Les Rapports de Naar-Loor, l'Observateur-12

Les Rapports de Naar-Loor, l'Observateur-12

Naar-Loor, rapport 12, Secteur Sol

Sol + 2.85 Milliards d’années locales après création

planete-eau.jpg

Ce rapport fait suite à la Grande Assemblée de l’Amas Galactique Agrath qui s’est tenue récemment. La Voie Lactée se trouvant dans cet Amas, le sort de Sol a été étudié en même temps que les problèmes de ses voisins sectoriels. Ce rapport n’a pas ambition de conter ni commenter les multiples débats de l’Assemblée concernant les attributions de systèmes stellaires aux multiples races peuplants nos Galaxies. Des règles, qui ne concernent pas les Guilgaa dans la mesure où ils se sont par eux-mêmes défaits des contraintes « raciales » ou « ethniques », mais qui concernent avant tout l’égalité de représentation des races composantes de l’Assemblée.

Effectivement, les nouveaux systèmes habitables ou en cours de « terraformations », donc dénués de vies naturelles locales, sont attribués à tour de rôle aux différentes races, à charge à leurs représentants de la prendre en charge et de la faire évoluer afin qu’elle rejoigne un jour à son tour l’Assemblée. A contrario, si de nouvelles races intelligentes sont trouvées (ou nous trouvent), une adhésion sera proposée après longue étude du mode de civilisation, ou tout au moins un suivi discret sera effectué en cas de non compatibilité de niveau de civilisation. Après délibérations et votes, le système Solaire a été attribué à la Race Adamite, au grand dam des Dimonons, qui affirment avoir découvert en premier le système intéressant. Neutres mais honnêtes, les Guilgaa admettent que c’est tout à fait vrai, mais leur avis est que les Dimonons recherchent un peu trop de systèmes stellaires alors que ce n’est pas leur tour d’en conquérir un nouveau…

Néanmoins, les Guilgaa, connaissant de par leur grande ancienneté les tenants et aboutissants, les conséquences toujours inéluctables ont émis une grande réserve concernant l’avenir de ce système suite aux interventions des Dimonons. Les Adamites sont prévenus mais n’ont pas du tout la même façon de voir que la race dite reptilienne des Dimonons : nous entrevoyons de nombreuses futures difficultés, y compris pour l’Assemblée…

water.jpg

Sur la Terre, la pluie a cessé de tomber en continu, même si l’atmosphère est encore très dense, l’activité volcanique s’est réduite et l’air devient nettement plus respirable par le vivant. En cette période, l’activité tectonique n’existe pas encore, ou plutôt plus du tout. En effet, par gravité, tous les éléments les plus lourds d’un astre s’enfoncent vers son centre : on peut considérer ça comme une tectonique de base. Le noyau de la Terre, très lourd et composé de fer, s’est très vite constitué et stabilisé. Les Adamites vont donc découvrir ce nouveau territoire à coloniser assez tôt dans l’histoire de ce jeune monde, ce qui est évidemment un atout supplémentaire concernant sa valeur. A l’heure actuelle, seules quelques grandes îles émergent de l’océan qui couvre la planète entière, mais ça sera suffisant pour les premiers colons Adamites

Notre propre participation consistera à ajuster les taux de gaz atmosphériques pour les Adamites et à accélérer avec eux les processus de vies animales et végétales, indispensables pour les débuts de la colonie.

3-vaisseaux-dimonons.jpg

Je transmets ici également les coordonnées de trois vaisseaux-mondes Dimonons en approche lente d’un système stellaire très proche de celui de Sol : dans la mesure où aucune planète tellurique n’y existe, nous pensons à une manœuvre d’espionnage ou d’intimidement de leur part. Nous aviserons s’ils décident d’y rester, ce qui est peu probable.

Yves Herbo (c) pour le texte 12/2011

Les photos ou illustrations sont protégées par les lois sur les droits d'auteurs. L'exploitation commerciale de cette oeuvre est prohibée, aussi bien pour le texte que les illustrations, sans demande écrite à l'auteur en ce qui concerne le texte. (Les illustrations ou photos, vidéos sont sous copyright et leurs auteurs doivent également être contactés).

Yves Herbo sur Google+

roman livre essai Nouvelle Naar-Loor fiction auteur écrivain lire

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau