeri: Dopo aver trascorso la serata in compagnia di alcuni amici in un dancing, mia moglie ed io eravamo ritornati a casa in macchina. Improvvisamente, a 400 m da casa, la nostra attenzione fu attratta da un oggetto luminoso che si spostava nel cielo. Non potei calcolare la sua altezza. Giunti nel giardino, mia moglie gridò "si abbassa su di noi", ma si fermò di colpo a dodici, tredici metri da terra. Spensi il motore dell'auto e scesi ad osservarlo meglio. Mia moglie mi seguì L'oggetto era completamente immobile e non emetteva nessun suono. Si distingueva l'abitacolo, rotondo e al suo interno si potevano vedere tre o quattro "individui" con casco. Attorno all'abitacolo c'era un altro disco, separato, con piccole lampade rosse, verdi e gialle, che giravano lentamente. C'era uno spostamento d'aria ma il silenzio era totale.
CUN: Le luci erano fisse o mobili?
Bellingeri: sembravano lampeggiare come le luci delle macchine della polizia.
CUN: Come ha fatto a vedere l'abitacolo?
Bellingeri: Era illuminato all'interno e per di più c'erano le luci della "Torre" (situata di fronte alla casa dei testimoni dove si trovava un cantiere per la costruzione dell'autostrada che passa per Casale, su di esso c'era un pilastro con delle luci per illuminarlo).
CUN: L'abitacolo era completamente trasparente?
Bellingeri: No, era buoi sul fondo e là si vedeva muovere qualcosa, ma non saprei dire di cosa si trattasse. Nella parte dell'abitacolo di fronte a noi, si vedevano distintamente degli esseri, i loro caschi e qualcosa all'altezza della loro bocca, tipo museruola. Non posso dire che fossero esseri come noi. Ad un certo momento il "casco" che si trovava più vicino a noi si girò e contemporaneamente vedemmo quattro o cinque getti di fiamma sotto l'apparecchio. Mia moglie scappò in casa. Il disco esterno, quello su cui si trovavano le luci, si mise a girare e a fischiare. Ci fu un grande spostamento d'aria e dovetti tenermi stretto a portabagagli dell'auto per non cadere. L'oggetto si allontanò molto velocemente continuando a fischiare.
CUN: Quali potevano essere le dimensioni dell'oggetto?
Bellingeri: L'abitacolo doveva avere un diametro di circa 10 m e l'altezza massima poteva essere di due metri poiché gli "individui" mi sembravano seduti. I loro caschi erano grossi come quelli dei motociclisti.
CUN: Di che colore erano le fiamme del congegno?
Bellingeri: Giallo-aranciato. Le vidi solamente quando l'oggetto si mise in movimento, e poi non più. Mentre l'oggetto si allontanava le luci si sono fuse in una striscia rossa, come le avevo viste all'inizio dell'osservazione, quando l'oggetto era lontano.
CUN: A casa sua qualcuno vide o sentì qualcosa?
Bellingeri: Mia suocera e mio cognato hanno sentito del rumore ma hanno pensato che si trattasse di un aereo
CUN: Avete avuto delle conseguenze in seguito all'osservazione?
Bellingeri: No, nulla. Sto bene e mi sento normale. Sono solo un po' scosso e nervoso.
CUN: Ha notato qualcosa di particolare sulla parte inferiore dell'oggetto?
Bellingeri: No, era completamente buia. Si vedeva solo l'anello che girava. Mia moglie sostiene di aver visto qualcosa.
Sig.ra Bellingeri: Quando l'oggetto si è fermato, proprio sopra casa nostra, mi è parso di vedere una specie di treppiedi sotto l'oggetto, come se fossero due semicerchi. Poi sono rientrata e non ho visto più nulla.
CUN: Avete un cane. Quella sera ha avuto uno strano comportamento?
Bellingeri: No, è rimasto molto calmo e non ha neppure abbaiato.

Ufo piemonte riproduzione1

" Mauro Bellingeri et Carla Fare
Le mardi 16 Avril 1974, vers une heure du matin, Mauro Bellingeri, industriel de vingt-six ans, et son épouse Carla Fare revenaient à leur belle villa à St. Maria du Temple, le village à quelques kilomètres de Casale Monferrato (près du Pô, dans la province d'Alessandria, dans le Piémont), en passant sur la route menant à Frassineto Po. Arrivé chez eux, ils ont remarqué un objet étrange dans le ciel qui s'était arrêté en suspension dans l'air au-dessus (de la villa). Cette scène a duré plusieurs minutes, au cours desquelles ils ont vu à l'intérieur,  trois, peut-être quatre êtres; après ce moment, l'engin s'est dirigé vers Milan (nord-est), en volant toujours à basse altitude.
Le CUN (National UFO Center) a mené une enquête à ce sujet; voici les points saillants du dialogue entre l'enquêteur de la CUN, et les deux témoins:
CUN: M. Bellingeri, vous voulez raconter l'histoire de votre point de vue ?
M. Bellingeri: Après avoir passé la soirée avec des amis dans un dancing, ma femme et moi rentrions chez nous en voiture. Soudain, à 400 m de la maison, notre attention a été attirée par un objet lumineux qui se déplaçait dans le ciel. Je ne pouvais pas calculer sa hauteur. Une fois dans le jardin, ma femme a crié "il tombe sur nous," mais il s'arrêta brusquement à douze, treize mètres du sol. J'ai éteint le moteur de la voiture et suis sorti pour mieux l'observer. Ma femme m'a suivi. L'objet était complètement immobile et n'émettait aucun son. On distinguait le cockpit, rond, et à l'intérieur on pouvait voir trois ou quatre "personnes" avec un casque. Autour de l'habitacle il y avait un autre disque, séparé, avec de petites lumières rouges, vertes et jaunes, qui tournait lentement. Il y avait un mouvement de l'air, mais le silence était total.
CUN: Les lumières étaient fixes ou mobiles ?
Bellingeri: cela ressemblait aux feux clignotants de voitures de police.
CUN: Comment avez-vous vu le cockpit ?
Bellingeri: Il était allumé de l'intérieur, et en plus, il y avait les lumières de la "Tour" (situé en face de la maison où le témoin habite, se trouve un site de construction de l'autoroute qui permettra de traverser Casale, c'était un pilier avec des projecteurs pour éclairer).
CUN: Le cockpit était complètement transparent ?
Bellingeri: Non, c'était à cheval sur le fond et on a vu quelque chose bouger, mais je ne saurai pas dire ce que c'était. Dans la partie de l'habitacle en face de nous, on pouvait voir distinctement les êtres, leurs casques et sur leur bouche, une sorte de muselière. Je ne peux pas dire si c'étaient des êtres comme nous. Au moment où le "casque" qui était le plus proche de nous se retourna, on vit simultanément quatre ou cinq jets de flammes sous l'engin. Ma femme a couru dans la maison. Le disque dur externe, celui sur lequel étaient les lumières, a commencé à tourner avec un sifflement. Il y a eu un grand déplacement d'air et j'ai dû me retenir au bord de la voiture pour éviter de tomber. L'objet est parti très rapidement tout en continuant à siffler.
CUN: Quelle pourrait être la taille de l'objet ?
Bellingeri: Le poste de pilotage devait avoir un diamètre d'environ 10 m et la hauteur maximale pourrait être de deux mètres alors que les «individus» me semblaient assis. Leurs casques étaient grands comme ceux des motocyclistes.
CUN: De quelle couleur étaient les flammes de l'appareil ?
Bellingeri: jaune-orange. Je les ai vu que lorsque l'objet a commencé à se déplacer, et puis plus rien. Alors que l'objet s'éloignait les lumières ont fusionné en une bande rouge, que j'avais vue au début de l'observation, quand l'objet était loin.
CUN: À la maison quelqu'un a vu ou entendu quelque chose ?
Bellingeri: Ma soeur et mon frère ont entendu le bruit, mais pensaient que c'était un avion.
CUN: Vous avez eu des conséquences après l'observation ?
Bellingeri: Non, rien. Je vais bien et je me sens normal. Je suis juste un peu secoué et nerveux.
CUN: Avez-vous remarqué quelque chose de spécial sur le fond de l'objet ?
Bellingeri: Non, c'était complètement sombre. On pouvait voir que le fil des anneaux. Ma femme prétend avoir vu quelque chose.
Mme Bellingeri: Lorsque l'objet était arrêté, juste au-dessus de notre maison, il me semblait voir une sorte de trépied en-dessous de l'engin, comme s'il y avait deux demi-cercles. Ensuite, je suis revenu et je n'ai rien vu.
CUN: vous avez un chien. Ce soir-là, avait-il un comportement étrange ?
Bellingeri: Non, il était très calme et n'avait même pas aboyé.

Ufo piemonte riproduzione3

Dessin de l'un des personnages casqués vus

Ufo piemonte articolo

Yves Herbo Archives, Sciences, F, Histoires, 26-01-2015

Yves Herbo sur Google+

exopolitique robotique météo nucléaire lire paranormal mystère MHD alien ovni ufo

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau