OVNI/UFO

Concerne principalement le phénomène.

Taken - Disparition - Mini-série 1

Taken - Disparition - Mini-série 1

Taken

Disparition (Taken) est une mini-série américaine de science-fiction en dix épisodes de 88 minutes, créée par Leslie Bohem et diffusée entre le 2 et le 13 décembre 2002 sur Sci Fi Channel. En France, la télésuite a été diffusée entre le 30 novembre 2003 et le 1er février 2004 sur Canal+.

Synopsis : Disparition est une histoire multi-générationnelle qui se déroule sur cinq décennies et sur quatre générations, se concentrant sur trois familles: les Keys, les Crawford et les Clarke. Le vétéran de la Seconde Guerre mondiale, Russel Keys, est tourmenté par des cauchemars concernant son enlèvement par des extraterrestres durant la guerre; l'incident de Roswell transforme Owen Crawford de l'ambitieux capitaine de Air Force en conspirateur démoniaque du gouvernement ; Sally Clarke, mariée, mère de deux enfants et malheureuse, est mise enceinte par un extraterrestre. Alors que les décennies s'écoulent, chaque héritier de la famille est victime des machinations des extraterrestres, dont l'apogée est la naissance d'Allie Keys, produit final des expériences des extraterrestres, qui tient leurs destins entre ses mains.

Résumé : 1944- Des lueurs (les Foo Fighters) apparaissent au beau milieu d'un combat aérien dans le ciel de France et sauvent le capitaine Russell Keys (Steve Burton) et son équipage d'une mort certaine. Trois ans plus tard, retourné à la vie civile, Russell Keys est victime d'incessants cauchemars et de maux de tête persistants. Découvrant qu'il est le dernier survivant du groupe de rescapés, l'ancien pilote, en proie à la paranoïa, abandonne soudainement femme et enfant sans vraiment donner d'explications. Pendant ce temps, le capitaine Owen Crawford (Joel Gretsch), militaire sans morale ni scrupule, découvre un artéfact extraterrestre sur le site du crash de Roswell et s'empare de la direction du département OVNI de l'US Air Force. Non loin de là, au Texas, Sally Clarke (Catherine Dent), une mère seule, succombe au charme d'un étranger (Eric Close) qui n'est pas exactement ce qu'il prétend être.

Commentaires : Filmée à Vancouver, au Canada, cette mini-série a été réalisée par Breck Eisner, Félix Enríquez Alcalá (en), John Fawcett, Tobe Hooper, Jeremy Paul Kagan, Michael Katleman, Sergio Mimica-Gezzan, Bryan Spicer, Jeff Woolnough et Thomas J. Wright. Elle a été produite par Leslie Bohem et Steven Spielberg.

Steven Spielberg a toujours été passionné par les OVNIs et les extraterrestres, comme en témoigne sa trilogie les concernant (Rencontres du troisième type, E.T. l'extra-terrestre et La Guerre des mondes). Il demanda donc à Leslie Bohem, également scénariste du Pic de Dante et de Daylight, d'écrire les trois premiers épisodes mais celui-ci s'engagea à finir la série seul. 

La mini-série est une véritable saga se déroulant sur 50 ans, de 1950 à nos jours, et sur quatre générations. Bohem a voulu expliquer et se servir de tous les événements paranormaux pour construire sa fresque, comme l'incident de Roswell, la zone 51, les lumières de Lubbock, les Foo fighters ou encore les agroglyphes. 

Steven Spielberg affiche depuis longtemps son intérêt pour la S.F ( A.I, Minority Report ) et pour l’ufologie ( Rencontre du IIIème Type et E.T ). Après le succès d’une autre mini-série qu’il avait produite Band of Brothers ( frères d’armes ), il revient donc au petit écran pour produire une saga sur les enlèvements extraterrestres ( d’où le titre original Taken, qui signifie « enlevés » ) et sur le complot gouvernemental destiné à dissimuler la présence d’aliens sur Terre. L’intrigue met en scène la vie de trois familles, les Crawford, les Clarke et les Keys, chacune étant mêlée de près aux évènements, ce qui permet de jouer sur plusieurs registres, drame humain, chronique familiale ou réflexion sur la quête du sens de la vie. Le défi était de taille car la télé avait déjà donné le jour à plusieurs séries sur le même thème, telles Les Envahisseurs, précurseurs en la matière, Dark Skies, ou bien sûr X-Files. 

A la différence de Rencontre du IIIème type où il était scénariste et réalisateur, Spielberg n’est ici que producteur exécutif, mais personne n’est dupe. Ce projet est le sien : il en a suivi de très près toute la confection, ainsi que le rappellent les principaux responsables de la production et du tournage. Le travail d’auteur de Leslie Bohem a beau être impressionnant, son scénario a la « touche » Spielberg, philosophique et humaine. Disparitions repose sur quelques-uns des piliers du phénomène ovni, à commencer par le thème central de la série, les enlèvements répétés d’humains. Autres éléments du scénario, les foo-fighters vus par les aviateurs alliés au-dessus de l’Allemagne, l’Affaire Roswell, la base secrète de la Zone 51 dans le Nevada, la dissimulation des preuves de l’existence des ovnis par les autorités américaines et l’aspect physique des aliens, très proche des fameux « Gris » avec leur grosse tête, leurs grands yeux et leur corps fluet. Mais ces éléments subissent une distorsion, plus ou moins importante, par rapport aux « canons » de l’ufologie. 

Taken1

Avec : Steve Burton (Russell Keys), Joel Gretsch (Owen Crawford), Tina Holmes (Anne Crawford), Anton Yelchin (Jacob Clarke), Chad Donella (Jacob Clarke adulte), James N. Kirk (Jesse Keys), Desmond Harrington (Jesse Keys adulte), Ryan Hurst (Tom Clarke), Chad Morgan (Becky Clarke), Dakota Fanning (Allie Keys), Willie Garson (Dr Kreutz) 

Sources : 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Disparition_%28mini-s%C3%A9rie%29 
http://www.scifi-universe.com/encyclopedie/medias/18550/disparition/episodes 
http://www.forum-ovni-ufologie.com/t7931-2002-serie-taken-disparition 
http://www.zone-telechargement.com/series/vf/13755-disparition-saison-1-complete-french.html 

Disparition {Taken} - Episode 1 - Au-Delà Du Ciel (1/2) - (Beyond The Sky)

Disparition {Taken} - Episode 1 - Au-Delà Du Ciel (2/2)

Disparition {Taken} - Episode 2 - Jacob & Jesse (1/2)

Disparition {Taken} - Episode 2 - Jacob & Jesse (2/2)

 Disparition {Taken} - Episode 3 - De Grandes Espérances (1/2)

Disparition {Taken} - Episode 3 - De Grandes Espérances (2/2)

Disparition {Taken} - Episode 4 - Epreuves (1/2)

Disparition {Taken} - Episode 4 - Epreuves (2/2)

Disparition {Taken} - Episode 5 - Entretien (1/2)

Disparition {Taken} - Episode 5 - Entretien (2/2)

Disparition {Taken} - Episode 6 - Charlie & Lisa (1/2)

Disparition {Taken} - Episode 6 - Charlie & Lisa (2/2)

Disparition {Taken} - Episode 7 - L'Equation De Dieu (1/2)

Disparition {Taken} - Episode 7 - L'Equation De Dieu (2/2)

Disparition {Taken} - Episode 8 - Assault Du Vaisseau

Disparition {Taken} - Episode 9 - John

Disparition {Taken} - Episode 10 - Disparition [FINAL]

 Yves Herbo, Sciences, Fictions, Histoires, 27-09, 29-09-2014

OVNIs : Compilation vidéos août-septembre 2014

OVNIs : Compilation vidéos août-septembre 2014

Ufo 08 2014

Suite des compilations de  Janvier à Mars 2014 avril 2014  mai 2014 - juin 2014  -  juillet-août 2014  -  

ufo .Paris .France.08.2014

UFO . Kaliningrad .Russie. 18.08.2014

UFO Fleet Or Mothership in Kaliningrad Russia☻OVNIS o Nave Nodriza en Rusia Edited 18_08_2014

ufo. Teotihuacán.Mexique.2014 -1

ufo. Teotihuacán.Mexique.2014 -2

ufo. Puerto Cortez, Honduras. 24.08. 2014

Disc-Shaped Over Puerto Cortez, Honduras, August 24, 2014

UFO . Ohio.usa. 28.08.2014

ufo. (Santiago.NEW YORK) .j.mausan.2014

OVNI EN (NEW YORK) SORPRENDENTE 2014

ufo.sokolowski . base chatarra .29.08.2014

sokolowski raul 2 ovni entranda a base chatarra 29_08_2014

UFO . Lyon .FRANCE . 31.08.2014 à 0h12.

 Ovnis au-dessus de Trois-Rivières ?

Une QUARANTAINE d’ovnis au-dessus de Trois-Rivières ???

UFO .thirdphaseofmoon.TR3B . Colorado.2014

Share This Before Its Shutdown! UFO Sightings Massive TR3B Captured Over Colorado! Holy Snap!!!

ABC reports UFO over nyc manhattan sky EPIC STORY

ufo.Antonio Cisneros.volcán Popocatépetl (1)2014

ufo.Antonio Cisneros. volcán Popocatépetl (2)2014

UFO Landung in Deutschland -2014-

ufo. Lima . Pérou.04.09. 2014

UFO.thirdphaseofmoon. Storm Over Vegas!09-2014

Electrifying UFOs Sightings Captured During Major Lighting Storm Over Vegas!!

ufo.j.maussan. Sphère énergie . .Kemerovo, Russie 09-2014

Esfera de energía captada en Kémerovo, Rusia _ Sphere of energy captured in Kemerovo, Russia OVNI 2014 Septembre

SHARE THIS UFO SIGHITNG!!! Bizarre Shaped UFO MIND BLOWING Video 09-2014!!

Fire in the Sky - Meteor lights up the night skies over New Jersey and New York (Sept 16, 2014)

UFO. (Angel) . Chicago. 18.09.2014

Incredible TR3B UFO Video Over Eau Claire, Wisconsin Discovered. (Amazing Footage)

Fotografía de un extraño ser en Bulgarìa _ Photograph of a strange being in Bulgari

Filmé à Saintes, France, le 26-09-2014

Comme toujours, je vous invite à apprécier par vous même la valeur de ces vidéos, compte tenu de vos propres réflexions et sensibilités, à la lumières des événements historiques actuels également mais de l'augmentation mondiale de ces observations aussi. A vous de décider comme toujours.

YH-Sciences, F, H, 27-09-2014

Secrets américains et ufologie

Secrets américains et ufologie

Mj12 petit

Un titre un peu trop large, générique, et qui couvre bien trop de réalités mêlées aux déformations induites par les activités mêmes des services secrets, américains ou non. Mais il faut bien un titre résumant le sujet, même si le sujet en question est tellement immense qu'il ne peut être qu'effleuré sur ce blog. Nombre de livres et publications diverses sur le sujet existent déjà, chacun apportant sa contribution, sa pierre à un édifice visant à la révélation d'un secret très important, monstrueusement dissimulé aux yeux d'un public évidemment conscient de son existence (les services secrets sont censés être aussi payés par les impôts des citoyens de chaque pays - censés seulement car les rapports officiels font aussi état du fait que tous les impôts et taxes versés par les citoyens d'un pays... ne peuvent payer qu'une partie du système bureaucratique de chaque état, tout le reste étant amené par spéculations boursières et taxes sur les entreprises - nationales ou étrangères d'ailleurs !), mais blasé, frustré par cette réalité inaccessible au commun des mortels. 

Il s'agit en même temps d'un certain hommage envers le travail de quelques chercheurs, très connus du milieu ou au contraire obscurs et eux-mêmes travailleurs de l'ombre, et aussi d'une pierre supplémentaire à cet édifice en train de s'élever vers la lumière, effaçant l'ombre de ces souterrains réputés infranchissables dans lesquels des expériences aux noms mystérieux et codés sont pratiqués. Des documents d'archives qui font toujours l'objet de discussions parfois âpres sur leurs finalités et interprétations, bien sûr, comme d'ailleurs le moindre document issu de fuites de services secrets, quel qu'en soit le sujet d'ailleurs. Et un hommage, encouragement envers un auteur canadien en particulier, un correspondant sympathique occasionnel qui sera d'ailleurs en France dans les semaines qui viennent : Marc St-Germain.

Ce chercheur très actif, membre du Mufon, a publié récemment un ouvrage sur ce thème du secret d'Etat concernant le phénomène ovni et des enlèvements. Voici une revue du livre par l'un de nos sites partenaires et Sylvain Matissehttp://ufoetscience.wordpress.com/2014/09/17/les-gardiens-du-silence/ :

Les gardiens du silence marcstgermain

Explication sous forme de chronique:

Pour ma part, cet ouvrage s’inscrit dans la lignée "de documents interdits : la fin d’un secret" et de "1942-1954 : La genèse d’un secret d’Etat" les ouvrages de JG-Greslé, s’appuyant sur des documents officiels, donc historiques.

L’auteur Marc St -Germain a reconstitué également ce travail historique sur des archives de documents classés Top-Secret auparavant. Dans la sphère ufologique tout le monde ou presque s’accorde à dire que la période de l’avant deuxième guerre mondiale jusqu’au début de la guerre froide entre les blocs de l’Est et de l’Ouest est le point de départ d’une machinerie concernant l’armement, l’aéronautique et l’étude des O.V.N.I s, ce qui semble après tout logique puisque le monde a été sous haute tension et en conflits un peu partout sur la planète. Ceci continue encore de nos jours même si les méthodes et les stratégies ont évolué depuis. Une organisation entamée vers l’année 1947 et ses restructurations présentant tout de même quelques incohérences et fuites plus ou moins visibles. Néanmoins, ce stratagème a été tout de même efficace, puisque la majorité de la population terrienne considère très peu le phénomène OVNI et son cortège de cachotteries voir de mensonges. Le constat est éloquent, beaucoup de gens s’amusent encore petit sourire en coin lorsque le sujet O.V.N.I est abordé, les pauvres !

En fait nous savons qu’une partie de poker-menteur a été engagée pour dissimuler la réalité du phénomène. Le tout est de savoir à quel degrés se situe le mensonge et pour quels intérêts ?

La fin des années 1940 est une époque déterminante concernant une certaine propagande.

Marc dans son ouvrage dévoile quelques dossiers, des faits et nous livre ses convictions qui se rapprochent à quelques différences près des miennes, mais l’essentiel n’est pas là. Son livre devrait inspirer les sceptiques afin qu’ils revoient un peu leur copie toute faite qui affirme que les OVNI sont du fantasme alimenté par des illuminés (illuminati est le terme non déformé). A condition que ces braves gens aient le courage d’affronter les dilemmes sur leurs certitudes (sic), sur ce point de vue force de reconnaître que ce n’est pas gagné, lol ! Bref, passons. (mais les sceptiques en ont de toute façon autant à dire sur la majorité des ufologues et de leurs propres dilemmes sur leurs certitudes !... et tous les sceptiques ne disent pas non plus la même chose, en fait, la plupart disent que ce sont tout simplement des armes secrètes humaines, pas d'illuminati non plus ni de complot... tout le monde tourne en rond pour le simple public !)

Des périodes sombres, des chaînons manquants, mais surtout des indices éparpillés ça et là avec un zest de fausses vérités afin de perdre le citoyen moyen dans les méandres de l’incompréhension. Une confusion orchestrée de mains de maître.

Les campagnes successives de la désinformation ont été habilement huilées, les médias contribuant de gré ou de force à ces manoeuvres. Mais, la question est ailleurs: Pour quels intérêts et quels motifs ?

Si vous vous procurez ce livre "les gardiens du silence", vous verrez que l’histoire concernant l’humanité présente une certaine carence. Marc St-Germain reconstitue le puzzle avec les éléments qu’il détient et présente ce qui pourrait être véritablement notre histoire, du moins une partie ignorée sciemment. Deux historiens (JG Greslé et Marc St-germain) sur deux continents différents nous dévoilent avec des documents à l’appui et des dates vérifiables pour la plupart, des pistes. Beaucoup ne connaissent pas l’histoire en prétendant le contraire, une autre version ainsi mal venue pour eux.

Peut-être pire encore, les détracteurs n’admettent pas les contre vérité !

Alors pour ceux qui disent que la "divulgation" n’a pas eu lieu et qu’il n’y pas eu de révélation c’est qu’ils ne cherchent pas. Le genre de livre proposé ici pourrait ouvrir bien des yeux et le regard porté sur les ufologues, les historiens, les chercheurs ou les témoins pourrait changer ! Tout est question de volonté, mais surtout d’humilité"...

Mais les documents "MJ 12", qu'est-ce au juste ? Reportons-nous (parmis des dizaines parlant du sujet !) au site http://www.philipcoppens.com/majestic12.html  qui est plutôt prudent et réaliste :

Des documents datant de 1947 (Roswell, même année) : 

CONFIDENTIEL
Laboratoire Sanitaire de l'Air
20 septembre 1947
Mémorandum pour le Lt. Général Twining

Objet : Résultats préliminaires de l'autopsie de l'accident aérien, rapport classé le 17 juillet 1947
I. Conformément à votre demande téléphonique du 10 juillet, vous trouverez ci-joints les résultats de l'examen clinique de laboratoire d'un cadavre bien préservé, récupéré par l'équipe médicale des Forces de l'Armée de l'Air (AAF) d'Alamogordo

Malcolm C. Crow
Général de brigade, USA
Chirurgien de l'Armé de l'Air

RÉSULTATS CONCERNANT LE PERSONNEL

1. Grade : inconnu
(a) Dommages Mortels aucun parachute utilisé

2. TYPE

(a) Collision en plein vol avec un objet autre qu'un avion conventionnel.

3. DOMMAGES SUR L'APPAREIL

(a) Épave complète.

4. ERREUR DU PERSONNEL

80% dû à une erreur du pilote, 20% dû à du matériel en mauvais état

5. MATÉRIEL

Les artefacts récupérés et reconstitués indiquent que l'avion non identifié a pu subir, par expérience, un défaut de fonctionnement de 50% dans son système de commandes de vol ; 10% de défaut de fonctionnement dans ses surfaces mobiles ; et le reste par du matériel qui est inconnu
(a) Les propriétés des matériaux sont inconnus du aux dommages extrêmes que le vaisseau a subi lors de l'impact.
(b) Le fonctionnement des instruments trouvés dans la zone de l'habitacle est actuellement inconnu ; d'autant plus qu'il n'y a aucun moyen de déterminer si le vaisseau était commandé manuellement ou télécommandé.
(c) L'équipement ré assemblé indique que la centrale d'énergie, les commandes de vol et les surfaces mobiles devaient être asservies par des tuyaux de verre flexibles. (Fibre optique ?)

6. DIVERS

(a) La météo ne semble pas être un facteur significatif dans la cause de la collision avec l'objet non identifié.
(b). L'obscurité et la vision et de nuit n'indiquent pas être une cause probable de l'accident. Le film de l'écran de radar ne montre pas un trajet de collision avant l'accident. Bien que les débris rassemblés indiquent que le vaisseau s'est brisé dans l'air avant l'impact.
(c). La tour de contrôle d'Alamogordo avait dégagé le vaisseau pour son approche dans la Zone 2 ,qui est une aire de stationnement et donné au pilote une alternative acceptable pour un atterrissage de secours.

Mj12 1947

Mj12 1947b

Puis, selon le chercheur d'ovni et le cinéaste documentaire Jamie Shandera, en décembre de 1984, il a reçu un paquet anonyme dans le courrier contenant deux rouleaux de film non développé de 35 mm. Le film, une fois développé, a révélé ce qui avait l'air d'être un rapport de briefing au président élu Dwight D. Eisenhower (1890–1969 ; président 1953–61), qui avait été préparé par un groupe de 12 investigateurs prestigieux, supérieurs et secrets qui ont travaillé sous le nom de code “d'Opération des 12 Majestics” (MJ-12). Les 12 majestics (aussi connu comme Majic Eyes Only signifiant Top Secret, Majic 12, la Confiance Majestueuse, M12, MJ 12, MJ XII ou Majorité 12) sont le nom de code prétendu d'un comité secret de scientifiques, chefs militaires et fonctionnaires, censément formé en 1947 par un décret de président américain Harry S. Truman. Le but du comité était d'enquêter sur l'activité d'ovni à la suite de l'incident de Roswell – l'accident prétendu d'un vaisseau spatial étranger près de Roswell, Nouveau-Mexique, en juillet de 1947. Ce comité allégué est une partie importante de la théorie de conspiration d'ovni d'un gouvernement en cours recouvrent des renseignements d'ovni. Le document, qui avait l'air d'être des détails authentiques, décrits la récupération, l'analyse et les tentatives faites pour étouffer l'affaire officielle de l'accident d'ovni de 1947 dans le désert de Roswell, Nouveau-Mexique.

Le rapport a aussi décrit la récupération des corps de quatre êtres semblables à l'humain qui avaient été trouvés près de l'épave du vaisseau spatial extraterrestre retiré. Selon ces documents, toutes les quatre des entités étaient mortes et leurs cadavres avaient été mutilés par les chacals du désert et ont été décomposés en raison de l'exposition aux éléments. Bien que les créatures soient semblables à l'humain en apparence, le rapport secret a déclaré que les processus biologiques et évolutionnistes responsables de leur développement s'étaient distingués apparemment tout à fait de ceux de l'humanité.

La lettre de 1947, prétendue être signé par Harry Truman, en autorisant “l'Opération les Douze Majestueux”.
Le 14 juin 1987, lors de la 24ème Conférence d'ovni nationale Annuelle dans Burbank, Californie, Shandera, avec Stanton Friedman et Guillaume Moore — les deux chercheurs d'ovni proéminents que Shandera avait enrôlé pour l'aider à évaluer la vérité des documents MJ-12 — ont communiqué leurs enquêtes dans ce qu'ils ont prétendu être la preuve documentaire des tentatives faites pour étouffer l'affaire gouvernementales d'UFOs qui a commencé en 1947.

Beaucoup de chercheurs d'ovni étaient d'accord, à la vue de la liste du personnel allégué du MJ-12, que si un ovni s'était écrasé et avait été récupéré dans Roswell en 1947, cela aurait été la sorte de comité qui pourrait avoir accompli une enquête approfondie sur l'accident. Chacun de ces individus avait été en haut dans leurs régions respectives d'expertise pendant la fin des années 1940 et avait l'avantage d'ajouter une expérience gouvernementale derrière eux.

Les investigateurs les plus sceptiques ont convenu que “le Document A,” qui a prétendu être une lettre datée le 24 septembre 1947, du président Harry S. Truman au Secrétaire de Défense Forrestal, avait l'air d'être vrai ; mais même si Truman a vraiment nommé "l'Opération des Douze Majestueux” dans la lettre, il n'y avait rien de déclaré clairement qui reliait le groupe aux enquêtes sur les ovni. D'autres ont mis en doute la raison pour laquelle Hillenkoetter, le chef de la CIA, a été énuméré comme l'officier de briefing sur le document MJ-12, car il est resté silencieux sur l'accident de la soucoupe volante et des corps étrangers quand il est devenu actif dans la recherche d'ovni civile en 1957.

Le plus grand provocateur contre les chercheurs d'ovni de longue date était la découverte du nom de Donald Menzel, l'astronome de Harvard, sur la liste de MJ-12. Menzel était bien connu comme debunker passionné de soucoupes volantes et l'auteur de trois livres d'antiovni. Malgré ses défenseurs dans le champ de recherche d'ovni, l'authenticité des documents MJ-12 reste extrêmement controversée. Les chercheurs sceptiques ont étiqueté les documents comme clairement faux et frauduleux, en montrant qu'une recherche consciencieuse des dossiers de l'administration de Truman ne révèle aucun décret pour un tel groupe d'investigation sur les ovni  comme le MJ-12.

Les chercheurs qui ont servi avec les militaires ont déclaré que l'indication la plus claire d'un canular est dans les nombreux termes militaires incorrects et la langue utilisée dans ces documents "officiels" allégués, en suggérant que les créateurs du canular n'ont jamais servi pour les militaires.

L'existence de MJ-12 était quelquefois niée par certaines agences du gouvernement Américain, qui exigent que les documents suggérant son existence soient des canulars. Le FBI a enquêté sur les documents et a conclu qu'ils étaient des falsifications, basées essentiellement sur une opinion rendue par AFOSI, le Bureau d'Aviation américain d'Enquêtes Spéciales. Les opinions parmi les chercheurs d'ovni sont divisées : Certains soutiennent que les documents peuvent être vrais pendant que d'autres soutiennent qu'ils sont faux, essentiellement en raison des erreurs dans le formatage et la chronologie.

En 1985, un autre document en mentionnant MJ-12 et un datant à 1954 ont été trouvés dans une recherche aux Archives nationales. Son authenticité est aussi extrêmement controversée. Les documents en question sont plutôt largement disponibles sur Internet, par exemple sur le site Internet du FBI, où ils sont écartés comme faux (reliés ci-dessous). Depuis les premiers documents MJ-12, des milliers de pages d'autres documents gouvernementaux ont été divulgués et présumés mentionnant MJ-12 et des tentatives faites pour étouffer l'affaire gouvernementale sur la réalité ovni sont aussi apparu, ont été appelés quelquefois collectivement les “Documents Majestics. ” Ils tous sont controversés, avec beaucoup de gens contestant leur authenticité.

source ; http://priestnovykh.wordpress.com/2010/07/12/mj-12-document/

MJ-12 : Majestueux, ou incrédule ?

Rien n'a changé le monde sur les UFOs, d'autant que les documents MJ-12 infâmes, prétendus pour être des papiers de briefing présidentiels et une évidence que le gouvernement américain recouvre une présence extraterrestre sur la Terre. Toujours jugés trop beaux pour être vrais, est-ce la plus grande campagne de désinformation que le champ a vue ?

Le 11 décembre 1984, le chercheur d'ovni et le producteur de TV Jaime Shandera ont reçu une enveloppe marron avec un rouleau de Tri-S de 35 mm le film noir et blanc. Quand il a été développé, le film s'est révélé être des photos de huit pages d'un Document de Briefing du 8 novembre 1952, préparé pour le président élu Dwight D. Eisenhower,  concernant "l'Opération les 12 Majestueux”. Il a lu “Sous le sceau du SECRET/MAJIC SUPÉRIEURS SEULEMENT”.

Quelle était l'Opération des 12 Majestueux ? Elle a prétendu être une opération secrète, commencée le 7 juillet 1947, pour récupérer l'épave de l'accident de Roswell, un incident allégué qui est connu dans les annales de l'histoire comme un “accident d'ovni”. L'accident allégué avait mené prétendument à la création de cette opération, qui était une réunion secrète d'experts qui avaient été placés responsables de l'enquête secrète et du fait,  de dicter la méthodologie par laquelle le gouvernement américain manipulerait l'édition sur les extraterrestres. Il a énuméré comme membres : Adm. Roscoe H. Hillenkoeter, Dr Vannevar Bush, secrétaire James Forrestal, général. Nathan F. Twining, général. Hoyt S. Vanderberg, Dr Detlev Bronk, Dr Jerome Hunsaker, M. Sidney W. Souers, M. Gordon Gray, Dr Donald Menzel, général. Robert M. Montegue, Dr Lloyd V. Berkner. Tous les douze membres du MJ-12 énumérés étaient morts, le plus récent, Hunsaker, étant mort juste trois mois avant que Shandera a reçu les documents. Hunsaker a vécu à l'âge de 98 ! Il est clair que quelqu'un a attendu jusqu'à ce qu'ils soient tous morts pour divulguer ce document … ou que quelqu'un s'est assuré qu'aucun des membres allégués ne pourrait faire aucunes déclarations sur leur participation alléguée.

Bien que chacun des membres soit un membre de haut profil de notre société, avec l'Étude des ovni, Dr Donald Menzel est ressorti puisqu'il était debunker notoire du phénomène. Son adhésion a semblé "logique" pour ceux qui ont cru que les dénégations prêchantes de Menzel sur le phénomène d'ovni ont fait partie d'une campagne par le biais dont le gouvernement américain a discrédité officiellement le phénomène d'ovni, mais qui n'était pas conscient de posséder secrètement , à l'évidence, des objets extraterrestres.

Bien que Menzel soit effectivement un sceptique sur les ovni, en 1949, il a signalé une rencontre d'ovni à l'armée de l'air des Etats-Unis. Qu'il l'ait fait n'était pas connu depuis plus de trois décades. Mais s'il était vraiment au courant des renseignements secrets sur les ovni depuis 1947, Menzel n'aurait aucune raison de noter un rapport d'ovni avec l'Aviation, en voyant qu'il était “au-dessus de" l'accès secret supérieur à tout sur les UFOs via son adhésion au MJ-12.

Quatre autres membres de la liste avaient documenté de manière fiable des activités rattachées aux UFOs. Hillenkoetter était un membre du NICAP et a fait des déclarations publiques au Congrès sur la réalité ovni. Twining et Vandenberg ont supervisé des premières enquêtes sur les ovni de l'armée de l'air des Etats-Unis, comme le Project Sign et le Projet Blue Book, et ont fait quelques déclarations publiques sur les UFOs. Twining avait écrit auparavant un mémorandum secret célèbre le 23 septembre 1947 (le jour avant que Truman ait monté prétendument le MJ-12) déclarant que les soucoupes volantes étaient réelles et avait préconisé une enquête formelle par des organisations gouvernementales multiples telles que l'AEC, NACA, NEPA, le JRDB de Vannevar Bush et le Comité consultatif Scientifique de l'Aviation. Cela a mené directement à la création de Project Sign à la fin de 1947. Finalement, Berkner était dans le Comité de Robertson organisé par la CIA qui a démystifié le phénomène d'ovni en 1953.

Un problème important de l'histoire du MJ-12 consiste en ce que le destinataire des papiers, Shandera, coopérait en ce temps avec Bill Moore, un investigateur sur les ovni célèbre qui était co-auteur d'un livre d'enquête sur Roswell avec Charles Berlitz, l'une des principales lumières du réseau alternatif suite à la publication du Triangle de Bermudes. Le 1er Juillet 1989, William Moore a admis qu’il était un agent du gouvernement, qu’il avait livré de la désinformation aux chercheurs, qu’il avait falsifié des documents, qu’il avait espionné les chercheurs et rapporté les informations recueillies sur ces chercheurs à la communauté des agences de renseignement, qu’il avait pris part à une opération de contre-espionnage contre Paul Bennewicz qui s’était conclue par l’internement de ce dernier dans un institut psychiatrique, et qu’il avait fait tout ceci en pleine connaissance de cause. Il est soit un traître, soit un des plus grands manipulateurs au cœur de pierre. La question que l'on devait se demander était si cette matière était une désinformation aussi, faite pour circuler avec l'aide de Moore … ou contre Moore ? On ne croit jamais que vous ne pouvez pas être un agent dans une campagne et une victime dans une autre.

Le plus grand problème était cela : en février 1981, Moore avait donné à Bennewitz 12 documents pré-majestics, connus comme le “The Black Vault”, qui était une communication d'AFOSI (Le Bureau d'aviation d'Enquêtes Spéciales) le quartier général à Washington à Kirtland AFB du bureau. Une phrase a déclaré que “La politique gouvernementale américaine officielle et les résultats du Projet Vault sont toujours classifiés et avec l'accès restreint à ‘MJ Douze’.” C'était la première mention de “MJ-12” – fait dans le milieu d'une campagne de désinformation, envoyée à la personne qui était la cible de cette campagne. (La recherche a depuis établi que l'Agence de Sécurité nationale avait vraiment un Projet Vault hautement classifié, mais que cela a été inquiété avec le pistage de missiles lancés de la mer et d'avions volant bas. Cependant, le fait même que les créateurs des documents MJ-12 savaient l'existence d'un Projet Vault et l'ont tissé dans leur mythe, suggère encore une fois qu'ils travaillent dans le réseau d'intelligence, par ex. AFOSI).

Deuxièmement, un Briefing de Cadrage présidentiel de neuf pages exposant “Ce document a été préparé par MJ-12”, a été montré à une autre chercheuse sur les ovni, Linda Moulton Howe, qui a déclaré qu'elle a vu ce document le 9 avril 198318 mois avant que Shandera l'ait trouvé dans sa boîte aux lettres. Howe a identifié l'homme qui le lui a montré comme Richard Doty, un agent AFOSI qui avait coopéré avec Moore dans la campagne de désinformation directe contre Bennewitz. Pour l'instant, le rat sentait seulement, il a commencé à puer. En outre, quand le télex de Vault a été montré à l'Aviation, vous vous attendriez à entendre une dénégation, en prétendant que le télex était une falsification. Et effectivement : l'Aviation a vraiment prétendu que c'était une falsification, avec des défauts basés dans le style et le format. Mais alors Moore a reconnu qu'il avait retapé en fait le document et avait ajouté un timbre de datation – la fourniture de l'évidence que Moore avait falsifié le document. Plus tard, il a prétendu qu'il était basé sur un original, que nous sommes conscients que personne n'avait vu ou ne verrait jamais. C'est tout à fait par hasard le même stratagème utilisé par Ray Santilli quand il a reconnu que “le film sur l'autopsie alien” de 1995 était une falsification, mais seulement parce que le film original était devenu abîmé pour l'émission publique dorénavant et pourquoi lui et ses associés avaient "recréé" le film d'autopsie.

Bref, il y avait peu à dire en faveur du MJ-12 comme étant un vrai fusil fumant. Mais alors, en 1985, pendant une visite aux Archives nationales de Moore et Shandera, ils ont prétendu qu'ils ont trouvé une copie carbone sans signature d'un mémorandum au général. Nathan Twining, de l'assistant spécial Robert Cutler au président Eisenhower. Daté du 14 juillet 1954, le sujet du mémorandum était “le Projet d'Études NSC/MJ-12 Spécial”. Évidemment, la confirmation aurait été beaucoup plus impressionnante si elle n'était pas venue de Moore lui-même, même si en 1985 le monde ignorait sa double vie comme un agent de désinformation.

Néanmoins, les enjeux étaient hauts et si les documents étaient vrais, c'était effectivement l'Étude sur les ovni qui avait été recherché au cours des quatre décades passées. Dorénavant, le Fonds Pour la Recherche d'ovni (FUFOR), mené par le physicien de marine des Etats-Unis, le Dr Bruce Maccabee, a payé au chercheur Stanton Friedman 16,000$ pour enquêter sur les documents MJ-12 initiaux, puisqu'il avait aussi reçu la matière MJ-12 – aussi anonymement et aussi sur un rouleau de film de 35 mm.

Après la chute en grâce de Moore et Shandera repartant sur d'autres projets, Friedman est devenu l'expert du MJ-12 local d'Étude des ovni. Lui et d'autres, ont montré vite du doigt Richard Doty, l'agent AFOSI avec qui Moore avait collaboré sur le cas de Bennewitz et l'homme qui avait montré la matière à Linda Moulton Howe. Friedman a fait des remarques : “Certains ont supposé que Doty a fourni le document de briefing en premier lieu. Moore et Shandera ont prétendu que personne n'a avoué avoir envoyé le document, bien que le cachet de la poste sur l'enveloppe marron soit Albuquerque. Il est clair de leurs conversations avec Doty qu'il est au courant du document, mais autant que je sais, il n'a jamais avoué l'avoir envoyé. Je doute qu'il l'ait fait.” Cette conclusion montre la crédulité du chercheurs d'ovni : cela ressemble à un faux, il a été posté de la ville où l'homme qui a été impliqué dans une campagne de désinformation a travaillé, informé à quelqu'un qui a été impliqué dans la même campagne de désinformation, quand la campagne de désinformation courait, avec un homme responsable de la campagne de désinformation en prétendant qu'il savait du document … et encore, les chercheurs d'ovni concluent qu'il ne fait pas partie de cette campagne de désinformation ! Enfin, nous pouvons approuver Friedman disant que “Si les documents sont valides ou pas, ils doivent avoir été créés par un initié. ” Effectivement. Et nous approuvons de tout cœur l'évaluation de Carl Sagan : “Ou les documents MJ-12 sont les plus vulnérables et la suspicion est exactement sur la question de la provenance – l'évidence a miraculeusement baissé sur un seuil comme quelque chose d'une histoire de fées, peut-être  " Le Cordonnier et les Elfes. "...

Divulgué ou "ensemencé" en 1984, MJ-12 n'avait pas un impact immédiat sur la communauté ovni. Chacun impliqué avait gardé les documents dans les emballages, en ayant peur de les rendre public ce qui pourrait rendre quelqu'un comme un héros immédiatement – ou discréditer complètement sa crédibilité si prouvé comme étant faux. Il a semblé que les chercheurs d'ovni avaient besoin de certains les poussant doucement dans le dos.

Ainsi, au printemps 1987, on a dit à Moore et Shandera que l'histoire de MJ-12 partirait en Europe. Le fait de divulguer de fausses histoires dans la presse étrangère est une technique de désinformation de l'Intelligence standard et Moore l'a appris de leurs dresseurs AFOSI … Et effectivement, le 31 mai 1987, l'Observateur de Londres a publié une histoire, d'où elle a été ramassée par l'agence de presse Reuters. L'article était par Martin Bailey mais l'homme derrière l'histoire était le musicien et Spécialiste des ovni Timothy Good. Le processus par lequel les documents ont émergé en Grande-Bretagne précise qu'une tentative concertée était faite de disséminer cette matière au public. Après une réception lente aux Etats-Unis, en 1986, l'auteur d'ovni britannique le plus connu du temps, Jenny Randles travaillait sur un nouveau livre sur des tentatives "officielles" faites pour étouffer l'affaire ovni . “ Tout à fait par hasard ”, elle a été approchée par une “gorge profonde anonyme”, le contact qui lui a offert une collection de documents exposant en détail l'activité clandestine du gouvernement américain se rapportant aux UFOs – un franc-tireur qui pourrait le faire dans Woodward & Bernstein de la communauté d'ovni, la personne qui a fait craquer la conspiration ovni. Cependant, comme ses collègues américains, Randles a montré de la prudence dans le fait d'accepter la matière et l'informateur a rompu le contact. Quand les documents MJ-12 ont été libérés une année plus tard, Randles s'est rendu compte que la matière qu'on lui avait offerte a fait partie de ces papiers.

Au cours des semaines de la tentative avortée de passer les documents à Randles, on a offert à Timothy Good – qui travaillait aussi sur un livre de la conspiration d'ovni, au-dessus du Secret (1987) Supérieur – une autre partie de la matière MJ-12. À la différence de Randles, Good a accepté et cela a mené à l'article dans L'observateur de mai 1987. L'article a persuadé alors les chercheurs américains de finalement libérer leurs documents. Un autre mythe moderne avait été créé et le but d'une campagne de désinformation de trois années de long avait finalement porté des fruits.

Good a continué à écrire une série de best-sellers internationaux du contact entre les aliens et les gouvernements mondiaux, qui ont révélé au public les UFOs et extraterrestres et ont ouvert la voie pour d'autres livres traditionnels sur le sujet. Le résultat a été une plus grande acceptation du Scénario de Contact en Grande-Bretagne et la conviction en l'existence de la vie extraterrestre.

Ce qui est moins connu, est que dans les dernières années, plus de documents MJ-12 encore ont été "disséminés". À la fin de 1992, trois nouveaux documents MJ-12 ont été reçus par Timothy Cooper … qui finirait par plus tard écrire un livre avec Richard Doty. Dans sa discussion de ces documents, même Friedman reconnaît que ces papiers sont des reproductions, des versions retapées et légèrement changées de vieux mémorandums ou de lettres. Pour faire court : les falsifications, dans lesquelles une "norme" classifiant le mémorandum sont changées pour le faire apparaître comme s'il était né du groupe MJ-12 fictif, par quoi les références aux aliens et aux UFOs ont été insérées dans le mémorandum. En mars 1994, Don Berliner, un membre de la branche de FUFOR, a reçu un autre document MJ-12. C'était encore une fois sur un rouleau de film, cette fois envoyé du Wisconsin. Il a prétendu être le “Manuel d'Opérations Spéciales du Groupe Majestic 12 : Les Entités extra-terrestres et la Technologie, la Récupération et la Disposition, sont datées d'avril 1954.”

Effectivement, le FUFOR, sous le leadership de Maccabee, était “l'autorité sur les ovni” qui avait adopté les documents et promus par Friedman. Un ancien physicien de marine des Etats-Unis, le Dr Bruce Maccabee est un leader et un avocat influent de l'Hypothèse Extraterrestre et du Scénario de Contact. Maccabee est devenu proéminent dans le réseau ovni au milieu les années 1970 et sa reconnaissance était en raison de sa revendication qu'il y avait l'évidence que la CIA différait des milliers de dossiers se rapportant aux UFOs – une revendication qui a beaucoup encouragé la conviction en tentatives faites pour étouffer l'affaire et, par extension, qu'il y a quelque chose à être caché. En soutenant beaucoup de cas d'ovni plus sensationnels, Maccabee a aussi fait jouer son influence pour minimiser l'importance de l'évidence qui soutient une explication plus conventionnelle. Par exemple, quand les documents déclassifiés de la CIA se rapportant à l'utilisation d'UFOs comme protection sur la vison d'avions espions ont été libérés en 1997, il s'est disputé avec véhémence – et avec succès – que ceux-ci n'avaient d'aucune signification. Maccabee a travaillé de près avec William Moore, par exemple sur l'ovni allégué atterrissant près de Kirtland AFB en 1980 – l'utilisation des renseignements fournis par le Sergent Richard Doty.
Quand Moore a fait sa confession en 1989, il a déclaré que quatre autres chercheurs d'ovni américains très éminents travaillaient aussi pour l'AFOSI, mais a refusé de les nommer. En 1993, les chercheurs d'ovni pareillement, ont découvert que Maccabee a maintenu des liens plus proches avec la CIA qu'il l'avait révélé publiquement. Quand il a été défié, il a reconnu que, depuis 1979, il avait été tenu au courant régulièrement effectivement par la CIA à Langley, le quartier général de Virginie, sur les développements dans le champ des ovni, mais a refusé de dire que sa participation est allée un peu plus profondément que cela. Ce que Maccabee a manqué d'expliquer est pourquoi il a gardé ce secret depuis 14 ans.

Il est absurde qu'un principal membre d'une organisation qui s'est promise de défier le secret officiel des UFOs – et l'un des partisans principaux de l'idée que la CIA diffère des milliers de documents sur le sujet – devrait avoir un rapport si de longue date, secret, avec cette même agence. L'aveu de Maccabee a manqué d'en convaincre beaucoup, en incluant son ami intime et type le membre du conseil d'administration de FUFOR, Richard Hall.

Mais si quelqu'un devrait être vu comme le “Monsieur MJ-12”, c'est Richard Doty. Quand Doty s'est approché de Moore, ce dernier a déclaré que sa raison de coopérer avec l'AFOSI était la promesse que, en échange du passage de ces renseignements à l'agence sur ses collègues chercheurs et pour disséminer la désinformation, pour lancer certains chercheurs hors de la piste, on lui donnerait des renseignements privilègiés sur la connaissance du gouvernement américain sur les UFOs. Un peu naïvement, Moore a accepté cette histoire – bien que l'évidence soit que les renseignements qu'on lui a donnés et sur lequel il a basé ses livres, étaient de la désinformation réelle.

C'était Doty qui a dit à Moore qu'un extraterrestre vivant avait été capturé après un autre accident au Nouveau-Mexique et avait vécu jusqu'à 1952. Depuis lors, une série d'autres extraterrestres avait été prétendument envoyée comme "des ambassadeurs". Doty a aussi parlé d'un traité entre le gouvernement américain et les aliens. C'était Doty qui a montré le “document classifié à Linda Moulton Howe” en 1983. Comme Shandera, Howe a été contacté par Doty et Jerry Miller, un ancien chercheur sur le Projet Livre Bleu, en 1982, après qu'elle avait diffusé un documentaire à la TV sur les “mutilations de betails” discuté en faveur d'un lien avec les UFOs. Doty a promis le tournage d'un film à Howe sur des aliens qui, inutile de le dire, a manqué de se matérialiser.

Pourquoi Doty s'est-il rapproché des producteurs de documentaires ? Pourquoi non à ses principaux universitaires ? Ou politiciens ? Voulant être célèbres, les fabricants de documentaires sont sortis pour recevoir des angles sensationnels, dans lesquels si en effet l'histoire est factuelle, c'est souvent d'une importance secondaire. Les papiers du MJ-12 étaient, évidemment, le “bon truc” pour se balancer devant les nez de producteurs de télévision. Et Doty l'a fait précisément. Il semble, cependant, que personne n'a pris l'appât et au lieu de cela trois ans plus tard, les eaux britanniques ont été évaluées, où la recherche d'une personne qui rendrait publique les documents a été réussie.

Au cours des années 1980, Doty s'était concentré sur les fabricants de documentaires de télévision, dans ses efforts d'étendre la connaissance des documents MJ-12. Au cours des années 1990, les UFOs sont devenus le courant dominant, en grande partie avec l'aide de Hollywood et “Des X-Files”. Les “Cieux Sombres” étaient un peu populaires, mais pas une série d'une grande longévité sur le MJ-12, en montrant le succès de MJ-12 dans le contexte de Hollywood et la télévision. Mais ce qui est peut-être moins connu est que Doty a démissionné de l'Aviation … pour devenir un conseiller pour “Les X Files” et Spielberg avec "Taken", probablement les promotions fictives les plus notoires sur MJ-12 et une conspiration gouvernementale qui avaient l'intention de garder la “vérité alien” cachée. Hollywood a aidé à cimenter l'idée de tentatives gouvernementales  faites pour étouffer l'affaire ovni et l'existence du MJ-12, alors que dans la communauté ovni, les documents MJ-12 sont restés extrêmement controversés. Remarquablement, les livres qui ont promu l'idée de tentatives faites pour étouffer l'affaire ovni étaient capables de gagner des contrats massifs, alors que les voix discordantes ou plus d'analyses techniques telles que la révision de Friedman des papiers MJ-12, ont reçu une beaucoup plus petite distribution. S'il y avait des tentatives massive faites pour étouffer l'affaire ovni dans l'endroit, pourquoi, en fait, “le gouvernement” permettait à tant de livres argumentant en faveur de ces tentatives faites pour étouffer l'affaire d'être publiés ? Pourquoi étaient ils non démystifiés, avec pourtant beaucoup d'erreurs contenues, des exagérations et souvent plein de vide.

En 2005, Robert Collins et Richard Doty ont écrit Exempt from Disclosure, avec la matière supplémentaire fournie par Timothy Cooper. Dans le livre, Doty prétend faire partie du groupe dans le gouvernement américain qui a voulu que l'existence d'aliens et d'aliens en captivité du gouvernement américain soit devenue connue. Malheureusement, le livre – bien qu'une collection d'écritures soit peut-être un meilleur mot – se lit plus comme de la désinformation. La colonne vertébrale du livre est évidemment MJ-12. Doty a tissé l'ensemble d'une ficelle de rapports d'ovni différents dans une théorie qui a "un sens", mais seulement  pour un croyant aux ovni. Il implique des accidents tels que Socorro, Roswell, etc., et on a montré individuellement que chacun de ces cas est exagéré, erroné ou faux. Quant aux évidences qu'ils présentent pour leurs revendications ? “Contactez moi ou mon co-auteur”. Effectivement. 

Enfin, parmi les points culminants les plus tristes du livre est l'inclusion de Carl Sagan comme un membre du MJ-12 (sans doute pour faire des commentaires désobligeants des documents).
Il y a ce bijou : “ La Bible hébraïque a été confirmée grâce à la longue recherche de la clé de la compréhension des visions d'ovni extraterrestres et ces renseignements ont été partagés avec le Vatican dès 1949. ” Ou qu'il a été donné à JFK des instructions sur MJ-12 aussi, mais qu'il a voulu la divulgation. Le DCI Allen Dulles et l'officier du Contre-Espionnage James Angleton de CIA n'étaient pas disposés à coopérer, puisque prétendument, Kennedy allait partager des données sur les ovni avec les Russes. Bref, le livre est – obstinément ou “tout à fait par hasard – une suite de lignes de désinformation bien expérimentée : exposez un fait, spéculez ensuite, ajoutez ensuite un mensonge. Et c'est l'un ou l'autre le style d'écriture de Doty et de Collins, mais cet ordre est répété à l'infini sinon jusqu'à la nausée partout dans le livre. Sur l'exemple est la déclaration que l'accumulation des armes atomiques servait à se préparer contre une attaque alien, qui est la “conclusion” d'un ordre précédent. Alors ils ajoutent : “ Évidemment, cette décision a coïncidé avec l'accumulation Soviétique " des armes atomiques, pour faire croire comme cela que l'accumulation américaine des armes atomiques en même temps que l'escalade soviétique était en fait accidentelle, plutôt que la vraie cause.

Parmi les "preuves" présentées se trouvent Doty déclarant que son oncle Ed Doty était l'investigateur d'ovni également pour les militaires aussi et que lui et Richard ont parlé d'UFOs et de leur connaissance sur les visites des aliens et plus. Vous pourriez croire qu'Ed Doty confirmerait que c'est vrai, mais quand c'est demandé, comme mis par écrit dans le livre, Ed Doty nie en fait, de la plus sympathique des façons, c'est pourquoi même son oncle n'admet pas ce que son neveu dit !

Le livre inclut aussi des déclarations classiques disant que les aliens étaient spécifiquement comme de la crème glacée à la fraise, mais spécifiquement qu'ils ont communiqué avec les aliens dans la langue des signes – comme si la langue des signes était une langue universellement comprise, plutôt qu'un mécanisme fabriqué purement humain et assez récent aidant à la communication entre humains. On s'attendrait à ce qu'aucun alien ne "sache" ou "comprenne" la langue des signes après leur arrivée sur la Terre.

Il a cité les documents du MJ-12 comme l'un des documents "divulgués" les plus connus et les plus importants, des documents qui sont largement crus par beaucoup, en grande partie par Hollywood – et Doty – les efforts, comme vrais et l'évidence de tentatives réussies faites pour étouffer l'affaire sur cinquante années de long du gouvernement américain sur la vie extraterrestre sur cette planète. En vérité, c'est une campagne de désinformation, en grande partie réalisée par un homme…, mais sans doute non le seul… avec quelqu'un tirant les ficelles plus loin en haut de la hiérarchie. La question centrale qui devrait déranger vraiment la communauté ovni, sinon la population américaine dans l'ensemble : qui dans le gouvernement américain veut décrire ce gouvernement (ces) comme le fait de posséder “des aliens dans la glace” ? Et si ce n'est pas un individu solitaire, alors ce groupe pourrait être les 12 Majestics "réels"...

source : http://www.philipcoppens.com/majestic12.html

ref "pour" :  Milton William CooperLe gouvernement secret, l'origine, l'identité et le but de MJ-12, éd. Louise Courteau, 1989. - " Le Nouvel Ordre Mondial sera un système socialiste totalitaire. Nous serons des esclaves enchaînés à un système de contrôle économique sans argent liquide. " - révélé en 1989... où en sommes-nous en 2014 ? Pas d'interrogations, ça ne vous dit rien... ?

  1. Federal Bureau of Investigation« Majestic 12 » [archive]
  2.  Federal Bureau of Investigation« Majestic 12 (texte intégral) » [archive]
  3.  Jimmy Guieu - Nos Maîtres les Extraterrestres [archive]

Lire la suite

OVNIS : Les Journées Ufologiques de Rennes le Chateau

OVNIS : Les Journées Ufologiques de Rennes le Chateau

odhtv.jpg

Les Journées Ufologiques de Rennes le Chateau - session 2013

1erjourrenneslechateau2013

La session de 2013 était organisée par l'association Œil du Sphinx et par les librairies Atelier Empreinte à Rennes-le-Château, Capitale de tous les Mystères.
Gilles Thomas d'ODHTV était présent pour assister à cette journée ufologique dont les intervenants étaient Yves Lignon, Gildas Bourdais, Geneviève Béduneau, Thierry Gaulin, Thibault Canuti et Richard D.Nolane.

Yves Lignon (parapsychologue) a joué avec brio le rôle de modérateur, intervenant aux bons moments pendant tout le déroulement de la journée. Dès 10 heures, il accueillait les participants avec une petite introduction et une présentation de chacun des conférenciers et du planning de la journée. Le thème général de cette première concernait l'ufologie et les acteurs de cette "discipline" : les chercheurs, les associations et la science.

Geneviève Béduneau (auteur et docteur en théologie orthodoxe) nous a lu des textes anciens "écrits pour les gens de l'époque dans un certain esprit qui n'est pas le nôtre" présentant des similitudes avec les témoignages modernes d'observations d'OVNI. Ces récits qui décrivent des phénomènes célestes et ces peintures dans lesquelles on découvre des images d'OVNIS pourraient être interprétés comme des "Ovnis du passé" sans que l'on puisse trancher s'il s'agit de symbolique spirituelle ou d'un témoignage réel.

Richard D. Nolane (écrivain, traducteur, scénariste de BD) a tenté de tracer le parcours étrange de Jimmy Guieu, le précurseur des histoires de "men in black", "petits gris" et théories conspirationistes. Il nous a livré quelques anecdotes sur la vie trépidante de Jimmy et son rapport avec la science-fiction et l'ufologie. Une intervention peu intéressante et assez réductrice du personnage, pour ceux qui n'ont pas connu cet auteur devenu l'un des acteurs incontournables dans l'histoire de l'ufologie française.

Thierry Gaulin (OVNI-Languedoc) a choisi de nous parler de l'historique des associations ufologiques françaises en favorisant celles situées plutôt dans le Sud. De 1951 à nos jours, de nombreuses associations se sont succédées. Malgré la courte durée de son intervention, Thierry a toutefois réussi, en passant par quelques raccourcis, à dresser un état des lieux des activités de ces groupes et de leurs publications (bulletins et magazines ufologiques).

Thibaut Canuti (historien, auteur de deux ouvrages traitant de l'ufologie) est bien connu des lecteurs d'OVNI66. Thibaut a essayé de nous éclairer sur les rapports compliqués entre la science (ceux qui la font) et l'OVNI en tant que controverse et fait maudit. "En se coupant de beaucoup de traditions et de formes de spiritualités, l'homme occidental s'est finalement coupé également, délibérément, de tout un ensemble de phénomènes qui ont vocation à être des sujets scientifiques..."

Gildas Bourdais (chercheur ufologue réputé, écrivain, traducteur et spécialiste de l'affaire Roswell) s'est spécialement déplacé de Paris pour nous présenter un livre important dont il assure la traduction : "Des Généraux, des pilotes et des responsables officiels témoignent" de Leslie Kean. Le cruel cumul de minutes de retard prises dans la journée ne lui a pas permis de s'exprimer aussi longtemps que les autres. C'est donc en seulement 20 minutes que Gildas nous a convaincu de l'utilité d'acquérir son livre dont la sortie est prévue pour 2014.

http://ovni66.canalblog.com/archives/2013/09/08/27976955.html


Les Journées Ufologiques de Rennes le Chateau - session 2014. Avec Yves Lignon, Jean-Luc Rivera, Didier Gomez, Vincent James, Thibaut Canuti, Geneviève Beduneau et Jocelin Morisson.

Il y avait affluence ce samedi 06-09-2014 à Rennes-le-Château pour participer à la seconde Journée Ufologique du Razès. Il est vrai que la presse, locale et nationale, avait largement relayé l’annonce de cet événement. Ce qui fera à dire à Alexandre Painco, Maire de la commune, que l’ufologie est une discipline sérieuse justifiant de recherches sérieuses. Il saluera au passage la présence dans la salle de représentants « d’une jeune génération de chercheurs avec lesquels il faudra désormais compter ».

2mejourrenneslechateau2013

Yves Lignon prendra le relais, montrant avec pertinence comment cette discipline est souvent discréditée par le comportement même de certains de ses adeptes

.

Ce sera à Jean-Luc Rivera, Directeur de La Gazette Fortéenne, d’ouvrir le cycle des conférences avec « Qu’est-ce qu’un cas solide en matière d’Ufologie ? ». Il nous résumera pour ce faire l’histoire de l’ufologie contemporaine, en insistant sur les cas « non expliqués » (Kenneth Arnold, Valensole, Téhéran…). (Vidéo ci-dessus)

Didier Gomez, chercheur au sein de l’association MUFON, prendra le relais pour nous présenter Ufomania, une revue de référence qu’il anime. Son objectif principal est de présenter le bilan des recherches réalisées durant les dernières semaines tout en essayant de déboucher sur un débat d'idées constructif. « L'ensemble des données publiées provient de témoignages, d'articles de presse ou de réflexions émanant de nos différents correspondants en France et à l'étranger. Ensemble, nous nous efforçons de faire progresser l'étude du sujet en apportant peu à peu des éléments de réponse. Si l'origine de ces phénomènes n'est pas encore clairement identifiée, de nombreuses pistes restent envisageables. (Vidéo ci-dessus)
Il est donc important de garder l'esprit ouvert afin de mieux appréhender leur signification dans notre environnement immédiat. Les enquêtes sur le terrain constituent notre matière première d'étude. » cf http://www.ufomania.fr/accueil.html.

Puis ce sera à Vincent James, chercheur, à nous présenter « L’incident de Moriches Bay », un étonnant cas de « crash » d’OVNI survenu au large de New YORK.
Depuis la fin de 1995, le LIUFO (association ufologique américaine) affirme en effet qu’un incident majeur s’est produit le 28 septembre 1989 à Moriches Bay, le golfe qui borde la rive sud de Long Island. Il y a là une région de camping très populaire, Smiths Point Beach, mais voilà qu’elle a été subitement fermée au mois d’août précédent par décision du gouvernement local du comté de Suffolk un vague prétexte de « problèmes budgétaires ». Le 24 septembre en fin d’après-midi, Bruce et Martha Richardson se trouvent sur leur cabin cruiser mouillé dans la baie, lorsqu’ils voient une formation d’hélicoptères Huey de l’armée approcher par l’est. Ils se mettent en ligne et commencent à tourner au-dessus de Smiths Point Beach. Le manège dure environ une heure, après quoi les appareils s’éloignent vers l’ouest. Le soir du 28, des habitants se plaignent de problèmes électriques et de perturbations des émissions de télévision. Quelques personnes aperçoivent d’étranges lumières au-dessus de la baie, qu’ils prennent d’abord pour des fusées éclairantes à parachute. Vers 17 h 30, les McLaughlin remarquent deux grands objets triangulaires qui s’immobilisent dans le ciel. On ne voit ni moteurs, ni ailes, ni lumières, ni fenêtres mais leur surface semble lisse et d’un noir d’encre. Voir à ce sujet par exemple: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t10060-lincident-de-moriches-bay-que-faut-il-en-penser#ixzz3Cdr66Zq9

L’après-midi reprendra avec une intervention pointue du jeune chercheur Thibaut Canuti sur « Les Ovnis et le Nucléaire » (Vidéo ci-dessus). Il insiste beaucoup sur le fait que ce ne sont pas que les centrales nucléaires qui semblent être surveillées, mais toutes les activités nucléaires humaines. De nombreux témoignages de militaires semblent aller en ce sens pour ce qui est des bases de missiles à ogives. On peut écouter cette intéressante analyse en podcast sur le site : http://www.bob-toutelaverite.fr/thibaut-canuti-les-ovnis-et-le-nucleaire_a1233.htm

Jamesvincent

Vincent James reprendra la parole pour traiter du passionnant dossier des exoplanètes. Il partira de Mars, puis des satellites de Jupiter avant de plonger dans l’espace à la recherche de signes de vie. Il insistera notamment sur la découverte récente de « Nova Terra », une planète jumelle à la nôtre. De taille équivalente à notre planète, Kepler-186f est située dans la zone « habitable » de son étoile. Pourquoi cette 1 781e exoplanète, selon le décompte de l'un des catalogues de référence, exoplanet.eu, peut-elle prétendre au titre très recherché de jumelle de la Terre? Tout d'abord parce qu'elle fait presque exactement le même diamètre que notre planète (elle est 10 % plus grosse). Cela est rare et signifie qu'elle a de grandes chances d'être rocheuse - au même titre que Vénus ou Mars. Ensuite parce qu'elle est située dans la zone d'«habitabilité» de son étoile. En somme, à une distance où il ne fait a priori ni trop froid ni trop chaud pour pouvoir conserver de l'eau liquide à sa surface (à titre d'exemple, la zone d'habitabilité du Soleil ne contient que la Terre, Mars et la Lune). Il s'agit de la première exoplanète à réunir ces deux propriétés. (http://www.stargate-fusion.com/forum-stargate/science/decouverte-officielle-terra-nova-t20570_1.html). Le conférencier estime par ailleurs que « ceux qui nous visitent » ont par rapport à nous un décalage maximum de deux siècles.

La journée se terminera par une table ronde (Vidéo ci-dessus) avec les intervenants auxquels se joindra l’universitaire Geneviève Beduneau. Animée par le journaliste Jocelin Morisson, elle aura pour objet de faire le point sur « le cas Phoenix ». Les Lumières de Phoenix (Phoenix Lights en anglais), appelées aussi parfois Lumières au-dessus de Phoenix (Lights over Phoenix en anglais), sont le nom populaire donné à une série d'observations de phénomènes lumineux célestes au-dessus de la ville de Phoenix et du désert de Sonora (Arizona), le 13 mars 1997. Des phénomènes lumineux semblables se répétèrent le 6 février 2007 et furent filmés par des employés d'une station locale de Fox News. Un incident du même genre est survenu le 21 avril 2008. Il aurait été causé par des ballons leurres gonflés à l'hélium.

http://lebibliothecaire.blogspot.fr/2


Les émissions sont en collaboration avec:

http://www.sciences-fictions-histoire...

http://area51blog.wordpress.com/

http://ufoetscience.wordpress.com/

http://ovnis-direct.com/

La page Facebook ODH Tv à liker et partager:
http://www.facebook.com/pages/ODH-Tv/...

Yves Herbo Relai-Sciences, F, H - 22-09-2014

Sciences, Fictions, Histoires : Pages

↑ Grab this Headline Animator

Sciences, Fictions, Histoires : Blog

↑ Grab this Headline Animator

Annuaire de sites Net-liens