2 à 4 degrés de plus sur la région parisienne d'ici 2100 d'après Météo France

2 à 4 degrés de plus sur la région parisienne d'ici 2100  d'après Météo France

canicule.jpg

Selon une vaste étude de Météo France publiée aujourd'hui, d'ici la fin du siècle, il fera de 2 à 4 degrés de plus en région parisienne, les étés seront beaucoup plus chauds surtout dans les zones vertes, et il faut s'attendre à 12 fois plus de jours de canicule dans la capitale.

Lancé en 2008, le "projet Epicea" a été mené conjointement par Météo France et le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) pour évaluer les impacts du changement climatique et réfléchir à des stratégies d'adaptation dans Paris et ses trois départements limitrophes (92.93.94). Parmi les principaux enseignements des modélisations réalisées sur la base de deux scénarios du Groupe d'experts sur l'évolution du climat (Giec): il fera de 2 à 4 degrés de plus en moyenne.

La tendance va vers des hivers plus doux. Ainsi dans les zones vertes (près des bois, grands parcs...), on devrait passer de plus de cinq jours froids (température inférieure à 5°) en moyenne par an à environ une journée d'ici la fin du siècle. Mais c'est en été que l'évolution de la température est la plus importante (+3,5° et +5° pour les températures minimales et maximales journalières).

" Et contrairement aux résultats attendus ", ce n'est pas dans les zones les plus urbanisées qu'il fera plus chaud mais dans les zones végétalisées, en raison d'une baisse des précipitations et d'un assèchement des sols. "Il y aura moins d'évapo-transpiration de la végétation, qui permet de réguler la température ", explique à l'AFP Julien Desplat, responsable étude et climatologie à la direction Ile-de-france de Météo France. Et les records devraient être battus dans les zones périurbaines qui cumuleront la sécheresse des sols et les effets de l'urbanisation. (Les banlieues pour être clair).

Actuellement, le nombre de " jours chauds " (supérieur à 25°) est de 28 jours par an en zone urbaine, et 23 dans les zones plus vertes. Ils devraient respectivement passer à 50 et 44, selon le scénario le plus optimiste. " On constate une très nette augmentation du nombre de jours de mise en alerte orange pour la canicule en climat futur ", indique également le rapport.

Aujourd'hui, on dénombre un jour d'alerte par an en zones urbaines, périurbaines et rurales (YH : pas ces dernières années sur la région parisienne !). " En climat futur, on passe à 12 jours dans les zones urbaines, 9 dans les zones périurbaines et 5 dans les zones rurales", selon le scénario le plus optimiste. Respectivement 20, 16 et 11 pour le plus pessimiste.

Sources : Météo France - http://www.catnat.net

SFH 10-2012

Yves Herbo sur Google+

environnement économie climat météo NOM argent banque bourse FMI

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau