Le mystère de la plaque gravée extra-terrestre

Le mystère de la plaque gravée extra-terrestre

plaquemetallique1.jpg

" L'histoire de cette plaque métallique gravée de façon presque barbare est incroyable, tellement que moi-même, qui en suis le découvreur, qui la détient et en suis possesseur depuis 1967, je l'ai toujours détenue en dehors des chroniques et de la publicité " L.R. (Leonardo Romano ?)

Elle a été une seule fois montrée et photographiée au 1er congrès d'Ufologie catholique d'Italie en 1976 et, depuis lors, a été gardée jalousement.

De nombreux chercheurs importants s'y sont intéressés et parmi eux, Daniela Giordano, Miss Italie 1966 et actrice dans les années 1980, qui s'est occupé du sujet OVNI et de parapsychologie à sa retraite à Palerme et qui n'a cessé d'étudier la plaque.

danielagiordano-80.jpg

En l'an 1967, un immigré italien (LR) vivait à Edmonton, Alberta, Canada. Il vivait dans une petite chambre dans 92nd Street, loué à une famille d'Ukraine. La pièce, d'environ 3 m x 2m70, était sous le toit et avait une fenêtre regardant vers le Nord-Est. Et c'est cette fenêtre qui lui a donné la chance d'assister à un phénomène étrange.

C'était par un froid Samedi, le 4 Novembre 1967, mais sinon le temps était très clément, et il était environ 11:30 pm quand LR est revenu chez lui après avoir passé la soirée avec des amis italiens qui vivent dans la 95e Rue. Dès qu'il a été dans sa chambre spartiate meublée, il a commencé à préparer une tasse de café avant d'aller au lit. Il a placé la machine à café sur la gazinière et a attendu que le café se fasse, fumant une cigarette en regardant par sa fenêtre. Il pouvait voir le ciel et une partie de la rivière Saskatchewan, à ce moment-là gelée, qui longe le Golf Municipal de Riverside à partir de la fenêtre - à environ 1500 mètres à vol d'oiseau.

Après quelques minutes de contemplation du paysage ... puis, tout à coup, LR a repéré une lumière brillante dans le ciel sombre. C'est venu de l'Est et dirigé rapidement vers le Nord en se déplaçant perpendiculairement à son point d'observation. Au début, il pensait que c'était un avion, parce que l'aéroport n'était pas loin, mais sa trajectoire et son comportement a attiré son attention.

En fait, le point brillant a commencé à devenir plus faible. Puis il s'est arrêté, a commencé à émettre une lumière pulsée intense. Il remarquait maintenant sa forme globulaire. C'était le double de la taille des phares d'une voiture. La lumière était maintenant figée dans le ciel sombre et émanait une lumière rougeâtre palpitante. Soudain, la lumière s'éteignit. Et l'objet n'était plus visible. Mais dans la position où il aurait dû être, un anneau bleu lumineux est apparu, devenant de plus en plus grand alors qu'il était dirigé vers le sol jusqu'à ce qu'il disparaisse. Ce phénomène des anneaux a été répété 3 fois. Puis l'objet a réapparu avec sa lumière rougeâtre palpitante.

Il y est resté pendant environ 10 minutes. Il était environ 23h45 quand une autre lumière extrêmement faible est venue loin de l'objet principal et s'est déplacée rapidement vers le sol dans un chemin oblique. A ce stade, LR a éteint la lumière dans sa chambre, a éteint le réchaud à gaz, et plein de peur et de curiosité, a reprit sa place près de la fenêtre. 

Le petit objet était maintenant à peu près au niveau de 500 mètres. Il a commencé à ralentir, s'arrêtant presque, puis a recommencé à ralentir, toujours dirigé vers le sol. Maintenant LR pouvait voir clairement. Il était rond, terriblement écrasé au niveau des pôles. Il était d'une couleur argentée. Il émanait une lumière violette douce. Il tournait lentement sur lui-même et a émis un bruit bourdonnant, comme un transformateur électrique. Il a survolé la rivière Saskatchewan et a atterri sur l'herbe du Golf Municipal de Riverside - loin de sa fenêtre - à environ 1.500 mètres à vol d'oiseau. Là, la lumière de l'objet s'est arrêtée. Il est resté éteint pendant environ 5 minutes. Ensuite, il s'est allumé à nouveau et a décollé vers l'objet principal, toujours figé au même point qu'avant. Quand le petit objet a atteint l'objectif principal, il a été littéralement avalé par l'objet principal. Puis, il a commencé à se déplacer lentement, puis rapidement, en même temps c'est devenu une lumière brillante et palpitante, puis il a disparu vers le Nord. 

Le lendemain, le 5 Novembre, le dimanche, LR s'est réveillé tôt et a regardé dans le journal pour avoir quelques nouvelles sur le phénomène. Il ne pouvait pas trouver de nouvelles, il a donc décidé de regarder à l'endroit de l'atterrissage. Il faut environ une demi-heure pour trouver, sur l'herbe, les traces de l'atterrissage : un cercle de 5 mètres d'herbe écrasée. A une distance d'environ deux mètres du bord de l'anneau, il y avait des trous dans le sol d'environ 10 cm. de diamètre. Il quittait l'endroit quand un éclat brillant sur l'herbe attira son attention. Un morceau de métal gisait parmi les brins d'herbe. Il s'agissait d'une plaque carrée, comme du cuivre, avec des personnages étranges et une écriture gravée. La taille de la plaque était largeur de 17,3 cm. 12,5 cm en hauteur. Une épaisseur d'environ 1 mm. Il a ramené la plaque avec lui à la maison.

Dans les jours qui suivirent, il regarda de nouveau pour chercher une histoire dans les journaux, mais n'a toujours pas trouvé quoi que ce soit. Il avait peur et il ne savait pas ce qu'il y avait de mieux à faire. Finalement, il a décidé de ne pas déclarer les phénomènes (qui aurait cru à son histoire ?) à la police parce qu'il était dans un pays étranger, parce qu'il était un immigrant et parce qu'il ne voulait pas avoir de problèmes avec son passeport. 

Six ans plus tard, il a été en mesure de revenir en Italie. Et il a apporté la plaque avec lui. 

Je pense que c'était environ en l'an 1976 (ou peut-être 1977) quand j'ai lu cette histoire dans un magazine italien. La photo noir et blanc de la plaque à côté de l'article publié avait attiré mon attention. Après quelques appels téléphoniques au magazine, j'ai obtenu les numéros de téléphone de M. LR, qui vivait dans le sud de l'Italie. Ainsi, je suis entré en contact téléphonique avec lui. Il a confirmé l'histoire et m'a dit qu'il n'était pas intéressé par l'analyse de la plaque. C'était comme un porte-bonheur pour lui, stocké dans son coffre-fort et mon histoire de son intérêt commençait à le déranger. En outre, il n'avait pas beaucoup d'intérêt pour les ovnis et les questions connexes. Donc, après cette conversation, nous avons négocié, je me suis arrangé pour envoyer un de mes amis, qui vit près de sa ville, avec la tâche de prendre une photo de cette plaque étrange. 

Depuis lors, je n'ai eu aucun autre contact avec lui. Pour `autant que je sache, aucun autre chercheur n'a déjà étudié ou fait des recherches sur cette plaque au cours de toutes ces années, et aucun autre magazine ou un journal n'a jamais écrit un seul mot de cette histoire. 

Je peux juste offrir quelques explications terrestres personnelles simples : Je pense que le morceau de métal aurait été laissé là intentionnellement. Les occupants de l'OVNI voulaient que quelqu'un de cette planète voit l'événement et enquête sur place. En fait, le constat, sans l'observation, n'aurait pas suscité de la curiosité et sûrement que la plaque aurait fini dans le sac poubelle des jardiniers du Golf Municipal de Riverside.

plateformeufo-stpaul.jpgplateforme ufo-stpaul


Il est drôle de penser que toute la journée du 4 Novembre à Edmonton, cette plaque a été laissé sur l'herbe d'un terrain de golf populaire alors que, quelques mois auparavant, le 3 Juin, à Saint-Paul, une petite ville de l'Alberta, un groupe indépendant a inauguré la première plate-forme d'atterrissage d'OVNI dans le monde. La plaque à côté de la plateforme dit ce qui suit:.  "la zone sous la Première Aire Mondiale d'Atterrissage des Ovnis a été déclarée "internationale" par la Ville de St Paul comme symbole de notre foi que l'humanité gardera l'univers intersidéral exempt de guerres et de conflits. Que les futurs voyages dans l'espace soient sûrs pour tous les êtres intergalactiques, tous les visiteurs de la Terre et d'ailleurs sont bienvenus sur ce territoire et dans la ville de St Paul". Beau, romantique, plein de bonnes intentions et inaccessible. Aujourd'hui, je ne pense pas qu'il serait possible d'écrire le même concept ailleurs facilement. 

plaquestpaul.jpg
A cette époque, le ministre de la Défense du Canada Paul Hellyer était un invité d'honneur à l'inauguration. Il l'a fréquenté parce qu'il a trouvé l'idée d'une plate-forme OVNI novatrice et progressiste, mais il pense que le sujet n'était pas important du point de vue politique. Il considère comme une partie du monde imaginaire plutôt qu'une partie de la réalité. Mais maintenant, après presque 40 ans, Paul Hellyer a radicalement changé son esprit. L'année dernière, en effet, il a été conférencier invité à la conférence de Toronto "Exopolitics Toronto : Un symposium sur les OVNI, la divulgation et Direction planétaire". Ce n'est pas mon intention de convaincre quiconque que les OVNIS existent, si des formes de vie extraterrestres existent ou sont en visite sur la Terre, je suis consciente que c'est un sujet controversé entre les gens normaux. Je veux tout simplement offrir cette histoire dans le but de fournir des informations objectives à des fins de recherches ou tout simplement pour ceux qui s'intéressent au sujet. 

Il faut ajouter ici que nous, terriens, avons envoyé des petites et grandes plaques, (des artefacts et même des enregistrements vidéo) dans l'espace (1972, 1973 et 1977) avec l'intention de laisser notre existence être révélée, et je ne vois pas pourquoi ils devraient faire le contraire »...

plaquemetallique1.jpgPhoto de la plaque trouve à Edmonton, Alberta, Canada

DANIELA GIORDANO 2007

" Dans certains cas, on a trouvé des pièces sur lesquelles il était possible de voir des symboles inconnus, dans les mêmes champs de blé anglais pour les faire coïncider avec l'apparition de crop circles. Sur ces pièces auraient été trouvés les mêmes dessins réalisés que dans des champs de blé. Nous ne savons pas si ce phénomène est lié à celui d'Edmonton, mais dans les deux cas nous avons affaire à des objets énigmatiques, sur lequel était gravée, par on ne sait qui, une forme d'écriture connue. Aucun érudit n'a pas encore trouvé une bonne théorie suffisant à expliquer pourquoi cet abandon de plaques au Canada et en Angleterre. "

PASQUALE ARCIUOLO

Bibliografia:

Ivan T. Sanderson, Invisible Residents - The Reality of Underwater UFOs

Robert Trundle, Is E.T. Here? 

William Alschuler, Science of UFOs, The - What If They're Real?

Bill Chalker, Hair of the Alien - DNA and Other Forensic Evidence of Alien Abduction

Yves Naud, Ufo e extraterrestri, Edizioni Ferni

Roberto Pinotti, Strutture artificiali extraterrestri

IN QUESTO LINK :http://it.groups.yahoo.com/group/Menphis75/message/488

http://www.antikitera.net/news.asp?ID=9427&TAG=Nazca&page=mistero

Source : http://piramidiinitalia.myblog.it/

Interview de Daniela Giordano (08/04/2013) par Chris M. :

danielagiordano2.jpg

Q : (...) " Eloignons-nous des films maintenant... Entrons dans le domaine de la bizarrerie ! Pour ceux qui ne sont pas conscients de la "pyramide télépathique", pouvez-vous expliquer brièvement ce que c'est et comment est venue l'idée de son existence ? Y a-t-il eu des sortes de progrès dans son développement ? "

DG : " Une nuit (1978) j'ai fait un rêve où un «être» est apparu, probablement de sexe masculin. Cet Etre m'a dit de construire un petit appareil en forme de pyramide comme celui qu'il avait entre ses mains. Puis, il m'a dit comment construire les éléments à l'intérieur. Le rêve était si clair et a duré si longtemps dans ma mémoire que j'ai, après quelques hésitations, essayé de la construire. Bien sûr, j'étais (et je suis toujours) sans connaissances des choses techniques. J'ai beaucoup travaillé sur ce dispositif (à ma façon non professionnelle) et après'ai j'ai compris que j'avais besoin d'aide professionnelle et technique. Après de nombreux essais, dans lesquels j'ai impliqué pendant un certain temps des techniciens locaux, j'ai eu la confirmation qu'il y avait quelque chose de scientifiquement correct dans l'appareil. J'ai pu, après quelques années, faire participer un professeur néo-zélandais de l'ingénierie mécanique dans la construction de la pyramide (qui est venu en Italie, vers 1990, juste pour voir le prototype que j'avais construit) et un chercheur américain de l'expérimentation. Après quelques progrès excitants, le projet s'est arrêté. Pourquoi ? Probablement parce que la recherche aurait pris beaucoup de temps et de travail. Et surtout parce que je ne me souvenais pas de certaines données relatives aux fréquences de l'appareil. Cela signifiait une énorme quantité de travail pour les découvrir. "

Q : " Avez-vous eu d'autres expériences avec les OVNI ou les extraterrestres depuis vos années de rencontres initiales ? "

DG : " Malheureusement, non. "

Q : " Félicitations pour votre victoire aux Prix de journalisme Donald Keyhoe pour votre article "OVNIS dans l'histoire des arts". Je suis sûr que vous avez dépensé une énorme quantité de temps dans votre recherche. Vous consacrez beaucoup de votre temps à la recherche et l'écriture sur l'ufologie ? "

DG : " Merci pour les félicitations ! Je suis fière de lui parce que la recherche a été publiée également dans l'anthologie pour les écoles américaines (Extraterrestrial Life - Edition Contemporaine Companion, Greenhaven Press, Inc., San Diego, CA). Oui, j'ai consacré beaucoup de temps pour la recherche et connexes des articles sur ces sujets. Je voulais laisser devenir ceci mon deuxième travail - mais il n'a été fait que pour quelques années. Comme d'habitude, la pression économique a réduit la possibilité de développer ces thèmes. J'espère que dans un proche avenir on pourra continuer. "

Q : " Qu'est-ce que vous avez à dire pour les sceptiques ? "

DG : " J'étais sceptique quand j'ai commencé cet intérêt. Mais vraiment, je l'étais, et aussi je suis toujours très curieuse. Quand je trouve quelque chose que je ne connais pas, je tiens à le vérifier. Je ne croyais pas aux ovnis, en effet, je n'avais jamais entendu parler d'eux ! Mais quand j'ai vu cet étrange objet volant, et la liste des scientifiques qui tentent de gérer la question, j'étais tellement surprise que j'ai commencé à lire et à étudier tout ce qui a été rédigé dans le marché du livre italien et américain. Ensuite, bien sûr, vous devez enlever les ordures des bonnes choses. Dans tous les domaines, le problème est d'avoir une connaissance correcte. En fait, ce n'est pas un problème à «croire», mais c'est un problème à étudier. "

Q : " Êtes-vous intéressé par d'autres phénomènes paranormaux tels que les phénomènes psychiques, fantômes, etc ? Curieusement, Demofilo Fidani croyait être un médium spirituel. "

DG : " Oui, je suis intéressée par les phénomènes psychiques (mais pas aux fantômes ou médium spirituel, etc) en particulier dans la télépathie, précognition et le pliage de métal ou de verre / cristal. Cet intérêt est venu par l'intérêt pour les ovnis - parce que, d'une certaine façon, les deux choses sont liées. Je travaillais / recherchais depuis de nombreuses années avec des enfants qui avaient ces phénomènes en collaboration avec un physicien italien qui s'intéressait à la question aussi. J'ai fait des conférences en Italie, à Londres / Royaume-Uni et à Paris sur ce sujet. Récemment, je suis avec intérêt le développement de la vision à distance aux États-Unis. Bien sûr, en Italie, quelques-uns ne savent pas ce qu'est la vue à distance. J'ai vu l'an dernier le film "Les hommes qui regardent les chèvres" (2009) - qui n'a pas eu de succès en Italie. Je l'ai beaucoup aimé ... mais si on n'a pas l'expérience ou les connaissances sur le sujet, il semble un film stupide - pas une comédie enivrante (et inquiétante à la fois). "

Q : " Vous avez parlé de certains développements sur le 'Remote View' aux Etats-Unis. En quoi consiste exactement cette histoire ?

DG :  " La vision à distance (RV) est la capacité supposée à recueillir des informations sur une cible éloignée ou invisible, par des moyens paranormaux ou la perception extra-sensorielle. Typiquement, on s'attend à un spectateur éloigné pour donner des informations sur un objet qui est caché de la vue physique et séparés par une certaine distance. Le protocole a été introduit par les parapsychologues Russell Targ et Harold Puthoff en 1974. http://en.wikipedia.org/wiki/Remote_viewing

Chris, j'ai donné des nouvelles brutes sur la RV comme c'est écrit sur Wikipedia... Quoi qu'il en soit, l'histoire se poursuit jusqu'à nos jours et c'est déjà utilisé officieusement. "

http://www.spaghetti-western.net/index.php/Interview_with_Daniela_Giordano

Traductions Yves Herbo-SFH-05-2013

Yves Herbo sur Google+

mystère alien ufo ovni environnement MHD interviews archéologie économie

Commentaires (1)

martin
  • 1. martin | 05/02/2016

Bonjour je veux juste dire je vien de voir cette etrange plaque dams une vision hier soir ou cetais plein de symbol et de visage d'hommes qui defilais mais sans etre trop clair ca tourner etje voyais que dun oeil.jai vu quil y avais une personne bleu fluoresente a mes cotes etje pense qu'ils on besoin de votre plaque ,les visages etais tres strict tres serieu.je comprend pas pourquoi ils mon fais voir ca.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau