L'observation étrange d'un sous-marin nucléaire russe

L'observation étrange d'un sous-marin nucléaire russe

sous-marin-nucleaire-russe-au-port-militaire.jpg

Voici un complément très intéressant à cet article paru en septembre 2012http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/des-ovnis-russes-aquatique-et-des-creatures-etranges.html

D'après un article de Mr Jacques DEGAS pour Nostra :

nostra19oct77p3.jpg

Voyons maintenant la digitalisation du reste de cet article :

...un extraordinaire phénomène. Ils se trouvaient au large de l’ile Khiouma par moyen fond lorsqu’ils remarquèrent une masse oblongue qui se déplaçait parallèlement à eux. Une luminescence bleuâtre en émanait sans que ne soient visibles en aucun point des hublots ou des projecteurs. La clarté formait un anneau proche du vert au centre de l’objet. La longueur du mystérieux sous-marin qui ne répondit pas aux sommations d’usage fut estimée à une trentaine de mètres et son diamètre à dix. L’engin filait à trois ou quatre nœuds mais quelques minutes après avoir été repéré, il disparut presque instantanément vers le Nord-Est. Selon les ingénieurs soviétiques, il ne pouvait absolument pas s’agir d’un autre submersible de modèle connu, les sous-marins ne présentant jamais de luminescence diffuse sur toute leur surface et ne pouvant s’esquiver aussi rapidement.

La publication de cette rencontre dans le très officiel magazine de science soviétique équivaut pratiquement à une caution des autorités que l’on sait pourtant réticentes à voir de tels phénomènes évoqués. D’autres sous-marins d’URSS observèrent de semblables engins qui disparurent à leur approche. Tous ne présentaient pas des caractéristiques lumineuses, mais la vitesse à laquelle ils s’esquivèrent interdit toute assimilation de ces objets non identifiés avec des modèles de submersibles connus ou des monstres marins. De pareils engins ont été repérés dans les eaux australiennes à plusieurs reprises, près des îles Seychelles et au large de la fosse des Philippines.

Le 10 juin 1909, presque exactement un an après la fameuse catastrophe de Tunguska, un USO immense, brillamment éclairé, apparut sous la surface des eaux dans le détroit de Malacca. Tout l’équipage du navire danois, le Bintam put l’observer et le capitaine consigna le mystérieux événement dans son livre de bord.

En 1959, les marins du Herald II, un submersible de la Navy, rencontrèrent un USO en forme d’anneau de couleur grise qui disparut en girant sur lui-même de l’ile Mas-a-fuera. On évalua le diamètre du mystérieux engin sous-marin à une vingtaine de mètres. Près de l‘île Oualan, dans le Pacifique, le Jackson, attaché à la base d’Hawaï, croisa à moins de cent mètres d’une masse vaguement opalescente de forme allongée qui portait plusieurs protubérances hémisphériques. De la même manière, l’objet non identifié disparut à très grande vitesse.

Depuis 1960, date à laquelle se produisit un étrange incident dont le grand public n’eut jamais l’explication dans la baie de Buenos Aires, on fut parfois sur le point d’arraisonner des USOs mais ils parvinrent toujours à fuir presque instantanément. L’un d’eux fut littéralement bloqué par la marine norvégienne dans les eaux du port de Bergen. On ne sut jamais exactement de quoi il s’agissait et certains journaux, écartant l’hypothèse d’un submersible étranger, prétendirent que les plus hautes instances avaient autorisé sinon facilité sa fuite. II en irait de même du mystérieux sous-marin qui croisait au voisinage de l‘île de Gotland en Mai 1974. Qu’est-il advenu des recherches entreprises pour le retrouver et l’arraisonner ?

Soviétiques et Américains unirent leurs efforts, en Mars 1969, pour surprendre un engin non identifié au large des Kouriles. C’est l’agence Chine Nouvelle qui avait signalé sa présence dans les eaux territoriales chinoises, pensant que ce submersible obéissait aux ordres de Washington ou de Moscou. On le localisa près d’Itouroup. Les bases d’Hokkaïdo et du Kamtchatka se mirent en état d’alerte. On repéra un submersible non identifié au large d’Akkesi, au Japon. D’après les appareils de détection il mesurait plus de cinquante mètres de long et filait à très vive allure en direction du Sud. Bien entendu, il ne fut jamais arraisonné…

Qu’en est-il de ces manifestations étranges d’objets sous-marins non identifiés ? Pouvons-nous les rapprocher des OVNI et seraient-ils aussi des véhicules de visiteurs extra-terrestres? C’est la théorie de l’Américain Robin Collyns, le Soviétique Altov demeurant plus réservé, sans toutefois repousser définitivement pareille hypothèse. II remarque que le monstre observé dans le lac Vorota, en Sibérie, depuis 1964, n’a rien d’un animal survivant des époques antédiluviennes.

" II a communément été décrit, note Altov, comme un cylindre très long, aux reflets d’un gris métallique comme ne peut en émettre, au soleil, une peau, serait-elle écailleuse. Depuis quand les animaux fossiles présentent-ils une forme et un aspect semblables? En a-t-on jamais imaginés qui évoluent comme ce prétendu monstre avec toutes les caractéristiques de nos plus modernes submersibles ? 

Source : article du Nostra n° 289 du 19 au 25 Oct 1977Fred Idylle Artivision : allez sur le site pour beaucoup d’autres informations très intéressantes
Yves Herbo SFH 02-2013
Yves Herbo sur Google+

politique économie alien ufo ovni NOM environnement MHD mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau