Jason Martell: la connaissance perdue des Cieux

Jason Martell: la connaissance perdue des Cieux

jason-martell.jpg

Mr Martell parle aussi des OVNI a une conférence du MUFON

Les origines, le mode de vie et les connaissances des premières civilisations peuvent être compris par le biais d'objets étonnants qui ont été déterrés dans diverses parties du monde, et qui suggèrent que les premiers humains en savaient beaucoup plus que le simple usage d'outils de pierre rudimentaires. De nombreuses légendes parlent d'un temps où les dieux, les déesses, les géants et les visiteurs des cieux marchaient sur la Terre.

Jason Martell, de Los Angeles, aux Etats-Unis, a passé les 15 dernières années à étudier ce sujet à travers des documents écrits, objets et autres matériaux montrant des signes d'activités de l'humanité dans un passé lointain. M. Martell est l'un des grands chercheurs mondiaux et conférenciers sur les technologies anciennes, mais apparemment de pointe, ainsi que les premières interactions des civilisations avec les êtres ou extraterrestres qui seraient descendus du ciel. Il est l'auteur de "Anciens objets des extraterrestres: Histoire visuelle de l'ancienne recherche  astronautique" et "Apocalypse de la connaissance: Anciens astronautes & la recherche de la Planète X." En outre, M. Martell est intervenu sur des chaînes de télévision comme Discovery, Sci-Fi et History Channel.

Jason Martell: Un grand nombre d'œuvres d'art remontant à des milliers d'années, aux pétroglyphes,  de diverses sculptures, reliefs muraux, dépeignent des êtres descendant des cieux et interagissant avec l'homme d'alors.

Les universités modernes regardent cela et disent que c'est de la mythologie, c'est la manière pour l'homme de tenter de comprendre sa place dans l'univers. Mais il semble que l'homme d'alors ait fait de grands efforts pour véhiculer beaucoup de ces informations en montrant des reliefs muraux, des dessins et des représentations de certains  événements où les êtres descendaient des cieux, le plus souvent sur ​​certains types d'embarcations. Les Sumériens, l'Irak actuel il y a 6.000 ans, la Mésopotamie, Babylone, la civilisation originelle de Sumer, présente beaucoup de similitudes intéressantes avec notre Bible moderne. Les histoires d'Adam et Eve, de l'arche de Noé, (et) des géants sur la terre, toutes ces informations sont  racontées dans des épopées sumériennes conservées sur des pierres qui sont restées inchangées à ce jour.  Je pense donc que l'homme d'alors a déployé beaucoup d'efforts pour transmettre un grand nombre d'informations sacrées et aujourd'hui nous nous efforçons de les comprendre comme une mythologie
Ce mot intéressant «mythologie», vient du grec «mythos», qui signifie en fait  «connaissance tenue pour être vraie et sacrée parmi les rois et les prêtres et transmise en tant que connaissance sacrée.»

Depuis l'épopée sumérienne, il y a environ 6000 ans, il y a eu diverses cultures avancées qui ont soit eu une certaine influence par des êtres venant des cieux ou ont eu accès à certains types de connaissances perdues.

Certaines incluaient notamment de pouvoir construire des monuments qui sont astronomiquement alignés avec certaines constellations. Voici un exemple: l'une des pyramides en Amérique du Sud est conçue pour représenter le Dieu Kukulcan, un dieu serpent sous la forme d'un serpent.

Yves Herbo : Attention, il ne s'agit pas de ma part d'une "adhésion" ou d'une "approbation" totale et aveugle envers toutes les affirmations visibles dans ces vidéos sous-titrées en plusieurs langues ou lisibles dans les livres de Mr Martell (et bien d'autres)... mais il faut bien admettre que mes propres recherches et que mes propres constatations y mènent inexorablement, comme bien d'autres chercheurs d'ailleurs. Et on peut même constater que les scientifiques les plus "conservateurs" sont bien obligés d'admettre à l'heure actuelle que, par exemple, les "hommes qui se vêtaient de peaux de bêtes dans la préhistoire n'étaient finalement pas si "bêtes" que ça...", et que le fait qu'ils aient subi à leur période beaucoup plus de catastrophes (climatiques et météoritiques) que notre jeune civilisation actuelle (pour l'instant !) pourrait probablement expliquer une certaine "régression" et pertes de savoirs ayant menés à leur état... tout comme les années noires du moyen-âge ont bel et bien fait régressés l'humanité, qui a dû redécouvrir au 19ème siècle beaucoup de sciences oubliées dans ces périodes ténébreuses... comme on le prouve de plus en plus, l'évolution humaine est loin d'être linéaire ou en constante évolution, justement, mais faite "en dents de scie" et même avec des retours en arrière réguliers... il apparaît aussi que l'être humain était beaucoup plus diversifié dans le passé, preuve d'un grand dynamisme et de possibilités d'évolutions dans ce lointain passé... mais qu'il est maintenant bien isolé dans une branche unique et beaucoup moins dynamique et évolutif physiquement, probablement aussi plus facilement en danger d'extinction lui-même en cas de grave problème planétaire (ou d'auto-destruction !)...

Yves Herbo, 02-2012, up 04-2015

Yves Herbo sur Google+

interviews archéologie ufo ovni alien prehistoire MHD

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau