OVNIs : ODH interviews 65

OVNIs : ODH interviews 65 - MAJ 03-2016

Odhtv 1

La 65ème édition d'ODH Interview vous est présentée par Gilles Thomas.

L'invité est Yves Herbo, webmaster du site Sciences, Fictions, Histoires.com, auteur de deux livres de science-fiction. Il vous parle de ses débuts en ufologie, ses observations, son site internet et sa motivation à relayer l'information.

http://www.sciences-fictions-histoires.com


 

Yves Herbo : Bon, comme vous pouvez le constater dans cette toute première interview en direct, nous avons préféré la spontanéité et une totale non-préparation pour cette très longue interview. Vous trouverez certainement certaines de mes réponses assez confuses, voir désordonnées et incomplètes, mais il faut savoir que l'interview a duré de 14 h à 18h30 environ, sans réelle pause. Gilles Thomas a fait ici un premier difficile travail de montage mais, d'après ce qu'il m'a dit, il a de quoi monter quelques autres extraits dans d'autres vidéos... Et je suis loin d'avoir raconté tout ce qui m'est arrivé, loin de là, ni réellement entré profondément sur certains sujets et certaines de mes passions, comme je l'aurai peut-être dû... il s'agit donc tout d'abord d'un survol de mes activités et d'une simple prise de contact. Et même si cela a duré apparemment longtemps, c'était encore bien trop court pour dire et parler de tous les sujets abordés sur ce site.

Je voudrais bien appuyer ici le fait aussi que si je me suis mis subitement à écrire vers 1970 (et il n'y avait pas que de l'imaginaire-fiction car j'ai aussi écrit des petits poèmes et chansons en parallèle), c'est bien à ma propre surprise et surtout celle de mon père et de mon institutrice (sinon ils ne m'auraient pas fait passer un test de QI dès que j'ai atteint un certain âge pour le faire, et voulu me faire sauter de classe). Et que cette envie subite (ce besoin même) d'écrire m'est bien arrivée peu de temps après avoir vu cette sphère luminescente blanche silencieuse. Mais (et je dois insister aussi là-dessus), la visualisation de cet objet dans le ciel parisien n'est pas la première manifestation ou expérience étrange qui me soit arrivée dans ma vie. Je dirai, si on parle de chronologie, que c'est la troisième expérience étrange, et que je pense qu'il y en a eu plusieurs autres ensuite, même si ces autres expériences peuvent apparaître comme moins "marquantes" et "remarquables"...

Le tout premier roman à avoir été écrit (mais le deuxième a être publié) a été "Quatre éternités pour une Rose Immortelle". Il comporte beaucoup plus de texte et de pages que l'autre et se situe temporellement "de nos jours". Deux adolescents en fugue (un réel souvenir pour ça) se font enlever par une "soucoupe volante" et vont vivre une aventure époustouflante leur permettant de découvrir l'amour avec de jolies extra-terrestres, mais aussi de sauver le monde d'une invasion proche et de "tutoyer" l'un des grands mystères universel : la création de l'univers via une "entité" comparable à un "dieu". Ce livre écrit au début des années 1970 a été un peu modernisé dans les années 2000 et enrichi de notes explicatives (le hasard historique a apporté des rapprochements étranges entre certains écrits des années 1970 et des réalités connues depuis (ou que je ne connaissais pas à l'époque), comme les satellites de Pluton (découverts réellement plusieurs années après mes écrits) et les mentions sur l'existence supposée d'un satellite "étranger" surnommé "Le Chevalier Noir", entre autres...).

Le second roman a avoir été écrit (mais le premier publié) est "Je n'étais qu'un Androïde" (plus trouvable sur papier sauf quelques exemplaires chez moi, que je vais tenter de ressortir bientôt en livre de poche par exemple). Ce roman est tout aussi étrange dans sa conception (comment un enfant de 12-13 ans peut-il écrire ce genre de chose ?) et "philosophie". Cette histoire se passe dans un futur assez lointain de l'Humanité : l'Homme se déplace très vite dans l'espace et peut atteindre des régions lointaines. Un vaisseau de secours est envoyé secourir un vaisseau d'exploration et découvre un monde habité par des êtres semblables aux Terriens... mais qui ne sont pas tout à fait ce qu'ils semblent être. Dirigés par un énorme ordinateur central qui traite des milliards d'informations simultanées, il semble bien que cette race très lointaine ait un lien avec une Humanité inconnue du passé oublié de la Terre...

En ce qui concerne le témoignage sur cet OVNI qui a marqué ma vie, je vous recopie ici l'intégralité de ce que j'ai écrit dans les débuts de mon autobiographie (et vous pourrez aussi ainsi lire en quoi consiste mes premières expériences étranges dont je parle plus haut en allant lire ces premiers chapitres, voir le lien plus bas). Je n'ai rien a y changer à part quelques précisions de souvenirs:  " Je vais donc commencer par le tout début : je dis tout de suite que je ne me souviens pas du tout de la date précise (mon père non plus) ni même de l'année à 100% : ce dont je suis sûr, c'est que cela c'est passé un soir très doux (probablement entre avril et juillet), vers 21 heures (nous avions fini de manger et mon père débutait une émission ou un match à la télévision pendant que ma mère était encore dans la cuisine - du classique !). Moi la télé ne m'intéressait pas trop ce soir-là, j'avais chaud et j'étais sorti sur le petit balcon que nous avions au 4ème étage de cet immeuble de 7 étages au 50 rue Balard, Paris 15ème. Nous avions une vue bien dégagée car au-dessus des arbres de la large rue et en face il n'y avait que les bas murs et entrepôts des usines Citroën (qui prenaient à l'époque une grande partie des deux rives de la rue Balard et du Quai André Citroën).

C'était probablement en avril ou mai 1969 (je me souviens de 1968 et de ses événements grâce à une belle vue de haut sur les usines en question et ce qu'on y voyait !) car il faisait déjà nuit, mais encore chaud alors que les infos de 20 h étaient finies depuis un petit moment : j'avais donc encore 9 ans (je suis né le 4-8-1959). Situé sur un balcon au 4ème d'un immeuble au 50 rue Balard avec une belle vue en direction de l'est et le sud de la capitale (en fait, la rue Balard est située à l'extrême sud de Paris, entre l'héliport de Paris et le Pont Mirabeau), je vois juste en face de moi (plutôt légèrement sur ma droite quand je m'accoude au balcon), frôlant le haut des immeubles qui barrent l'horizon, une lumineuse boule blanche grossir. L'héliport de Paris, situé juste à côté du périphérique entre le 15ème et Issy-les-Moulineaux me permet de connaître depuis plusieurs années les bruits et lumières liées aux hélicos... rien à voir : aucun bruit et les hélicos ne survolent jamais le 15ème directement : mêmes les touristes sont obligés de faire le tour de Paris et à l'époque, il n'y a pas encore la montgolfière qui s'envole régulièrement de nos jours des quais André Citroën réaménagés... la boule grossi très lentement et se dirige tout droit vers moi, tout en abaissant son altitude : je la vois un moment devant les immeubles du fond, quand elle passe au-dessus du Cimetière de Grenelle qui est en face (un peu sur la gauche si je m'accoude au balcon) et des entrepôts des usines. Je la fixe et suis comme hypnotisé par sa vision : éclatante et en même temps pas aveuglante du tout : pas du tout un phare d'hélicoptère et toujours aucun bruit. D'ailleurs il y a un silence étonnant à cette heure et peu de trafic, mais l'endroit est assez tranquille quand les usines dorment (plus ou moins) : peu d'habitations à l'époque. Je me retourne rapidement pour taper aux carreaux de la fenêtre et faire venir mon père... celui-ci est en plein film et je l'ennuie manifestement... il me demande du geste ce que je veux, je lui faits signe de venir vite, excité, mais il m'envoie bouler et détourne son attention... je laisse donc tomber et reporte mon attention sur la boule blanche, qui est devenue assez grosse, autant que la Lune et même plus, avec une espèce d'aura blanche brumeuse autour, s'estompant dans la nuit. L'objet n'est pas haut et je me tord le coup pour le voir passer au-dessus de la rue, toujours identique, il s'est légèrement décalé par rapport à moi et je regarde un peu vers la gauche et à mon zénith. L'objet s'arrête soudainement 2-3 secondes juste au niveau du toit de mon immeuble (et je me souviens maintenant très bien avoir vu le haut d'une cheminée alors visible s'illuminer légèrement à proximité), et je me suis donc tourné sur la gauche pour lui faire face. Il disparaît soudainement en reprenant son chemin au-dessus du toit. Je me précipite de l'autre côté de l'appartement où 3 fenêtres donnent vers l'ouest et le sud. Ma mère encombrant la cuisine (je la bouscule sans faire exprès pour ouvrir la fenêtre mais je ne vois rien) et n'osant pas trop entrer dans la chambre de mes parents, je me jette vers les WC, grimpe sur la lunette fermée (je précise :) ), et me penche pour surveiller la réapparition de la boule si elle a suivi la même direction... j'attendrai bien 15 minutes en vain... rien, aucun bruit. Vers le sud-est, très loin, un clignotement rouge signale un hélico en approche. C'est tout, soit la boule s'est volatilisée, soit elle est partie à la verticale du toit. Bien que ce soit difficile de se rappeler précisément la durée de toute l'observation, en tenant compte du fait que je me suis retourné vers mon père pour frapper au carreau, que j'ai fermé les yeux quelques secondes pour être sûr de ne pas rêver, je dirai qu'elle n'a pas dû durer plus d'une minute, deux maximum, ce qui est suffisamment long pour identifier un éventuel hélico, ou un simple gros ballon gonflé à l'hélium... d'autant plus que le souvenir de voir les bords de l'immeuble, en haut, être légèrement illuminés par l'objet lorsqu'il l'a frôlé est présent...

map15eme.jpgLe traçage approximatif effectué lors de la première écriture de ce témoignage.

J'étais sur mon balcon (petite croix rouge) et l'objet est en blanc. Les immeubles que j'ai rayé en bleu n'existaient pas en 1969. D'ailleurs mon immeuble a aussi été rasé et remplacé par un autre depuis, et en face tout a été construit : je ne pourrai plus voir venir d'aussi loin cette boule de nos jours du 4ème étage. Le quartier a bien changé, exit la tranquillité des entrepôts a un étage, immeubles et commerces ont remplacé en grande partie les usines Citroën, la rue à même l'air à double sens maintenant...

Obsovniparis

Voici un traçage "à la main" un peu plus précis fait récemment car j'avais eu du mal à l'époque à bien orienter Google map et à retracer la bonne ligne droite et l'orientation. J'aurai bien voulu avoir une image montrant l'horizon dégagé et la hauteur de la scène, avec donc une vue horizontale et non verticale de l'endroit, mais je n'ai pas encore réussi à me placer comme il faut sur Google Earth pour le faire !

En fait, j'ai retrouvé récemment (février 2016), grâce à mon déménagement, plusieurs vieilles photos qui montrent le balcon et une vue assez bonne de ce balcon, montrant la direction de l'apparition de la boule blanche et une partie de sa trajectoire ! Une Mise à jour de mon autobiographie a donc eu lieu également avec ces photos (et d'autres) : voir le lien plus bas...

Balcon paris yvesh annees1970c reconstitutionCette photo prise du balcon, penchée vers la droite par rapport à la rue, doit également dater de quelques années après l'observation (1974-1975 peut-être) mais permet de voir le début où je me suis aperçu de cet objet dans le ciel (il était probablement là avant) et une partie de sa trajectoire, vers moi et la gauche en même temps (la grue n'existait pas au moment de l'observation). Le cimetière se trouve un peu à gauche de cette photo et l'objet est légèrement remonté et à un peu bifurqué pour passer juste à ma gauche, au-dessus de l'immeuble à côté du mien... Le paysage n'est plus le même de nos jours puisque les usines citroën ont été détruites (entre autres, y compris mon immeuble), des immeubles et autres construits à leur place... (Extrait des débuts de mon autobiographie : Ma Vie Hors Normes).

A la vue de ce témoignage (les scènes précises n'ont jamais quitté mon esprit, même quand je suis passé à d'autres obligations, elles sont toujours revenues, en rêves ou en voyant juste un article parlant de certains sujets) d'un enfant de 9 ans, je pense que vous comprendrez pourquoi je n'en ai pas fait trop mention au cours de ma vie. Mon seul témoin indirect est mon père, qui m'a confirmé encore récemment se souvenir de cet incident, il m'a aussi d'ailleurs rappelé qu'il m'avait fait passer, tout enfant, un test de QI devant mes surprenantes soudaines aptitudes (et aussi à la demande d'un prof de français à priori).


En savoir plus sur http://www.sciences-fictions-histoires.com/pages/ecrits/autobiographie-ma-vie-hors-normes.html

Et en ce qui concerne mes autres propos (qui demandent certainement d'autres précisions) ou autres interrogations, n'hésitez pas à poser des questions en commentaires, par email (Contact et messagerie) et même sur Facebook. J'y répondrai bien sûr. Merci pour votre patience et sollicitude (je n'ai pas l'habitude de parler beaucoup, et encore moins en public, ça se voit ! et je suis beaucoup plus à l'aise avec un stylo qu'avec un micro !)

Yves Herbo, avec des remerciements pour Gilles Thomas et tout son travail de partage.

 

Pour mémoire, l'interview 64 était celle-ci http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odh-interviews-64.html

 

L'émission est relayée par :

http://www.sciences-fictions-histoires.com
 


 

La page Facebook ODH Tv à liker et partager:
http://www.facebook.com/pages/ODH-Tv/...

 

Yves Herbo Relai-Sciences-F, H, 27-08-2015, MAJ 03-2016

Yves Herbo sur Google+

interviews alien ufo ovni environnement MHD mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau