Une pyramide sur l’astéroïde géocroiseur Bennu ?

Une pyramide sur l’astéroïde géocroiseur Bennu ?

Asteroidebennu neossat1 mini

C'est une publication étonnante qui provient le 29-06-2014 de l'ISRO, la très sérieuse Organisation indienne de recherche spatiale, qui utilise plusieurs systèmes de pointe, dont le système d'antennes Chandrayaan-1 through Indian Deep Space Network (IDSN) pour des images rapprochées de la Lune et aussi la détection des astéroïdes ou comètes dans le système solaire. Leurs systèmes ont également accès (comme la plupart des organismes officiels étatiques) aux données internationales transmises par les autres observatoires mondiaux, dont ceux de la Nasa et aussi par plusieurs satellites, dont le satellite canadien NEOSSat. Cette photo par exemple de l'astéroïde Itokawa a été prise par le NEOSSat Canadien :

Asteroid itokawacredit isas jaxa

Asteroid Itokawa. Credit: ISAS, JAXA

(on peut noter aussi qu'en zoomant à la limite de la pixellisation, certains y ont vu aussi des structures étrangement rectilignes et même une pyramide en haut à gauche...)

L'information semble avoir été tout d'abord reprise par l'international Business Times, qui a affirmé en même temps que le site UFOSD, et  Scott Waring  (enseignant et Astrobilogiste) que l'Organisation des études spatiales de l'Inde (ISRO), qui a analysé les images du satellite canadien de l'astéroïde 1999 RQ36 (Bennu) porte sur sa surface une pyramide. Cependant, l'ISRO n'a pas sorti d'article à ce sujet, alors qu'une vidéo de 1 minute 34 secondes a été postée sur YouTube et vous pouvez regarder la page, elle reprend bien le symbole de l'ISRO.
La construction a suscité l'intérêt des ufologues, qui n'excluent pas la possibilité que l'astéroïde soit guidé par des extraterrestres en raison des corrections répétées de sa direction spatiale et de son orbite. (YH : Il est vrai qu'avec son orbite proche de la Terre tous les 1,2 ans seulement le rapproche assez de ce que des spécialistes de l'armée américaine ont appelé un "Chevalier Noir").

Selon les médias, la pyramide du corps céleste a été découvert par l'ISRO, le 29 Juin. L'astéroïde lui-même est connu depuis 1999. Diverses sources signalent que dans 170 années ou plus, l'astéroïde RQ36 1999 (dénommé maintenant du nom de Bennu, l'oiseau mythique égyptien !) s'approche de notre planète.

Voilà tout d'abord les images de NEOSSat intégrées et améliorées donc par l'ISRO dont le logo et la propriété de la vidéo ci-dessous semble établie (et non supprimée).

Asteroidebennu neossat1

Asteroidebennu neossat2

Asteroidebennu neossat3

" Ils signalent que la pyramide n'est pas un élément provenant de l'intérieur de l'astéroïde, car fait d'un matériau différent. En outre, elle a une forme régulière.
A travers des images obtenues avec le satellite canadien NEOSSat, les scientifiques ont découvert sur l'astéroïde 1999 RQ36 une mystérieuse pyramide noire. Cette dernière, qui est clairement visible dans les images, possède quatre côtés et un sommet plat. Elle se détache sur le fond de la surface grise de l'astéroïde, et sur une de ses faces peut être vu un endroit avec une luminosité rectangulaire. "


Vidéo de l'astéroïde, où est clairement visible la pyramide, qui a été publiée en ligne par "UFO Exposed"

Cependant, à leur tour, les experts de la NASA ont réfuté la preuve d'une pyramide sur l'astéroïde, montrant des photos prises précédemment de 1999 RQ36, où on ne voit rien de visible.

L'Astéroïde 1999 RQ36 a été détecté en 1999, il pèse environ 60 millions de tonnes avec environ 500 mètres de diamètre estimés (1.5 km de circonférence env.). Selon les spécialistes, ce corps extérieur devrait aborder la distance minimale de la Terre en 2182. En outre, les chances que l'astéroïde entre en collision avec notre planète à cette date sont d'environ 1 sur 1000, mais l'objet est en constante évolution sur sa trajectoire, qui pendant 12 ans a changé de 160 km par rapport à la source tout en tournant autour du Soleil en 1,2 an...

"AVIS D'EXPERT"

Alexandre Bagrov, un chercheur de pointe à l'Institut d'astronomie :
" J'ai un message de rien mais qui ne me fait pas sourire. C'est une nouvelle tellement exagérée que je ne peux même pas y croire. L’astéroïde - un objet qui est mal documenté. Il y a quelque part une douzaine d'astéroïdes qui ont été accidentellement photographiés en vol au passage d'un vaisseau spatial. Il y a environ 10 astéroïdes dont l'image radar a été reçue. Mais même si les images ont été enregistrées par le radar, les image sont artificielles : elles ont été construites grâce à des calculs. L'expérience montre que l'image radar peut déterminer la forme de l'astéroïde, parce que des photos ont été comparées aux astéroïdes qui ont été photographiés par le télescope "Hubble". Mais pour trouver réellement sur l'une de ces photos qu'il y a quelques traces de civilisations ... C'est invraisemblable. "
http://vm.ru/news/2014/07/14/uchenie-obnaruzhili-chernuyu-piramidu-na-letyashchem-k-zemle-asteroide-257423.html

Données importantes : cet astéroïde est important et est l'objet d'une mission spéciale de la NASA qui décolle en 2016 :

" Le moment le plus favorable pour les observations optiques de cet astéroïde sera aux environs du 30 Août, avec une prévision d'incertitude formelle de 0,02 seconde d'arc (axe le plus long de σ = 1)

Risques pour la Terre encore très incertain

En orbite entre 83 millions et 126 million miles (133 millions et 203 millions de kilomètres) du soleil, RQ36 passe à environ 280.000 miles (450000 km) de l'orbite de la Terre. En conséquence, la NASA a officiellement classé RQ36 comme un «astéroïde potentiellement dangereux." " Ce serait un énorme impact, comme des centaines d'explosions de bombes nucléaires les plus grandes jamais construites en même temps, créant un cratère de peut-être 10 km [6,2 milles]. " affirme Clark Chapman. Mais même avec les nouveaux calculs, il y a encore beaucoup trop d'incertitudes sur la trajectoire orbitale de l'astéroïde, a déclaré le chef de l'équipe OSIRIS, Rex Drake. Pour savoir si RQ36 ou n'importe quel rocher de l'espace a vraiment notre planète dans ses réticules, nous avons besoin d'une meilleure compréhension de ce qu'on appelle l'effet Yarkovsky. Cet effet se produit lorsqu'un objet absorbe la lumière du soleil. La chaleur en résultant émane de la surface de l'objet, lui donnant des légers "coups de coude". Au fil du temps, ces petites poussées peuvent grandement affecter la trajectoire orbitale de l'astéroïde.

" Bien que, pour des objets aussi grands que la Terre, cette petite force ne soit pas pertinente, pour ceux qui sont de moins de 20 km [12,4 milles] de diamètre, elle devient une force assez importante pour que cela change l'orbite de l'objet», dit Drake. Jusqu'à présent, l'effet Yarkovsky a été presque impossible à mesurer à partir des observations en raison de variations inconnues dans les surfaces des astéroïdes et dans leurs rotations et oscillations au sol. Par conséquent, un grand nombre des prédictions d'aujourd'hui sur les astéroïdes apocalyptiques n'incluent pas cet effet lors du calcul leurs orbites. " Cela signifie que quelque chose qui semble totalement inoffensif en ce moment peut effectivement être la chose la plus probable de nous frapper ", a déclaré Drake. " Il ne fait aucun doute que c'est un grand effet (physique) et peut en fait être l'effet dominant pour trouver une clé dans les recherches."

Mission : L'astéroïde 1999 RQ36 est la cible d'un nouveau vaisseau spatial inhabité, l'OSIRIS-Rex (signifie Origins Spectral Interpretation Resource Identification Security Regolith Explorer).

Le vaisseau est prévu pour être lancé en 2016, atteindre 101955 Bennu en 2019 et retourner des échantillons sur Terre en 2023. OSIRIS-Rex est une étude des astéroïdes et a planifié une mission de retour d'échantillons. Il s'agit d'une mission de la science planétaire, la troisième sélectionnée dans le programme New Frontiers, après Juno et New Horizons. Le coût de la mission sera d'environ USD $ 800 000 000 non compris le véhicule de lancement, qui est d'environ $ 183 500 000. OSIRIS-Rex est actuellement en construction.

" Notre mission sera en mesure de nous dire beaucoup de choses sur la nature de sa surface et ce qui l'a fabriqué", a déclaré Drake. " Il ne fait aucun doute que cette information sera cruciale pour nous défendre contre un impact de ce ou de tout autre astéroïde." " Il ya déjà des indications d'après la forme de RQ36, que sa surface est composée de matériaux en vrac," dit Chapman. " C'est bon pour la récupération d'un échantillon, mais pauvre pour poser un certain dispositif sur l'astéroïde et pour le déplacer." a-t-il ajouté, " chaque étude rapprochée d'un astéroïde va accroître notre compréhension de la nature physique de ces divers objets, et améliorer ainsi la probabilité que nous ne nous serons pas trompés quand et si nous essayons d'interagir avec le corps pour le déplacer. "

Autres sources : http://portuguese.ruvr.ru/news/2014_07_14/Asteroide-com-piramide-negra-vem-chegando-rumo-Terra-9973/ + http://ufosonline.blogspot.com.br/2014/07/confirmado-asteroide-com-piramide-negra.html + http://vm.ru/news/2014/07/14/uchenie-obnaruzhili-chernuyu-piramidu-na-letyashchem-k-zemle-asteroide-257423.html + http://www.daryush.net/2014/07/did-isro-found-alien-life-on-1999-rq36.html

Yves Herbo : Bon, comme souvent, cette information n'est pas à prendre comme vraie dès le premier abord mais, dans la mesure où les explications des experts de la NASA ne sont pas très convaincantes non plus (l'astéroïde n'est pas si gros que ça et une comparaison avec le visage de Mars par exemple n'est pas valable : cette structure géologique (au moins) est parfaitement visible sur plusieurs images et ne possède pas une taille aussi imposante que celle de Mars de part la taille même de l'astéroïde)... mais ils ont raison en disant qu'il est trop tôt pour envisager une structure (mine de métal ou autre ?) extra-terrestre avant un meilleur visuel... prévu pour 2019 donc, à moins que les nouveaux télescopes améliorent prochainement leurs images. Personnellement, je pense qu'il s'agit d'une structure naturelle rocheuse qui résulte d'une ancienne collision avec éventuellement un autre objet du côté le plus logique ou d'une mine de minerais exploitée par une race terrestre inconnue ou extra-terrestre du côté anticipation scientifique réaliste...

Voici une image 3D du nouvel astéroïde DA 14, qui est passé près de la Terre le 15-02-2014 :

Asteroid DA 14

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 15-07-2014

Yves Herbo sur Google+

archéologie économie alien échange lire mystère astronomie

Commentaires (2)

yvesh

La sonde vers cet astéroïde part le 08 septembre 2016... il est amusant de savoir qu'il a été choisi au milieu de 500.000 objets similaires par la NASA :)

sorin claude 18 chemin des granits 85500 les herbiers
  • 2. sorin claude 18 chemin des granits 85500 les herbiers | 22/08/2016

B I U ;

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau