OVNIs : Lettre ouverte à l’Académie des Sciences

OVNIs : Lettre ouverte à l’Académie des Sciences - MAJ Réponse

p-taquet.jpg

Préambule et Texte de la lettre

Préambule:
La Science d’en bas s’adresse à la Science d’en haut. Il y a des questions qui deviennent incontournables, vouloir les ignorer en ne les posant pas ou en n’y répondant pas, devient “inacceptable”.

Texte:
Montgeron, 11 juin 2013

Lettre ouverte à Monsieur Philippe TAQUET, Président de l’Académie des Sciences – 23 quai de Conti 75006 Paris

Objet: Recherche ovniologique française.

Monsieur le Président,

Les signataires de la présente lettre ouverte représentent les principales associations françaises réunissant des chercheurs bénévoles dans les domaines scientifiques et épistémologiques relatifs au phénomène ovnien. Les membres de ces associations, mais non seulement eux, s’étonnent et s’inquiètent de l’attitude d’ignorance ostensible et fréquemment de dénégation de ce phénomène, attitude affichée et parfois proclamée par certaines institutions scientifiques françaises. D’un commun accord nous souhaitons, par notre initiative d’aujourd’hui, attirer votre attention sur les points suivants:

1 – Le GEIPAN missionné par la Direction du CNES pour assurer la collecte, le classement des témoignages d’observation de phénomènes non conventionnels aériens (ovnis) ou aquatiques (oanis) recueillis par la Gendarmerie Nationale, n’a pas reçu comme objectif d’effectuer une étude scientifique exhaustive de ces phénomènes afin d’en comprendre la nature, l’origine et la physique sous-jacente. Cependant les relevés statistiques régulièrement publiés par cet organisme révèlent que 25% des cas ainsi recueillis se rapportent à des phénomènes violant les lois de la physique actuelle.

2 - Les conclusions du rapport d’activité daté de 1977 par le GEPAN (dit “rapport POHER”) toujours tenu secret, bien qu’émanant d’un organisme civil étatique, soulignent la nécessité prioritaire d’entreprendre une étude scientifique exhaustive de ce phénomène.

3 – Les termes du rapport COMETA publié en 1999, faisant suite à un rapport similaire écrit par l’IHEDN, préconisent des avis identiques concernant la prise en compte sérieuse et responsable de la réalité physique de ces phénomènes par l’institution scientifique “nationale et même internationale”.

4 – La “Lettre Ouverte” rédigée par six scientifiques sous l’égide du Contre-amiral Gilles PINON en date du 16 avril 2008 adressée au Président de la République Française: – A notre connaissance cette lettre n’a pas été suivie de décisions ou d’actions dans le domaine civil de la recherche fondamentale ou appliquée.

5 – Les archives étatiques et présidentielles des Etats-Unis d’Amérique rendues publiques dans le cadre du FOIPA font état de la participation d’Albert Einstein, Robert Oppenheimer et de toute l’équipe scientifique du projet “Manhattan” à l’étude d’épaves d’objets volants et aquatiques non conventionnels récupérées par les autorités américaines : Imagine-t-on de telles sommités scientifiques (vos illustres confrères) consacrer un temps si précieux à l’étude de “Lanternes Thaïlandaises” ou de la technologie d’objets “qui n’existent pas ” comme ne devaient pas exister les météorites ou ne devaient pas voler les plus lourds que l’air?

a) Considérant d’une part les éléments précités dont la liste, par nécessité logistique, est volontairement incomplète,
b) Souhaitant d’autre part que la Science française maintienne sa place dans la Science mondiale, les soussignés, se tenant résolument à l’écart de toute polémique stérile et loin de la rumeur publique ont l’honneur de vous demander de leur faire connaître la position de la Science institutionnelle française concernant la question fondamentale de l’éventualité de la présence dans notre environnement d’une intelligence, peut-être d’une conscience mais certainement de technologies non humaines.

Dans cette attente soyez assuré, Monsieur le Président, de notre très haute considération.

Fait à Montgeron le 11 juin 2013

Signatures originales en annexe.
Annexe à la lettre ouverte à Monsieur Philippe TAQUET Président de l’Académie des Sciences, datée du 11 juin 2013 et ayant pour objet la recherche ovniologique française.
Signataires de la lettre ouverte:
Pour l’Académie d’Ufologie (association privée de type 1901) Jacky KOZAN
Pour la Fédération Européenne Airplane (FEA) Michel RIBARDIERE
Pour le “Groupe Contre-Amiral Gilles PINON” Claude LAVAT

SFH-07-2013

MAJ : La réponse de l'Académie des Sciences

Aux Etats-Unis, les déclassifications de documents peuvent être obtenues en évoquant une loi, le Freedom of Information Act (F.O.I.A) ou FOIPA. Cette loi précise d'ailleurs que l'origine du demandeur importe peu. Ce qui permet à quiconque d'en réclamer la mise en oeuvre.

foia.jpg

Toutefois, comme le prévoit la loi, les archives de la défense américaines sont régulièrement caviardées lorsque une information est susceptible de remettre en cause la sureté de la nation. C'est ainsi que débordant largement les textes de loi, un nombre incalculable de documents portant sur les ovnis ont été noircis, alors même que le sujet est considéré comme étant de second ordre depuis le rapport Blue Book de 1969.

Mais c'était sans compter sur les actions en justice d'associations ufologiques qui n'ont pas hésité à attaquer et à monter jusqu'à la cour suprême pour que la loi soit appliquée. Ainsi, la CIA, l'Air Force, et plusieurs autres institutions de la défense ont dû se présenter devant les tribunaux afin de répondre à ces accusations, sans pouvoir justifier de l'usage de feutre noir voire la disparition complète et définitives d'archives de tout ordre portant sur les études, les observations et les rencontres ayant eu lieu avec des ovnis.

Il existe cependant certaines archives qui ne semblent pas détenir les même possibilités de caviardage : les archives présidentielles.

declassifiedpresidence.jpg

Compte rendu du Général Marschall au Président concernant l'attaque de Los Angeles

foia-presidential.jpg

Document prétendu déclassifié en 1971

En juin 2013, des organisations françaises, qui s'intéressent aux développements ayant lieu autour du sujet ovnis, ont réagi à la publication de certains documents prétendus provenir des Archives Présidentielles des Etats Unis d'Amérique. Devant l'un de ces étonnants dossiers (voir ci-dessous), elles ont adressé au Président de l'Académie des Sciences, Monsieur Taquet, une lettre ouverte dont vous avez lu les détails ci-dessus. C'est à son assistante qu'il a confié le soin de bien vouloir disperser les impertinents.

Etonnant dossier Top Secrets déclassifié : oppenheimer-einstein.pdf oppenheimer-einstein.pdf


academiesciencereponse.jpg

http://feairplane.canalblog.com/archives/2013/07/22/27690792.html

Cet article a donné l'occasion a un spécialiste de ma connaissance de faire une petite vidéo sur le document Oppenheimer-Einstein que j'ai joints plus haut :

Relayé par Yves Herbo-SFH-08-2013

Yves Herbo sur Google+

interviews politique alien ufo ovni NOM échange environnement MHD lire mystère astronomie

Commentaires (3)

yvesh

Oui mais en y réfléchissant un peu, ils ne sont peut-être pas pressés comme nous par le "temps"... rien ne prouve que la disparition de tous nos prédécesseurs, jusqu'aux néandertaliens, ne soit pas de leur faute... après tout, il est difficile de comprendre pourquoi des êtres à priori supérieurs déjà à la majorité des animaux, qui ont découvert le feu il y a 2 millions d'années (erectus pouvait faire du feu et des foyers) et fabriqués des outils et abris, aient tous disparus avant même certains animaux moins "intelligents" à priori... on voudrait attribuer ça à une certaine évolution... mais on ne trouve pas beaucoup d'évolution réelle chez l'être humain puisque chaque "genre" disparaît complètement et qu'il n'y a pas de lien bien défini entre genres... certains hommes modernes ont max 4% d'ADN de néandertal en lui : ce ne peut être le fruit d'une "évolution" mais juste quelques "croisements" entre deux genres humains différents qui se sont croisés... pas de trace d'erectus dans l'homme moderne. Par ailleurs, on sait aussi que l'homme moderne a bien failli disparaître à son tour d'après son ADN : des scientifiques (puplication contestée bien sûr) ont déterminé que la population des hommes modernes était composée de millions d'individus avant d'être subitement réduite à 10.000 individus : toute l'humanité actuelle serait issue d'après eux de ces 10000 survivants... après tout, des ET ont peut-être bien essayé de nous détruire, mais il est aussi possible qu'il y ait plusieurs sortes d'ET, y compris des alliés des humains... tout ceci n'est que spéculations pour l'instant...

stouf
  • 2. stouf | 12/08/2013

S'il nous voulait la guerre, on ne serait plus là depuis bien longtemps...

chapuzot eric
  • 3. chapuzot eric (site web) | 08/07/2013

je ne crois pas vraiment qu'il y aie des conclusions secretes sur les OVNI, je crois plutot qu'il y a absence de conclusion... la société actuelle, bien qu'à l'époque de la physique quantique ne sait toujours pas tirer les conclusions de ses sciences. Donc, et par conséquent, les conclusions qu'elle formule sont du type alternatif : ils existent ou ils n'existent pas, ils sont venus ou ils ne sont pas venus, nous avons des contacts avec eux ou nous n'en avons pas...bref en restant sur notre piédestal binaire, tout se joue sur 000 , 100, 110 et/ou 111 (0=faux; 1=Vrai), quatre conclusions possible dont les médias sont parvenus de nous décoller de 0 à 110 voir e 111 pour les plus avancés de nous... l'étape suivante nous restant fermée... la quantique enseigne pourtant qu'un état aléatoire se caractérise par une probabilité de présence de 0.5, hors observation, mais la plupart des êtres humains se targuent d'une capacité arbitraire de savoir et pouvoir observer... du fait, tels des Saint Thomas "modernes", il leur faut mettre les doigts dans les plaies pour croire alors que la simple science leur sert sur des plateaux d'or la réponse... alors oui, les extra-terrestres entrent en contact avec nous et oui, nous avons des échanges culturels et scientifiques avec eux qui influent notre quotidien... et hélas, oui, dans leur grande bêtise, ils nous veulent la guerre.(certains, pas tous heureusement)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau