L'OVNI de 1865 dans les Great Falls du Haut Missouri

L'OVNI de 1865 dans les Great Falls du Haut Missouri

Cadotte pass1860 1

Tableau de 1860, la Cadott Pass

Ces faits sont réels et décrits dans le journal The Daily Missouri Démocrat du 19/10/1865 dont certaines archives ont été numérisées, étonnement, une histoire similaire s’est à nouveau produite et a même été décrite dans plusieurs journaux de l’automne 1897. Des scientifiques de l’époque se sont penchés sur une météorite comportant des signes gravés, météorite qui a d’ailleurs été exposée un certain temps, avant de disparaître complètement, et physiquement, et de la mémoire collective… seuls quelques articles restent (j'avais trouvé plus de références sur internet en 2012 lors d'une première recherche, mais plusieurs liens ne sont déjà plus disponibles, notamment ceux parlant d'une exposition de météorites à Ottawa et de son cambriolage à la fin du 19ème siècle ! Si quelqu'un a encore des traces, merci de partager...) :

" UNE DECOUVERTE REMARQUABLE et UNE ETRANGE HISTOIRE

Missouri démocrate, 19/10/1865

M. James Lumley, un vieux trappeur des Montagnes Rocheuses, qui s'est arrêté à la Maison Everett pendant plusieurs jours, a fait une déclaration plus que remarquable pour nous, et qui, si elle est authentifiée, va produire le plus grand enthousiasme dans le monde scientifique.

M. Lumley déclare que vers le milieu de Septembre dernier, il était engagé dans sa pose de pièges dans les montagnes à environ soixante-quinze ou cent miles au-dessus des Great Falls du Haut-Missouri, et dans le voisinage de ce qui est connue sous le nom de la Cadotte Pass (YH : un col permettant un passage à cet endroit). Juste après le coucher du soleil un soir, il vit un corps lumineux dans les cieux, qui se déplaçaient avec une grande rapidité en direction de l'Est. Il était parfaitement visible pendant au moins cinq secondes, lorsqu'il s'est séparé soudainement en particules, ressemblant, comme M. Lumley l'a décrit, à l'éclatement d'une fusée dans l'air. Quelques minutes plus tard, il a entendu une forte explosion, qui a fait trembler le sol très sensiblement, et cela a été suivi peu après par un bruissement, comme une tornade balayant la forêt. Un vent fort se leva au même moment, mais s'est soudainement calmé. L'air a également été rempli d'une odeur particulière d'un caractère sulfureux.

Ces incidents n'auraient laissé qu'une légère impression sur l'esprit de M. Lumley, s'il n'y avait le fait que le jour qui a suivi, il a découvert, à la distance d'environ deux miles (3 km) de sa place de campement, que, dans la mesure où il pouvait voir dans les deux directions, un chemin avait été découpé à travers la forêt, plusieurs larges troncs d'arbres géants déracinés ou rompus près du sol, le sommet des collines rasé et la terre labourée dans de nombreux endroits. De grands ravages généralisés étaient partout visibles. En suivant cette piste de la désolation, il en a rapidement constaté la cause sous la forme d'une immense "pierre" enfoncée dans le flanc d'une montagne. Un examen de cette "pierre", ou la partie de ce qui était visible, a montré qu'elle était divisée en compartiments dans divers endroits, elle était sculptée avec de curieux hiéroglyphes. En plus de cela, M. Lumley a également découvert des fragments de substances ressemblant à du verre, et ici et là des taches sombres, comme causées par un liquide. Il est convaincu que les hiéroglyphes sont l'œuvre de mains humaines, et que la pierre elle-même, bien qu'un morceau d'un corps immense, devait avoir été utilisée pour une certaine raison par des êtres vivants.

Aussi étrange que cette histoire paraisse, M. Lumley la raconte avec tant de sincérité que nous sommes obligés de l'accepter comme vraie. Il est évident que la pierre qu'il a découverte, était un fragment de la météorite qui a été visible dans cette région en Septembre dernier. On se souvient qu'elle a été vue à Leavenworth, à Galena et dans cette ville par le colonel Bonneville. A Leavenworth, elle a été vue se séparer en particules ou exploser.

Les astronomes ont longtemps soutenu qu'il était probable que les corps célestes soient habités, même les comètes, et il se peut que les météores le soient également. Éventuellement, les météores pourraient être utilisés comme un moyen de transport par les habitants des autres planètes, dans l'exploration de l'espace, et il se pourrait que certains futurs Colomb, de Mercure ou d'Uranus, puisse atterrir sur cette planète à l'aide d'un moyen de transport fulgurant, et prenne pleine possession de celui-ci, comme l'ont fait les navigateurs espagnols du Nouveau Monde en 1492, et finalement amener ce qui est connu comme la «race humaine» dans un état de servitude le plus abject. Cela a toujours été une théorie préférée pour beaucoup qu'il doit y avoir une race supérieure à nous, ce qui pourrait à un moment futur être démontré de la manière que nous avons indiqué. "

Désolé pour les vieux extraits de journaux de mauvaise qualité mais cela fait partie des témoignages du passé sauvés. Vous avez tout d'abord en premier cette étrange histoire du trappeur Lumley de 1865, puis un article traitant d'une apparente météorite de la taille et couleur de la Lune avec une longue queue vaporeuse, visible en plein jour soudainement par plusieurs personnes, dans un train à vapeur en 1894, près de Timmonsville. L'objet a illuminé la région et l'intérieur du wagon, est parti rapidement vers le Nord mais a semblé se maintenir dans le ciel à 15 degrés environ de l'horizon. La queue n'est pas restée mais a pris diverses formes et a dessiné dans le ciel des lettres G et S avant de se dissiper et que l'objet était toujours visible ! (PS : ce qui fait une longue observation pour une météorite! ), il y a ensuite deux articles parlant de la même chose en 1897, d'un journal de New-York et d'un autre, local, d'Ottawa dans l'Ontario, qui parlent d'un autre météore vue et récupéré au sol cette fois par un scientifique de Binghamton. La boule en question aurait été mise dans de l'eau pour la refroidir et elle se serait fracturée, laissant échapper une substance alien sulfureuse et un objet métallique serait apparu, avec ce qui ressemble à des écrits égyptiens antiques dessus. Le professeur McDonald affirme qu'il s'agit bien d'une aérolite, mais d'un nouveau genre, et qu'elle pourrait bien contenir un message de Mars !  (cliquer dessus pour agrandir ces articles). On remarque que la presse américaine du 19ème siècle n'avait pas grand chose à envier avec celle du 21ème siècle en matière d'ufologie ou d'étrangetés !:

Missouri democrat 10 19 1865 heading on black 1

Missouri democrat 10 19 1865 strange story 1

1865

The daylight meteor the charleston news 12 25 1894

1894

Message perhaps from mars new york times 11 14 1898

Wiggins on the aerolite new york times 11 18 1898

1897 - on parle aussi ci-dessus du professeur-prophète Wiggins (certaines de ses prophéties se sont bien vérifiées !)

Yves Herbo traductions et documentation, Sciences, F, Histoires, 

Yves Herbo sur Google+

paranormal astronomie auteur échange lire archéologie environnement mystère alien ovni ufo

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau