Mur de tornades en Italie le 29-07-2013 et un lac au Pôle Nord

Mur de tornades en Italie le 29-07-2013 et un lac au Pôle Nord

lac-pole-nord.jpg

C’est un vrai « outbreak » de tornades qui a touché l’Italie ce lundi après-midi, rappelant les phénomènes violents des grandes plaines américaines : 11 tornades se sont produites dans les environs de Milan en Italie.

Aucun mort n’est à déplorer même si plusieurs personnes ont été blessées (dont 12 dans un état grave) par la projection de débris occasionnée par les vents tourbillonnaires. La plus longue des tornades a duré une quinzaine de minutes. De nombreux dégâts ont été signalés : toitures arrachées et véhicules retournés sur la route. Ces tornades sont directement liées à la dégradation orageuse qui a circulé sur le sud-est de la France ce lundi matin. L’instabilité qui a créé un véritable déluge dans le Var hier matin s’est décalée sur la plaine de Pô, un secteur dégagé et plat bien connu pour ses « risques tornadiques ».

Rappelons que l’Italie est, avec la Pologne, le pays européen le plus fréquemment touché par les tornades. Cela s’explique par sa position dans une zone de transition, entre une zone humide et chaude en provenance de la Méditerranée (une température de 41°C a été relevée hier à Amendola en Calabre sicilienne), et un air plus frais venant du nord de l’Europe.

Via sott.net

Réchauffement climatique: le Pôle Nord serait un lac depuis le 13 juillet

lac-pole-nord.jpg

Le scénario du pire, un phénomène dont on ignore encore les effets à long terme mais dont on connait la cause, le réchauffement climatique. En juillet, le Pôle Nord, le point le plus septentrional de la planète, se serait transformé en lac.

L’observatoire environnemental du Pôle Nord aurait filmé la fonte de l’épaisse croute de glace du 30 juin au 25 juillet. Selon la vidéo – une succession d’images fixes -, à partir du 13 juillet, celle-ci se serait transformée en un vaste lac.

5°c de plus

Tout là-haut, les températures ont atteint 3°c, soit 5°c de plus que les normales saisonnières.

L’arrivée de cyclones dans les prochains jours devrait encore amplifier le phénomène pour atteindre des niveaux jamais observés depuis le début des observations en 1970.

Une disparition complète dans un avenir proche

Le phénomène devrait encore s’amplifier et les scientifiques estiment que, d’ici à 2020, c’est l’ensemble de l’océan glacial arctique qui sera libéré des glaces en été.

Les conséquences sont colossales

Des conséquences climatiques puisque la fonte des banquises dérègle le climat dans les zones plus méridionales, en modifiant les courants et la circulation des dépressions et anticyclones.

Des conséquences écologiques, un impact sur la faune et la perspective de nouvelles pollutions avec le développement de la circulation maritime sur de nouvelles voies en période estivale.

Des conséquences géopolitiques avec la course à l’exploitation des ressources naturelles de cet espace longtemps inaccessible.

Et la perspective d’une nouvelle guerre froide, en plein réchauffement.

http://www.jolpress.com/pole-nord-lac-arctique-rechauffement-climatique-13-juillet-article-820966.html

Yves Herbo-SFH-07-2013

Yves Herbo sur Google+

politique économie NOM environnement climat météo lire

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau