ADN Extra-terrestre sur Terre et dans l'Homme

ADN Extra-terrestre sur Terre et dans l'Homme

adn.jpg

Depuis la découverte de briques organiques élémentaires extra-terrestres à l'intérieur de météorites (http://www.futura-sciences.com), beaucoup de scientifiques ont évidemment renforcé la thèse que la vie et ses premières molécules avaient effectivement été amenées sur Terre via des météorites et des comètes. En fait, c'est la vie elle-même qui serait extra-terrestre et tous les organismes ici-bas seraient ses enfants. Cette théorie ne contredit pas obligatoirement celle d'un "dieu créateur universel", au contraire : la vie se répand partout, est présente partout, et s'installe dès qu'un minimum de conditions favorables sont réunies... en fait, le vrai dieu, le vrai miracle que l'on voit tous les jours devant ses yeux, c'est bien la Vie...

Le documentaire du projet multiplateforme francophone sur la cosmologie contemporaine, Du Big Bang au Vivant. © Groupe ECP

"La découverte inédite en janvier 2000 d'un fragment du météorite du Lac Tagish (Colombie-Britannique) suggère que les conditions propices à la vie existent aux confins du système solaire, voire au-dela. On peut aussi penser qu'une météorite ait amené sur Terre les matériaux ayant servi à l'apparition de la vie. (Vous voulez en savoir plus www.dubigbangauvivant.com)"

Mais quand, en étudiant l'ADN de l'être humain, quand on le compare à ceux des animaux et même maintenant de certains lointains cousins ou ancêtres, des scientifiques renommés commencent non seulement à y percevoir de l'ADN extra-terrestre, mais certains parmis eux envisagent y découvrir une réelle intervention génétique volontaire... Cependant, je vais commencer rapidement par un petit documentaire revenant sur une affaire de crash d'OVNI des années 1980 et ses conséquences 20 ans après. 

Des voyageurs dans un train en Russie ont déclaré avoir vu un OVNI au sol, dans les années 1980. Un biologiste a pris les passagers au sérieux, s'est fait indiquer l'endroit et il a décidé de faire un certain nombre d’expériences.

Les expériences montrent qu’il y a peu de vie dans le sol et que les animaux évitent la zone, même 20 ans après le débarquement. A l’intérieur de ce qui est considéré comme le cercle d’atterrissage, la vitesse du temps s’accélere : les plantes poussent et meurent plus vite.

Mais le plus étonnant est que le scientifique dit avoir la preuve physique de traces extra-terrestres. Il a été en mesure de trouver des échantillons physiques qu’il croit contenir de l’ADN alien.

Certains Russes pensent que c’est de la micro-technologie « alien » placée sur Terre par des sondes interplanétaires...

Des scientifiques américains croient que les échantillons physiques aliens sont d’origine inconnue ou des pièces communes de systèmes de filtrage.

http://naturalplane.blogspot.com/2011/01/fortean-alternative-news-helpful-aliens.html

L’ADN humain d’origine extra terrestre ?

Un groupe de chercheurs travaillant sur le Projet Genome Humain indique qu’ils ont fait une decouverte scientifique etonnante : Ils croient que les prétendus 97 % de sequences non codantes de l’ ADN humain n’est rien de moins qu’un code genetique de formes de vie extraterrestres

Les sequences non codantes sont communes à toute la matière organique sur terre, des moules aux humains. Dans l’ADN humain, elles constituent la plus grande partie de tout le genome, dit le Pr Sam Chang, directeur du groupe. Les sequences non codantes, à l’origine connue sous le nom d’« ADN poubelle », ont été découvertes il y a des années et leur fonction reste un mystère. L’écrasante majorite de l’ADN humain est « hors de ce monde » de part son origine. Les « gènes poubelles extraterrestres » apparents « profitent simplement du voyage » avec les gènes actifs fonctionnels transmis de génération en génération.

chang.jpg

Après analyse complète avec l’aide d’autres scientifiques, d’informaticiens, de mathematiciens et d’autres savants, le professeur Chang s’est demandé si l’apparemment « ADN poubelle humain » avait été crée par une sorte « d’extraterrestre programmeurs ». Les morceaux étrangers dans l’ADN humain, observe encore le professeur Chang, « ont leurs propres veines, artères et leur propre système immunitaire qui résiste vigoureusement à tous nos médicaments anticancereux. »

Le Professeur Chang stipule encore que « notre hypothèse est qu’une forme de vie extraterrestre superieure a entrepris de créer une nouvelle vie et de l’implanter sur diverses planètes. La terre est juste l’une d’entre elles. Peut-être, après programmation, nos créateurs nous cultivent de la même manière que nous cultivons des bacteries dans des boîtes de Petri. Nous ne pouvons pas connaître leurs motifs - si c’était une experience scientifique ou une manière de préparer de nouvelles planètes à la colonisation ou si c’est depuis longtemps affaire de semer la vie dans l’univers. »

Le Professeur Chang indique encore que ” si nous pensons à cela en termes humains, les « programmeurs extraterrestres » apparents travaillaient le plus probablement sur un « grand code » consistant en plusieurs projets et les projets devraient avoir produit diverses formes de vie pour differentes planètes.

Ils ont également éssayé diverses solutions. Ils ont écrit « le grand code », l’ont éxécuté, n’ont pas aimé certaines fonctions, les ont modifié ou en ont ajouté de nouvelles, l’ont éxécuté encore, ont fait plus d’améliorations et ont fait de multiples essais. »
L’equipe de chercheurs du professeur Chang conclut en outre que les « extraterrestres programmeurs » apparents ont pu avoir reçu l’ordre de couper court tous leurs plans idéalistes de l’avenir quand ils se sont concentrés sur le « projet Terre » pour tenir leur délai. Très probablement dans une précipitation apparente, les « extraterrestres programmeurs » ont pu avoir réduit drastiquement le grand code et fourni le programme de base prevu pour la Terre. »

prof-sam-chang.jpg

Le Professeur Chang est seulement l’un des nombreux scientifiques et autres chercheurs qui ont découvert les origines extraterrestres de l’humanité.
Le professeur Chang et ses collègues de recherches prouvent que des lacunes de l’apparente programmation extraterrestre dans le séquençage de l’ADN précipite par une hâte hypothétique pour créer la vie humaine sur terre ont donné à l’humanité une croissance illogique de masses de cellules que nous connaissons sous le nom de cancer. »

Le Professeur Chang indique encore que « ce que nous voyons dans notre ADN est un programme se composant de deux versions, un grand code et un code de base ». M. Chang affirme alors que « le premier fait est que le programme complet n’a certainement pas été écrit sur Terre ; c’est maintenant un fait vérifié. Le deuxième fait est que ces gènes par eux-mêmes ne sont pas suffisants pour expliquer l’évolution ; il doit y avoir quelque chose de plus en jeu. »

« Tôt ou tard », dit le professeur Chang « nous devrons affronter la notion incroyable que chaque vie sur terre porte le code génétique de son cousin extraterrestre et que l’évolution n’est pas ce que nous pensons. »

Les contactés Jacques Carter et Pierre Monnet évquent la question de nos origines extraterrestres à la télévision française en 1996 :

Yves Herbo 04-2012

Yves Herbo sur Google+

prehistoire alien ufo ovni MHD mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau