Météorite de Tcheliabinsk, 5 fragments repêchés

Météorite de Tcheliabinsk, 5 fragments repêchés, en route pour un énorme morceau englouti sous la vase - MAJ 3

fragment-of-chelyabinsk-meteorite2.jpg

Ekaterinbourg le 26 Septembre 2013 (RIA Novosti) - Des plongeurs ont récupéré d'un lac de montagne en Oural cinq roches considérées comme des fragments de la météorite qui avait explosé en Février près de la ville russe de Tcheliabinsk, a déclaré jeudi un ministère de l'environnement local.

" Les fragments, allant de 10 à 30 centimètres de diamètre, seront désormais remis à des scientifiques pour un examen approfondi," a déclaré le Ministère de la Sécurité de l'Environnement et Radiations de la Région de Tcheliabinsk dans un communiqué en ligne. (Chelyabinsk Region’s Radiation and Environmental Safety Ministry).

fragment-of-chelyabinsk-meteorite.jpg

La totalité de la météorite est estimée avoir pesé 10.000 tonnes. Des plongeurs ont travaillé pour repêcher un gros morceau - estimé peser plusieurs centaines de kilos - enseveli sous une couche de huit pieds (2,5 mètres) de vase au fond du lac Chebarkul.

Actuellement, le limon est pompé sur le lit du lac pour libérer cette pièce et peut-être en trouver d'autres. La responsable du ministère de l'environnement, Alexander Galichin, a dit qu'il croit que la grande partie sera récupérée au plus tard le 4 Octobre 2013.

La météorite a explosé le 15 Février 2013, laissant environ 1.500 personnes blessées, principalement en raison de verre brisé par l'onde de choc. Les scientifiques ont déclaré que la roche spatiale était une chondrite typique, une pierre météorite non métallique. (YH : hum ! autre version : " Selon les premières analyses, cette météorite est du type chondrite ordinaire et contient entre 10 et 30 % de fer), le fer étant bien du métal... il faut être plus précis dans les termes...)

Source : http://en.ria.ru/science/20130926/183754123/Probable-Fragments-of-Chelyabinsk-Meteorite-Lifted-From-Lake.html

Pour plusieurs témoins de l'évènement, appuyés par des preuves matérialisées par des photos ou vidéos, la météorite de février 2013 cache une autre réalité derrière elle : l'intervention d'ovni (ou d'armes) sur cette météorite et sa destruction (donc volontaire) au-dessus d'une ville russe très peuplée... ces affirmations amenant évidemment de multiples questions de motivations éventuelles et autres. Cette météorite a éxplosée a une hauteur estimée de 20 kilomètres d’altitude. Le phénomène a libéré une énergie estimée par le JPL à 440 kilotonnes de TNT (environ 30 fois la puissance de la bombe de Hiroshima, ou environ 30 fois moins que l'événement de la Toungouska). Sa vitesse a été estimée à 20 km/s. Son angle d'entrée dans l'atmosphère était proche de l’horizontale (environ 20°) et il a traversé celle-ci d’est en ouest durant 32,5 secondes en parcourant plusieurs milliers de kilomètres avant d'exploser subitement.

chelyabinsk-ufohitmeteor.jpg

chelyabinsk-ufohitmeteor1.jpgchelyabinsk-ufohitmeteor2.jpg

" Au début, nous pensions également que la météorite Chelyabinsk était juste une météorite ordinaire, un corps cosmique », a déclaré Alexander Komanev, coordinateur de la communauté ufologique russe d'Ekaterinbourg.

Mais dans au moins trois films sur la "roche de l'espace", vous pouvez voir comment un objet rattrape la météorite», a-t-il dit. Cet objet minuscule de forme oblongue vole vers elle - et la météorite explose et tombe.

Il a souligné : « Un tel nombre de vidéos, filmées à partir de différents angles, nous amène à croire que quelque chose a fait exploser la météorite ... »

Il a affirmé que dans les semaines précédant la météorite, il y a eu une recrudescence des observations d'OVNI dans l'Oural, suivie par plus rien du tout
depuis l'incident... "

chelyabinsk-ufohitmeteor3.jpg

YH : ma question personnelle, mais je n'ai pas encore trouvé de données sur ce sujet, bien qu'elles doivent exister : où la méréorite se serait crachée (intacte donc) si elle n'avait pas explosé ou été détruite (selon les versions) ? Voici une idée de sa trajectoire (est-ouest donc, à l'inverse de la plupart des corps tombant sur la Terre) :

trajectory-of-chelyabinsk-meteoroid-en.png

MAJ 07-10-2013 : Bon, j'attendais d'avoir un peu des nouvelles de ce repêchage et d'analyses de la météorite en question, mais je ne m'attendais évidemment pas à tomber (vraiment par hasard) sur cet article tout en russe en cherchant des données russes sur la comète Ision... comme quoi... Attention, il est bien sûr nécessaire de prendre cet article à travers un premier filtre modérateur penchant plus vers de la fiction et de la récupération religieuse, et une idée de scénario comme une autre, mais sans plus, surtout sans déclarations officielles sur les analyses ! Mais ma curiosité ayant été éveillée par ce hasard, vous m'excuserez pour les probables erreurs de traduction du grec vers le français... (et oui, on cherche des news russes et on tombe sur des news grecques parfois - les miracles des moteurs de recherche !). La création d'une nouvelle secte en direct, au premier abord... :

medaillegraveecommemor.jpg

La médaille de commémoration gravée pour l'événement, avec les coordonnées indiquées - © Φωτογραφία

" Le météore de Chelyabinsk contient le message de Dieu. "

Plus de 100 kilos de pièces de la météorite ont été remontées par les plongeurs du fond du lac Tsemparkoul dans la région de Chelyabinsk, en Février de cette année, a chuté ce voyageur de l'espace. L'âge du corps spatial a été spécifiquement estimé à 4,5 milliards d'années.

Mais ce n'est pas seulement les scientifiques qui s'intéressent à la «biographie» de la météorite. Certaines personnes sont sûres qu'elle contient le message de Dieu à l'humanité moderne.
Ce qui s'est passé le 15 Février 2013 sur Chelyabinsk n'était pas un incident de hasard. Il y a dix ans, près de Chelyabinsk, les archéologues ont découvert la plus ancienne colonie de Arkaim. Le Seigneur vient d'envoyer ici délibérément un « dossier d'information » de mise à jour, que les gens attendaient depuis de nombreux siècles, pour s'assurer la fidélité du chef de la nouvelle " Eglise de la météorite de Chelyabinsk " Andrei Braves (Αντρέι Μπρέιβα) :

fragment-of-chelyabinsk-meteorite3.jpg

© Φωτογραφία: Μιλένα Φάουστοβα / «Η Φωνή της Ρωσίας»

" Le monde moderne a beaucoup changé et a besoin d'une réforme. La connaissance spirituelle qui existait précédemment a été épuisée. Dans la météorite est la nouvelle connaissance scientifique cryptée et un ensemble de normes éthiques et juridiques, ce qui permettra aux gens de mieux vivre. La chose principale est que, désormais, la connaissance spirituelle et scientifique doit être uniforme.

Selon Andrei Braves, un mois avant l'explosion sur Chelyabinsk et la chute de la météorite au lac Tsemparkoul, lui et quelques autres personnes sentaient l'approche de l'expression divine :

Toute ma vie je me préparais pour cela, je travaillais avec des activités spirituelles et pour avoir des capacités psychiques. Dans le monde entier, il y a 12 personnes qui peuvent comprendre, déchiffrer et expliquer les données contenues dans la météorite. Je suis l'un d'entre eux. Avant que tombe sur terre le météore, j'étais malade depuis longtemps. Mais lorsque la météorite est tombée, j'ai commençé à me sentir beaucoup mieux. Puis j'ai réalisé que ma quête spirituelle était terminée et que j'avais trouvé ce que je cherchais.

Actuellement, le nombre des partisans de l '"Eglise de la météorite Chelyabinsk " ne sont pas plus de deux cents personnes. Mais bientôt, ils avaient l'intention de construire un temple, continue Andres. Notre principale exigence envers les autorités est la récupération minutieuse de la météorite et son transport entre les mains de notre «église». Nous voulons construire un temple pour sa garde. L'église doit incarner le temps d'arrêt de la chute d'une météorite sur la Terre.

Les travaux sur la levée des fragments de la météorite du lac Tsemparkoul ont lieu depuis le 10 Septembre 2013. Nous supposons qu'elle y a laissé tomber le plus gros morceau, pesant cinq cents kilos. Andrei Braves surveille attentivement l'entreprise. Toujours avec quelques grains de poussière de la météorite dans la poche, et lorsque des plongeurs ont soulevé quelques petits fragments, Andrei se précipita au toucher.

Les dispositifs montrent constamment qu'il y a quelques bosses à l'endroit où renflouer le météore. En outre, l'extraction d'un grand fragment du visiteur céleste est compliquée par la présence d'une grande couche de boue que les plongeurs tenteront de pénétrer d'ici un mois. "

greek.ruvr.ru - via Giannis Ragkousis

MAJ 13-10-2013 : " La météorite qui est tombée en février dernier dans la région russe de Tcheliabinsk est aussi vieille que le Système solaire ", a annoncé vendredi l'académicien Mikhaïl Marov, de l'Institut de géochimie et de chimie analytique Vernadski de Moscou.

meteoritecoupe.jpgUne coupe de 40 microns d'épaisseur de la météorite en lumière polarisée

" La météorite de Tcheliabinsk est âgée de 4,56 milliards d'années, elle a presque le même âge que le Système solaire. Cela signifie que nous avons entre nos mains un fragment de la "matière de création"," a déclaré M.Marov lors d'une conférence à l'Institut russe des études spatiales. Les scientifiques ont déterminé l'âge de la météorite au moyen d'une analyse isotopique. Ces études ont permis aux chercheurs de mieux comprendre l'histoire et l'évolution du Système solaire, selon M.Marov.

La masse initiale de la météorite de Tcheliabinsk était de 10.000 tonnes pour une taille de 17 mètres. La météorite s'est désintégrée le 15 février 2013 au-dessus de l'Oural méridional et du nord du Kazakhstan. Selon les chercheurs, il s'agit d'une chondrite ordinaire (une météorite pierreuse) qui s'est détachée d'un astéroïde. Les chondrites sont considérées comme les premiers éléments à partir desquels sont formées les planètes.

L'explosion de la météorite a fait plus de 1.500 blessés et a produit des dégâts dans les régions russes de Tioumen, de Kourgan, d'Ekaterinbourg et de Tcheliabinsk. D'après la chaîne de télévision BBC, la puissance de l'explosion a atteint 460 kilotonnes d'équivalent TNT, les ondes de choc dégagées par la chute de la météorite ont fait deux fois le tour de la Terre. La météorite s'est désintégrée en plusieurs fragments, dont un est tombé dans le lac de Tchebarkoul, laissant dans la glace un trou de près de 8 m de diamètre. En septembre, cinq fragments de la météorite ont été remontés du fond du lac de Tchebarkoul. " Source : RIA Novosti

MAJ 18-10-2013 : C'est enfin le 16 octobre 2013 que les plongeurs ont réussi à dégager et remonter le plus gros fragment repéré sous la vase, et pas qu'un petit morceau : sa masse a été estimée à 570 kilos et c'est le plus gros fragment trouvé à ce jour. Le bloc rocheux s'est cassé en trois au moment de sa pesée. Il n'empêche qu'il fait partie des 10 plus gros fragments de chrondite rocheuse trouvés à ce jour dans le monde. Notons que les chrondites rocheuses sont assez fragiles en structure, ce qui pourrait expliquer son explosion et désintégration en assez haute altitude (heureusement d'ailleurs).

meteoritegrosfragment1.jpg

12 autres fragments ont été remontés de la zone concernée, d'une masse de quelques grammes à 11 kilogrammes. Ces échantillons vont être récupéré et analysés par les spécialistes comme tous les autres. En remerciement de l'aide fournie par les scientifiques français qui ont analysé les premiers fragments, le Muséum National d'Histoire Naturelle à Paris s'est vu offrir plusieurs fragments récupérés. La totalité des fragments récupérés en huit mois de campagne et recherches  monte tout de même à plus d'une tonne.

meteoritegrosfragment2.jpg

Les premières analyses confirment qu'il s'agit bien d'une chrondite rocheuse, le type de rocher assez commun scientifiquement, et qui date des débuts du système solaire. Par contre, il proviendrait probablement d'un astéroïde qui a dû être très choqué et chauffé, ce qui le rend moins intéressant pour la science. Ce type de météorite tomberait en moyenne une fois par siècle selon les spécialistes et ce serait la première fois que de tels dégâts seraient enregistrés officiellement à leur sujet.

meteoritegrosfragment.jpg

Yves Herbo Traductions-SFH-09 et 10-2013

Yves Herbo sur Google+

mystère environnement alien ufo ovni astronomie NOM lire auteur

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau