classés Fakes

L'endroit où atterrissent les articles démontrés comme démontrés faux ou sans aucune preuve étayée. 

Une autre légende de retour : le monstre du Loch Ness

Une autre légende de retour : le monstre du Loch Ness - 2012 - MAJ 2015

loch-ness-monster-sonar-image-2-251073818.jpg

Que serait un blog consacré à l’étrange et à l’insolite sans le monstre du Loch Ness ? Nessie a refait surface dans la presse anglaise le vendredi 20 avril 2012, à la faveur d’une image sonar sinon spectaculaire, du moins troublante. Martin Atkinson, skipper d’un bateau de tourisme, a photographié avec son téléphone mobile l’écran du sonar : on distingue sur le cliché une forme serpentine de près d’un mètre 50 de large, évoluant à environ 23 mètres profondeur.

loch-ness-monster-sonar-3.jpg

Elle a accompagné le navire pendant deux minutes avant de disparaître dans les eaux boueuses du lac. Le skipper a montré sa trouvaille à des collègues expérimentés qui sillonnent le Loch Ness depuis des années : « Tous m’ont dit qu’ils n’avaient aucune idée de ce que cela pouvait être. Sur le moment quand j’ai vu cette forme qui est apparue de plus en plus énorme, j’ai crié ‘Bloody Hell’ et je l’ai prise en photo. »

Des biologistes sollicités par la presse estiment qu’il s’agit plutôt d’un conglomérat de zooplancton et d’algues.

Pour cette image, Martin Atkinson a reçu le prix méconnu du « meilleur portrait de Nessie de l’année » décerné par le site de paris en ligne, William Hill.

lochness-martinatkinson.jpg

On peut toutefois noter que l’heureux lauréat de ce prix vit du tourisme et qu’il n’est pas inutile de relancer parfois l’intérêt du public par une monstrueuse petite piqûre de rappel.

nessie1.jpg

Un dernier mot sur la photo ci-dessus : ce druide inquiétant qui brandit un poignard sous la statue de Nessie érigée au bord du Loch Ness est Kevin Carlyon. Cet ancien catcheur reconvertit dans le paganisme et la sorcellerie invoque régulièrement la créature pour la convaincre d’apparaître à la surface. Sans succès notables jusqu’à présent.

Néanmoins, des photographies font toujours aussi régulièrement leur apparition :

nessie-2011.jpg nessie.jpg

L'image canular de 1934

http://dark-zone.blog.parismatch.com/2012/04/21/le-retour-du-monstre-du-loch-ness/

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2132574/The-Loch-Ness-Monster-Sonar-picture-shows-serpent-like-creature-mysterious-loch.html

http://www.dailyrecord.co.uk/news/weird-news/2012/04/21/does-sonar-image-show-the-loch-ness-monster-86908-23832219/

Bon, il faut encore relativiser question "monstres mystérieux" car, ce mois-ci a été riche sur le retour de ces légendes, avec un dragon-serpent légendaire filmé en Islande et un "mamouth laineux" (plus probablement un ours avec un gros poisson dans la gueule) a été surpris aussi en Sibérie... 

 

MAJ 05-2015 : C'est à partir du 21 avril 2015 que Google part en chasse au monstre du Loch Ness, et incite ses utilisateurs à en faire de même... :

Les professionnels de Google Street View se sont donc armés de leurs caméras et de leurs tenues de plongée cette fois pour offrir à tout un chacun la possibilité de faire ses propres recherches du célèbre monstre. Et ceci, tout aussi bien en surface du lac, qu'en immersion totale ou partielle !

Bon, il ne faut pas rêver : il n'a pas été installé des caméras permanentes qui permettraient une réelle recherche, mais il s'agit du montage des images filmées sur quelques jours que Google vous propose (tout comme d'ailleurs la plus grande partie de sa carte mondiale, qui n'est ni du "temps réel" ni de "l'updaté" régulièrement...), et qui sont donc surtout à admirer au niveau paysage, tel qu'il était lors des prises de vue.

Mais hasard douteux selon certains, ces quelques jours de tournages à bord d'un bateau ont tout de même suffit pour qu'une forme étrange, à la surface du lac, soit filmée, et fasse donc partie "des choses à voir" sur les maps Google...

Ness streetview4 3273616b 1

Voici le lien pour zoomer sur cette forme et surtout admirer le grand lac et ses abords https://www.google.com/maps/views/view/streetview/loch-ness-scottish-highlands/bird-log-or-monster/dww3m1G1UikPnj3ljsvRJQ?gl=us&heading=307&pitch=88&fovy=15

Cette initiative n'est pas innocente car d'après Google, il y a chaque mois sur Internet 200 000 recherches concernant le monstre du Loch Ness, et 150 000 demandes d'informations touristiques, afin de se rendre sur les lieux...

http://www.leparisien.fr/insolite/partez-a-la-recherche-du-monstre-du-loch-ness-avec-google-street-view-21-04-2015-4712477.php

Autres news sur le monstre...http://tvanouvelles.ca/lcn/lebuzz/archives/2014/04/20140418-141958.html

http://www.gentside.com/insolite/david-elder-a-t-il-reussi-a-filmer-le-monstre-du-loch-ness_art54115.html

http://www.gentside.com/loch-ness/la-legende-du-monstre-du-loch-ness-enfin-expliquee-par-la-science_art52305.html

Yves Herbo, S,F,H, 04-2012, Updated 05-2015

Un squelette d'un géant humain préhistorique de 15 mètres reconstitué ?

Un squelette d'un géant humain préhistorique de 15 mètres reconstitué ?

Squeletteg ant mini

Bon, nous avons déjà l'habitude des hoax et fausses photos (dont celles commandées par des concours pour photoshop par exemple) de squelettes de géants  humains soit-disant découverts un peu partout dans le monde. Cette fois, nous avons droit (éventuellement) à un vrai squelette de géant en train d'être reconstitué par une équipe. Qu'en est-il pour l'instant, avec cet article surprenant qui est tombé dans les tabloïdes : 

Squeletteg ant

" RECONSTRUCTION du squelette humain géant "

Genèse 6:4... Il y avait des géants à l'époque...

Reconstruction du squelette géant trouvé à Loja en Équateur, le 19 octobre 2012, dans la province de Loja, au sud de l'Équateur et la frontière du Pérou. Ancien résident, je me souviens avoir entendu il y a longtemps que dans les belles vallées de cette province il y avait des squelettes qui auraient été découverts, très semblables à ceux des humains, mais d'une taille incroyable.

De loin, le plus célèbre de ces découvreurs a été Carlos Miguel Vaca qui avaient gardé jusqu'à sa mort en 1999, plusieurs os et fragments trouvés sur un site nommé « Changaiminas », qui traduit en espagnol signifie « cimetière des dieux ».

Plusieurs fragments ont été envoyés à la Smithsonian Institution aux Etats-Unis, afin qu'ils étudient leur densité, âge et poids. Un fragment de cette collection a été présenté par le célèbre chercheur Klaus Dona.

Plusieurs autres fragments sont connus pour faire partie de collections privées. Du squelette fragmenté suivant, sept fragments ont été étudiées par sept différents scientifiques et anatomistes, qui ont confirmé qu'ils font partie d'un squelette humain de sept fois la taille d'un être humain moderne ! Le scientifique de Californie Alex Putney a participé à la reconstruction du squelette pendant huit mois avec une équipe sur la base des fragments. "

Sources : https://www.facebook.com/1mill.creationist?fref=ts

En attente d'autres sources... Selon une source, ce squelette serait en réalité une "reconstitution" faite au Erich von Däniken’s Mystery Park ancient astronaut theme park à Interlaken, en Suisse... (confirmé)... mais est monté par Alex Putney et contiendrait donc certains moulages de vrais échantillons...

Yves Herbo Traductions, Sciences-F-Histoires, 28-03-2014

OVNIs : le faux crash russe de Sverdlovsky

OVNIs : le faux crash russe de Sverdlovsky

logokgbfiles.jpg

Le 13 septembre 1998 est diffusée pour la 1ère fois sur la chaîne TNT a une émission sur les dossiers secrets ovnis du KGB 1. C'est un programme de 90 mn produit par Associated Television International (ATI) présenté par Roger Moore. Plusieurs experts russes et américains sont interrogés, dont Antonio Huneeus (2) et un certain V. G. Vereschagin (b), présenté comme auteur d'un livre sur les ovnis en URSS (3).

Roger Moore présentant l'émission, au début du film, un message apparaît : Ce que vous allez voir pourrait être vrai ou non (4)

Dans la 1ère partie de l'émission, Vereschagin explique que de nombreux habitants de la région de Sverdlovsk ont vu des lumières survoler leur village et ont entendu une explosion le 27 novembre 1968.

Il indique que la presse locale a relaté l’évènement, au travers d'un article traitant le crash de boules lumineuses volantes dans la forêt voisine et la mise en "alerte" du KGB. Le reportage montre un extrait du journal en question, sur lequel on peut lire la date du 29 novembre 1968 et une partie du nom du journal : Vecherny (c5)

journalrussefaux.jpgLa page présentée comme celle du journal local

Mais Vereschagin n'est que le "traducteur" de l'affaire. L'émission indique que le film a été "vendu" pour 10 000 $ par Pavel Alexandrovich Klimchenkov, présenté comme un ancien officier du KGB, carte officielle à l'appui. Ce dernier, interviewé, indique qu'il s'agit d'une "fuite" délibérée, et que le nom de code de recherche et récupération d'un ovni était "mif" ("mythe", en russe).

1ère partie : films aériens

kgbvideofootage.jpg

Films de caméras de tir de Mig

L'émission commence avec ce qui est présenté comme du Matériel Déclassifié du Gouvernement Soviétique : 3 films de caméras de tir, pris à l'occasion de 3 missions d'interception différentes de chasseurs MIG. Moore commente que le film de l'armée de l'air soviétique a pu être obtenu par un groupe d'ufologues russes et déclassés par le Ministère de la Défense de l'URSS. On y voit 2 objets ovales sombres fusionnant en l'air, ainsi qu'un objet cylindrique se déplaçant à une vitesse incroyable ainsi qu'un ovni disparaissant derrière des nuages (d).

2ème partie : soucoupe écrasée

uforusse1.jpg

Image extraite du "film du KGB"

S'ensuit la diffusation d'un film 16 mm montrant une soucoupe apparemment écrasée dans les bois près de Berezovsky, dans la région de Sverdlovsk (anciennement Yekaterinbourg, près de Berezovsky) en URSS le 27 novembre 1968 à 22:00. Le film n'aurait été pris que le 24 mars, après que des fermiers de la région aient trouvé d'étranges débris et contacté le KGB. Après la découverte d'un disque écrasé, des troupes soviétiques auraient été appelées et des cameramen du KGB auraient filmé l'activité des troupes.

1969-03.jpgImage extraite du "film du KGB"

On voit l'arrivée de soldats qui, rapidement encerclent le lieu. Le disque semble à demi-enfoui, avec une hauteur de 2 m au-dessus du sol, impliquant des dimensions réelles estimables à un peu plus de 4 m de diamètre. Les arbres ne semblent pas beaucoup endommagés et l’ovni est "planté" en lisière de cette forêt de l'Oural. (e) Le disque est sommairement inspecté par un responsable. Un déterrement semble s'organiser.

Les corps d’humanoïdes récupérés auraient été envoyés en un lieu sûr de Moscou et estampillés sous le label "le nain de Sverdlovsk" (Sverdlovsk midget). Le KGB aurait pensé au début avoir affaire à un avion espion américain ou anglais mais après avoir analysé les matériaux, aurait compris que l’engin ne pouvait pas avoir été fabriqué sur Terre.

3ème partie : l'autopsie

kremlinautopsy.jpg

Image extraite du "film du KGB"

S'ensuit le film d'une autopsie de cadavre humanoïde par 3 médecins : Gordeenko, Kamyshov et Savitsky, du Département Anatomique du 3ème Institut Médical de Semashko, à Moscou (Russie). Le film est en couleur et les spécialistes qui dissèquent le thorax mutilé de l’extraterrestre portent des blouses blanches et des gants pendant l'examen.

kamysh.jpgImage extraite du "film du KGB"

Le bâtiment où est effectué l'autopsie est un ancien laboratoire biologique secret de l’état devenu aujourd'hui un institut privé. On a découvert en 1998 que le "docteur" Savitsky qui se trouve dans le document était bien étudiant à l’époque des faits. Le programme nous montre ensuite les certificats de décès des 3 médecins (qui n'ont pu être authentifiés par les enquêteurs sur le dossier) et qui montre qu'ils sont tous les 3 morts d'hémorragie cérébrale.

A la fin de l'émission, 2 écrans d'avertissement indiquent : Les producteurs rejettent et ne garantissent pas l'exactitude ou la véracité de la documentation ou des éléments fournis par quelque source... Les éléments et opinions présentés dans ce programme y compris les documents, films, photos, ou bandes video viennent des sources et ne sont pas la responsabilité des producteurs... Cette production est produite uniquement à des fins de divertissement et aucune autre utilisation n'est autorisée.(6)

Korff

Le 27 septembre, Kal Korff annonce avoir reçu pour analyse 5 fragments issus du crash (7).

Enquêtes

Stanton Friedman, après avoir vu le film, reste perplexe et pense qu’il faudrait enquêter sérieusement sur les uniformes des soldats. Cependant, alors que les "experts" ayant vu les boîtes du film et examiné les pellicules déclarent penser qu'elles sont authentiques et correspondent aux standards de l’époque, Bob Shell fait remarquer de son côté que l'on voit les russes utiliser des caméra 16 mm, alors que les boîtes de film présentées sont du 35 mm.

Hefman

Les couleurs et la nature des uniformes frappent aussi. Elles correspondent aux caractéristiques des films des années 1960s et Alex Hefman, un homme d'affaires d'origine russe vivant à New York, est tout d'abord fortement impressionné par l'émission de la TNT. Il commence à analyser le cas, et est frappé par certains détails comme l'absence de boucle de ceinture metalliques chez les soldats, qui ne furent introduites qu'à la fin des années 1960s. Le camion également, identifié comme un modèle ZIS-151 de 1948, n'est plus en service depuis longtemps et très difficile à trouver de nos jours. D'un autre côté, les jeeps sont vraiment étranges : en toute apparence des clônes les Willys MB (1ères jeeps militaires US) de la 2nde guerre mondiale, tout en ayant de sérieuses différences avec elles, comme avec les jeeps soviétiques. La neige semble vierge de toutes traces (ce qui rend possible une absence de répétition) et les ombres des arbres diffèrent peu au cours du film (laissant supposer un intervalle de temps relativement cohérent). Ceci étant dit Hefman conclut, non pas définitivement, mais au moins qu'un canular réalisé par des autres gens que le KGB doit être absolument exclu.(8).

Par la suite, Hefman tente de retrouver l'article de journal étayant l'histoire d'un crash. Hefman finit par trouver que le seul journal de Sverdlovsky Gorkom portant "Vecherniy" dans son nom était le Vecherniy Sverdlovsk. A travers une série de contacts à Moscow, Ekaterinburg et Perm, il finit par obtenir une copie du numéro du vendredi 29 novembre 1998... qui ne ressemble en rien à celui montré dans l'émission télévisée. Aucune mention d'observation d'ovni ou d'explosion. Il s'étonne aussi que les principaux protagonistes nommés, le "vendeur" du film et le "traducteur", n'ai pas été inquiétés, notamment par le successeur du KGB. Il contacte alors le 3ème Institut de Stomatologie Médicale imeni Semashko, la seule institution de ce nom, à l'exception de l'hopital d'enfants, qui lui répond ne jamais avoir eu d'adjoint nommé "Decan Tolmakov". Hefman écrit enfin aux producteurs pour leur faire part de sa suspicion. Ils refusent de lui fournir toute information, et revendiquent accessoirement tout copyright sur les films présentés, pourtant censés appartenir à d'autres. Bien que menacé de poursuites par la société de production, il parvient à entrer en contact avec une personne ayant participé à la production du film, qui lui confirme le canular. En octobre 1998 il finit par déclarer que le film et les documents sont un canular très élaboré. Il finira cependant par retirer son site web, craignant les menaces de poursuites de la production.

En fait en mars (?) 1998, les membres d'une équipe de producteurs de télévision américaine auraient déclaré avoir réalisé le film en question par appât du gain. Ils auraient engagé des comédiens à Moscou, acheté des uniformes de 1968, fabriqué une soucoupe en mousse plastique et monté quelques prises dans la forêt.

C'est en 2007 que le film aérien de la première partie sera révélée être une version retouchée du documentaire "Russian Top Gun".

    a) Turner Network Television, chaîne américaine affiliée à CNN
    b) dont personne ne semble avoir entendu parler, du moins hors de Russie
    c) Le nom complet sera Vecherny Sverdlovsk
    d) Ce film sera en fait révélé être une version retouchée du documentaire Russian Top Gun de la série American Firepower de 1989 selon Asyrix007, 12 décembre 2007 < Printy, Tom: "The MIG-21 UFO video hoax", SUNlite, vol. 3, n° 2, mars-avril 2011, p. 5
    e) Plus tard une autre explication sera avancée : la soucoupe se serait brisée en 2 lors de son crash et il ne s'agit en fait que de la moitié ayant rebondit jusque dans ces arbres.

    1. "The Secret KGB UFO Files", TNT, 20 h, 13 septembre 1998
    2. Huneeus, Antonio: "Kidding Gullible Believers: The Truth Behind the 'KGB UFO Files'", Fate magazine, janvier 1999
    3. UFOs in the USSR, introuvable - Supposé relater l'histoire du crash
    4. Oberg, J. "TNT's The Secret KGB UFO Files", CSICOP.
    5. . On a par la suite accusé Vereschagin de ne pas pouvoir donné la preuve de cette publication.
    6. Oberg, J. "TNT's The Secret KGB UFO Files", CSICOP.
    7. Korff, K. K. "Kal Korff Receives Russian UFO Fragments in TNT", UFO Updates, 27 septembre 1998
    8. "The Secret KGB UFO Files - Independent Evaluation"
    9. "KGB ran secret laboratories to study extraterrestrial civilizations", Pravda, 3 février 2006

    http://www.rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Sverdlovsk/index.html

    SFH-08-2013