L'obsolescence programmée : escroqueries du système capitaliste

L'obsolescence programmée : escroqueries du système capitaliste

ampoule1901.jpg

Croyez le ou non, la plus vieille ampoule du monde est toujours allumée et ce depuis 1901, oui, depuis plus d'un siècle sans interruption !!

L'ampoule originale a été inventée en 1895 et son filament avait été conçu afin de durer le plus longtemps possible.

Les investisseurs avaient un choix simple à faire : permettre au consommateur de s'éclairer à vie avec une seule ampoule ou bien de pousser à la consommation régulière en faisant disparaitre la technologie qui permettrait la longue durée du filament... Profit, profit...


Prêt à jeter : enquête sur l'obsolescence programmée de nos équipements. Un produit usé = un produit vendu ! Tourné aux quatre coins du monde, ce film enquête sur l'obsolescence programmée, concept vieux comme l'industrie mais toujours vivace. Une démonstration aussi implacable qu'éclairante.

Dans les pays occidentaux, on peste contre des produits bas de gamme qu'il faut remplacer sans arrêt. Tandis qu'au Ghana, on s'exaspère de ces déchets informatiques qui arrivent par conteneurs. Ce modèle de croissance aberrant qui pousse à produire et à jeter toujours plus ne date pas d'hier. Dès les années 1920, un concept redoutable a été mis au point : l'obsolescence programmée. « Un produit qui ne s'use pas est une tragédie pour les affaires », lisait-on en 1928 dans une revue spécialisée. Peu à peu, on contraint les ingénieurs à créer des produits qui s'usent plus vite pour accroître la demande des consommateurs.

miniature.jpg
« À l'époque, le développement durable n'était pas au centre des préoccupations », rappelle Warner Philips, arrière-petit-fils des fondateurs de la marque du même nom. Mais alors que les ressources de la planète s'épuisent, rien n'a changé. Nourrie de nombreuses archives et interviews, avec, pour fil conducteur, le test d'une imprimante récalcitrante, cette démonstration minutieuse débusque les avatars de l'obsolescence programmée et leurs répercussions...

Sources : http://www.achblog.com/Nouvel-ordre-mondial/Manipulation-et-propagande/L-Ampoule-extra-longue-duree,649.html

http://www.achblog.com/Nouvel-ordre-mondial/Films-et-documentaires/Pret-a-jeter,663.html

Yves Herbo : sans vouloir en rajouter, n'oubliez pas qu'à la même période, Nikola Tesla affirmait pouvoir distribuer l'électricité gratuitement... et que ses inventions ont été détournées et récupérées par un certain Edison, qui a été chargé par le gouvernement américain d'une technologie rapportant obligatoirement de l'argent... tout ceci au détriment bien sûr de l'évolution humaine normale et naturelle... il serait temps que l'Humanité se rende compte qu'elle s'est engagée dans un système très dangereux pour sa propre existence, dans l'unique intérêt de quelques familles et individus au détriment de milliards d'autres... Je confirme que l'une des priorités de l'Humanité est bel et bien de chasser tous ces "marchants" qui parasitent les vraies valeurs de l'Humanité, qui ne doivent pas être reliées au "travail", c'est à dire à l'économie et à l'argent, mais bel et bien à la notion de communauté, c'est à dire une Grande Famille que l'on doit considerer comme ses propres ancêtres (ce qui est la cas scientifiquement) et descendants. Autrement dit, l'erreur de l'homme est de faire une distinction entre sa petite famille de naissance (alors que beaucoup d'éléments tendraient à nous faire penser, et de plus en plus, que la conscience humaine pourrait être immortelle et se "rematérialiser" plusieurs fois au cours du temps, donc dans d'autres "familles"...) pour un court passage sur Terre, au lieu de considérer toute l'humanité comme sa famille (ce qui est la seule réalité génétique) et ne pas lui faire ce qu'on ne ferait pas à sa propre famille ou à soi-même... en fait, dans le doute, le plus logique serait d'adopter prudemment ce simple principe plutôt que de miser sur "l'individu" et principalement sur l'égo finalement... 

Yves Herbo SFH 18-10-2012

Yves Herbo sur Google+

environnement interviews économie politique NOM argent monnaie banque bourse FMI

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau