Théorie influences sur le pouvoir : le plan secret des illuminatis

Théorie influences sur le pouvoir : le plan secret des illuminatis

illuminati-dollar.jpg

Une occasion de réflexion sur notre système, et de philosopher pour moi, d'aller aussi dans le futur et de voir des réalités à venir. Voici la traduction d'une autre alternative, d'une autre analyse de la société dans laquelle on vit, éclairée sous un autre angle que celui qui nous est imposé dès la naissance via l'influence de nos parents eux-mêmes influencés et celle du système organisé pour tenter d'intégrer l'individu dans la communauté où il naît, de gré ou de force d'ailleurs : je ne connais aucun Etat qui propose honnêtement à ses citoyens, lorsqu'ils arrivent à l'âge de raison, de lui rendre son réel libre-arbitre en lui demandant s'il accepte bien de rester dans ce pays et d'être citoyen. Non, ça va de soi et le jeune adulte est déjà bien encerclé par le système avec ses divers numéros d'identification, éducation et santé et il ne vient à personne à l'esprit que, ici même, il y a la plus forte atteinte à la liberté individuelle de ce monde. Mais alors que le citoyen est en apparence désiré par l'Etat (sans naissances, un Etat est en perdition) et qu'il donne même de l'argent (allocations familiales, aides diverses aux parents) pour inciter les gens à "renouveler" le "cheptel" de l'Etat, le même Etat ne considère plus que comme des vaches à lait les nouveaux arrivants (jusqu'à ce que éventuellement ils se transforment en reproducteurs et là, sont aidés à nouveau  - mais seulement là !) et ils sont avant tout recensés pour pouvoir être taxés dès que possible. Et, sans qu'on leur demande finalement leur avis sur quoi que ce soit (puisque "c'est normal et ça a toujours été comme ça" - une non-explication classique), c'est donc à l'individu de tenter de survivre dans un système où (contrairement à ses ancêtres), il ne peut pas utiliser les ressources naturelles de la planète où il est né dans la mesure où celles-ci ont été "privatisées" par le système : dans une majorité d'Etats, absolument tout appartient à quelqu'un, y compris le sol... Oui, l'anormal est en effet qu'un Etat considère d'office qu'un nouveau citoyen lui est redevable de sa naissance et doive être taxé sur le moindre effort qu'il fait pour tenter de survivre dans un monde où l'Etat ne met même pas à sa disposition d'office et sans discuter un endroit pour habiter et les moyens de se nourrir, d'y rester... j'insiste là-dessus, ce n'est pas au citoyen à être redevable de sa naissance en devant travailler ou "arnaquer" ou "survivre" par tous les moyens pour pouvoir tenter de rester sur un sol qui ne peut lui appartenir et tenter de se nourrir : c'est à l'Etat de fournir à ses citoyens la possibilité de se loger et se nourrire POUR qu'il puisse travailler normalement, et pas l'inverse, et ceci SANS notion d'argent. C'est le premier devoir d'un Etat et il devrait être dans la moindre Constitution. D'autant plus que l'indifférence criminelle des mêmes Etats fait que des criminels individualistes font en sorte qu'il devient impossible d'habiter quelque part MEME en travaillant tant leur avarice à fait monter anormalement le prix de choses virtuelles... 

Ce n'est qu'un exemple flagrant de fausses valeurs inculquées depuis des générations : celle où le citoyen doit être d'office reconnaissant et redevable envers l'endroit où il naît par la volonté de cet endroit et de ses parents qui ont eux-mêmes été influencés par le même endroit. Il y a tromperie sur les rôles et cette dictature du patriotisme à sens unique : celle où le citoyen sert de chair à canon d'office sans rien en échange, pendant que des faux-citoyens-élites avec leurs propres règles bureaucrates poussent les pions. Et oui, il y a bien usurpation de pouvoir par une majorité de dirigeants (politiques et financiers, buzinessmen et mafieux) mais aussi par des gens payés par l'Etat en permanence, qui ne suivent pas des lois de citoyens mais de propres privilèges bureaucrates et lois administratives non communes, et qui tirent les rouages les plus importants de la société. Et oui, l'Etat-bureaucrate a inversé l'ordre naturel des choses à son seul avantage en refusant sa responsabilité principale de logement et nourriture envers ses citoyens. La première chose, à mon sens, pour qu'un Etat puisse exister réellement et physiquement, c'est bien par son sol, son territoire. Un Etat ne devrait donc JAMAIS vendre son propre territoire, la moindre parcelle, Y COMPRIS a ses propres citoyens, et encore moins à l'étranger. Parce que c'est la première responsabilité de l'Etat de fournir en permanence nourriture et habitations à ses citoyens passés, présents et futurs. Les citoyens sont les forces vives d'une nation et c'est du gachi, et même criminel de laisser ses propres citoyens perdre une grande partie de ses forces et moyens, juste pour trouver le moyen de se loger et se nourrir. Et penser faussement que c'est en travaillant qu'on arrive à trouver à se loger et se nourrir explique l'échec permanent de cette façon de voir depuis des centaines d'années et l'entretient volontaire de la misère, de l'individualisme, etc... l'autre réalité est qu'un citoyen n'est qu'un "passager" d'une 100aine d'année environ sur le territoire : de quel droit peut-il acheter et s'attribuer une parcelle de la planète ? Bon, philosophies et réflexions multiples sur le sujet sont d'actualité, avec 7 milliards d'individus qui visent les 13 milliards assez rapidement : est-il raisonnable pour le futur de l'humanité de donner la possibilité à un individu de s'approprier une ou des parcelles de la planète ? Personnellement, je ne le pense pas : un jour, l'Etat (qui sera probablement mondial un jour) devra se réapproprier l'ensemble de son sol pour pouvoir le distribuer équitablement entre ses citoyens, et gratuitement, le temps de leur existence, pour qu'il puisse participer à sa société... ce sera et devrait déjà être la condition première à toute participation volontaire à une communauté.

Ce n'est qu'un petit exemple d'un article d'une constitution future. L'article ci-dessous donc n'est qu'un avis et une synthèse d'une possible Autre Histoire : celle qui n'est pas dans les manuels ou déductions classiques, influencés et "mis en rails" par l'éducation commune, qui ne cachent pas obligatoirement les choses, mais n'en parlent pas, tout simplement. Une autre réalité qui transparaît pour qui se donne la peine de suivre les données géopolitiques, les fuites d'affaires secrètes et même tout simplement l'Histoire et ses enchaînements dirigés à l'évidence. Mais probablement aussi une Autre Histoire parmi d'autres possibles, car si une chose est certaine, c'est bien que notre Histoire officielle est en grande partie tronquée, faussée et déformée par des considérations autres que la vérité pure et sans détours. Les vraies raisons et motifs de tous ces évènements ne sont accessibles qu'en voulant les chercher, pas au commun des mortels dès l'enfance... on ne montre pas la réalité des transferts de fonds napoléoniens et britanniques (un exemple), les véritables pouvoirs de l'époque, on parle de sentiments, de vengeances, de faux-pouvoirs territoriaux et de l'influence des femmes... on se base sur les écrits publics, les discours arrangés de chaque époque (souvent hypocrites) pour écrire l'Histoire, mais très peu des documents secrets ou "étatiques" qui révèlent de tout autres manoeuvres bien souvent que ce qui a été révélé au public à l'époque... et encore maintenant.

Et tout est fait pour que ces données, bien souvent essentiellement financières et économiques, ne soient pas compréhensibles et accessibles au citoyen "lambda" : c'est le but essentiel d'une éducation axée essentiellement sur l'élitisme : éduquer tout le monde basiquement pour qu'il effectue sa tâche minimum et comprenne au moins ce qu'on attend de lui et compresser le tout pour en tirer ce qu'on juge (arbitrairement et sans résultats visibles vu l'état de la société) les meilleurs et l'élite... qui se contente de faire perdurer le système avantageux pour lui seul pendant ses propres 100 ans à vivre...

Article de Cutting Edge Ministries

Source www.cuttingedge.org/news/n1007.html

Article fondamental, qui expose le plan secret du Nouvel Ordre Mondial depuis 1776. Ce plan, mis au point par un ancien Jésuite, Adam Weishaupt (1748-1830), s'appuie sur la théorie de Hegel : Thèse + Antithèse = Synthèse. Lisez-le, si vous voulez comprendre les événements mondiaux actuels, à la lumière de la Bible !

johann-adam-weishaupt.jpg

Le Plan secret des Illuminati :Thèse + Antithèse = Synthèse...

Article paru dans Time Magazine du 25 mai 1992 : " Une conversation avec les Gorbatchev ", page 51 : " Mikhaïl Gorbatchev vient d'achever une tournée triomphale de deux semaines dans les Etats-Unis. Rien ne suggère qu'il soit un politicien retiré des affaires. Les Américains l'ont accueilli avec des ovations debout… Cette visite aux Etats-Unis était ostensiblement destinée à réunir des fonds et à prendre des contacts pour la Fondation Gorbatchev. Toutefois, elle lui a aussi permis de s'élever en douceur à la position peu fréquente d'un homme d'état chevronné dont les déclarations sont prises en considération dans le monde entier. Son thème favori est un corollaire de sa fameuse "perestroïka" : le monde a besoin d'être changé et réorienté… On n'a pas encore réussi à faire admettre à Gorbatchev que la théorie socialiste a échoué, ou que le communisme était mort. Mais il propose une alternative au capitalisme et au communisme, alternative qui est en train de poindre…"

La plupart d'entre vous hochent sans doute la tête d'étonnement en lisant cet article, mais sans comprendre qu'il contient l'une des informations les plus extraordinaires de l'histoire moderne ! Tous ceux qui sont au courant de la conspiration des Illuminati visant à instaurer un Nouvel Ordre Mondial auront toutefois immédiatement compris ce que voulait dire Gorbatchev lorsqu'il proposait "une alternative au capitalisme et au communisme, alternative qui est en train de poindre…"

Si nous considérons attentivement la déclaration de Gorbatchev, nous voyons qu'il a voulu dire qu’il y a trois systèmes de gouvernement : deux sont déjà opérationnels, et le troisième est encore à venir. Il a mentionné le communisme et le capitalisme, qui sont deux systèmes déjà présents dans le monde. Mais il annonce un troisième type de gouvernement à venir, qui ne serait ni communiste ni capitaliste. Il n'a pas précisé son nom.

A quoi se réfère-t-il ? Pour le comprendre, il nous faut revenir au 1er mai 1776, au jour où Adam Weishaupt, un ancien Jésuite, fonda un groupe occulte qu’il appela : "Les Maîtres des Illuminati". ("Illuminati" veut dire : ceux qui ont reçu la lumière"). Pour organiser son groupe, il prit pour modèle l’ordre des Jésuites, qu’il connaissait bien. Les Maîtres des Illuminati étaient une société secrète, hermétiquement fermée au monde extérieur. Ils projetaient de renverser toutes les institutions religieuses et civiles ainsi que tous les gouvernements, pour les remplacer par un gouvernement mondial entièrement nouveau, que Weishaupt appela : "Le Nouvel Ordre Mondial".

Quelles étaient les grandes orientations de ce Nouvel Ordre Mondial ? Nesta Webster, dans son ouvrage "World Revolution" (Révolution Mondiale), dresse la liste des six buts des Illuminati :

Abolir la monarchie et toutes les structures gouvernementales.
Abolir la propriété privée.
Abolir tout système d’héritage.
Abolir le patriotisme.
Abolir la famille, le mariage, la moralité ; les enfants doivent être élevés par l’Etat.
Abolir la religion.

Weishaupt estimait qu’il ne pourrait atteindre ces buts que grâce à une puissance surnaturelle. Il lui fallait détruire la civilisation occidentale, qui était trop imprégnée de Christianisme. C’est pourquoi il établit ses Maîtres des Illuminati sur des bases occultes. Il prit pour son organisation le symbole de "l’œil qui voit tout", placé au sommet d’une pyramide inachevée, le tout dans un cercle au-dessus duquel figuraient les mots "Annuit Coeptus", ce qui signifie en Latin "Annonce de la naissance de…" Au-dessous du cercle, il était écrit : "Novus Ordo Seclorum" (Nouvel Ordre Mondial, en Latin). En d'autres termes, le symbole de Weishaupt annonçait la naissance d'un Nouvel Ordre Mondial.

Ce symbole nous est familier, car il figure sur tous nos billets de $ 1 ! Au pied de la pyramide figurent des chiffres romains, qui indiquent l’année 1776. Puisque la monnaie américaine porte ce symbole du Nouvel Ordre Mondial, nous devons en déduire que notre gouvernement (américain), depuis 1776, travaille à établir le Nouvel Ordre Mondial ! Ceci est bien le cas, mais nous en reparlerons plus tard.

Weishaupt voulait renverser totalement tous les gouvernements, pour les remplacer par son système mondial. Il estimait que l’ennemi à abattre était surtout constitué par les nations de l'Europe Occidentale, parce qu'elles étaient fondées sur des principes judéo-chrétiens. Il pensait que l’on enrôlerait sans peine dans son plan les nations orientales, car leurs religions étaient enracinées dans un mysticisme occulte de même nature que celui qu’il professait. En vérité, à mesure que le monde se prépare à entrer dans le Nouvel Ordre Mondial, nous voyons s’établir aujourd’hui une unité spirituelle entre les religions orientales et les adeptes occidentaux du Nouvel Age.

L’obstacle principal pour Weishaupt venait donc des nations chrétiennes d’Europe Occidentale et du Nouveau Monde, qui allait bientôt devenir les Etats-Unis. Il établit donc son Plan en conséquence. Deux ennemis en particulier devaient être abattus : le catholicisme romain et le protestantisme.

Pour Weishaupt, le problème était le suivant : il voulait détruire froidement tous les gouvernements occidentaux, pour les remplacer par un seul gouvernement mondial, appelé Nouvel Ordre Mondial. Mais comment s’y prendre pour modifier toutes les caractéristiques de toutes ces nations occidentales, comment les faire passer par un glissement absolument imperceptible de la liberté à l’esclavage, sans qu’elles prennent jamais conscience du processus, sans qu’elles puissent identifier les auteurs du changement ? Sinon, elles pourraient contraindre leurs dirigeants à se retourner contre ces manipulateurs et à les détruire.

La première condition était d’entourer le Plan du secret le plus absolu. C'est la raison pour laquelle Weishaupt a organisé les Maîtres des Illuminati en société ultra secrète. Il ne fallait pas que les peuples qu'ils voulaient réduire en esclavage connaissent leurs secrets. Weishaupt sentit que la franc-maçonnerie pouvait être un allié intéressant. La franc-maçonnerie fut officiellement établie en occident en 1717. Elle enseignait alors qu’une évolution naturelle et spontanée conduirait peu à peu les hommes à adopter les mêmes valeurs, pour aboutir à une religion universelle. Tous les hommes devaient comprendre qu'ils sont frères. Les Francs-Maçons pensaient qu'ils seraient les moteurs de cette évolution vers une nouvelle conscience universelle. Ils pensaient que ce nouveau système était inévitable, et qu'il se manifesterait d'une manière naturelle et paisible.

Weishaupt rejetait cette conception. Pour sa part, il estimait que rien ne pourrait s’accomplir sans révolutions violentes. Lui et les membres de sa société commencèrent à s’infiltrer dans les loges maçonniques dès 1776. En 1789, il tenait déjà bien en main les loges européennes.

Il manquait encore à Weishaupt une stratégie pour établir son Nouvel Ordre Mondial. Il lui manquait un plan de bataille qui préciserait de quelle manière les gouvernements d'Europe Occidentale seraient détruits. Cette stratégie devait lui être fournie en 1823 par un professeur de philosophie allemand du nom de Hegel (1770-1831). Selon Hegel, les gouvernements des sociétés fonctionnaient de la manière suivante :

L’existence d’un certain type de gouvernement ou de société, qu’on pouvait appeler "Thèse", suscite l’apparition du type de gouvernement opposé, soit "l’Antithèse".
Thèse et Antithèse entrent inévitablement en conflit l’une avec l’autre, car ce sont deux systèmes complètement opposés.
Cette lutte se prolonge suffisamment sans qu’un côté parvienne à détruire l’autre. On finit donc par aboutir à un système hybride comportant certains aspects de la Thèse et certains aspects de l’Antithèse. Hegel a appelé ce nouveau système "Synthèse".
La clé de la stratégie est d’obtenir un conflit incessant, ou du moins une menace de conflit. Selon la théorie de Hegel, "le conflit aboutit au changement, et le conflit planifié aboutit au changement planifié". Dans toute les Universités européennes, cette théorie fit pendant un temps l’objet de discussions passionnées ! Par la suite, d’autres modes intellectuelles la remplacèrent, mais les Illuminati, et les Francs-Maçons qui leur emboîtaient le pas, avaient d’ores et déjà leur plan de bataille.

Pour finir, Weishaupt se mit en devoir de gagner le cœur de nombre de maçons américains, et en 1830, il avait pris le contrôle des loges américaines (juste avant son décès).

Définissons à présent ces termes, en les appliquant au Plan de Weishaupt :

La Thèse, c'est-à-dire le système européen dominant à la fin du XVIIIe siècle, impliquait, sur le plan économique, l’entreprise privée, sur le plan politique, la monarchie ou la démocratie, et sur le plan religieux, le judéo-christianisme.

L'Antithèse est le système opposé, qui devait, en théorie, combattre la Thèse pendant une période assez longue, avant d'aboutir à un nouveau système appelé Antithèse. En 1776, toutefois, il n’existait pas encore de véritable Antithèse au système dominant à l'époque.

lafayettemasonicsword.png

L'épée maçonnique de Lafayette : remarquez les symboles prouvant les origines des symboles du 20ième siècle !

Que faire, si ce système opposé ne s'établissait pas spontanément ? Si j'avais été chargé de la mise en œuvre du Plan du Nouvel Ordre Mondial, et si j'étais un partisan de la théorie de Hegel, je suppose que je me serais efforcé de créer un système qui soit exactement l'opposé de la Thèse. Un auteur catholique, Piers Compton, a étudié en 1846 la création de cette Antithèse, qui était l’exacte contrepartie de la Thèse occidentale. Il écrivit ceci : " Il y a comme du changement dans l’air, un changement qui s’étend bien au-delà des limites de l’Eglise et transforme bien des aspects de l’existence." Deux ans plus tard, un corps d’élite d’initiés secrets, qui avait pris pour nom : "La Ligue des Douze Justes des Illuminati", finança Karl Marx pour permettre à ce dernier de rédiger " Le Manifeste Communiste ".

Sous sa forme théorique, l’Antithèse vit donc le jour en 1848, avec la parution du Manifeste Communiste de Karl Marx. Gary Kah, un auteur chrétien, découvrit un secret le jour où on lui remit un lot de vieux ouvrages francs-maçons tirés d’une cachette. A la page 94 de son livre "Enroute to Global Occupation" (Vers l’occupation planétaire), Kah reproduit un tableau extrait de ces ouvrages secrets, démontrant les liens historiques qui remontent du mouvement du Nouvel Age aux Rosicruciens, en passant par les Francs-Maçons et les Illuminati, et de là aux Templiers, à la Gnose et à la Kabbale, jusqu’à la source commune à tous ces mouvements, c'est-à-dire les anciennes croyances mystiques égyptiennes et babyloniennes. Ce tableau indiquait aussi des groupes dérivés des Francs-Maçons et des Illuminati. Un de ces groupes est relié par une flèche aux Francs-Maçons et aux Illuminati : c’est le Marxisme. De toute évidence, les Francs-Maçons et les Illuminati ont créé le Communisme pour pouvoir opposer une Antithèse à la Thèse existante, pour que la théorie de Hegel pût prendre corps.

Du point de vue économique, le Communisme accordait à l’Etat seul le droit de propriété et le droit de planifier l’économie. Du point de vue religieux, il était athée. Du point de vue politique, il s’agissait d’une dictature. Il s’oppose donc à la Thèse occidentale sur toute la ligne. Ceci est normal, puisque le Communisme a été conçu dans ce but.

La Synthèse est le nouveau système hybride qui doit émerger du conflit entre Thèse et Antithèse. Cette Synthèse, sur le plan économique, est prévue pour être fasciste. Les moyens de production et le système de distribution des biens seront confiés à des entreprises privées, mais c’est le gouvernement qui dicte les quantités à produire et le nombre d’entreprises autorisées à fabriquer un produit donné. Sur le plan religieux, il est prévu que la synthèse soit d'inspiration satanique, le satanisme étant l’hybride issu de la thèse judéo-chrétienne et de l’antithèse athée. On sait depuis longtemps que cette Synthèse s’appelle : " Le Nouvel Ordre Mondial ".

Tel est le Plan qui guide l’action des Illuminati depuis les années 1820. Thèse et Antithèse sont les deux adversaires qui devaient demeurer en conflit politique et verbal pendant de longues années, menaçant de déclencher une guerre mondiale. Cependant, le Plan demande que ni l’un ni l’autre des adversaires ne soient détruits par des moyens militaires, mais que de part et d’autre la mentalité populaire évolue peu à peu, jusqu’au jour où la Synthèse pourra finalement être mise en place. Cette Synthèse n'est autre que le Nouvel Ordre Mondial.

Suivez-moi bien, car nous allons bientôt comprendre tout le déroulement de l'histoire depuis le début des années 1800, et tout particulièrement pendant tout le XXe siècle.

Lors de la fondation des Maîtres des Illuminati en 1776, cet ordre s’était donné pour objectif d’atteindre les six buts que nous avons énumérés en page 1. On est stupéfié de constater que ces six buts correspondent à la lettre aux objectifs du Communisme organisé, ce concept que Marx a commencé à propager vers 1850. Pas de place pour le doute ici : ce sont bien les Maîtres des Illuminati qui sont à l’origine du Communisme. Nesta Webster le démontre clairement dans son ouvrage "World Revolution : Plot Against Civilization" (La révolution mondiale, complot contre la civilisation), écrit en 1921.

Regardons de plus près cette philosophie qui est à la fois celle des Maîtres des Illuminati et du Communisme. En voici les dogmes essentiels :

L’homme est foncièrement, intrinsèquement bon.
Tous les problèmes de l’homme sont imputables à un environnement défectueux. Par conséquent, il suffit de modifier cet environnement pour remédier aux problèmes des hommes. (Note : C’est au nom de cette doctrine qu’on a massacré 200 millions de personnes depuis 1917. En effet, le moyen le plus simple de modifier l'environnement est de tuer tous ceux qui résistent à l’instauration de l’ordre nouveau. Cette doctrine est essentielle aussi pour les adeptes du Nouvel Age, celui de l'Antichrist. Les quatre cavaliers de l’Apocalypse n’approchent-ils pas au galop ?)

La raison humaine est la référence suprême ; si on l’affranchit des dogmes religieux, elle sera en mesure d’instaurer un "paradis" sur la terre.
Ces objectifs admirables justifient tous les moyens qui s’avéreront nécessaires pour les atteindre. Même le massacre de populations entières se justifie s’il permet l’avancement de cette noble cause.

C’est donc un fait avéré : les Maîtres des Illuminati ont bien créé le Communisme afin de susciter l’Antithèse exacte du capitalisme occidental. Quand Karl Marx et Friedrich Engels ont publié le Manifeste Communiste en 1848, les conditions politiques étaient dorénavant réunies pour commencer le conflit entre la Thèse et l'Antithèse. D’ailleurs, les capitalistes occidentaux étaient disposés à financer ce nouveau système autant qu’il le faudrait, afin de promouvoir la Synthèse tant désirée, le Nouvel Ordre Mondial. En 1911, un numéro du quotidien Le St. Louis Dispatch (alors que le Tsar était encore au pouvoir en Russie, et que le Communisme n’existait qu’à l’état de théorie) montre un dessin où Karl Marx déambulant dans les environs de Wall Street, avec, sous le bras gauche, sa thèse sur le Socialisme, qu’on appelle aujourd’hui Communisme. Tout au fond on aperçoit l’Empire State Building. Une foule en liesse acclame Marx, et G. Perkins, l’associé de J.P. Morgan, lui serre la main avec effusion. Derrière Marx, la main tendue, se tient Andrew Carnegie. Les milliardaires J.P. Morgan et John D. Rockefeller attendent leur tour de serrer la main de Marx. Juste derrière Marx et Perkins se tient Théodore Roosevelt.

Ce dessin ne faisait que représenter correctement pour quelle raison ces capitalistes occidentaux soutenaient avec enthousiasme le Communisme de Karl Marx. Pourquoi donc ? Parce qu'ils venaient de créer la parfaite Antithèse à la Thèse occidentale, ce qui allait enfin permettre l’émergence de leur système hybride, la Synthèse, mieux connue sous le nom de " Nouvel Ordre Mondial ".

Cette Synthèse devait être un système planifié comme une économie fasciste. Les moyens de production et de distribution de tous les biens devaient être contrôlés par l'industrie privée. Mais c'est le Gouvernement qui devait contrôler la répartition des tâches entre les sociétés privées, et la quantité des biens produits. Pour que ce nouveau système favorise le secteur industriel privé, il importait qu’à la tête du gouvernement on place un homme d’affaires. Le nouveau système des affaires sera source de bénéfices phénoménaux, pour plusieurs raisons :

La concurrence, dans le domaine économique, doit être complètement supprimée. Par exemple, au lieu d’une douzaine de fabricants d’automobiles dans le monde, il ne doit y en avoir qu'un seul. 

Un gouvernement planétaire ne doit jamais permettre à un dirigeant politique local de saisir les avoirs d’une multinationale, comme les Arabes ont saisi en 1972 et 1973 les avoirs des multinationales du pétrole sur leurs territoires, perte qui s’est chiffrée en milliards de dollars.

Un gouvernement mondial doit garantir la paix, sans laquelle les affaires ne peuvent prospérer. Mais ce sera aux dépens des libertés individuelles. Aucun dirigeant du Nouvel Ordre Mondial ne se soucie le moins du monde des libertés individuelles. La paix mondiale doit engraisser les profits.

N’oublions pas les paroles de Paul dans 1 Timothée 6 :10 : "L’amour de l’argent est une racine de tous les maux." Sous le règne de l’Antichrist, l’impiété atteindra son comble. Rien d’étonnant, donc, si les profits financiers atteignent également leur comble à ce moment-là.

Revenons au début du XXe siècle. Pour que ce concept puisse être appliqué avec succès, il fallait que le gouvernement d'une grande nation soit renversé, pour être remplacé par un gouvernement communiste qui incarnerait l'Antithèse. Puisque les Etats-Unis étaient, à n’en pas douter, à la tête des nations représentant la Thèse (le capitalisme), il fallait que la nation phare de l’Antithèse fût dotée également de vastes territoires, d’une population nombreuse, et de ressources naturelles. Les meneurs de l’Ordre Mondial décidèrent, peu après 1900, que la Russie était tout indiquée. Lénine reçut de l'Occident un flot constant de ressources financières destinées au renversement du régime tsariste. Nesta Webster démontre que les Illuminati utilisèrent les autorités allemandes pour soutenir la révolution léniniste. Une fois les communistes au pouvoir, ce fut le soutien politique et financier de l’Occident qui évita au pouvoir communiste de s’effondrer en raison de ses failles et de ses incohérences grossières.

Après la prise de pouvoir par les communistes en Russie, on passa à la phase suivante du Plan, le conflit incessant entre l'Amérique et la Russie, sans toutefois que l’un des adversaires ne remportât de victoire militaire sur l’autre. Après la deuxième guerre mondiale, la Russie accéda au statut de super-puissance, grâce à l'aide occidentale. Les relations entre l’Amérique (la Thèse) et la Russie (l’Antithèse) ne furent qu’une succession de crises. Mais maintenant que l’heure de la Synthèse a sonné, les dirigeants du Communisme participent au projet de création du Nouvel Ordre Mondial et militent loyalement dans ce sens.

Ce scénario s'écarte tellement des idées reçues que vous pouvez demeurer incrédule, même si vous êtes choqué. Permettez-moi toutefois de vous citer une déclaration d'Alice Bailey, écrivant sous la dictée de son esprit guide. Elle déclare dans son ouvrage "L’Extériorisation de la Hiérarchie" qu’à Yalta, en 1944, "trois hommes formant un triangle se rencontrèrent dans la bonne volonté envers tous, et s’efforcèrent de poser les fondements des événements à venir dans le monde" (p. 448).

Quels ont été les participants de cette Conférence de Yalta, au cours de laquelle les puissances occidentales ont accordé aux Russes d'incroyables concessions ? Il s’agissait du Président américain Franklin Roosevelt, du Premier Ministre britannique Winston Churchill, et du dictateur communiste de Russie Joseph Staline.

L'esprit guide d'Alice Bailey avait déclaré que ces trois hommes étaient trois dirigeants mondiaux qui s'efforçaient conjointement de faire entrer le monde dans le Plan du Nouvel Ordre Mondial !

On voit là le lien qui relie le communisme au Mouvement du Nouvel Age, en passant par la Société de Théosophie fondée par Madame Blavatsky en 1875. C'est pour cette raison que l'on voit Gorbatchev, depuis 1986, employer régulièrement la terminologie habituelle du Nouvel Age !

franc-maconnerie-symboles.jpg

La chronologie du Nouvel Ordre Mondial s’établit comme suit :

1776 : Création des Maîtres des Illuminati, avec leur vision du Nouvel Ordre Mondial.

1823 : Théorie de Hegel : "Thèse + Antithèse = Synthèse".

1848 : Création par Karl Marx du communisme, parfaite Antithèse du capitalisme.

1875 : Création du Mouvement du Nouvel Age, appelé à l'époque Société de Théosophie (Société secrète).

1917 : Le communisme devient le système de gouvernement de la Russie. Mise en place de l’Antithèse à la Thèse occidentale, dont l’Amérique était le leader.

1917-1945 : Les puissances occidentales aident l’URSS à acquérir le statut de superpuissance.

1945-1989 : L’URSS entretient un conflit potentiel avec les USA, exploitant en particulier la menace de la guerre nucléaire. En fait, le conflit n’éclate pas.

1975 : Les "esprits guides" ordonnent à la Société de Théosophie de se manifester au grand jour, et d’adopter à présent le nom de "Mouvement du Nouvel Age".

1990 : Le Président George H. Bush fait publiquement mention du "Nouvel Ordre Mondial" au mois d’août suivant l’invasion du Koweït par l’Irak.

1990 : Le communisme change d’habit pour s’aligner sur le Nouvel Age, et entame son auto-dissolution planifiée.

D’ici peu, Orient et Occident vont fusionner, les USA et la Russie mettront en place un Gouvernement Mondial unifié, grâce à l’ONU.

Nous voyons à présent le sens de cette déclaration si révélatrice de Gorbatchev : "Une alternative au capitalisme et au communisme est en train de poindre…" Si nous remplaçons dans sa déclaration "capitalisme" par "Thèse" et "communisme" par "Antithèse", il aurait dit : "Une alternative à la Thèse et à l'Antithèse est en train de poindre…" Quelle est donc cette alternative ? Tout simplement, le Nouvel Ordre Mondial ! Ce jour-là, Gorbatchev a presque lâché le morceau. En fait, il envoyait sans doute un signal à tous les initiés, à tous les adeptes des sociétés secrètes du monde entier, comme pour dire : "Patientez encore un peu, car le Plan est en bonne voie et sur le point d’aboutir…"

La dissolution de l’URSS n’est donc pas à mettre sur le compte des aléas de l’histoire ni de la politique du Président-acteur Reagan. Cela fait tout simplement partie du Plan ! Alors que le monde se prépare à s’unir sous la bannière du Nouvel Ordre Mondial, il faut maintenant que l’un des protagonistes disparaisse, que le rideau tombe sur l’interminable conflit qui a fait l’objet de la mise en scène, car on entre à présent dans la Synthèse.

Dans un autre article, nous avons montré que l’ALENA constituait la première Super Nation dans le plan du Nouvel Ordre Mondial, le monde devant être restructuré pour former 10 unités supranationales, d’abord sur le plan économique, ensuite sur le plan politique. Un ouvrage publié en 1974 fait référence à ce plan concernant les dix Super Nations. Il s’intitule "Mankind at the Turning Point" (L’Humanité au Grand Virage). La Super Nation N° 5 y était appelée : "L’Europe de l’Est, y compris la Russie." Mais en 1974 la Russie n’était qu’une province de l’URSS ! Et l’URSS était alors une superpuissance. Le respect du protocole aurait exigé que la Super Nation N° 5 s’appelle : "L’URSS, y compris l’Europe de l’Est". Pourquoi donc avoir mis : "la Russie" ? Tout simplement parce que les auteurs du livre, adeptes du Nouvel Age, connaissaient bien le Plan. Ils ont donc utilisé le terme qui ne devait effectivement être employé qu'environ 20 ans plus tard.

Chers amis chrétiens, la Bible tout entière nous apprend que depuis le commencement Lucifer tente d’arracher à Dieu le contrôle du monde et de se faire adorer comme s’il était Dieu. Les prophéties bibliques des deux Testaments annoncent clairement que Satan va manipuler les hommes et les nations, susciter des complots dans les ténèbres, et réorganiser le monde pour former 10 Super Nations, œuvrant au travers de tout ce qui est "impudent et artificieux", (littéralement : "des paroles des ténèbres", c'est-à-dire de la sorcellerie). Leur travail terminé, ces hommes remettront tout simplement le monde à l’Antichrist. Tout cela correspond exactement à l’action des adeptes du Nouvel Age, et au Plan pour le Nouvel Ordre Mondial.

"Et Hitler dans tout cela ?" demanderez-vous peut-être. Son projet, qu’il appelait aussi "Nouvel Ordre Mondial", était de même nature que le Plan actuel. Son système de gouvernement correspondait exactement à celui qui doit être mis en place avec le Nouvel Ordre Mondial, et il se considérait comme l’Antichrist. Pourtant, tout l’Occident, représenté par les Alliés, s’est retourné violemment contre lui, le détruisant avec son "Ordre Mondial" nouveau-né. Et les principaux responsables économiques et politiques l’avaient activement soutenu et généreusement financé, par l’intermédiaire de la Suisse, restée " neutre ". Pourquoi donc ?

Cette question m’a intrigué pendant plusieurs années. Je n'arrivais pas à trouver de réponse satisfaisante. Puis je fis la connaissance d’un Chrétien né de nouveau, Doc Marquis, qui avait quitté le satanisme et s’était converti à Jésus-Christ. Marquis venait de terminer son ouvrage, "Secrets of the Illuminati" (Les secrets des Illuminati). Trois ans avant qu’il ne quitte le satanisme, on l’avait invité à faire partie des Illuminati, groupe tout à fait distinct des satanistes traditionnels. Il avait donc passé trois années à étudier les plans des Illuminati pour le Nouvel Ordre Mondial. Doc Marquis fut sauvé parce qu’un jour il éprouva le besoin de lire l’Apocalypse dans la Bible. Arrivé au chapitre 18, il comprit soudain qu’il venait de lire un compte-rendu détaillé des plans ultra secrets des Illuminati pour le Nouvel Ordre Mondial ! Alors, pour la première fois de sa vie, il comprit qu’il existait dans l’univers une Puissance supérieure aux autorités qu’il avait servi jusque-là.

Je lui ai donc demandé : "Puisque Hitler était au service du Plan pour le Nouvel Ordre Mondial, qu’il était un type de l’Antichrist, et qu’il bénéficiait des largesses des dirigeants occidentaux, pourquoi l’avoir détruit ?"

Il eut cette réponse inoubliable, si éclairante pour moi : "David, sache que jamais les Illuminati n’entreprennent quoi que ce soit sur une vaste échelle sans l’avoir d’abord testé sur une échelle restreinte".

C’était clair ! Ils projettent d’établir leur Nouvel Ordre à l’échelle de la planète. Il était donc parfaitement logique de mener une expérience préliminaire sur une échelle restreinte, afin d’étudier les diverses modalités d’application et de mettre au point des solutions à toutes les difficultés susceptibles de se présenter. Alors, quand l’Antichrist véritable se lèvera, il pourra établir son système en toute tranquillité. L’économie fasciste hitlérienne a correctement fonctionné, mais Hitler a dû lui apporter plusieurs modifications en cours de route. Il a établi efficacement sa dictature sur l’Allemagne et appris à anéantir ses ennemis. Il a remporté également un succès spirituel en tant que grand prêtre d’une religion ouvertement sataniste, hypnotisant des millions d’Allemands et les transformant en adeptes fanatiques.

Aujourd’hui les Illuminati savent que leur système est viable et projettent en toute confiance de l’étendre au monde entier. Hitler ne se doutait pas du rôle qui lui avait été réellement dévolu. Il ne savait pas qu’il était utilisé, et qu’on le détruirait une fois sa mission terminée. Ne permettez à personne de vous séduire, de vous leurrer. Maintenant, vous connaissez la vérité.

Extrait empreinté au site : http://www.latrompette.net

Les suites historiques du 20ième siècle jusqu'à nos jours sont encore plus évidentes avec le détournement d'appellation du capitalisme dur et embrouillage d'esprit avec un faux "libéralisme économique" qui ne peut bien évidemment ne mener qu'à une dictature très difficile à déloger... d'autres articles sur cette période historique seront affichés.

Yves Herbo-SFH-06-2013

Yves Herbo sur Google+

mystère alien environnement interviews économie politique NOM échange auteur lire argent banque bourse monnaie FMI écrivain essai

Commentaires (2)

anoy
  • 1. anoy | 30/06/2013

Et les Chinois ,là dedans ?!!

fac13
  • 2. fac13 | 28/06/2013

Bonjour,

fête du 1er mai (fête du travail) notre asservissement.

Hitler : adolf, JACOB, Hitler. (nom juif pour un anti-sémite? )
sa grand mère travailler pour la famille des Rotchilds et elle est tombé en ceinte sans avoir de mari.
De plus c'est la grande banque anglaise appartenant à cette même famille qui as financer le nazisme.
La deuxième guerre mondial permit de crée un état israélien et de cette faite donner à l’humanité une dette sans équivaux à ce peuple.
A savoir qu'il est fortement puni par la loi de remettre en cause cette période le l'histoire.
Et aussi que les fait avait déjà été retranscris dans un livre russe (les protocoles des sages de sion) sortie en 1901.
Ce livre annoncer le suivi de la mise en place du nouvel ordre mondial par la franc maçonnerie.
Beaucoup dise de ce livre qu'il est une reprise de Machiavel et Montesquieu.

Bref tout ça pour dire que leurs plan marche très bien.
Et on le vois actuellement en Syrie.
L'otan étant leurs police militarisé au service de personnes prônant le diable en personnes avec des rituelles à faire peur (viol d'enfant, meurtre...) http://theilluminati.free.fr/index.php/la-franc-maconnerie/video-la-lumiere-derriere-la-franc-maconnerie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau