mystère

OVNIS : Les Journées Ufologiques de Rennes le Chateau

OVNIS : Les Journées Ufologiques de Rennes le Chateau

odhtv.jpg

Les Journées Ufologiques de Rennes le Chateau - session 2013

1erjourrenneslechateau2013

La session de 2013 était organisée par l'association Œil du Sphinx et par les librairies Atelier Empreinte à Rennes-le-Château, Capitale de tous les Mystères.
Gilles Thomas d'ODHTV était présent pour assister à cette journée ufologique dont les intervenants étaient Yves Lignon, Gildas Bourdais, Geneviève Béduneau, Thierry Gaulin, Thibault Canuti et Richard D.Nolane.

Yves Lignon (parapsychologue) a joué avec brio le rôle de modérateur, intervenant aux bons moments pendant tout le déroulement de la journée. Dès 10 heures, il accueillait les participants avec une petite introduction et une présentation de chacun des conférenciers et du planning de la journée. Le thème général de cette première concernait l'ufologie et les acteurs de cette "discipline" : les chercheurs, les associations et la science.

Geneviève Béduneau (auteur et docteur en théologie orthodoxe) nous a lu des textes anciens "écrits pour les gens de l'époque dans un certain esprit qui n'est pas le nôtre" présentant des similitudes avec les témoignages modernes d'observations d'OVNI. Ces récits qui décrivent des phénomènes célestes et ces peintures dans lesquelles on découvre des images d'OVNIS pourraient être interprétés comme des "Ovnis du passé" sans que l'on puisse trancher s'il s'agit de symbolique spirituelle ou d'un témoignage réel.

Richard D. Nolane (écrivain, traducteur, scénariste de BD) a tenté de tracer le parcours étrange de Jimmy Guieu, le précurseur des histoires de "men in black", "petits gris" et théories conspirationistes. Il nous a livré quelques anecdotes sur la vie trépidante de Jimmy et son rapport avec la science-fiction et l'ufologie. Une intervention peu intéressante et assez réductrice du personnage, pour ceux qui n'ont pas connu cet auteur devenu l'un des acteurs incontournables dans l'histoire de l'ufologie française.

Thierry Gaulin (OVNI-Languedoc) a choisi de nous parler de l'historique des associations ufologiques françaises en favorisant celles situées plutôt dans le Sud. De 1951 à nos jours, de nombreuses associations se sont succédées. Malgré la courte durée de son intervention, Thierry a toutefois réussi, en passant par quelques raccourcis, à dresser un état des lieux des activités de ces groupes et de leurs publications (bulletins et magazines ufologiques).

Thibaut Canuti (historien, auteur de deux ouvrages traitant de l'ufologie) est bien connu des lecteurs d'OVNI66. Thibaut a essayé de nous éclairer sur les rapports compliqués entre la science (ceux qui la font) et l'OVNI en tant que controverse et fait maudit. "En se coupant de beaucoup de traditions et de formes de spiritualités, l'homme occidental s'est finalement coupé également, délibérément, de tout un ensemble de phénomènes qui ont vocation à être des sujets scientifiques..."

Gildas Bourdais (chercheur ufologue réputé, écrivain, traducteur et spécialiste de l'affaire Roswell) s'est spécialement déplacé de Paris pour nous présenter un livre important dont il assure la traduction : "Des Généraux, des pilotes et des responsables officiels témoignent" de Leslie Kean. Le cruel cumul de minutes de retard prises dans la journée ne lui a pas permis de s'exprimer aussi longtemps que les autres. C'est donc en seulement 20 minutes que Gildas nous a convaincu de l'utilité d'acquérir son livre dont la sortie est prévue pour 2014.

http://ovni66.canalblog.com/archives/2013/09/08/27976955.html


Les Journées Ufologiques de Rennes le Chateau - session 2014. Avec Yves Lignon, Jean-Luc Rivera, Didier Gomez, Vincent James, Thibaut Canuti, Geneviève Beduneau et Jocelin Morisson.

Il y avait affluence ce samedi 06-09-2014 à Rennes-le-Château pour participer à la seconde Journée Ufologique du Razès. Il est vrai que la presse, locale et nationale, avait largement relayé l’annonce de cet événement. Ce qui fera à dire à Alexandre Painco, Maire de la commune, que l’ufologie est une discipline sérieuse justifiant de recherches sérieuses. Il saluera au passage la présence dans la salle de représentants « d’une jeune génération de chercheurs avec lesquels il faudra désormais compter ».

2mejourrenneslechateau2013

Yves Lignon prendra le relais, montrant avec pertinence comment cette discipline est souvent discréditée par le comportement même de certains de ses adeptes

.

Ce sera à Jean-Luc Rivera, Directeur de La Gazette Fortéenne, d’ouvrir le cycle des conférences avec « Qu’est-ce qu’un cas solide en matière d’Ufologie ? ». Il nous résumera pour ce faire l’histoire de l’ufologie contemporaine, en insistant sur les cas « non expliqués » (Kenneth Arnold, Valensole, Téhéran…). (Vidéo ci-dessus)

Didier Gomez, chercheur au sein de l’association MUFON, prendra le relais pour nous présenter Ufomania, une revue de référence qu’il anime. Son objectif principal est de présenter le bilan des recherches réalisées durant les dernières semaines tout en essayant de déboucher sur un débat d'idées constructif. « L'ensemble des données publiées provient de témoignages, d'articles de presse ou de réflexions émanant de nos différents correspondants en France et à l'étranger. Ensemble, nous nous efforçons de faire progresser l'étude du sujet en apportant peu à peu des éléments de réponse. Si l'origine de ces phénomènes n'est pas encore clairement identifiée, de nombreuses pistes restent envisageables. (Vidéo ci-dessus)
Il est donc important de garder l'esprit ouvert afin de mieux appréhender leur signification dans notre environnement immédiat. Les enquêtes sur le terrain constituent notre matière première d'étude. » cf http://www.ufomania.fr/accueil.html.

Puis ce sera à Vincent James, chercheur, à nous présenter « L’incident de Moriches Bay », un étonnant cas de « crash » d’OVNI survenu au large de New YORK.
Depuis la fin de 1995, le LIUFO (association ufologique américaine) affirme en effet qu’un incident majeur s’est produit le 28 septembre 1989 à Moriches Bay, le golfe qui borde la rive sud de Long Island. Il y a là une région de camping très populaire, Smiths Point Beach, mais voilà qu’elle a été subitement fermée au mois d’août précédent par décision du gouvernement local du comté de Suffolk un vague prétexte de « problèmes budgétaires ». Le 24 septembre en fin d’après-midi, Bruce et Martha Richardson se trouvent sur leur cabin cruiser mouillé dans la baie, lorsqu’ils voient une formation d’hélicoptères Huey de l’armée approcher par l’est. Ils se mettent en ligne et commencent à tourner au-dessus de Smiths Point Beach. Le manège dure environ une heure, après quoi les appareils s’éloignent vers l’ouest. Le soir du 28, des habitants se plaignent de problèmes électriques et de perturbations des émissions de télévision. Quelques personnes aperçoivent d’étranges lumières au-dessus de la baie, qu’ils prennent d’abord pour des fusées éclairantes à parachute. Vers 17 h 30, les McLaughlin remarquent deux grands objets triangulaires qui s’immobilisent dans le ciel. On ne voit ni moteurs, ni ailes, ni lumières, ni fenêtres mais leur surface semble lisse et d’un noir d’encre. Voir à ce sujet par exemple: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t10060-lincident-de-moriches-bay-que-faut-il-en-penser#ixzz3Cdr66Zq9

L’après-midi reprendra avec une intervention pointue du jeune chercheur Thibaut Canuti sur « Les Ovnis et le Nucléaire » (Vidéo ci-dessus). Il insiste beaucoup sur le fait que ce ne sont pas que les centrales nucléaires qui semblent être surveillées, mais toutes les activités nucléaires humaines. De nombreux témoignages de militaires semblent aller en ce sens pour ce qui est des bases de missiles à ogives. On peut écouter cette intéressante analyse en podcast sur le site : http://www.bob-toutelaverite.fr/thibaut-canuti-les-ovnis-et-le-nucleaire_a1233.htm

Jamesvincent

Vincent James reprendra la parole pour traiter du passionnant dossier des exoplanètes. Il partira de Mars, puis des satellites de Jupiter avant de plonger dans l’espace à la recherche de signes de vie. Il insistera notamment sur la découverte récente de « Nova Terra », une planète jumelle à la nôtre. De taille équivalente à notre planète, Kepler-186f est située dans la zone « habitable » de son étoile. Pourquoi cette 1 781e exoplanète, selon le décompte de l'un des catalogues de référence, exoplanet.eu, peut-elle prétendre au titre très recherché de jumelle de la Terre? Tout d'abord parce qu'elle fait presque exactement le même diamètre que notre planète (elle est 10 % plus grosse). Cela est rare et signifie qu'elle a de grandes chances d'être rocheuse - au même titre que Vénus ou Mars. Ensuite parce qu'elle est située dans la zone d'«habitabilité» de son étoile. En somme, à une distance où il ne fait a priori ni trop froid ni trop chaud pour pouvoir conserver de l'eau liquide à sa surface (à titre d'exemple, la zone d'habitabilité du Soleil ne contient que la Terre, Mars et la Lune). Il s'agit de la première exoplanète à réunir ces deux propriétés. (http://www.stargate-fusion.com/forum-stargate/science/decouverte-officielle-terra-nova-t20570_1.html). Le conférencier estime par ailleurs que « ceux qui nous visitent » ont par rapport à nous un décalage maximum de deux siècles.

La journée se terminera par une table ronde (Vidéo ci-dessus) avec les intervenants auxquels se joindra l’universitaire Geneviève Beduneau. Animée par le journaliste Jocelin Morisson, elle aura pour objet de faire le point sur « le cas Phoenix ». Les Lumières de Phoenix (Phoenix Lights en anglais), appelées aussi parfois Lumières au-dessus de Phoenix (Lights over Phoenix en anglais), sont le nom populaire donné à une série d'observations de phénomènes lumineux célestes au-dessus de la ville de Phoenix et du désert de Sonora (Arizona), le 13 mars 1997. Des phénomènes lumineux semblables se répétèrent le 6 février 2007 et furent filmés par des employés d'une station locale de Fox News. Un incident du même genre est survenu le 21 avril 2008. Il aurait été causé par des ballons leurres gonflés à l'hélium.

http://lebibliothecaire.blogspot.fr/2


Les émissions sont en collaboration avec:

http://www.sciences-fictions-histoire...

http://area51blog.wordpress.com/

http://ufoetscience.wordpress.com/

http://ovnis-direct.com/

La page Facebook ODH Tv à liker et partager:
http://www.facebook.com/pages/ODH-Tv/...

Yves Herbo Relai-Sciences, F, H - 22-09-2014

OVNIs : Spécial ODH Scientia : UFO - Science

OVNIs : Spécial ODH Scientia : UFO - Science

odhtv.jpg

ODH Scientia vous est présentée par Martine et Gilles Thomas.

L'invité est Mathieu Ader, membres de l'association UFO - Science.

Il vous parle de l'association, des recherches en cours, de la MHD, de l'opération Baronne et de l'UFOspectra.
http://www.ufo-science.com/wpf/


L'émission ODH Scientia soirée spéciale Bonnettes spectroscopiques vous est présentée par H.L, Martine et Gilles Thomas.

L'invité est Mathieu Ader, membre de l'association UFO-Science.

Il vous parle de comment utiliser une bonnette à réseaux de diffractions.
http://www.ufo-science.com/wpf/

L'émission est en collaboration avec:

http://www.sciences-fictions-histoire...

http://area51blog.wordpress.com/

http://ufoetscience.wordpress.com/

http://ovnis-direct.com/

La page Facebook ODH Tv à liker et partager:
http://www.facebook.com/pages/ODH-Tv/...

Yves Herbo Relai-Sciences-FH-16-09-2014

OVNIs : ODH interviews 54 et 55

OVNIs : ODH interviews 54 et 55

odhtv.jpg

La 54ème édition d'ODH Interview vous est présentée par Gilles Thomas.

Interview de Chris.A qui était modérateur du forum "Les mystères des ovni". Il vous parle de ses observations, son parcours en ufologie et du forum "les mystères des Ovni"
http://www.forum-ovni-ufologie.com/

L'émission est en collaboration avec :

http://www.sciences-fictions-histoire...
http://area51blog.wordpress.com/
http://ufoetscience.wordpress.com/
http://investigationsoanisetoceanogra...
http://ovnis-direct.com/


La 55ème édition d'ODH Interview vous est présentée par Gilles Thomas.

L'invité est Didier Gomez, responsable de la revue ufologique: UFOmania et ufologue du Tarn.

Il vous parle de son parcours ufologique, de sa revue, du Workshop CAIPAN 2014 organisé par le GEIPAN, des ovni dans le Tarn et de ce qu'il pense de l'ufologie.

Site internet d'UFOmania:
http://www.ufomania.fr/

L'émission est en collaboration avec :

http://www.sciences-fictions-histoire...
http://area51blog.wordpress.com/
http://ufoetscience.wordpress.com/
http://investigationsoanisetoceanogra...
http://ovnis-direct.com/


La page Facebook ODH Tv à liker et partager:
http://www.facebook.com/pages/ODH-Tv/...

Yves Herbo Relai-Sciences-F, H-15-09-2014

Sphères et mystères mégalithiques

Sphères et mystères mégalithiques

Sphereschine1

Les sphères en pierre du Costa Rica sont bien connues mondialement, mais de récentes découvertes d'autres pierres du même type dans d'autres endroits du monde soulèvent de nombreuses interrogations. C'est surtout en Bosnie et en Chine que ces objets surprenants ont été déterrés au cours de ce 21ème siècle. Autant certaines pierres peuvent être façonnées en arrondi lorsqu'elles se trouvent dans un cours d'eau, autant la plupart de ces pierres parfaitement lisses et comme frottées soigneusement l'ont été en pleine jungle ou enterrées dans des endroits n'ayant pas connu l'eau en abondance.

"Un chantier de construction dans la province chinoise de Hunan a permis de découvrir une épée de cuivre et plusieurs centaines de pierres en forme d’œufs ; de taille variable, la plus petite pierre est de la taille d’un melon, tandis que la plus imposante fait la même dimension qu’une table familiale ! D’origine totalement inconnue, les ‘œufs de pierre chinois’ sont toujours analysés par une équipe internationale d’experts…" - La science reste muette

"C’est la construction d’une autoroute à proximité de la ville de Gongxi qui est à l’origine de cette découverte : en creusant les fondations, les ouvriers du bâtiment ont déterré un grand nombre de pierres ovales et régulières, dont l’origine est pour le moment totalement inconnue. "

Sphereschine2

Certaines de ces pierres sont de très grande taille, et l’intérieur des ‘œufs’ est constitué d’une étrange matière sombre et compacte. La composition exacte de ces étranges formations de pierre est actuellement en cours d’analyse dans différents laboratoires internationaux ; le mystère devrait donc être percé d’ici quelque mois. D’après certains spécialistes, ces pierres de tailles variables se sont formées à partir d’un minuscule noyau dur de carbone, puis la matière s’est accumulée autour du centre au fur et à mesure que la pierre roulait, charriée par le courant d’un fleuve ou d’une rivière sur des centaines, voire des milliers de kilomètres. Pour d’autres, les boules de pierre présentent des traces d’usinage et semblent avoir été façonnées par la main de l’homme…"

Reste donc une énigme de taille pour les géologues : dans quelle région du monde a démarré la formation de ces étranges œufs de pierre ?

Sphereschine3

Une épée très étrange

" Quant à l’épée de cuivre retrouvé également au cours de la construction de la route, elle a malheureusement été dérobée peu après sa découverte, et une enquête policière est en cours pour tenter de déterminer l’identité des voleurs. Il est primordial de retrouver cette épée, dont le poids lors de sa découverte a été estimé… à "environ 450 kilos ! "

Quelle pouvait bien être la fonction d’une arme d’un tel poids ? Servait-elle au cours de rituels ? S’agissait-il d’un objet sacré ou de culte ? ". En tout cas, seul un géant aurait pu soulever cette arme...

"Ces questions resteront sans réponse tant que cet objet d’une inestimable valeur archéologique ne sera pas retrouvé… De nombreux œufs en pierre – baptisés ‘Volcano Eggs’ par les autochtones - ont également été ‘pillés’ par la population locale, qui en a déjà vendu plusieurs exemplaires sur les marchés des villes avoisinantes. D’autres habitants s’en servent pour décorer leur habitation ou leur jardin… À noter enfin que Le maire de Gongxi, Yao Ji, a également annoncé que beaucoup d'oeufs en pierre semblables avaient été déterrés sur un chantier de construction du village de Moshou. Ces oeufs vont également d’une taille aussi petite que la paume d’un homme à plus d’un mètre de diamètre. Une large zone géographique serait donc concernée par ces curieuses formations géologiques… Il est encore trop tôt pour apporter une explication valable à l’énigme des œufs en pierre ; les différentes analyses pratiquées en laboratoire devraient nous en apprendre beaucoup sur les véritables origines des ‘Volcano Eggs’. Quant à l’épée de cuivre volée dès sa découverte, le mystère ne sera peut-être jamais résolu…"

Des sphères similaires au Costa Rica… et en Bosnie !

" Des centaines de boules de granit de forme parfaitement sphériques ont déjà été retrouvées dans la jungle et les forêts du Costa Rica. Le diamètre de ces sphères est variable : de quelques centimètres à près de 3 mètres, pour un poids moyen de…12 tonnes ! Là aussi, les spécialistes se sont interrogés : s’agissait-il d’un caprice de la nature ou ces sphères parfaites d’un âge très avancé avait-elles été taillées à dessein ? De nombreuses boules sont en tous cas visibles au Musée National de San-José, mais il semble que la grande majorité des ‘Bolas Grandes’ – comme les appelle la population locale - est toujours enfouie dans la jungle. Plus troublant encore, des œufs de pierre ont également été mis à jour en Bosnie, sur le site de la fameuse ‘pyramide’ découverte il y a peu. "

Ces boules parfaites sont-elles disséminées un peu partout de par le monde, s’agit-il d’un phénomène mondial ? Une civilisation a-t-elle façonné ces œufs en pierre dans un but spécifique ? "

Les Boules géantes de pierre du Costa Rica :

Sphere costarica

Avec plus de 300 boules de pierre sculptées ayant jusqu'ici été découvertes, dont la taille varie de quelques centimètres à plus de 2 mètres (6,6 pieds) de diamètre, et pesant plus de 16 tonnes, le Costa Rica offre à la fois la plus grande et les plus riches fournitures de sphères de pierre sculptées du monde, qui auraient été sculptées entre 200 avant JC et 1500 après JC, leur origine et leur but étant encore inconnus...

Bosnie : naturelle ou pas ?

Décidément, les spécialistes semblent vouloir refuser à la Bosnie tout intérêt archéologique : même leurs sphères rondes sont considérées comme des concrétions naturelles par les "spécialistes" (qui se trompent tout de même assez souvent pour des spécialistes)... : un parc de 40 de ces pierres a tout de même été créé en Bosnie :

Bosniaball2Bosniaball

Les boules de pierre écossaises :

La majorité des boules ont été découvertes dans l'Aberdeenshire, une zone également associée à une forte concentration de cercles de pierres couchées. La plupart des boules de pierre se conforment à un format standard et plus de la moitié ont six boutons géométriques en relief sculpté sur elles, même si certaines ont jusqu'à 160 fossettes gravées sur elles.

Stoneball1

Plus de 400 de ces petites pierres sculptées géométriques ont été découvertes en Ecosse. Curieusement, elles semblent avoir été faites avec une compréhension des «solides de Platon», puisque la majorité d'entre elles ont été conçues pour se conformer à l'un des cinq solides géométriques.

Le nombril du nombril - L'ile de Pâques.

Il y a une sphère en pierre sculptée sur l'île de Pâques, dans la zone côtière du nord de l'île, juste au nord de la carrière des statues au cratère volcanique de Rano Raraku. Le site, "Te pito kura" était probablement un centre rituel pour les premiers habitants de l'île pour prier et méditer.

Tepitokura

Les insulaires ont une légende disant que les statues ont été déplacées par l'utilisation du mana, ou pouvoir de l'esprit, et selon une légende, l'utilisation a été faite d'une sphère de pierre finement ciselée, de 75 cm (2,5 pi) de diamètre, appelé te pito kura («le nombril doré» ou «le nombril de la lumière»), pour concentrer le mana.

Nouvelle-Zélande, autres formations considérées comme naturelles par les géologues (sauf exceptions) :

Newzealandmoerakiboulders

Newzealandpetrospheres

http://www.ancient-wisdom.co.uk/stoneballs.htm

http://en.epochtimes.com/news/7-4-17/54224.html

http://japanesemythology.wordpress.com/hanging-eggs-cosmic-egg-myths-and-excavated-ostrich-eggs-across-near-east-old-europe-and-eurasia/

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5747.0

Légendes liées ? :

La légende du Roc, l'oiseau géant, popularisée en Occident dans les voyages de Marco Polo et plus tard dans les Mille et Une Nuits, d'Abd al-Rahman et Sinbad le marin, était très répandue dans l'Est.

Sinbad the sailor 5th voyageThe merchants break the roc's egg, Le Magasin pitoresque, Paris, 1865

Au début du 16ème siècle, l'existence du Roc a été acceptée par les Européens. En 1604, Michael Drayton envisageait les Rocs pris à bord de l'Arche de Noé :

" Toutes les choses à plumes encore jamais connues des hommes,
De l'immense Rucke, jusqu'à la petite Wren;
Des forêts, champs, des rivières et des ponts,
Tous ceux qui ont des bandes ou des onglons;
Pour la Grande Arche, la rencontre amicale est venue,
Dont beaucoup d'espèces étaient trop longues à nommer. "

" All feathered things yet ever knowne to men,
From the huge Rucke, unto the little Wren;
From Forrest, Fields, from Rivers and from Pons,
All that have webs, or cloven-footed ones;
To the Grand Arke, together friendly came,
Whose severall species were too long to name "

Le Rukh est également identifié dans le livre-saint éthiopien, Kebra Negast, comme l'agent responsable de la livraison de la pièce bénie de bois au roi Salomon, qui a permis au grand roi de compléter le Temple. Cette pièce de bois est également dit avoir transformé le pied de la Reine de Sheba de celui d'une chèvre en celui d'un humain. Le morceau de bois que le Rukh a donné a donc trouvé une place d'honneur dans le Temple et été décoré avec des anneaux d'argent. Selon la tradition, ces bagues en argent ont été remises à Judas Iscariote comme moyen de paiement pour trahir Jésus ; la pièce de bois est devenue la croix de Jésus. "

Paintings of the razmnama 01

" En addition aux contes de Marco Polo sur la Rukh en 1298, Chou Tch'ou-fei (Zhou Qufei) en 1178 a parlé d'une grande île au large de l'Afrique avec des oiseaux assez grands pour utiliser leurs piquants comme des réservoirs d'eau (Pearson et Godden 2002: 121). Des frondes de palmier de raphia ont été ramenées au Kublai Khan, en guise de plumes de Roc; une souche de plume de Roc est dite avoir été portée à l'Espagne par un marchand des mers de Chine (Abu Hamid Espagne, dans Damiri). "

Sources : http://en.wikipedia.org/wiki/Roc_%28mythology%29

Autre mystère mégalithique chinois :

Yangshan

Au Yangshan en Chine, nous trouvons ce qui peut être décrit comme un mystère mégalithique. Il n'y a rien d'autre comme cela en Chine, c'est un total inédit. Il suffit de regarder cette chose ! Il avait évidemment une fonction d'utilité. Il aurait été construit dans les années 1400 comme tombeau, mais personnellement, je soupçonne que c'est beaucoup plus ancien. Bien qu'unique en Chine, ce mégalithe n'est pas sans rappeler les structures que nous trouvons au Pérou. La datation a été remise en question car les documents y faisant référence parleraient en réalité d'une autre structure identifiée ailleurs, d'apparence effectivement plus jeune. Quoiqu'il en soit, cette structure est inachevée et n'a jamais été soulevée ou déplacée ailleurs, alors qu'il s'agirait d'une commande ferme d'un Empereur principal qui a toujours eu ce qu'il a voulu... une erreur quelque part ?

http://www.nytimes.com/1999/04/18/travel/a-relic-of-imperial-aspirations.html

Yangshan3Yangshan4Yangshan6Yangshan7Yangshan8Yangshan9Yangshan10Yangshan11Jetez un oeil sur les boutons / protubérances, très similaires au Temple du Soleil à Ollantaytambo, Pérou.

http://www.abovetopsecret.com/forum/thread1026465/pg1

SERBIE : étonnante antique ville slave de Yarov, résistante aux séismes, confortable et durable. Les anciens ont aménagé cet endroit de façon très agréable : des douches, des salles de bains et des toilettes, et une forme d'électricité en raison des ondes électromagnétiques naturelles générées toujours ici. Le mystère par contre est que le peuple qui l'a construit a totalement disparu et la ville détruite malgré sa résistance. Pourquoi et comment toutes ces villes ont été détruites ? On pense que ce peuple était des sumériens d'origine, mais ils ont disparu de la surface de la Terre du jour au lendemain, sans corps ou traces visibles.

Encore des similitudes avec des temples péruviens ou boliviens :

 

vidéo de septembre 2014 sur une plage proche de Sydney, suite à une tempête (?) :

Alien Eggs On Sydney's Dee Why Beach, Sept 2014

Yves Herbo Traductions, Sciences, F, Histoires, 14-09-20104

Archéologie mystérieuse : Nouvelles découvertes à Baalbek et au Québec

Archéologie mystérieuse : Nouvelles découvertes à Baalbek et au Québec

Liban baalbek hajar el hibla

Un titre étrange et pourtant sans jeux de mots : deux découvertes récentes font évoluer nos connaissances sur des périodes de l'ère archaîque, encore très peu connue.

Un monolithe plus large et plus massif que celui connu sous le nom de Hajar al-Hibla découvert sur le site d'une carrière antique.

Liban baalbek new07 2014 1

Baalbek au Liban est une ville antique mais aussi un chantier archéologique encore loin d'être complété de nos jours. En effet, c'est à 800 mètres des ruines romaines que des sondages réalisés dernièrement par l'équipe de l'Université du Liban menée par Janine Abdel Massih sur une colline nommée Cheikh Abdallah ont révélés une surprise de taille. Terme adéquat quand ils se sont aperçu qu'il s'agissait d'un bloc unique de pierre taillée, un énorme monolithe plus large et plus massif que la mondialement connue Hajar al-HiblaIl mesure 19,6 mètres de long, six mètres de large et 5,5 mètres d'épaisseur pour l'instant. « Jusque-là. Car nous n'avons pas encore atteint le fond du roc pour le dégager entièrement », a-t-elle déclaré, ajoutant que les travaux reprendront après l'Aïd de Fitr (fête musulmane marquant la rupture du jeûne du mois de ramadan).

" Située à l'entrée sud de Baalbeck, la colline Cheikh Abdallah abrite une carrière antique de pierre calcaire conglomérée, qui a approvisionné le chantier de construction du complexe romain. Et selon l'archéologue, il ne serait pas improbable que le bloc monolithique découvert ait été taillé pour les soubassements du temple de Jupiter, dont le plan initial devait être plus large, comme l'ont relevé des études antérieures.

Liban baalbek new07 2014 2

Le mégalithe a été trouvé légèrement en contre-bas de celui connu sous le nom de Hajar el-Hibla ou Hajar El Gouble (21,50 m de long, 4,80 m de large et 4,20 m de hauteur). Un deuxième bloc avait été mis au jour dans les années quatre-vingt-dix. Ses couches archéologiques parfaitement conservées avaient permis aux spécialistes d'étudier la manière d'extraire les monolithes.

L'opération se faisait par le creusement de tranchées verticales isolant la masse sur ses côtés, avait expliqué Janine Abdel Massih, lors d'une conférence donnée au musée de l'AUB, en décembre 2005. Ces tranchées, qui font entre 10 et 20 cm de largeur pour les blocs de moins d'un mètre de haut, peuvent atteindre les 40 à 60 cm pour les blocs de plus grande dimension. La hauteur des pierres extraites est délimitée par l'épaisseur naturelle de strates géologiques de la roche.

Si les tonnes de pierres utilisées dans la construction des temples de Baalbeck proviennent essentiellement de la carrière située sur la colline Cheikh Abdallah, dans le secteur nord de la ville antique et sur un rayon de plus de deux kilomètres, les archéologues ont relevé la présence d'exploitations ponctuelles. À l'ouest, non loin du complexe romain, la carrière de Kyales a donné une pierre de meilleure qualité : une roche tendre à grains fins qui a vraisemblablement fourni le support de toutes les sculptures et décorations des temples. "

Liban baalbek hadjar el gouble

Le site avant les récentes fouilles, avec la pierre Hajar el-Hibla seule pour l'instant

L'origine du nom de Baalbek n'est pas connue avec certitude. Le terme phénicien Baal, qui signifie « seigneur » ou « dieu », était le nom donné à une divinité céleste sémitique. Le nom de la ville pourrait donc signifier « dieu de la Beqaa », ou « dieu de la ville », selon les différentes interprétations que l'on donne du terme.

Situé au cœur de plaines fertiles, Baalbek n'était guère plus, au cours de la période phénicienne, qu'un village agricole honorant une triade de dieux de la fertilité. Ayant reçu le nom d'Héliopolis au cours de la période hellénistique, cette modeste cité connut son apogée après l'arrivée des Romains en Phénicie, en 64 av. J.-C., époque où elle devint le siège de l'un des sanctuaires les plus importants du monde antique, progressivement couvert de constructions colossales qui y furent construites pendant plus de deux siècles. L'ensemble monumental d'Héliopolis est l'un des plus impressionnants témoignages, et l'un des plus célèbres, de l'architecture romaine d'époque impériale.

Les historiens attribuent à Auguste le dessein de fonder un sanctuaire impérial dont le culte syncrétique aurait favorisé la politique culturelle de Rome. Quoi qu'il en soit, la triade romaine d'Héliopolis (Jupiter, Vénus et Mercure) vint alors remplacer la triade phénicienne (Baal-Shamash, Anta et Alyn). Les premiers travaux, ceux du temple de Jupiter, commencèrent vers la fin du Ier siècle av. J.-C., sous le règne d'Auguste, et furent achevés peu après 60 apr. J.-C., sous Néron. L'immense sanctuaire de Jupiter Héliopolitain était scandé de 104 massives colonnes de granit importées d'Assouan, en Égypte, qui renfermaient un temple entouré de 50 autres colonnes. Dès lors, les travaux se poursuivirent jusqu'à la construction du grand autel (vers 100 apr. J.-C.) et du « temple de Bacchus » (vers 120-125 apr. J.-C.) : ce temple tire son nom des nombreux reliefs sculptés qu'il a livrés, interprétés par les archéologues comme des scènes de l'enfance de ce dieu.

" Sur ce vaste plateau de terre rouge consacré au blé, nous sentons déjà l’emprise du Soleil. Au-dessus des éléments extrêmes comme le vents ou le froid nous voyons son cours régulier donner la mesure de toutes choses. Au milieu de ce vaste autel, le contre point d’une éminence rocheuse adjointe d’une source Ras el Aïn peut paraître incongru ou bien providentiel. C’en est le tabernacle géographique. Vraiment cela ne pouvait qu’être ici que s’effectuerait le lien entre la puissance divine et les hommes. Baal nous dit qu’avant les monuments que nous voyons, il y avait en ces lieux un culte immémorial. Ce haut rocher naturel immense jeté sur cette plaine n’ayant que l’argile pour tapis, au côté d’une source pas loin du départ du fleuve de l’Oronte attirait les regards interrogateurs des hommes. Mais aussi la foudre du ciel quand le temps était à l’orage. Sur ce roc les hommes édifièrent un temple.

Puis à l’époque hellénistique on construisit les ruines que nous voyons. La seule date que nous avons trouvée sur le tambour d’une colonne marque l’époque de Néron en ère séleucide. Ce fait illustre parfaitement l’affirmation de Paul Veyne, pour qui l’empire romain est la continuation de la chanson d’Alexandre le Grand par la ville du Latium. D’ailleurs malgré les séleucides ; diadoques et épigones prolongés de tous les césars il manquera toujours une partie des assises au temple de Jupiter. Dans la grande cour, quelques niches attendent encore les dernières statues des 365 jours un quart de la course solaire. A leurs pieds deux bassins de pierre espèrent toujours la finition des bordures sculptées.

Ainsi malgré les ruines du temps nous voyons les plans des espérances inachevées des promoteurs. Le H, Héliopolis, formé par les tunnels (120 m de L x 6 m) se dessinent parfaitement à nos yeux avec un peu d’attention en prenant de la hauteur spirituelle. Par la grâce de cette incomplétude nous voyons aussi le roc originel, la vraie pierre de touche, servant de socle au temple de Jupiter.

A l’ouest apparaît l’énigme des trilithons. Ces trois monolithes surmontent une plinthe en formant une assise phénoménale (19,10 m x 4,34 m) (19,30m x 3,65) (19,59m x 3,65). Notez bien que nous ne pouvons pas savoir leur profondeur. Ils sont en base, certes immenses, mais cachés. Si nous arrondissons et prenons la densité de 2,5 T le m3 nous avons un poids moyen de 800 T. Au nord, à l’ouest et sud nous retrouvons le même genre de constructions de 9 pierres mais leur longueur divisée par deux. (10m x 4m). Là, la profondeur à un endroit a pu être estimée à 3m. Les lits de pierres les surmontant frappent par la différence de dimensions ; ils restent énormes mais n’atteignent pas le choc des trilithons. Un peu plus loin au sud-ouest de la ville au pied de la colline de Cheik Abdallah une autre masse cubique de calcaire dur, grenu, semble attendre le temps des Géants, des Titans, des Dieux pour rejoindre la chanson lithique de Baalbek. C’est la plus grande pierre taillée du monde. (21,50 m x 4,20 m x 4,80 m) Soit une masse de 433 m3 avec une densité de 2,5 T le m3 nous avons 1 082,5 T. " (Extrait - Michel Rouvière)

Liban baalbek trilithons

C'est de cette même carrière qu'ont été extraites les trois pierres colossales appelées "Trilithon", et été érigées au premier siècle de notre ère. Leur transport et leur installation en position horizontale poseraient des problèmes insurmontables aux ingénieurs modernes même en utilisant les technologies les plus avancées. Malgré l'habileté technique des Romains, on n'en connait pas d'autre exemple dans tout le reste de leur ancien empire.

Si l'on dresse ces trois pierres, elles sont hautes comme un immeuble de cinq ou six étages. La plus grande mesure 18 m sur 4.20 m par 3.60 m et pèse environ 800 tonnes. Taillé dans la carrière distante de près de 2 km, chaque bloc a été transporté sur le site de Baalbek et soulevé d'environ 7.50 m en position finale, au sommet d'une plate forme de pierres de moindres dimensions. La plupart des grues modernes seraient incapables d'accomplir un tel exploit.

Sources : http://whc.unesco.org/fr/list/294 + http://www.lorientlejour.com/article/874527/a-baalbeck-la-colline-cheikh-abdallah-livre-son-troisieme-monolithe.html + http://www.discoverlebanon.com/vues_panorama_liban/beqaa/baalbeck/trilithons_baalbeck.php + Wikipedia


Une découverte archéologique exceptionnelle au Québec

Quebec archeologue eric graillon quartz

Sous le regard de l'archéologue Éric Graillon, le professeur de l'Université de Montréal Claude Chapdelaine, montre les morceaux taillés de quartz et de rhyolite du New Hampshire découverts sur le site d'East Angus.

Une fouille archéologique à East Angus au Québec, Canada, pourrait permettre de mettre à jour un nouveau pan de la préhistoire des Cantons-de-l'Est, soit la période de l'archaïque ancien.

Pour la première fois en Estrie, des traces d'occupation datant probablement de 8.500 à 9.500 ans avant aujourd'hui ont été découvertes aux abords de la rivière Saint-François.

« On connaît encore très mal ces anciennes cultures. Les liens entre elles sont difficiles à faire, c'est en trouvant des sites comme ceux-là qu'on va y arriver, mais c'est un travail de moine », explique l'archéologue attaché au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, Éric Graillon. C'est ce dernier qui est à l'origine de la découverte du site d'East Angus, où ont déjà été retrouvés trois grattoirs de rhyolite du New Hampshire, un matériel introuvable dans la région et qu'il a probablement fallu importer.

Ces découvertes s'ajoutent à celles du site Cliche-Rancourt, au lac aux Araignées, qui a permis de remonter jusqu'à près de 12 000 ans avant aujourd'hui, ainsi qu'à celles faites à Weedon et dans l'arrondissement de Brompton, qui datent d'un peu plus de 10 000 ans.

« Ce qui se trouve là [à East Angus] est beaucoup plus modeste, mais pour nous, ça parle beaucoup », confie M. Graillon. Quelque 400 morceaux de quartz ont notamment été trouvés, ainsi que plusieurs morceaux de pierres rougies par le feu.

« Il s'agit d'une toute petite occupation, mais sa particularité, c'est la profondeur à laquelle les objets ont été trouvés », ajoute-t-il. La plupart ont été trouvés entre 38 et 65 cm alors que la moyenne est plutôt de 15 à 25 cm (de profondeur). « Ça peut être un signe de grande ancienneté », précise-t-il

De l'aide de l'Université de Montréal

La découverte est à ce point exceptionnelle qu'une équipe de l'Université de Montréal dirigée par le professeur au département d'anthropologie, Claude Chapdelaine, a fouillé le site d'East Angus pendant deux semaines.

Jusqu'à maintenant, l'absence de pointes de flèche est l'un des indices qui leur permet de dire que l'occupation remonte à la période de l'archaïque ancien.

Du travail reste cependant à faire. Le professeur Chapdelaine aimerait par exemple faire examiner par l'un de ses collègues de l'UQAM les pierres rougies par le feu qu'ils ont trouvées. Comme ce dernier utilise la technologie de la luminescence optique, il pourrait déterminer la datation de ces pierres (la date où elles ont subi le feu).

« Ce qu'on cherche, c'est une association entre le charbon de bois, les pierres chauffées et les artefacts qu'on trouve », résume-t-il. Pour enfin, peut-être, ajouter un nouveau morceau au casse-tête que constitue la préhistoire des Cantons-de-l'Est... "

Sources : http://www.lapresse.ca/la-tribune/estrie-et-regions/201406/29/01-4779788-une-decouverte-archeologique-exceptionnelle-a-east-angus.php + http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=12939

MAJ du 13-09-2014 sur Baalbek :

" Ancienne Science inconnue de maçonnerie à la carrière de Baalbek (Liban)

Baalbek et perou et egypte

Les fouilles récentes des blocs de pierre (mégalithes) à la carrière de Baalbek révèlent une découverte merveilleuse et troublante. Il nous reste peu d'indices sur le peuple précoce qui a conçu et construit la base (ou la Fondation) de Baalbek et a pratiqué des travaux de levage de pierres énormes sur une grande échelle. Beaucoup des pierres de la fondation (ou base) sont sculptées avec des outils, des technologies qui rappelle des découpes modernes et pèsent plus de 800 à 1000 tonnes. Le plus remarquable est que la plupart de ces pierres ont été levées de 20 à 30 pieds (6 à 9 mètres) et  parfaitement mises en place, un exploit qui paraît au-delà des possibilités des romains. (Rien de tel n'a été trouvé nulle part ailleurs de la part des romains).

Récemment, la carrière a révélé quelque chose de plus excitant ; une technologie de maçonnerie similaire à d'autres techniques (ou sciences) que des sites antiques du monde entier.

Dans cette galerie de photos nous pouvons voir des preuves de « sculptures » sur le côté de la pierre massive, connue comme "La pierre de la femme enceinte" estimée une plus de 1 000 tonnes. Sur la photo 1, les flèches blanches indiquent les marques d'un grand outil qui a été utilisé pour découper des portions de la pierre. Les flèches rouges montrent que deux endroits sont parfaitement coupés en carrés, des trous qui ont été peut-être pratiqués pour insérer des sondes, pour créer un certains type de conductivité (champ électromagnétique ?), utilisé dans la sculpture, ou conçus pour être utilisé lorsque vous soulevez le bloc en dehors de la carrière (pour une grue ??)

Les photos 2 et 4 fournissent un excellent coup d'oeil sur cette étrange sculpture de la pierre, qui pourrait seulement avoir été appliquée alors que la roche originale était dans un état fondu (ou ramolli), (pensez au travail d'une truelle de ciment humide).

La photo 5 est le travail de la pierre au Pérou, et la photo 6 est l'Obélisque inachevé à Assouan en Égypte. Chacune révèle l'utilisation d'un outil qui, avec son impact sur la pierre, l'a ramolli jusqu'à l'état fondu, ce qui permet une extraction facile des roches de surface, ou en modifiant chimiquement la roche de contact. Il faut approfondir les recherches sur cet art fascinant pour découvrir la vraie nature de cette science.

Source : https://www.facebook.com/pages/Earth-Ancients/208845839237411?sk=info

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 04-07, 13-09-2014

Tour de France de l'étrange ODHTV Saison 4

Tour de France de l'étrange ODHTV Saison 4 - MAJ 12-09-14 - FIN Saison

ODHTV logo

La 4ème saison du Tour de France de l'étrange commence avec ce reportage. L'édition 2014 vous propose un grand tour de la France mystérieuse, insolite, paranormale et mythologique tout au long de l'été. Des Alpes-maritimes à l'Aude, l'équipe d'ODHTV avec Gilles Thomas va vous partager différentes légendes, témoignages d'apparition étrange, curiosités géologiques et ectoplasmiques.


Tour de France de l'étrange 2014 4X01 : Fantômes et esprit sur les alpes-maritimes avec Frank Black

http://legendesetparanormal.free.fr/i...


Tour de France de l'étrange 2014 4X02 :  Légendes de Canjuers

La Provence, le Var et des légendes


Tour de France de l'étrange 2014 4X03 : Drack de la Ciotat

Légendes marines à la Ciotat - La cité engloutie


Tour de France de l'étrange 2014 4X04 : Dragons d'Albion


MAJ 06-07-2014

Tour de France de l'étrange 2014 4X05 : Mystères en Provence avec René Voarino et Fabien L.

Histoires paranormales vraies à Rognac, Martigues et au Col de Vence.


Tour de France de l'étrange 2014 4X06 : Lou Drapé

La Camargue avec Aigues-Mortes et la légende de Lou Drapé


Tour de France de l'étrange 2014 4X07 : Tarasque en Catalogne

Les sorcières du pays Catalan - les dragons et la grotte qui tue


Tour de France de l'étrange 2014 4X08 : Vallée de Bethmale

Légendes des Pyrénées - le lac et vallée du mal


Tour de France de l'étrange 2014 4X09 : Légendes de Comminges

Des légendes en pays Gascon...


Tour de France de l'étrange 2014 4X10 : L'étrange Barousse

Visite de la vallée de Barousse 


Tour de France de l'étrange 2014 4X11 : Le templier de Comminges

La richesse historique de Comminges et des pyrénées centrales


Tour de France de l'étrange 2014 4X12 : Reptile du Gazost

Une légende liée à la cryptozoologie dans le Roussillon


Tour de France de l'étrange 2014 4X13 : Miracles à Bétharram

Entre Pau et Lourdes, des apparitions maritales...


Tour de France de l'étrange 2014 4X14 : Le Béarn étrange

Sur le plateau du Gers se trouvent beaucoup de menhirs et tumulus, des nécropoles préhistoriques ont été identifiées comme datant de 3000 ans avant JC... il y est question aussi de sorcières et d'apocalypse...


Tour de France de l'étrange 2014 4X15 :  Les esprits Basques

Le Panthéon du pays Basque et ses anciens dieux ou des lutins et laminecks...


Tour de France de l'étrange 2014 4X16 : Drac de Villefranque

Du Chateau de Montanet, les Pyrénées Atlantique, Villefranque et ses légendes de dragon


Tour de France de l'étrange 2014 4X17 : Prodige de Bayonne

Retour sur le prodige de Bayonne : au moyen-âge, un signe lumineux en forme de croix est visible par des milliers d'habitants... aujourd'hui, ce serait un ovni ou un drone, mais à l'époque qu'était-ce ? L'interprétation à l'époque a été évidemment, Dieu...


Tour de France de l'étrange 2014 4X18 : Akelarre de Zugarramurdi

En Espagne Basque, au musée des sorcières de 1670 à Zugarramurdi

http://www.zugarramurdi.es/
http://www.turismo.navarra.es/fre/org


Tour de France de l'étrange 2014 4X19 : L'étrange Gironde

Avec la participation de Serge Le Guyader - les légendes et les fantômes, des phénomènes paranormaux


Tour de France de l'étrange 2014 4X20 : Légendes de Dordogne

Les grottes préhistoriques, les chamans et la légende de la Dame Blanche, le château de l'Herm


Tour de France de l'étrange 2014 4X21 : Légendes de Charente

Le Dolmen de Ronsenac, la Fontaine légendaire, Montguyon et l'Allée couverte de la Pierre Folle, les Pierres Closes de Charrat...


 

Tour de France de l'étrange 2014 4X22 : Mystères du Centre (avec Yann et Jack)

Une étrange histoire d'entité alien ou pas avec Yann et Jack nous conte ses expériences de poltergeist dans une maison hantée.


Tour de France de l'étrange 2014 4X23 : Paris l'étrange 4

A Versailles, dans les jardins du Château, Gilles Thomas nous parle des fantômes du Petit Trianon, puis du Diable Vert des Catacombes de Paris...


Tour de France de l'étrange 2014 4X24 : L'Yonne étrange 2

avec la participation de Rémy Fauchereau qui nous conte deux histoires de "Dames Blanches", Gilles Thomas raconte un rapport du moyen-âge mentionnant une pluie rouge sur Sens et Gina D. nous raconte une expérience étrange qui lui est arrivée.
http://isps-lesite.e-monsite.com/


Tour de France de l'étrange 2014 4X25 : Haute étrangeté en Lorraine

avec la participation de Raoul Robé qui nous parle d'apparitions mariales ou de "Dames Blanches", ou encore d'aliens.

http://cnegu.info/


Tour de France de l'étrange 2014 4X26 :  Légendes d'Alsace 2  

Avec la participation de Christian Morgenthaler qui raconte l'histoire des Carosses Célestes. L'émission nous parle également de l'apparition mariale de Schauenberg et de la Pierre du Diable.

http://www.spica.org/


Tour de France de l'étrange 2014 4X27 : Histoires du Jura

L'émission parle surtout des légendes autour de Belfort et notamment du Pas du Diable, du dolmen du Jura appelé la Pierre aux mariages, de la Dame Blanche de la Motte de César, des légendes du hérisson, de la Vouivre, avec des témoignages décrivant des ovnis lumineux pour finir...


Tour de France de l'étrange 2014 4X28 : Le Morvan étrange 2

L'émission débute devant le Temple de Janus en Saone et Loire avec la participation de Sylvain Matisse qui nous parle des fouilles archéologiques en cours. La Pyramide de Couhard au champs des Urnes, un cimetière antique, est aussi montrée et discutée.

http://paranormalalaune.wordpress.com/


Tour de France de l'étrange 2014 4X29 : Ovni sur le Vercors

Un tour d'horizon historique des apparitions d'ovnis dans le Vercors, avec la participation de l'ufologue Joël Mesnard.


Tour de France de l'étrange 2014 4X30 : Mystères de Provence 2

Retour en provence et ses légendes, à commencer par celle de Notre Dame de Ganagobie et ses mosaiques...


Tour de France de l'étrange 2014 4X31 : L'Hérault étrange 2

De Palavas-les-flots avec un retour sur St Martin de Londres, un endroit où se trouvent beaucoup de mégalithes, dolmens, et un témoignage intéressant sur l'observation d'un OVNI en forme de cigare (1969) et un autre sur une rencontre rapprochée dans la même région en 1977.


Tour de France de l'étrange 2014 4X32 : Curiosité de Lauriole et conclusion

C'est de l'intérieur d'un dolmen minervois, entre l'Herault et l'Aude, que Gilles Thomas nous parle de la légende du dolmen du Vieil Homme, puis de la Curiosité de Lauriole, un endroit constitué d'une illusion d'optique (probablement) qui fait croire qu'une route monte alors qu'elle descend...


Tour de France de l'étrange 2015 (Annonce)

Je vous annonce qu'à partir du mois de Mars 2015, le 5ème Tour de France de l’Étrange sera disponible sur ODH Tv...

En partenariat avec Sciences, Fictions, Histoires/Paranormal

La page Facebook ODH Tv à liker et partager : http://www.facebook.com/pages/ODH-Tv/...

Yves Herbo Relai, Sciences, F, Histoires, 28-06, 06-07, 10, 19, 26-07, 02-08, 08-09, 10-09, 12-09-2014

Sciences, Fictions, Histoires : Pages

↑ Grab this Headline Animator

Sciences, Fictions, Histoires : Blog

↑ Grab this Headline Animator

Annuaire de sites Net-liens