Alerte OVNI France du 08-08-2012

Alerte OVNI France du 08-08-2012

alerte-ovni-france.jpg

Relayé par Yves Herbo - SFH 08-2012

Yves Herbo sur Google+

alien ufo ovni environnement MHD mystère

Commentaires (9)

Berthelage-H
  • 1. Berthelage-H | 21/06/2013

Bonjour. J'avais oublié que j'avais déjà raconté notre promenade en forêt,avec mon mari et nos enfants,pendant laquelle j'ai vu un grand jeune homme blanc et blond,qui m'a semblé étrange,c'était bien en été 2012, pas en 2011. Ma mémoire est souvent défaillante,depuis que je suis restée trois jours dans le coma à 17 ans.S'il m'arrive des événements étranges,extraordinaires, je vous les raconterais,car je vous fais confiance,tout ce que je vous raconte est vrai,c'est réellement arrivé.Je sais que sur internet, il y a beaucoup d'informations fausses,il faut trier et garder le meilleur,les gens mentent également dans les médias, ils nous mentent aussi quand ils nous parlent face à face,ce n'est pas seulement sur internet.On peut aussi raconter des choses vraies sur le net.Je suis la fille d'un survivant,Daniel un jeune parisien myope,un appelé de la guerre d'Algérie,durant son service militaire de 29 mois, à 20 ans dans les années 1950,il est mort à 55 ans,son père Lucien Berthelage,était un soldat survivant de la 1ère guerre mondiale en France,il est mort en 1942.Je suis aussi une survivante,Dieu n'a pas voulu que je meurs,avant de me marier et d'avoir mes huit fils,je crois que j'ai un destin hors du commun,le meilleur reste à venir...En ce moment je souffre beaucoup,depuis que mes 3 fils que j'aime,ont été kidnappés le 8 avril 2013, ils vivent loin de nous dans l'Yonne,à cause d'Anne-Claire Cusey une juge des enfants du tribunal d'Auxerre,elle déteste Jésus et les chrétiens,elle me hait,elle me calomnie,elle pense que ma foi en Dieu est du délire mystique d'un esprit fragile,elle me l'a écrit,elle ne me connait pas du tout,à cause de ses mauvaises pensées fausses, elle nous prive du droit d'élever nos 3 jeunes enfants,nous sommes victimes de son injustice,de ses mensonges diaboliques,de son orgueil énorme de juge de la république (que je hais,je suis royaliste de la charte de Fontevrault). Je prie Jésus pour qu'il la mette hors d'état de nuire. Salut cordial. Mme Berthelage-H

Berthelage-H
  • 2. Berthelage-H | 20/06/2013

Bonjour.En tapant mon ancienne adresse à saint Martin sur Oreuse,sur le moteur de recherche google,j'ai trouvé sur internet; que la personne qui vit en 2013 dans notre ancienne maison au 1 rue Ernest Defert (où mes deux fils sont morts) fabrique de la barbapapa pour les enfants. Mes deux enfants décédés, un nouveau-né et un garçon de trois ans, n'ont jamais mangé de barbapapa. Deux autres de mes huit fils,sont nés aussi dans cette maison,qui était hantée,j'aimais mon jardin fleuri,verdoyant et ma jolie maison,mais elle était devenu trop petite pour nous.Nous sommes huit. Salut cordial. Béatrice Berthelage-H

Berthelage-H
  • 3. Berthelage-H | 20/06/2013

Bonjour. J'ai encore vu quelque chose d'étrange dans l' Yonne. C'était l'été 2011 ou 2012,j'étais avec mon mari et nos deux plus jeunes enfants dans la forêt,il n'y avait personne d'autre que nous,c'est ce que je croyais... La promenade était agréable,il faisait beau,puis nous avons fait demi-tour pour retourner à la voiture,mon mari et mes enfants m'ont attendu, car je cueillais des fleurs de camomille dans un pré,j'ai regardé vers le chemin dans la forêt, par lequel nous étions revenu,j'ai vu un jeune homme marcher vers nous,il était grand,peut-être 1 m 90 ou plus,un beau blond aux cheveux courts bien coiffés,son visage était très clair,j'ai pensé qu'il ne s'était pas bronzé au soleil,il était habillé avec des habits ordinaires d'été,il m'a regardé, puis il est parti sur sa droite en marchant sous les arbres,je ne l'ai plus vu. C'était étrange.Mon mari et mes enfants ne l'ont pas vu.Il ressemblait à un scandinave ou à un hollandais.Je voudrais savoir pourquoi il n'a pas continué à marcher sur le chemin,il serait passé à coté de nous,mon mari et mes enfants l'auraient vu ainsi,pourquoi s'est-il caché ? Mystère. C'est une histoire vraie,elle n'a rien d'extraordinaire,mais c'était inattendu.Mon mari qui était malade,s'est fait soigner sérieusement à l'hôpital de Sens, après cette promenade,et il n'est plus malade de la maladie qu'il avait jusqu'à l'été 2011 ou 2012.Mes deux garçons qui se promenaient avec nous dans la forêt se sont fait kidnappés ensemble avec leur grand frère,par deux inconnus, le 8 avril 2013,dans l'Yonne.Je suis chrétienne,mais je n'ai pas une religion précise,je ne vais pas à la messe, ni au temple, j'adore Dieu Jésus-christ le sauveur,je le prie,j'aime l'évangile,je prie mon ange gardien,et les saint du paradis.J'ai vu des miracles divins dans ma vie,mais j'ai beaucoup souffert aussi. Salut cordial. Béatrice

yvesh

La plupart de mes dossiers ne sont pas figés ni terminés, on pourrait dire qu'ils sont tous "en cours"... je procède souvent par des Mises à Jour et les articles ne sont pas toujours remontés dans les "nouveautés du jour" quand il y a une MAJ. Il y a eu deux articles le 20/02-2013 :
http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/genetique-decouverte-importante.html
http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/le-portail-de-l-univers.html
On peut dire qu'aucun n'est vraiment terminé tant qu'il reste un point d'interrogation ou que le mystère, l'anomalie n'est pas résolu... les deux sujets en question ont toutes les chances d'être encore développés et enrichis, au fur et à mesure. Il faut aussi bien préciser les choses au sujet de cette "parallèle" ou "équateur", ou encore pour d'autres alignements de vortex : le sujet est très ancien et n'a pas été "découvert" récemment comme certains voudraient le faire croire, des calculs sur les pyramides tels qu'on les voit dans la plupart des documentaires traitant du sujet ne sont ni récents ni "incroyables" mais effectués depuis le 19ème siècle au minimum par nombre de chercheurs...
Merci de votre intérêt, le sujet est loin d'être clos et la suite est prévue, comme d'ailleurs la suite de la plupart des sujets abordés. Sauf si les forces obscures très présentes actuellement réussissent à me faire taire comme ils le tentent de plus en plus...

Voler dans le ciel
  • 5. Voler dans le ciel | 29/03/2013

Bonjour Yvesh, j'ai lu votre texte du 20-2-2013,j'ai l'impression qu'il n'est pas terminé,voulez-vous écrire la suite? Salut cordial. Béa B-H (une chrétienne française de Paris)

yvesh

Ce qui m'est arrivé enfant est très complexe et a pratiquement déterminé ma vie sans que je le sache ni ne comprenne vraiment grand chose, et c'est toujours d'actualité. Du point de vue religieux, c'est également très complexe car je pense qu'il y a probablement un lien avec ce que nous appelons religion ou Dieu, mais je suis certain aussi que notre "imagination" de ce qu'est un "dieu" est totalement fausse aussi : notre conception de ce qu'est cette entité est enfantine, voir préhistorique, n'a pas évolué depuis des siècles positivement mais plutôt le contraire. Mon parcours a donc été faussé et, même si mes parents ont voulu effectivement respecter les traditions religieuses, l'effet a été plutôt inverse : j'ai été baptisé dans la confession chrétienne, me suis retrouvé dans une école catholique quand j'ai rejoints mes parents vers 5-6 ans (ma toute petite enfance a été passée loin de mes parents qui étaient partis à Paris pour trouver du travail (et oui déjà à l'époque ^^). J'ai en fait un peu redécouvert tout ça car la suite des évènements me faisaient prendre le chemin inverse : un rejet profond de toute religions et sectes (mêmes objectifs de pouvoirs et finances à mon sens à l'époque), et je devenais agnostique, voir athée militant même. Et pourtant, avec le recul et la perspective que j'ai maintenant des expériences de ma vie, je suis bien obligé d'y voir les origines de ce qui m'est arrivé et suis devenu finalement. Car en effet, le prêtre-ouvrier qui nous faisait le catéchisme (impossible de me souvenir de son nom mais je vois son visage comme si c'était hier maintenant - alors que j'avais "oublié" toutes ces petites années depuis longtemps) nous faisait lire certains passages choisis de l'ancien et du nouveau testament, et je me souviens avoir ressenti au moins devant deux passages précis de la Bible (impossible aussi de me rappeler lesquels au juste) quelque chose d'extraordinaire et de très prenant, tant physiquement que psychologiquement. Difficile à décrire physiquement à part des larmes subites et incontrôlables, une impression de "comprendre" quelque chose subitement, sans pouvoir mettre le doigt dessus et de merveilleux, qui réchauffe le coeur et l'esprit, rassure. Le prêtre s'en est d'ailleurs aperçu car nous faisions des lectures chez nous et en parlions après (je crois me souvenir qu'il y avait peu d'élèves au caté : ce n'était pas obligatoire) car je commençais à lui poser des questions de plus en plus pointues sur certains passages. Inutile de vous dire que mes questions sur l'illogisme de certains passages de la Bible comparé à d'autres, de certaines "décisions" de Dieu apparemment horribles, criminelles et inverses d'autres affirmations bousculaient le pauvre prêtre-ouvrier qui ne devait pas avoir un "bagage" religieux suffisant pour répondre à de telles questions. Je suis certain aujourd'hui que ce prêtre a fait ce qu'il a pu et qu'il était honnête et bon, et j'espère qu'il n'a pas souffert de la suite des évènements. J'avais en effet apparemment effacé de mon esprit toute cette période lointaine en même temps que les évènements, rencontres de ma vie faisaient que je rejetais la religion en général. En fait, j'ai même été incorporé (à ma demande peut-être !) à l'époque (7-8 ans ?) dans la chorale des chanteurs à la croix de bois d'une église du 15ème arrondissement (St Christophe ?), où j'habitais à l'époque, mais cela n'a pas dû durer plus d'un an. Car les choses se sont gâtées lorsque je me suis un peu trop attardé plusieurs fois avec le prêtre pour l'interroger et que mon père (le moins "religieux" et convaincu de ma famille à l'époque), peut-être poussé par des nouvelles douteuses sur des curés déviants (ces histoires de pédophilies ne sont pas nouvelles du tout !) commence à s'en prendre au curé et lui reproche son intérêt "étrange" pour moi... j'étais bien incapable de lui dire quoi que ce soit sur ce que j'avais réellement ressenti à l'époque, ni à personne d'ailleurs, seul le prêtre pouvait éventuellement comprendre, c'est la seule chose que j'avais compris d'instinct. Après un interrogatoire assez serré et coléreux (un nerveux mon père à l'époque !), il arrivait à me faire admettre qu'il avait éventuellement peut-être mis une fois ou deux ses mains sur moi, qu'il m'avait "touché"... en fait, je lui disais que c'était normal qu'un curé mette sa main sur la tête pour bénir, sur les épaules ou fasse des tapes sur l'épaule comme tout le monde, mais il en profitait pour aller se plaindre aux supérieurs du prêtre. Douche froide pour le curé qui est évidemment surpris et se défend comme il peut. Mais je me souviens ne pas avoir soutenu du tout mon père devant la hiérarchie et avoir dit qu'il n'avait touché que ma tête de temps en temps, comme à tous les enfants, qu'il pouvait parfois donner des petites tapes sur les fesses mais sans connotations ou arrière-pensées pour moi : la plainte de mon père était déboutée (et j'en étais content mais pas lui du tout !) mais évidemment je quittais le catéchisme et la chorale. J'espère qu'il n'est rien arrivé de fâcheux à la carrière de ce prêtre plutôt sympathique de mémoire, et je m'en excuse si c'est le cas (mon père ne le fera pas!) mais je ne le voyais plus de ma vie après. C'est en tout cas la première fois que je me suis opposé ouvertement à mon père (bien tôt finalement !) et avec raison je pense. Mais il est très possible que ce soit aussi là l'origine de tout ce qui allait se passer par la suite car à ma connaissance, c'est bien la toute première manifestation de cette "entité" dans ma vie (comment être sûr qu'il s'agit de ce que vous appelez Dieu ?). D'ailleurs la question qui me trotte souvent dans la tête à ce sujet : est-ce la seule lecture de certains passages de la Bible qui ont provoqué cette sorte de "connexion", de lien subit ? Mon cerveau aurait perçu un code, des phrases-clés, dans un texte araméen traduit en français ? Mystère. Quoiqu'il en soit, cette expérience se terminait plutôt mal et, au fil du temps, provoquait sûrement l'effet inverse car j'en effaçais même le souvenir...
A priori, ce n'est que quelques semaines plus tard qu'autre chose qui me marque encore est arrivé. Et dont j'ai quelque peu du mal à parler puisque ça implique de désirer être cru, ce qui n'est pas mon cas : tout comme pour vous, je pense que chaque être humain reçoit son propre lot de "preuves" et expériences, manifestations de cette entité, mais que peu s'en aperçoit réellement. Et je pense que la majorité de ces connexions ne sont possibles que lors de l'enfance humaine, tant que le cerveau n'est pas totalement "formaté" par la structure humaine matérialiste. Le soucis à ce sujet est que toute la vie de l'humain, même adulte, peut être influencée par ces connexions pré-formatage, ce qui pourrait paraître injuste car comment un enfant humain pourrait-il faire les "bons" ou "mauvais" choix de toute sa vie sans le savoir ni même être en possession de toutes ses capacités de futur adulte ? Pas d'autre choix peut-être : ce type de "lien" spirituel ne peut peut-être se faire pleinement que par des cerveaux encore "innocents" ou plus matériellement encore, non totalement "formatés" (ce terme informatique est le plus adéquat). J'ai mes preuves personnelles et elles sont multiples. Devrais-je faire un retour vers la chrétienté et son Dieu ? Cette entité ne m'y incite pas en particulier et je pense que toutes les déformations et écrits bien humains (Ni Jésus ni Dieu n'ont jamais vraiment "écrits" quelque chose à ma connaissance, à part éventuellement les 10 commandements) font que même cette entité (peu importe son nom donné par chacun suivant son coeur) ne peut s'y reconnaître. L'être humain s'est acharné un déchirer le même message unique en de multiples "religions-sectes" adapté a sa propre condition matérielle locale : l'inverse du résultat escompté qui est au contraire de l'éloigner du matérialisme dans ses multiples réincarnations. Les principaux objectifs sont en effet de privilégier le don de soi à la communauté et de repousser les tentations de la matière provisoire et éphémère (rejeter les marchants du temple est à prendre à la lettre), ainsi que l'usure et l'intérêt lié au matériel (un intérêt lié à un prêt est une des pires corruptions du don si on suit les Textes...).
Bon, un peu long tout ça mais vous me faites peut-être réaliser que si je dois (ou veux ?) témoigner de quoi que ce soit, il faudra que je le fasse sans tentations financières prévisibles et en "écriture directe" comme je le faits ici. Mais comment faire quand on n'a plus que son écriture pour vivre matériellement (et exister simplement à travers) ?

Les épitres de saint Pierre
  • 7. Les épitres de saint Pierre | 19/02/2013

Mon mari et nos deux plus jeunes fils et moi, nous promenions dans la forêt dans l'Yonne,en Bourgogne,vers Champigny sur Yonne,à la fin de l'été 2012,il n'y avait que nous quatre, dans la forêt,c'est ce que je pensais,nous avons fait une agréable promenade.En revenant tous ensemble, vers la voiture de mon mari,j'ai ramassé des fleurs dans un pré,à coté du chemin où mon mari malade, s'était assis au volant de sa voiture,nos enfants jouaient ensemble près de la voiture,ils m'attendaient,je les regardais de temps en temps,tout en cueillant des fleurs,j'ai regardé le chemin par lequel nous étions revenu dans la forêt,il y avait un beau jeune homme à quelques dizaines de mètres de nous,il me regardait,il était grand,peut-être deux mètres ou un peu moins,il était mince,il se tenait immobile et droit face à moi,il avait les cheveux court bien coiffés,blonds clairs,il avait la peau claire,il m'a fait pensé aux touristes que je voyais souvent, dans les rues de Paris en été, dans les années 1980,des grands blancs minces, blonds aux yeux clairs,des scandinaves ou des hollandais.J'ai tourné ma tête vers mon mari,pour lui parler,puis j'ai tourné mon regard vers ma droite pour voir l'homme blond,il me regardait encore,je l'ai vu quitter le chemin forestier et partir sur sa droite,il a marché sous les arbres et je ne l'ai plus vu.Je l'ai dit à mon mari, car cela m'a semblé étrange,je lui ai demandé s'il l'avait vu,mais en étant assis dans sa voiture, il tournait le dos au chemin, où était le jeune homme blond,mes enfants ne l'ont pas vu non plus,puis nous sommes rentrés à la maison,chez nous j'ai raconté ça à mes fils qui sont des jeunes adultes, ils m'ont dit que des gens avaient vu des beaux jeunes hommes blonds et minces dans des forêts,je ne le savais pas... Je ne sais pas si cet homme blond était un extra terrestre,mais il n'était pas méchant,et il était discret,car nous ne l'avons pas vu pendant notre promenade en forêt.En 2013 mon mari n'est plus malade,il est guéri.Quand nous vivions dans notre maison à saint Martin sur Oreuse (de 1988 à 2009) vers Sens,mon plus jeune fils Gabriel, m'a raconté qu'il a vu marcher dans le couloir de notre maison,un beau jeune homme,blanc et blond,lumineux avec des ailes blanches repliées sur son dos,comme des ailes de colombe,ce jeune homme l'a regardé sans parler,puis il a disparu.Notre petite maison était hantée,mes enfants y ont vu des êtres étranges,certain leur ont parlé,moi je n'en ai pas vu,mais j'ai entendu des bruits bizarres dans ma maison,des bruits de coups et d'explosions dans les murs et dans les fenêtres,et des bruits dans la maison, d'enfants qui courent,mais je n'avais pas peur,cela m'amusait.Autour de notre maison,les animaux avaient des comportements étranges.J'ai entendu des petits oiseaux siffler magnifiquement des mélodies sublimes,dans notre jardin,j'ai vu de mes yeux un chat inconnu,marcher debout sur ses pattes arrières,il a essayé de griffer mon enfant très jeune,avec ses pattes avant,il n'a pas réussi,je l'ai fait partir.Ce même gros chat à longs poils noirs et blancs,grattait souvent avec ses griffes,les vitres de la fenêtre de la chambre de mes enfants,en miaulant et en criant,ils avaient peur.Ce chat était pénible. Nous avions un petit chien très joli, Bobby,il s'est fait écraser par un véhicule,mon mari Christian en a éprouvé beaucoup de chagrin,après nous avons eu un bichon blanc femelle, qui s'est fait écrasée sur la route, en 2010 à Champigny sur Yonne. J'ai été très heureuse dans cette maison de Saint Martin sur Oreuse,mais j'ai été très malheureuse aussi.Ce petit village dans l'Yonne,est médiéval,durant la guerre de cent ans entre les anglais et les bourguignons,les habitants de ce village,Saint Martin sur Oreuse, ont été tués ou ils ont fuit,car il est resté désert un certain temps,il possède une petite église du moyen-âge magnifique, où il y a une grande statue de Jésus-Christ ressuscité, sympathique,superbe,très réaliste.Je suis chrétienne, je crois en Dieu,Jésus-Christ, aux anges et au paradis céleste. Salut! Béatrice H-B

yvesh

Je vous remercie beaucoup pour ce témoignage. A beaucoup d'égards, je pense qu'il est plus significatif que beaucoup d'autres observations. Non seulement pas l'impression que vous avez ressenti à sa vue, mais également par les conséquences lointaines dont nous avons peut-être un aperçu. Une maison en vente dans l'Yonne depuis au moins deux ans est assez surprenant par ces temps de crise du logement, précisément où beaucoup de gens cherchent à se loger... si vous connaissez l'explication de cette non-vente, ça pourrait être intéressant. Le rapport lointain avec la Nature et la destruction du jardin me fait grandement penser à une étrange rencontre qui s'est produite quelques mois après ma propre rencontre avec une grosse sphère blanche, alors que je devais avoir vers les 11 ans 1/2- 12 ans. Je ne vais pas la raconter en détail ici (la 1ère rencontre avec cette personne a été en fait assez négative comme impression générale - et réelle pour un enfant de cet âge, alors que la deuxième a été surprenante et étrange) car c'est prévu dans un texte plus général, mais pour expliquer le rapport, je dirai qu'à cet âge donc, je me promenais avec mon ami Jean-Claude pas très très loin de nos domiciles à l'époque, dans le 15ème arrondissement, entre St-Charles et Blomet. Soudainement, nous sommes abordés par une femme de couleur, la trentaine peut-être. Elle semble assez confuse et a un accent horrible : nous comprenons qu'elle cherche la Rue des Bergers et décidons de l'y emmener... la suite nous fera assez réfléchir par la suite, mon ami Jean-Claude et moi... bref, nous rendons service à cette jeune femme (si c'était vraiment un service pour elle !)... et cette expérience fait évidemment partie des choses marquantes qui ont suivies, mais je n'entendais évidemment plus jamais parler de cette dame... avant l'année dernière, en 2011 ! C'est lorsque je rentre avec ma fille chez moi, donc en bas de l'immeuble où j'habite, vers l'un des endroits où il restait encore deux-trois marronniers derrière l'un des immeubles de la résidence que je la revoie ! Elle est à côté d'un des marronniers et il y a une jeune femme prêt d'elle. Elle m'interpelle et je m'approche, je la reconnais immédiatement malgré les presque 40 ans qui séparent les deux rencontres : j'avais largement eu le temps de la détailler lors de la 1ère rencontre : bien qu'un peu tassée et plus petite à cause de l'âge, elle conservait encore une certaine beauté et un port de tête droit et fier... et semblait tout aussi confuse ! Elle me baragouine avec exactement le même accent que dans mes souvenirs que ces arbres sont malades, et qu'ils vont mourir si on ne les soigne pas... je m'approche de l'arbre qu'elle désigne et constate en effet que l'arbre souffre de la sécheresse de l'époque, n'a pas été arrosé depuis bien longtemps et qu'une colonie de fourmis rouges à dû élire domicile dans son écorce... j'essaie de faire comprendre à la dame qu'elle a raison, mais que je ne suis pas propriétaire des lieux, et que la politique du gardien semble d'être de se débarrasser de tous les marronniers... là, la jeune femme me dit d'excuser sa mère qui est un peu folle, et elle la tire pour s'éloigner... le temps donnera raison à la dame car la plupart des marronniers de la résidence ont été abattus (et non remplacés) - ce qui est assez curieux car la rue principale de la résidence s'appelle... l'allée des marronniers ! aucune autre végétation n'a d'ailleurs remplacé tous ces arbres à part du mauvais gazon qui jauni les 3/4 du temps...

BB
  • 9. BB | 11/08/2012

J'ai vu un grand OVNI dans les années 1990(je ne me souviens plus ni du mois,ni de l'année)à Saint Martin sur Oreuse dans l'Yonne (vers Sens)c'était la nuit,il faisait assez chaud,l'OVNI volait à basse altitude au dessus de ma maison et de mon jardin,ça faisait un léger son grave,pas désagréable,il volait à l'horizontal à la vitesse d'une personne jeune qui marche,il s'est immobilisé quelques minutes au dessus de moi,j'étais debout dans le jardin je le regardais tranquillement,sans bouger,puis il a continué à voler lentement au dessus du village à la même hauteur,il était sombre,avec des lumières blanches douces,qui n'éclairaient pas le sol.Je n'ai pas eu peur,je me sentais en paix,j'étais contente de voir un OVNI de si près.Il y avait quelqu'un de pacifique et de bienveillant dans cet engin,mais je n'ai pas vu qui le pilotait.Mon mari et mes enfants étaient dans la maison,je ne suis pas aller les chercher,car je voulais absolument voir l'OVNI,je savais qu'il partirait vite si je rentrais dans la maison pour aller les prévenir,et je ne voulais pas crier pour les appeler.Je ne sais pas quelle forme avait cet OVNI,c'était plat en dessous,lisse,sombre avec quelques lumières,il était très volumineux,mais je ne sais pas combien de mètres il mesurait,il recouvrait notre petite maison et notre jardin au 1 rue Ernest Defert à Saint Martin sur Oreuse.Je ne l'ai vu qu'une fois.Nous y avions un joli jardin autour de notre maison,avec des arbres fruitiers,de la vigne,des buissons de cassis,des roses roses magnifiques,des fleurs et des fruits de la passion,un beau tilleul,des jolies plantes,de la vigne vierge sur le mur du garage,du gazon,c'était joli.Mon mari a vendu notre maison en 2009,et le nouveau propriétaire a arraché toute la végétation,il a détruit le jardin,il a coupé les arbres,les fleurs,la haie de buissons qui clôturait le jardin,il a construit un mur à la place le long de la route,il n'y a plus un brin d'herbe autour de notre ancienne maison,puis il a mis en vente sa nouvelle maison,elle est à vendre encore en 2012!C'est bizarre!Que dieu Jésus-Christ vous bénisse et vous sauve.Salut!

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau