1973, un OVNI tue 65 Taureaux en Camargue ? L'OVNI de Turin

OVNIs : 1973, un OVNI tue 65 taureaux en Camargue ? L'OVNI de Turin

 

Ovni october 31 1973 genoa italy miniGènes, Italie, le 31 octobre 1973

Décidément, il s'en est passé des choses en 1973-1974, depuis que le Concorde a photographié un objet étrange en juin 1973 et que des pilotes, ainsi que des radars de l'aéroport de Turin, en Italie, aient enregistré l'apparition d'un énorme globe lumineux, début décembre 1973 (voir ci-dessous)... Voici maintenant qu'un incident remarquable, en liaison avec une "soucoupe volante" aperçue au même moment, s'est déroulé mi décembre 1973, en Camargue... quels sont les faits enregistrés ?

"Un étrange objet volant repéré au-dessus de l'aéroport de Turin"

Le Parisien, le 03-12-1973 : Turin - Un OVNI a été - pour la première fois dans les annales italiennes - repéré par les radars d'un aéroport et suivi par 2 avions, au-dessus de Turin.

La détection du mystérieux engin, rapporte l'agence "Italia", s'est produite l'autre soir, juste au-dessus de l'aéroport de Turin-Caselie. Le pilote d'un avion de tourisme, M. Riccardo Marano, allait atterrir lorsque la tour de contrôle l'avertit qu'il y avait un objet non identifié immobilisé à 400 mètres au-dessus du sol. Le radar indiquait une trace d'intensité comparable à celle d'un appareil du type DC-8. M. Marano s'est alors approché de l'objet, qu'il a décrit comme " un énorme globe lumineux émettant une lueur éblouissante, allant du violet au bleu, en passant par des tons rouge-grenat ".

Lorsque le Piper de M. Marano fut à 3 500 mètres environ de l'engin, celui-ci, selon le pilote, partit, à une vitesse estimée par M. Marano à 900 km/h. Le "globe lumineux" a été également vu par l'équipage et les passagers d'un avion de la compagnie Alitalia, qui venait de décoller à destination de Rome. Le pilote l'a suivi pendant un certain temps jusqu'au-dessus de la côte ligure. L'OVNI, soudain, s'est élevé à la verticale à une vitesse vertigineuse et a disparu.

Le OVNI ont multiplié ces derniers temps leurs " apparitions " en Italie. Un photographe toscan a même fixé récemment sur pellicule une sorte de tache lumineuse oblongue entourée d'une sorte d'anneau de Saturne mais aucun contrôle scientifique n'a encore été fait.

On note que la source officielle de cet article semble bien être l'AFP, si on regarde ce lien (et le même article quasiment) citant la Gazette de Lausanne : http://www.ovni-suisse.ch/fr/documentations/coupures-presse/une-soucoupe-volante-dans-le-ciel-de-turin-97

Ovni turin 03 12 731973 ovni ufo october 31 1973 genoa italyCet engin a effectivement été photographié vers Gènes, Italie, le 31 octobre 1973

Une Soucoupe Volante dans le ciel de Camargue... La même nuit, 64 taureaux terrorisés se jetaient à l'eau et périssaient noyés

Le Parisien, vendredi 21 décembre 1973, Nîmes - Manadiers et gardians de Camargue s'interrogent sur ce qui a pu provoquer la véritable catastrophe qui s'est abattue l'autre nuit sur la célèbre manade Aubanel de Baroncelli dont les 65 taureaux, parmi les plus illustres "cocardiers", se sont noyés près du village de Le Cailar (Gard), en se ruant dans les eaux de la rivière, la Vistre, en une sorte de suicide collectif.

A la suite d'une des bêtes qui, de tradition, mènent le groupe, le troupeau tout entier était tombé dans les eaux et y avait péri. Le matin venu, au fil des sentes qui longent la rivière, c'était un spectacle lamentable. " D'explication, il n'y en a pas " déclaraient les manadiers, atterrés. Mais depuis, on croit en avoir trouvé une.

Certes, cette nuit-là, il avait fait un vent terrible, une véritable tornade. Mais, font observer les anciens, les taureaux en ont connu d'autres. Ils sont de naissance habitués au mistral comme ils sont aussi familiarisés avec les buits d'avions à réaction ou les coups de fusils des chasseurs et il n'est pas pensable qu'ils se soient affolés au point de se jeter à l'eau.

Même dans une telle hypothèse, comment expliquer que pas une seule bête ne soit parvenue à trouver refuge sur la berge opposée, malgré la vase qui formait une couche importante au bord certes, mais pas infranchissable, comme des expériences l'ont prouvé ?

Certains on parlé d'empoisonnement par les eaux polluées. Mais, là aussi, un démenti est opposé : l'autopsie pratiquée par le vétérinaire de Gallargues a établi de façon irréfutable qu'il s'agit bien de noyade. D'ailleurs, s'il y avait eu empoisonnement, on aurait bien trouvé le lendemain quelque bête malade errant dans la Camargue.

Enfin, pas un taureau n'avait un membre brisé, un sabot usé, comme cela n'aurait pas manqué de se produire si les bêtes avaient lutté pour sortir de l'eau.

Des ultra-sons ?

Et, comme chaque fois, lorsqu'une explication rationnelle ne peut être fournie, on en vient à chercher des causes mystérieuses. Un hebdomadaire régional " L'Echo du Vidourle ", rapportant l'avais de divers habitants, n'hésite pas à avancer l'hypothèse que les bêtes ont été affolées par l'intervention d'un objet volant extraterrestre, une "soucoupe volante", source d'ultra-sons ou d'ultra-rayons auxquels la nature animal serait particulièrement sensible.

Des habitants, rapporte-t-on (mais ce ne sont pas les intéressés qui parlent) auraient aperçu la nuit du drame, dans la région marécageuse " une mystérieuse roue luisante de couleur rouge ", se déplaçant bas dans le ciel alors que, dans les villages, on notait plusieurs coupures de courant et des objets arrachés comme par une tornade. Les 65 "cocardiers" ont-ils été terrorisés par une " intervention extraterrestre " ou plus prosaïquement ont-ils été pris dans une tornade particulièrement violente ? Il est vraisemblable que chacune des hypothèses conservera longtemps ses partisans.

Il reste le véritable désastre que constitue, et pour les manadiers dont le bétail fut décimé, et pour l'ensemble du monde de la "bouvine", cette mystérieuse noyade collective. " Il faut refaire les bêtes d'Abrivado, il faut refaire les cocardiers, il faut que revive la manade du marquis de Baroncelli ", lance, dans un appel, Mr Lacroix, président de la Fédération des sociétés taurines de France qui a ouvert pour cela une souscription auprès de tous les " aficionados "...

31 12 1973 ovni camargues

Notez bien que toutes ces archives sont librement utilisables (notamment pour la recherche et l'éducation) à la condition absolue que les sources et références indiquées dessus, ainsi que mon nom, prénom et adresse de ces sites internet (http://www.sciences-fictions-histoires.com/ et http://herboyves.blogspot.com/) soient mentionnés visiblement.

Yves Herbo, Sciences, F, H, 14-12-2014

Yves Herbo sur Google+

interviews alien ufo ovni MHD lire mystère astronomie paranormal

Commentaires (2)

yvesh

Merci, c'est très intéressant. On s'aperçoit en fait qu'il y a vraiment une multitude de gens qui ont effectivement vu des choses n'entrant pas dans les critères physiques "normaux" ou qui ont vécu des expériences anormales qui les ont marqué. Et que ces choses font bien souvent partie des "secrets" intimes des personnes en question, qu'elles ne partagent pas volontiers... On s'aperçoit aussi qu'un très grand nombre d'enfants semble touché par ce phénomène et que, pareillement, cela reste souvent dans les souvenirs et expériences enfantines que les gens ont tendance ou veulent même inconsciemment ou non "oublier"...

Virgile
  • 2. Virgile | 26/08/2015

Bonjour,

Lorsque j'etais enfant en vacances à Aigues-Mortes, j'ai aperçu une forte lumière bleue en pleine nuit. J'étais dans ma chambre et tout était bleu dans la maison. J'ai alerté ma mère et le temps de me cacher sous la couette, la lumière avait disparue d'un coup. A l'époque, j'avais 6-7 ans, étant né en 1979, cela c'est donc passé en 1985-1986 pendant l'été.
Voila, je voulais partager mon expérience avec vous car j'en parlais avec ma compagne (car c'est un souvenir qui m'a fortement marqué) et je suis tombé sur votre article, qui correspond aussi à ce que j'ai pu voir ?
Merci pour votre article très intéressant.

Bonne continuation,
V.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau