OVNI/UFO

Concerne principalement le phénomène.

OVNIs : OEIL Saison 06 par ODHTV

OVNIs : OEIL Saison 06 par ODHTV - MAJ Episode 4

Gillest

 

Les petits reportages vidéos OEIL, présentés par Gilles Thomas sont des études géologiques liées au phénomène OVNI. Ces études font parties des recherches scientifiques du phénomène d'un point de vue géographique, géologique, hydrologique, tectonique, volcanique, karstique, etc... et sont tous filmés en France.

Voici les trois premiers reportages de la Saison 6, le dernier venant tout juste de sortir, vous y verrez l'intervention de plusieurs ufologues et aussi de témoins :

OEIL Saison 6: études géo'ufologiques


#1. Ovni sur les montagnes


#2. Ovni sur les volcans en France métropolitaine


#3. Ovni sur les lacs en France métropolitaine

avec la participation de Joël Mesnard, Gaetan Bovy du REUB asbl, Rémy Fauchereau de l'AEPA et un témoin du Centre de recherche ufologique Niçois.


#4. Ovni sur les montagnes 2

avec la participation de Claude Burkel, Mirko.D et Johan.S.


http://odhtv-archives.kazeo.com/

Yves Herbo Relai-Sciences, F, Histoires, 17-01-2015, 26-01-2015

OVNIs : 1974 : des OANIs à Gibraltar

OVNIs : 1974 : des OANIs à Gibraltar, des êtres vus en Italie

Ufo piemonte riproduzione11974, dessin des témoins italiens

Après une petite pause, on reprend avec les nombreuses observations des années 1973 à 1974 et mes archives de presse. Cette fois-ci, nous quittons un peu la France pour le sud de l'Espagne et aussi l'Italie avec cet article du Parisien du 18 avril 1974 :

"OVNI... Amphibie dans le détroit de Gibraltar"

" Si l'on dressait systématiquement la carte déterminant le passage d'OVNI (Objets Volants Non Identifiés) au-dessus de la planète Terre, on aboutirait sans doute à une première approche scientifique de la solution à un problème qui passionne de plus en plus les savants du monde entier. "

C'est une des conclusions du débat qui a réuni plusieurs personnalités scientifiques françaises à l'occasion de la sortie du livre de l'astronome américain J. Allen Hynek : " Les Objets Volants Non Identifiés : mythe ou réalité ? ". Au-delà de ce nouvel ouvrage sur le phénomène des " soucoupes volantes ", les scientifiques français se préoccupent - comme nous l'avons déjà annoncé - de mettre au point une " méthodologie é qui, à partir de questionnaires dont les données seront mises sur ordinateurs, pourrait permettre de donner enfin les premiers éléments de réponse sérieux à une énigme qui nous concerne tous.

En attendant, deux nouvelles observations - extrêmement troublantes - viennent s'ajouter aux centaines de témoignages déjà signalés en Europe depuis le début de cette année.

Des OVNI amphibies auraient été aperçus au large d'Algesiras traversant le détroit de Gibraltar. Un objet mystérieux projetant une forte lumière a été observé par des voyageurs faisant la traversée entre l'Espagne et l'Afrique. L'OVNI serait sorti de l'eau, aurait parcouru une longue distance au-dessus des flots avant de replonger. Le phénomène a été observé à deux reprises.

Par ailleurs, un objet volant non identifié a été observé par un industriel de Casale, dans le Piémont. (le 16-04-1974)

Mauro Bellingeri, 28 ans, rentrait chez lui, vers 1 heure du matin, avec sa femme, lorsqu'il a aperçu au-dessus du toit de sa villa " une soucoupe volante  avec 3 ou 4 personnes à bord,  immobile, à une quinzaine de mètres de hauteur. A travers les hublots, on pouvait voir les occupants ", a précisé l'industriel. " Après un moment au cours duquel je fus saisi d'une frayeur compréhensible, l'astronef sur lequel clignotaient de nombreuses lumières rouges et bleues est parti en rase-mottes, dans un bruit infernal et avec un fort déplacement d'air. Il s'est éloigné en survolant le Pô, en direction de la Lombardie. "

L'objet a été vu également par un dentiste de Casale et son fils qui observaient le ciel avec des jumelles. Le dentiste a confirmé qu'il s'agissait de "quelque chose" qui n'était certainement pas un avion.

Depuis la fin de l'année dernière, les OVNI font de fréquentes apparitions dans le nord de l'Italie et spécialement dans le Piémont. Certains ont même été suivis par le radar de l'aéroport de Turin.

Oani gibraltar 1974 a

Notez bien que toutes ces archives sont librement utilisables (notamment pour la recherche et l'éducation) à la condition absolue que les sources et références indiquées dessus, ainsi que mon nom, prénom et adresse de ces sites internet (http://www.sciences-fictions-histoires.com/ et http://herboyves.blogspot.com/) soient mentionnés visiblement.

Et voici une interview de l'industriel italien, sa traduction par mes soins, des dessins faits par les témoins et un article de la presse italienne de l'époque, le tout visible sur ce site :

http://www.arcadiaclub.com/alien/ufo_italia_piemonte.htm

Ufo piemonte riproduzione2

Mauro Bellingeri e Carla Faré
Nel giorno di martedì 16 aprile 1974, verso l'una del mattino, Mauro Bellingeri, industriale ventiseienne, e sua moglie Carla Faré stavano tornando alla loro bella villa a S. Maria del tempio, paese a pochi chilometri da Casale Monferrato (vicino al Po, in provincia di Alessandria, in Piemonte), passando sulla strada che porta a Frassineto Po. Giunti a casa notarono uno strano oggetto nel cielo che si era fermato sospeso in aria sopra di essa. Questa scena durò qualche minuto, durante i quali videro all'interno dell'apparecchio tre, forse quattro, esseri; trascorso questo tempo il velivolo si diresse verso Milano (direzione nord-est), volando sempre a bassa quota.
Il CUN (Centro Ufologico Nazionale) condusse un inchiesta a riguardo; ecco i punti salienti del dialogo tra l'inquirente del CUN e i due testimoni:
CUN: Sig. Bellingeri, volete raccontarci la vostra versione dei fatti?
Sig. Bellingeri: Dopo aver trascorso la serata in compagnia di alcuni amici in un dancing, mia moglie ed io eravamo ritornati a casa in macchina. Improvvisamente, a 400 m da casa, la nostra attenzione fu attratta da un oggetto luminoso che si spostava nel cielo. Non potei calcolare la sua altezza. Giunti nel giardino, mia moglie gridò "si abbassa su di noi", ma si fermò di colpo a dodici, tredici metri da terra. Spensi il motore dell'auto e scesi ad osservarlo meglio. Mia moglie mi seguì L'oggetto era completamente immobile e non emetteva nessun suono. Si distingueva l'abitacolo, rotondo e al suo interno si potevano vedere tre o quattro "individui" con casco. Attorno all'abitacolo c'era un altro disco, separato, con piccole lampade rosse, verdi e gialle, che giravano lentamente. C'era uno spostamento d'aria ma il silenzio era totale.
CUN: Le luci erano fisse o mobili?
Bellingeri: sembravano lampeggiare come le luci delle macchine della polizia.
CUN: Come ha fatto a vedere l'abitacolo?
Bellingeri: Era illuminato all'interno e per di più c'erano le luci della "Torre" (situata di fronte alla casa dei testimoni dove si trovava un cantiere per la costruzione dell'autostrada che passa per Casale, su di esso c'era un pilastro con delle luci per illuminarlo).
CUN: L'abitacolo era completamente trasparente?
Bellingeri: No, era buoi sul fondo e là si vedeva muovere qualcosa, ma non saprei dire di cosa si trattasse. Nella parte dell'abitacolo di fronte a noi, si vedevano distintamente degli esseri, i loro caschi e qualcosa all'altezza della loro bocca, tipo museruola. Non posso dire che fossero esseri come noi. Ad un certo momento il "casco" che si trovava più vicino a noi si girò e contemporaneamente vedemmo quattro o cinque getti di fiamma sotto l'apparecchio. Mia moglie scappò in casa. Il disco esterno, quello su cui si trovavano le luci, si mise a girare e a fischiare. Ci fu un grande spostamento d'aria e dovetti tenermi stretto a portabagagli dell'auto per non cadere. L'oggetto si allontanò molto velocemente continuando a fischiare.
CUN: Quali potevano essere le dimensioni dell'oggetto?
Bellingeri: L'abitacolo doveva avere un diametro di circa 10 m e l'altezza massima poteva essere di due metri poiché gli "individui" mi sembravano seduti. I loro caschi erano grossi come quelli dei motociclisti.
CUN: Di che colore erano le fiamme del congegno?
Bellingeri: Giallo-aranciato. Le vidi solamente quando l'oggetto si mise in movimento, e poi non più. Mentre l'oggetto si allontanava le luci si sono fuse in una striscia rossa, come le avevo viste all'inizio dell'osservazione, quando l'oggetto era lontano.
CUN: A casa sua qualcuno vide o sentì qualcosa?
Bellingeri: Mia suocera e mio cognato hanno sentito del rumore ma hanno pensato che si trattasse di un aereo
CUN: Avete avuto delle conseguenze in seguito all'osservazione?
Bellingeri: No, nulla. Sto bene e mi sento normale. Sono solo un po' scosso e nervoso.
CUN: Ha notato qualcosa di particolare sulla parte inferiore dell'oggetto?
Bellingeri: No, era completamente buia. Si vedeva solo l'anello che girava. Mia moglie sostiene di aver visto qualcosa.
Sig.ra Bellingeri: Quando l'oggetto si è fermato, proprio sopra casa nostra, mi è parso di vedere una specie di treppiedi sotto l'oggetto, come se fossero due semicerchi. Poi sono rientrata e non ho visto più nulla.
CUN: Avete un cane. Quella sera ha avuto uno strano comportamento?
Bellingeri: No, è rimasto molto calmo e non ha neppure abbaiato.

Ufo piemonte riproduzione1

" Mauro Bellingeri et Carla Fare
Le mardi 16 Avril 1974, vers une heure du matin, Mauro Bellingeri, industriel de vingt-six ans, et son épouse Carla Fare revenaient à leur belle villa à St. Maria du Temple, le village à quelques kilomètres de Casale Monferrato (près du Pô, dans la province d'Alessandria, dans le Piémont), en passant sur la route menant à Frassineto Po. Arrivé chez eux, ils ont remarqué un objet étrange dans le ciel qui s'était arrêté en suspension dans l'air au-dessus (de la villa). Cette scène a duré plusieurs minutes, au cours desquelles ils ont vu à l'intérieur,  trois, peut-être quatre êtres; après ce moment, l'engin s'est dirigé vers Milan (nord-est), en volant toujours à basse altitude.
Le CUN (National UFO Center) a mené une enquête à ce sujet; voici les points saillants du dialogue entre l'enquêteur de la CUN, et les deux témoins:
CUN: M. Bellingeri, vous voulez raconter l'histoire de votre point de vue ?
M. Bellingeri: Après avoir passé la soirée avec des amis dans un dancing, ma femme et moi rentrions chez nous en voiture. Soudain, à 400 m de la maison, notre attention a été attirée par un objet lumineux qui se déplaçait dans le ciel. Je ne pouvais pas calculer sa hauteur. Une fois dans le jardin, ma femme a crié "il tombe sur nous," mais il s'arrêta brusquement à douze, treize mètres du sol. J'ai éteint le moteur de la voiture et suis sorti pour mieux l'observer. Ma femme m'a suivi. L'objet était complètement immobile et n'émettait aucun son. On distinguait le cockpit, rond, et à l'intérieur on pouvait voir trois ou quatre "personnes" avec un casque. Autour de l'habitacle il y avait un autre disque, séparé, avec de petites lumières rouges, vertes et jaunes, qui tournait lentement. Il y avait un mouvement de l'air, mais le silence était total.
CUN: Les lumières étaient fixes ou mobiles ?
Bellingeri: cela ressemblait aux feux clignotants de voitures de police.
CUN: Comment avez-vous vu le cockpit ?
Bellingeri: Il était allumé de l'intérieur, et en plus, il y avait les lumières de la "Tour" (situé en face de la maison où le témoin habite, se trouve un site de construction de l'autoroute qui permettra de traverser Casale, c'était un pilier avec des projecteurs pour éclairer).
CUN: Le cockpit était complètement transparent ?
Bellingeri: Non, c'était à cheval sur le fond et on a vu quelque chose bouger, mais je ne saurai pas dire ce que c'était. Dans la partie de l'habitacle en face de nous, on pouvait voir distinctement les êtres, leurs casques et sur leur bouche, une sorte de muselière. Je ne peux pas dire si c'étaient des êtres comme nous. Au moment où le "casque" qui était le plus proche de nous se retourna, on vit simultanément quatre ou cinq jets de flammes sous l'engin. Ma femme a couru dans la maison. Le disque dur externe, celui sur lequel étaient les lumières, a commencé à tourner avec un sifflement. Il y a eu un grand déplacement d'air et j'ai dû me retenir au bord de la voiture pour éviter de tomber. L'objet est parti très rapidement tout en continuant à siffler.
CUN: Quelle pourrait être la taille de l'objet ?
Bellingeri: Le poste de pilotage devait avoir un diamètre d'environ 10 m et la hauteur maximale pourrait être de deux mètres alors que les «individus» me semblaient assis. Leurs casques étaient grands comme ceux des motocyclistes.
CUN: De quelle couleur étaient les flammes de l'appareil ?
Bellingeri: jaune-orange. Je les ai vu que lorsque l'objet a commencé à se déplacer, et puis plus rien. Alors que l'objet s'éloignait les lumières ont fusionné en une bande rouge, que j'avais vue au début de l'observation, quand l'objet était loin.
CUN: À la maison quelqu'un a vu ou entendu quelque chose ?
Bellingeri: Ma soeur et mon frère ont entendu le bruit, mais pensaient que c'était un avion.
CUN: Vous avez eu des conséquences après l'observation ?
Bellingeri: Non, rien. Je vais bien et je me sens normal. Je suis juste un peu secoué et nerveux.
CUN: Avez-vous remarqué quelque chose de spécial sur le fond de l'objet ?
Bellingeri: Non, c'était complètement sombre. On pouvait voir que le fil des anneaux. Ma femme prétend avoir vu quelque chose.
Mme Bellingeri: Lorsque l'objet était arrêté, juste au-dessus de notre maison, il me semblait voir une sorte de trépied en-dessous de l'engin, comme s'il y avait deux demi-cercles. Ensuite, je suis revenu et je n'ai rien vu.
CUN: vous avez un chien. Ce soir-là, avait-il un comportement étrange ?
Bellingeri: Non, il était très calme et n'avait même pas aboyé.

Ufo piemonte riproduzione3

Dessin de l'un des personnages casqués vus

Ufo piemonte articolo

Yves Herbo Archives, Sciences, F, Histoires, 26-01-2015

Une astronaute traumatisée après sa rencontre avec un OVNI

Une astronaute traumatisée après sa rencontre avec un OVNI

heidemarie-stefanyshyn-piper-in-white-space-suit.jpg

Heidemarie Stefanyshyn-Piper

La présence de vaisseaux spatiaux, très vraisemblablement d'origine extraterrestre, se déplaçant dans l'atmosphère terrestre, a été constatée une multitude de fois depuis la fin de la seconde guerre mondiale par des pilotes d'avions, tant civils que militaires, mais aussi dans l'espace, lors de vols spatiaux.

Le 19 juillet 2011, on a pu remarquer la présence d'un intrus qui naviguait tout près de la navette spatiale pendant la mission STS-135.

Lors de la retransmission en direct des images de la chaîne TV NASA, il aura fallu plus de 2 minutes à Houston pour changer l'image en cours de diffusion et passer à un autre sujet.

Ce n'est pas la première fois que les astronautes font des rencontres insolites dans l'espace mais celles-ci sont généralement passées sous silence.

D'ailleurs, pendant la mission STS-115, le 19 septembre 2006, alors que l'équipage préparait son retour sur Terre, la présence de plusieurs OVNIS, dont un qui a suivi « Atlantis » pendant plusieurs heures, a mis en émoi tous les spécialistes astronautiques du centre Houston.

L'OVNI évoluait entre la navette et la Terre.

La procédure de retour fut décalée de 24h, le temps de vérifier l'intégrité de la structure de la navette.

Devant cette situation inexplicable les techniciens de Houston ont parlé de « débris de l'espace », de « glace » et même d'un « sac » !...

Vraiment amusant !...

La NASA a finalement parlé d'un « objet étrange » !...

Un cas parmi d’autres…

Toujours est-il que, pour des raisons de sécurité, la procédure de retour fut décalée de 24 heures afin de vérifier l'intégrité de la structure de la navette.

Cet OVNI n'a jamais pu être identifié.

L’équipage de la mission STS-115 était composé du commandant Brent W. Jett, du pilote Christopher Ferguson, des spécialistes de mission Joseph R. TannerDaniel C. BurbankSteve MacLean, et Heidemarie Stefanyshyn-Piper.

De retour sur Terre, alors que les astronautes évoquaient en conférence de presse leurs différentes activités à bord de la station, Mary Anne StefanyShyn-Piper, spécialiste mission, a commencé à parler de sa sortie spatiale en scaphandre ainsi que de l’observation des OVNI à laquelle elle n’était pas préparée.

Mais, lors de ce témoignage, elle a été prise d'un malaise qui l’a fait s'évanouir deux fois de suite devant les journalistes, dont ceux de la CNN (Vidéo archivée ou supprimée par la CNN en 2013), remplacée par une version sous-titrée ici :

Un magnifique cas de syndrome post-traumatique.

Quand on connaît les contraintes physiques et psychologiques auxquelles doivent résister les astronautes, on peut quand même s'étonner de cette soudaine défaillance.

En fait, rien de bien extraordinaire car les astronautes de la mission n’étaient en aucune façon préparés à cette incroyable réalité : « Des observateurs aliens, ou des vaisseaux automatiques, leur ont, vraisemblablement, rendu visite pendant cette mission spatiale !... ».

Fort heureusement, l’astronaute a réussi à récupérer ses moyens et à participer à la mission STS-126 deux ans plus tard.

Heidemarie Stefanyshyn-Piper a été membres d’équipage des missions STS-115, en 2006, et STS-126, en 2008. Elle a totalisé plus de 27 jours dans l'espace dont 33 heures et 42 minutes d'EVA en 5 sorties dans l'espace, puis elle a pris sa retraite de la NASA en Juillet 2009 pour revenir à l'US Navy, aux Systèmes de Commandement, à Washington DC.

Mais les objets qui sont passés sous la station orbitale, et ont retardés le retour « d’Atlantis » sur Terre, avaient été précédés, dès le premier jour de la mission, par d’autres objets tout aussi surprenants.

Ainsi, le 9 septembre 2006, cinq sphères d’origine inconnue était filmées par l’équipage alors qu’ils survolaient le Mexique (sur la vidéo à 2 minutes 58).

Le 14 septembre 2006, un autre objet a été observé alors que les astronautes Tanner et Stefanyshyn-Piper installaient de nouveaux panneaux solaires qui devaient doubler la capacité électrique de la station orbitale.

Mais la transmission a été soudainement interrompue pendant plusieurs minutes.

Le 17 septembre 2006, une sphère était filmée par la caméra « d’Atlantis ».

C’est tout un ensemble d’apparitions inexpliquées qui ont eu lieu lors de la mission spatiale STS-115 réalisée du 9 au 21 septembre 2006. Elles ont bouleversé les astronautes qui y ont participé, car aucun n’y était préparé…

Ce qui s’est passé pendant cette mission de 13 jours est absolument incroyable et sert, depuis, de référence aux autres missions spatiales.

Pendant la mission STS-115, la présence d’OVNI autour de la station orbitale est une réalité qu’il est difficile de nier.

Cette situation n’est pas une première et de nombreux cosmonautes des vols précédents se sont fait l’écho de vaisseaux inconnus, ou de phénomènes inexpliqués, auxquels ils ont été confrontés lors de leur mission spatiale.

Quand donc nos journaux, TV, et autres moyens d’informations du public, aborderont-ils enfin sérieusement ce sujet ?...

Jean-Charles Duboc

Sources : http://www.nouvelordremondial.cc/2011/08/17/une-astronaute-tombe-dans-les-vapes-apres-avoir-partage-son-observation-dun-ovni/

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/les-usa-mentent-a-leurs-allies-et-pas-que-la-nsa-la-nasa-aussi.html

Un autre Astronaute connu de la NASA affirme que les Aliens sont là!

story-musgrave.jpg

Dr. Franklin Story Musgrave

Un autre astronaute! Après Buzz Aldrin et Edgar Mitchell qui ont révélé que nous ne sommes pas seuls, le Dr. Franklin Story Musgrave confirme la présence d’activité extraterrestre sur et autours de la planète.

La navette spatiale Columbia durant la mission STS-80 était chargée de cinq astronautes pour un voyage de 17 jours, 15 heures et 54 minutes autours de la Terre, le plus long vol dans l’histoire de ce véhicule. Durant ce long vol un évènement très bizarre se passa que même le Dr. Story Musgrave était incapable d’expliquer ce qu’il a observé depuis la lucarne de la navette.

Un large objet en forme de disque est apparu sous la navette Columbia. La navette était à approximativement 190 miles nautiques en hauteur.

Le disque a été premièrement observé comme sortant miraculeusement de nulle part, volant à travers les nuages en bas et progressant de gauche à droite alors que les astronautes l’observèrent émerveillés. La partie supérieure du vaisseau semblait pivoter dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. C’était très large (comparé aux engins spatiaux et autres débris de glace), approximativement de 50 à 150 pieds de diamètre.

Autres articles sur le même sujet:

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-des-astronautes-de-la-nasa-temoignent.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/astronomie-espace/certaines-choses-etranges-se-produisent-aux-astronautes-lorsqu-ils-retournent-sur-terre.html

Inde et ovni-vimanas védiques

ovni-inde-prehistoire.jpg

Un groupe d’anthropologues travaillant avec une tribu des montagnes dans une zone isolée de l’Inde ont fait une découvert incroyable: des peintures complexes préhistoriques dans une grotte représentant des aliens et un engin du type Ovni.

Les images ont été trouvé dans l’arrondissement de Hoshangabad de l’état de Madhya Pradesh seulement 70 kilomètres depuis le centre d’administration locale de Raisen. Les grottes sont cachées profondément dans une jungle dense.

Source : The images were found in the Hoshangabad district of the state of Madhya Pradesh only 70 kilometers from the local administrative centre of Raisen. The caves are hidden deep within dense jungle.

A clear image of what might be an alien or ET in a space suit can be seen in one cave painting along with a classical flying saucer shaped UFO that appears to be either beaming something down or beaming something up, in what might be an ancient UFO abduction scenario. A force-field or trail of some sort is seen at the rear of the UFO.

Also visible is another object that might depict a wormhole, explaining how aliens were able to reach Earth. This image may lead UFO enthusiasts to conclude that the images might have been drawn with the involvement of aliens themselves.

Local Archaeologist, Mr Wassim Khan, has personally seen the images. He claims that the objects and creatures seen in them are totally anormalous and out of character when compared to other, already discovered, examples of prehistoric cave art depicting ancient life in the area. As such he believes that they might suggest beings from other planets have been interacting with humans since prehistoric times : Adding weight to the 'ancient astronaut theory' which postulates that human civilization was established with the assistance of benevolent space-faring aliens. http://www.archaeologydaily.com - 01-2012

Et encore de nouvelles découvertes étonnantes en Inde en 2014 :

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/inde-decouverte-de-nouvelles-peintures-etranges-du-neolithique.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/des-outils-du-microlithique-dates-de-10000-ans-trouves-en-inde.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/la-culture-vedique-de-l-inde.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/paranormal/chine-inde-bases-souterraines-et-ovnis.html

Yves Herbo-Sciences, F, Histoires, 02-2012, Update 23-01-2015