OVNIs : 1973-Un officier de gendarmerie témoin à Ouzouer-Sur-Loire

OVNIs : 1973 - Un officier de gendarmerie témoin à Ouzouer-Sur-Loire

Ovni ouzouer 10 12 73d

Toujours en 1973, les 9 et 10 décembre cette fois, un objet assez gros puisqu'il a été décrit, à 20 mètres d'altitude, comme ayant une forme conique de 5 mètres de diamètre (15 mètres de circonférence donc) pour 2,50 mètres de hauteur à cette distance. Et deux gendarmes, dont un Adjudant, appelés sur les lieux, vont le voir aussi... mais voyons ces témoignages d'après les coupures de presse de l'époque :

Dans le magazine Nostra 103-104-1973 - " Ce jeune homme en a vu une ! "

" De notre envoyé spécial René Pacaut Photos Guy Jouhaud - Dans la région de Gien, on a signalé dernièrement la présence d'une soucoupe volante. Différents témoins l'ont vue à quelques heures d'intervalle et nous avons retrouvé l'un d'eux. Il se nomme Jean Michel Rambert, il habite au Iieu-dit le Hameau. dans le Loiret et ce dimanche 9 décembre 1973. il ne pensait pas aux soucoupes volantes. Comme tout le monde, il en avait entendu parler, mais peu lui importait qu'elles existent ou qu'elles n'existent pas.

A 8 heures du soir, en cette saison, la nuit est noire. Au votant de sa voiture chargée des victuailles qu'il rapportait d'une ferme voisine, Le Neuvoy, Jean Michel roulait vers sa maison familiale où l'attendaient Dominique et Chantal. son frère et sa sœur et un de ses amis, Michel Leloup.

La petite route qu'il suivait était déserte lorsque, à la sortie d'un virage, une lueur insolite tombée du ciel, le surprit. Il ralentit, essaya d'identifier cette lumière et comme il n'y parvenait pas, stoppa sa voiture.

- On aurait dit une étoile qui crachait des flammes, m'a-t-il déclaré. Elle n'était pas très haut dans le ciel - au plus une centaine de mètres - et se déplaçait lentement au-dessus de la Loire. Un long moment, je suis resté à la regarder et j'avoue que j'avais peur. Finalement, j'ai redémarré en vitesse. J'avais hâte de prévenir ma famille. 

ARRIVE CHEZ LUI QUELQUES MINUTES PLUS TARD, IL CONTA SON AVENTURE ET ENTRAINA DEHORS SON FRERE, SA SŒUR ET SON AMI MICHEL. L'ENGIN ETAIT TOUJOURS LA.

- Mon frère n'avait pas rêvé, m'a raconté à son tour Dominique. L'objet volait à une cinquantaine de mètres et il ressemblait, c'est vrai, à une étoile entourée de flammes. Nous l'avons regardé s'éloigner. Il n'allait pas vite et, franchement, nous n'étions pas rassurés.

Depuis, comme toujours en ces cas-là, le récit des quatre jeunes gens a soulevé de vives controverses. Les uns sont persuadés qu'ils ont vu cette " étoile de feu ", les autres les traitent de mystificateurs.

A l'heure où les chercheurs tentent de dévoiler le mystère des O.V.N.I ., " Nostradamus " serait heureux de recevoir des témoignages de lecteurs propres à faire progresser les recherches en ce domaine - témoignages dont certains hésitent à faire état, tant ils craignent d'être pris pour des illuminés. "

Article du journaliste René Delucinge, envoyé spécial du journal le Parisien du 15-12-1973 - " L'OVNI d'Ouzouer-Sur-Loire : un mystère de plus "

Gien - Certes, ce n'est pas un nouvel épisode des " Envahisseurs", chers à David Vincent, le héros d'un mémorable "feuilleton" télévisé. Certes, l'on n'en est pas encore là en ce délicieux pays du Val de Loire. Mais le fait, pourtant, ne laisse pas d'être étrange en soi, troublant à plus d'un titre.

Car, ainsi que nous l'avons relaté, on a aperçu, dans le ciel d'Ouzouer-sur-Loire (Loiret), un mystérieux objet, un OVNI (Objet Volant Non Identifié), pour reprendre " l'appellation " donnée à ces engins par la commission officielle d'enquête constituée il y a 20 ans aux USA.

" On ", c'est-à-dire plusieurs personnes, vraiment dignes de foi, ont donc vu une " chose " brillante et comme suspendue dans le ciel ! Cela s'est passé le lundi 10 décembre 1973, à 2 kilomètres à l'ouest de la localité, dans un champs en bordure du chemin départemental 119.

Il est alors 18 h 20. La nuit est déjà tombée. Deux habitants d'Ouzouer-sur-Loire - dont l'identité n'a pas été divulguée - et qui reviennent de Sully-sur-Loire, regagnent en voiture leur domicile.

Soudain, l'une des personnes découvre, dans le ciel, un " appareil " quasiment immobile et qui, dira-t-elle, " clignote sans cesse ". Cet " objet ", dont on ne décèle, à vrai dire, que la base, est à quelque 20 mètres de hauteur au-dessus d'une prairie. Si " l'engin " n'oscille ni à droite ni à gauche, en revanche, il s'élève, au bout d'un certain temps, mais lentement, très lentement.

Ses caractéristiques : au centre, un feu blanc clignotant, entouré de trois feux rouges clignotant également, et qui semblent, tous trois, reliés par des dortes de barres. Bref, durant trois minutes, les témoins observent, le souffle coupé, le phénomène qui clignote à un rythme accéléré, mais sans pour autant émettre le moindre bruit.

Donc, on observe l'OVNI durant trois minutes, puis l'on vient confier sa surprise aux gendarmes. Le conducteur de la voiture a vu, quant à lui, un feu rouge fixé au sommet de l'engin. Pour le passager, l'OVNI paraît avoir une forme conique de 5 mètres de diamètre et de 2,50 mètres de hauteur.

Alors l'Adjudant Gauthier, Commandant de la Brigade de gendarmerie d'Ouzouer-sur-Loire, et un gendarme, se rendent en compagnie des témoins sur les lieux de l'inexplicable phénomène.

Et l'Adjudant confirme le fait. Lui aussi a vu. Il a aperu la "chose" qui évoluait alors de 400 ou 500 mètres d'altitude, un "engin" avec une lumière blanche qui clignotait et, autour de cette lumière, comme une espèce de halo rouge. Puis la "chose" disparaîtra, après avoir adopté un plan incliné en direction du sud-est de Gien.

Dans la prairie en question, on ne relèvera aucune trace d'atterrissage, pas la moindre empreinte.

Ces quatre témoignages sont, dans une certaine mesure, corroborés par celui fourni par une personne habitant non loin de là, et qui aurait vu, 5 minutes avant les deux premiers témoins, l'engin, affectant presque alors la forme d'un ballon de rugby, dont l'une des pointes était ornée d'un feu clignotant très fort. L'OVNI comportait également deux feux rouges clignotants. Et cette "chose" se dirigea précisément à l'endroit où on l'observa.

Voilà où en sont les choses. Une enquête a, naturellement, été ouverte. Apportera-t-elle jamais la lumière ? La question reste posée.

Il faut rappeler que les Américains ont dépensé des centaines de millions de dollars pour tenter de découvrir une explication scientifique à ces étranges apparitions. Ils y ont désormais renoncé et ont fermé le dossier des OVNI, qui reste un mystère total faute de preuve tangible.

Dans le journal France-Soir du 15-12-2014 - " Des gendarmes ont vu la soucoupe volante ignorée des radars "

" Montargis, vendredi - Les radars, selon les autorités militaires de la région d'Ouzouer-sur-Loire (Loiret) n'ont à aucun moment décelé la présence d'un objet volant. Pourtant, les gendarmes de la localité sont formels : alertés par deux personnes, lundi vers 18 h 20, ils ont vu un mystérieux engin dont les lumières clignotaient, stationner silencieusement à 400 mètres du sol environ, pendant plusieurs minutes. La soucoupe volante ou l'OVNI, n'a laissé aucune trace sur le sol. "

Dans le journal la République du Centre du 14-12-1973 - " Un OVNI repéré près de Gien "

" Gien - Plusieurs personnes, dont les gendarmes de la brigade d'Ozouer-sur-Loire, près de Gien(Loiret), ont observé un OVNI, de forme conique, mesurant environ 5 m à la base et 2,50 m de hauteur. Cet objet, qui n'émettait aucun bruit, reflétait une lumière blanche à rythme rapide, cependant que des clignotants de couleur rouge formaient un triangle.

L'objet a été observé pendant une vingtaine de minutes avant qu'il ne prenne de la hauteur et poursuive sa route vers 400 m à 500 m, toujours sans bruit, en direction du sud-est. Les bases aériennes de la région, et notamment les stations radars, ne peuvent fournir aucune explication sur cet objet, dont le passage paraît coïncider avec celui repéré lundi dernier par des pêcheurs de Carteret, dans la Manche. 

La gendarmerie, qui a ouvert une enquête, n'a retrouvé aucune trace susceptible d'affirmer que l'engin se soit posé en bordure de la Loire, entre Gien et Orléans.

Dans le quotidien L'Ardennais, France, le 14 décembre 1973 - " ENCORE UNE SOUCOUPE VOLANTE "

Les O.V.N.I. (Objets Volants Non Identifiés) communément appelés "soucoupes volantes" ont fait, semble-t-il, leur "apparition" dans le ciel du Loiret. Vision, berlue ou réalité? A chaque fois, le problème se pose, et la bonne foi des témoins est souvent mise en doute.

Cette fois, pourtant, ce sont les gendarmes d'Ouzouer-sur-Loire qui, alertés par deux personnes, ont repéré, lundi vers 18 h. 20, un mystérieux engin dont les lumières clignotaient et qui stationnait à 400 mètres du sol environ. L'appareil n'émettait aucun bruit et les gendarmes de la brigade d'Ouzouer-sur-Loire, accompagnés d'un adjudant, purent observer l'engin pendant plusieurs minutes avant qu'il ne disparaisse à grande vitesse en direction du Sud-Est.

Les gendarmes ont longuement inspecté la région, mais ils n'ont trouvé aucune trace d'atterrissage ni, comme c'est le cas [sic, "parfois le cas"], des zones d'herbes brûlées.

D'autre part, les autorités militaires de la région indiquent que dans la soirée de lundi les radars n'ont, a aucun moment, décelé la présence d'un objet volant non identifié.

La coupure de presse est visible sur le site de Patrick Gross :

http://ufologie.patrickgross.org/press/lardennais14dec1973f.htm

Dec. 10, 1973 - Ouzouer-sur-Loire, France
About 6:20 p.m. A 50-year-old couple, several other witnesses, and gendarmes watched a silent, 5 meter tall cone-shaped UFO only 20 meters from the ground fly away toward the southwest.

Déc. 10. 1973 - Ouzouer-sur-Loire, France environ 6:20 P.M.. Un couple dans la cinquante d'années, plusieurs autres témoins, et des gendarmes ont observé un UFO silencieux, en forme de cône grand de 5 mètres à seulement 20 mètres du sol, volant plus loin vers le sud-ouest.

http://www.nicap.org/waves/1973fullrep.htm

Dans le magazine Nostra 273 - 1973-1974 - 

" Depuis quelques mois, les brigades de gendarmeries situées le long de la vallée de la Loire, entre Briare et Orléans, sont sans cesse alertées par des témoins qui déclarent des passages d'OVNI au-dessus de la forêt d'Orléans.

Leur première enquête, relatée par Nostradamus, remonte au 10 décembre 1973. Ce soir-là, les gendarmes d'Ouzouer-sur-Loire, avertis par deux automobilistes, voyaient un étrange engin, de forme conique, s'élever au-dessus de la Loire, au lieu-dit La Haie, et disparaître. Ce mystérieux appareil, un autre témoin, Mme Devaine, l'avait aperçu peu de temps auparavant tandis qu'il survolait sa maison. La veille, au village d'Arcoles, les deux frères Rambert, leur soeur et Michel Leloup observaient dans le ciel " une énorme étoile crachant des flammes ", en train d'évoluer."

Ref. : http://www.nicap.org/waves/1973fullrep.htm

http://www.forum-ovni-ufologie.com/divers-cas-d-observation-d-ovni-f79/

http://www.fichier-pdf.fr/2011/05/29/nostra72/
http://www.fichier-pdf.fr/2011/06/05/nostra73/
http://www.fichier-pdf.fr/2011/06/16/archives-nostradamus/ de Patrice Seray

http://ufologie.patrickgross.org/press/lardennais14dec1973f.htm

- Archives de Yves Herbo

Ovni ouzouer 10 12 73d

Ovni ouzouer 10 12 73e

Ovni ouzouer 10 12 73a

Ovni ouzouer 10 12 73b

 

Ovni ouzouer 10 12 73c

Ovni ouzouer 10 12 73f

Notez bien que toutes ces archives sont librement utilisables (notamment pour la recherche et l'éducation) à la condition absolue que les sources et références indiquées dessus, ainsi que mon nom, prénom et adresse de ces sites internet (http://www.sciences-fictions-histoires.com/ et http://herboyves.blogspot.com/) soient mentionnés visiblement.

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 09-01-2015

Yves Herbo sur Google+

alien ufo ovni MHD auteur lire mystère paranormal

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau