La comète Ison pause des problèmes aux astronomes ?

La comète Ison pause des problèmes aux astronomes ? MAJ 20-12-2013 - Yves Herbo Traductions-SFH11-2013/01-2014

cometeison.jpgEtrange apparence de la comète prise au printemps 2013 par différents astronomes amateurs, ainsi que par Hubble

Tout le monde ne semble pas avoir compris le double jeu de mot dans le titre avec le "pause" au lieu de "pose"... : la comète à fait une "pause" imprévue dans son approche et donc l'augmentation prévue de sa luminosité, et il y a une crainte de certains qu'elle ne se "pause" (ou plutôt des hypothétiques vaisseaux spatiaux aliens) un un endroit imprévu... j'ai déjà dit quelque part qu'un peu d'humour noir ou sarcastique ne faisait pas de mal...

Il y a un an, on l'annonçait déjà comme la comète du siècle, probablement visible à l'oeil nu vers novembre 2013. La comète ISON semble en fait vouloir surprendre les scientifiques si on suit leurs constatations et publications depuis un certain temps, mais le dernier rapport provenant des russes pose encore plus de questions :

" Un nouveau rapport préparé par l'Agence spatiale fédérale (ROSCOSMOS) circulant au Kremlin aujourd'hui indique que la comète C/2012 S1 a fait un certain nombre d' « ajustements orbitaux inexpliqués » près de la planète Mars qui sembleraient s'aligner au mieux avec la lune étrange Phobos de la planète rouge.

La comète C/2012 S1 a été découverte le 21 Septembre 2012 par les astronomes russes amateurs Vitali Nevski et Artyom Novichonok en utilisant le réseau optique scientifique international, donnant ainsi son nom à cette comète ISON. Phobos est le plus grand et plus proche des deux satellites naturels de Mars et avec un rayon moyen de 11,1 km (6,9 mi), il est de 7,24 fois plus massif que la deuxième lune Deimos.

Important à noter à propos de Phobos, poursuit ce rapport, date de 1958, lorsque l'astrophysicien russe Iosif Samuilovich Shklovsky a étudié l'accélération séculaire du mouvement orbital de Phobos, et a suggéré une structure en "fines feuilles de métal" pour Phobos, une suggestion qui a conduit à des spéculations que Phobos était possiblement d'origine artificielle.

Shklovsky a basé son analyse sur des estimations de la densité de la partie supérieure atmosphère martienne, et en a déduit grâce à l'effet de freinage faible, pour être en mesure de rendre compte de l'accélération séculaire, que Phobos devait être très léger -  un calcul a abouti à une sphère de fer creuse de 16 kilomètres (9.9 miles) en travers, mais d'une épaisseur inférieure à 6 cm.

Dans une lettre de Février 1960 à la revue Astronautics, Fred Singer, conseiller scientifique du président américain Dwight D. Eisenhower, dit de la théorie de Shklovsky :

" Si le satellite est en effet en spirale vers l'intérieur déduit de l'observation astronomique, alors il n'y a guère d'alternative à l'hypothèse qu'il est creux et donc fabriqué par Mars. Le grand «si» se trouve dans les observations astronomiques, elles pourraient bien être dans l'erreur. Comme elles sont fondées sur plusieurs séries indépendantes de mesures prises sur des décennies par des observateurs différents avec différents instruments, les erreurs systématiques peuvent les avoir influencées. " Par la suite, les erreurs de données systémiques que Singer a prédites ont été confirmées exister, l'étude de Shklovsky a été mise en doute, et des mesures précises de l'orbite disponibles, en 1969, a déclaré prouver que l'écart n'existait pas. La critique de Singer a été déclarée justifiée lorsqu'on a découvert que les études antérieures avaient utilisé une valeur surestimée de 5 cm/an pour le taux de perte d'altitude, qui a ensuite été révisé à 1,8 cm/an. L'accélération séculaire est désormais attribué aux effets de marée, qui n'avaient pas été pris en compte dans les études antérieures... (YH : mais Phobos chute tout de même vers Mars... autre chose : on a aussi des pierres-monolithes sur Phobos...).

phobos-monolith.jpg

Les scientifiques soviétiques, cependant, dit ce rapport, n'ont pas été convaincus par les arguments du scientifique américain et en 1988, ont lancé deux sondes, Phobos 1 et Phobos 2, en direction de Mars pour recueillir plus d'informations.

sonde-phobos.jpg

Phobos 1 a été «perdue» alors que Phobos 2 était en mesure d'établir une orbite autour de la lune Phobos de Mars quand elle a été " attaquée " par un engin spatial encore inexpliqué qui se manifestait dans la dernière image transmise vers la Terre avant sa destruction.

phobos-ovni.jpg

Les études de Shklovsky, cependant, ont été revendiquées en 2012, lorsque l'Agence spatiale européenne ( ESA ) a publié son rapport sur Phobos qui, en partie, a déclaré :

z-phobos-tps.jpg

« Une des raisons de soupçonner que Phobos n'est pas un astéroïde capturé est sa densité. L'analyse des données de Mars Express Radio Science a donné de nouvelles informations sur la masse de Phobos, basé sur l'attraction gravitationnelle qu'elle exerce sur l'engin spatial. L'équipe a conclu que Phobos est susceptible de contenir de grandes cavités, ce qui le rend moins susceptible d'être un astéroïde capturé. Sa composition et sa résistance structurelle semblent être incompatibles avec le scénario de capture. "

phobos-zoom.jpg

http://www.les-ovnis.com/pages/rencontres-et-observations-d-ovnis-et-d-aliens/1989-le-mystere-de-la-sonde-russe-phobos-tombant-en-panne-apres-la-photographie-de-l-ovni.html

http://www.urantia-gaia.info/2011/07/08/les-revelations-de-la-cosmonaute-marina-popovitch/

" Comme certains experts ont noté que Phobos pourrait être un " ancien vaisseau spatial "coincé dans l'orbite de Mars, poursuit ce rapport, la possibilité que la comète ISON pourrait-être en trop ne peut pas être exclue.

La raison de cette évaluation, font état des experts de ROSCOSMOS, ce sont les « ajustements orbitaux inexpliqués » que la Comète ISON a apparemment faite lors de son approche de Mars et qui ont été vérifiés par l'astronome amateur américain Bruce Gary le 12 Août 2013 quand il est devenu le premier à voir la comète ISON à nouveau après son séjour derrière le soleil au cours de Juin, Juillet et une partie de Août.

Alan MacRobert à Skyandtelescope.com a dit environ le 12 Août de la découverte de Gary : « La Comète ISON est d'environ deux ordres de grandeur (six fois) plus faible que ce qu'elle devrait être, comparé aux calculs des premiers astronomes qui ont été conduits à prédire qu'elle deviendrait un grand spectacle à l'œil nu avant l'aube au début de Décembre. "

L'Astronome Ignacio Ferrin, avec l'Université d'Antioquia en Colombie, dans un document soumis à la Monthly Notices de la Royal Astronomical Society a en outre noté que : « La Comète ISON a été mise en arrêt pendant plus de 132 jours ... un exploit plutôt déroutant." (notez qu'en astronomie, il veut dire que sa luminosité n'a pas évolué pendant 132 jours, et non pas que l'objet se soit "arrêté" physiquement...)

http://www.reuters.com/article/2013/07/30/us-space-comet-idUSBRE96S16U20130730

Beaucoup dans les médias occidentaux ont nommé la comète ISON comme " la comète du siècle ", c'est parce que c'est une frôleuse de Soleil et l'on croyait que la queue gazeuse serait étendue sur des millions de kilomètres, la faisant apparaître aussi brillante que la pleine lune à l'œil nu dans les prochains mois.

Le 1er Octobre, elle passera à proximité de Mars à 0,07 UA, environ six fois plus proche qu'elle ne viendra jamais vers la Terre et le 28 Novembre, quand elle sera au plus proche du soleil, elle volera à travers l'atmosphère du soleil juste à un peu plus de 1,1 million kilomètres (720,000 miles) de la surface solaire, après quoi il refera son passage du système solaire interne en toute sécurité à 0,426 UA, soit à un peu plus de 63 millions de kilomètres de la Terre, même sur sa plus proche approche le 26 Décembre 2013.

Ce rapport de ROSCOSMOS résume ses conclusions en déclarant qu'il "ne peut pas être exclu de la théorie" que la comète ISON n'est pas une "boule de glace sale" comète du tout, mais peut, en fait, être un objet interstellaire sous contrôle intelligent sur une mission sur Phobos pour également une mission encore inexpliquée.

izz2.jpgison.jpg

Et, aussi, lors de leur évaluation étrange, les scientifiques de Roscosmos ajoutent un autre lien à la Comète ISON, celui du 9 Décembre 2009 et la " Norway Spiral " [voir la vidéo ICI ] en constatant que ce phénomène encore inexpliqué avait été "directement aligné" avec la constellation du Cancer, d'où cette étrange comète provient... hasard...

izz4.jpg

http://www.whatdoesitmean.com/index1706.htm + http://www.eutimes.net/2013/09/experts-puzzled-after-great-comet-makes-mars-orbital-adjustments/

MAJ 22-09-2013 : Le site Disclose.TV a posté une vidéo toute récente et affirmée comme ayant été prise par l'Agence Spatiale Chinoise et ses radars. Comme vous pouvez le voir sur cette vidéo, le gros noyau de la comète semble avoir en orbite plusieurs objets de forme oblongue, cylindrique.

http://www.agoravox.tv/actualites/technologies/article/un-radar-spatial-chinois-devoile-41110

Disclose.tv - UPDATED!: New Images of Comet ISON UFOs. September, 2013

Cela demande a être confirmé mais l'équipe d'astronomes amateurs The00Skyview affirme que la comète ISON viendrait accompagné d'au moins 4 objets. Cette animation avait déjà animé des débats à ce sujet mais les plus sceptiques disaient qu'il s'agissait de pixels morts. Cette photo issue d'un prise de vue au télescope montre clairement que ce n'est pas le cas.

ison04-2013.jpg

MAJ 05-10-2013 :Tout le monde l'a constaté, le "shutdown" très prévisible du gouvernement fédéral américain a des conséquences inattendues pour la communauté scientifiques et le public en général : la coupure de tous les sites non "nécessaires" à la sécurité des personnes et biens gérés par les instances officielles. Plus de nouvelles de la NASA donc (alors que certains comptaient sur des photos de Curiosity en direction de la comète ISON qui passait assez proche de Mars...) pour l'instant, ce qui fait augmenter les spéculations (surtout) sur les propos du théoricien (et non physicien du tout) James McCanney en août 2013... (d'après ses propres propos, sa théorie très élaborée sur les décharges plasmiques des comètes - lisez le - http://www.bibliotecapleyades.net/esp_autor_mccanney_a.htm a beaucoup dérangé et que son travail et réputation  ont été "assassinés" par la communauté scientifique volontairement dans les années 70. - ça continu d'ailleurs si on regarde ce site : http://2012hoax.wikidot.com/james-mccanney/noredirect/true

Quoiqu'il en soit, soyons tout de même informés de ses propos et développements récents :

" ÉNORME ce que le physicien James M. McCanney déclare dans cette ITW ! Ça peut faire rire à 1ere vue, mais c’est un grand physicien spécialiste des comètes qui le dit, et en outre toute la communauté des astronomes amateurs du WEB se pose la question aussi .

Dans ce superbe ITW il parle d’abord des comètes et sur le fait que son modèle de décharge plasmique des comètes est irréfutable : les comètes peuvent créer des disruptions majeures, surtout les GRANDES COMÈTES.

http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/08/09/ison-le-crop-circle-de-avebury-et-le-modele-de-decharge-plasmique-des-cometes-de-james-mac-canney/

Et c’est là que ça devient intéressant, il accuse la NASA de mentir sur la taille de ISON comme elle a menti sur les autres comètes : et il donne HALE BOPP comme exemple, une comète qui est resté 7 ANS DANS NOTRE SYSTÈME SOLAIRE et dont la NASA dit n’avoir aucune photo, alors que l’astronome amateur du coin en a … cherchez l’erreur ! 

Il donne aussi la comète NEAL de 2003, qui avait un nucléus très large, et qui a interagi fortement avec le soleil : il mentionne indirectement le coup de semonce qui à eu lieu en 2003, et dont ED DAMES avait parlé : ça aurait été le coup de semonce avant … le killshot. ( pour le temps à l’échelle de l’espace, 10 ans c’est comme une seconde)

Ils dit aussi que d’après les textes anciens, de nombreuses (relativement) GRANDES COMÈTES ont fait des dégâts par le passé, et que c’est cyclique…

Le physicien James MAC CANNEY affirme qu’on lui a mis des bâtons dans les roues, et que la NASA est au courant du fait que d’une, les comètes ne sont pas que des boules de neige sale, mais aussi qu’un large objet s’approche de nous.

Il affirme que la NASA MENT sur la taille de ISON et pointe toutes les incohérences… Il pense que son noyau est rocheux.

Le gros SCOOP, c’est qu’il affirme que la communauté scientifique est au courant qu’un énorme objet approche ! Alors il ne parle pas de planète X, mais appel ça un objet extra système solaire… d’après ses études : cette déclaration de la part d’un aussi grand physicien est juste ÉNORME !

Il avait déjà affirmé que la NASA mentait et que ISON était de taille planétaire http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/08/13/james-mac-canney-la-nasa-ment-ison-est-de-taille-planetaire-et-alerte-sur-lalignement-planetaire-de-janvier/

Cette histoire, ces faits racontés par une telle sommité qui sort beaucoup de l’ombre ces derniers temps, est loin d’être anodine chers lecteurs : ISON , planète X, sont définitivement des sujets cruciaux à ne pas négliger. "

http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/08/29/enorme-physicien-james-mac-canney-nous-sommes-maintenant-conscient-quun-enorme-objet-planete-x-entre-dans-notre-systeme-solaire-ison-est-elle-nibiru/

http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/08/21/planete-x-confirmee-les-preuves-ultimes-a-quoi-il-faut-sattendre-a-diffuser/

" En direct du satellite LASCO C3 : Dernières images de l’orbite d’ISON et …les incohérences de la NASA : la terre ne sera qu’a 0.4 AU "

" Sur cette vidéo comme dans les autres modélisations de la NASA, la terre s’arrête au passage de ISON (du moins ralenti fortement, avec vénus) : la communauté des astronomes amateurs se posent la question : pourquoi ? "

Dans celle ci du JPL (jet propulsion laboratory) on voit bien que la terre sera dans la queue d’ISON : serait ce ça qu’il voudraient cacher ? Car dans la queue d’ISON, on aura tous les débris, sans compter les objets qui la suivent ….

Superbes images modélisées 3D du satellite LASCO C3 : http://www.solarsystemscope.com/ison/

Ici on a une vue en 3D SUPERBE ! c’est la dernière modélisation de la NASA : on sait maintenant que ISON sera à 0.4 AU seulement de la terre, en décembre… !!! Et sa queue va nous fouetter  …

Pourquoi la terre s’arrête lors des modélisations : est ce pour ne pas montrer que nous la croiserons de fort près, ou est ce car MACCANEY a raison et que l’interaction électromagnétique va ralentir notre orbite ? http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/08/29/enorme-physicien-james-mac-canney-nous-sommes-maintenant-conscient-quun-enorme-objet-planete-x-entre-dans-notre-systeme-solaire-ison-est-elle-nibiru/

Autres données : http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/08/30/ca-y-est-voix-de-la-russie-le-soleil-aurait-un-compagnon-semant-la-mort/

Dernières données : " Quand les prédictions du Pr Mac Canney confirment les découvertes de Marshall Masters : "un mini système solaire se dirige vers nous ! " + ISON aurait bien interagit avec MARS. "

" Certains (toujours les mêmes, partout) vont dire qu’on en fait trop avec Mac Canney ces derniers jours et qu’on lui accorde trop de crédit, mais l’affaire est fort intéressante et le sujet crucial ! Et il faut qu’on donne l’info !  Après c’est à chacun de juger … "

On a bien sur suivi cette affaire d’hier d’interaction entre Mars et Ison qu’annonce avoir vu de ses yeux le Pr Mac Canney http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/10/03/attention-la-nasa-ferme-toutes-les-donnees-au-public-sur-ison-le-physicien-mac-canney-sonne-l-alerte/ , car si c’est le cas il y a bien un astronome amateur qui s’est mis dessus et avec de la chance on devrait déjà pouvoir avoir des images : hé bien oui  on en a,  des confirmations en images … ! 

Ce qui crédibilise encore plus le Pr Mac Canney. J7409 est un astronome amateur bien connu de la communauté des astronomes amateurs pour ses infos fiables  : voici les vidéos qu’il a posté (25-09-2013) - vidéos déjà enlevées... :

" Regardez comment MARS s’est illuminé ! ça ne s’invente pas, tout ce que cherchent ces astronomes amateurs c’est la vérité, et n’en n’ont rien à faire de faire un buzz ou pas ( comme nous, notre but est d’informer, pas de faire le buzz) "

Dans cette dernière on apprend même que ISON à donné à Mars un Coma ! (+ voir vidéo du début)

Ci dessus (vidéo qui n’est pas de J7409) ISON aurait même changé sa trajectoire du à l’interaction électromagnétique ( cette info là n’est absolument pas confirmée mais on la met … pour le fun..)

J7409 répète exactement ce qu’on disait hier dans notre papier : Cover up de la NASA , d’où le fait qu’ils ont profité du shutdown pour fermer l’accès aux infos !

Donc chacun pense ce qu’il veut de Mac Canney, mais c’est le seul qu’on connaisse qui avait averti de ce fait et apparemment…..il avait vu juste !!!

En tout cas on a des images non truquées et récente d’un astronome amateur fiable : si vous en trouvez d’autres , envoyez nous un mail …et si les astronomes amateurs pouvaient pointer leur télescope vers Mars …

James Mac Canney justement a récemment publié cette vidéo, écoutez bien :

Hé oui, il faudrait peut être prendre un peu au sérieux le Pr et écouter ce qu’il a a dire …

On est bien d’accord, c’est pas parce qu’il a un doctorat en physique qu’il a raison sur tout, il peut très bien se tromper, mais ne pas l’écouter serait peut être une grave erreur …

En effet , dans cette vidéo il va plus loin que la dernière fois http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/08/29/enorme-physicien-james-mac-canney-nous-sommes-maintenant-conscient-quun-enorme-objet-planete-x-entre-dans-notre-systeme-solaire-ison-est-elle-nibiru/ et lâche le morceau en annonçant carrément qu’un mini système solaire se dirige vers nous !

Ça ne vous rappelle rien ?

Hé oui ! Marshall Masters, le découvreur officiel de la planète X ! http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/08/21/planete-x-confirmee-les-preuves-ultimes-a-quoi-il-faut-sattendre-a-diffuser/

C’est bien simple, à ce jour personne n’a réussi à le débunker, et comme on l’a déjà dit, ce sera dur et il faudra autant voir plus d’éléments de preuves que ce qu’il apporte, car c’est du lourd !

Ainsi, Mac Canney et Masters, qui ne se connaissent pas et n’ont rien à voir l’un avec l’autre disent la même chose : un mini système solaire se dirige vers nous !

Donc, que dit Mac canney dans cette vidéo ?

Voici quelques extraits qui résument tout :

"De sérieuses observations ont été faites dans l’hémisphère sud et des "leaks" (fuites, câble info) venant de partout, il apparaît que des groupes de militaires et d’astrophysiciens professionnels sont activés a suivre la localisation de la planète X en Australie " ;

"c’est ce que j’avais dit" " et maintenant il y a des rapports disant qu’un mini système solaire se dirige vers le notre "

"ils (les autorités) ne DIRONT RIEN : soyez préparés ! "

"Ce sont plusieurs objets extra système solaire, il n’y en a pas qu’un, on reçoit des leaks/infos de partout d’astronomes de l’hémisphère sud qui voient ce qu’ils appellent un mini système solaire : voici ce que les scientifiques ont découvert, et c’est ce que robert S Harrington avait découvert ( ancien chef de la NASA assassiné ) "

"Oubliez les dates , n’écoutez personne, n’attendez rien des infos ou du gouvernement "

"Nos scientifiques ont complètement été détournés par les programmes privés de l’élite , et ils ne diront rien "

" nous sommes dans un temps de sévères changements avec notre système solaire, notre soleil, notre météorologie, et les autres planètes …"

"nos gouvernements ne peuvent pas dealer avec ça : rien n’a été prévu pour le public , et la crise qu’ils essaient de prévenir en ne prévenant pas le public , va être 100 fois pire une fois que le public sera informé ! "

"99% du public va se réveiller un matin avec rien, il lui restera 2 ou 3 semaines ensuite "

"la NASA et les gouvernements sont au courant depuis longtemps "

"qu’est ce qu’on va voir ? : on va voir beaucoup de comètes, des planètes capturer des comètes , des nouvelles lunes autour d’autres planètes…. on va voir de plus en plus de comètes et astéroïdes s’approcher de nous (on le voit déjà) et donc les chances qu’ils se crashent sur la terre seront énormes, de plus en plus de bolides se dirigeant vers nous …."

" je travail a connaitre le timing, préparez vous !"

Alors on le rappelle on ne veut pas faire de catastrophisme ou créer de panique ou quoi que ce soit de ce genre, mais on relaie l’info et on dit qu’il faudrait peut être l’écouter ce monsieur….

Car non seulement ce qu’il dit se vérifie de plus en plus, mais SURTOUT c’est exactement ce que dit Marshall Masters, qui a apporté des preuves irréfutables de l’existence de ce mini système solaire ( sans compter les vidéos des 2 soleils qui pullulent littéralement sur le web)

Il devient presque impossible que tout cela soit de la pure affabulation , on a des éléments solides avec le travail de Marshall : comme nous l’avons déjà expliqué, plus le temps va passer plus nous nous apercevrons de cette réalité , avec une augmentation exponentielle des phénomènes extrêmes, comme on l’a encore vu tout à l’heure avec les 30 000 moutons morts et une température qui est passée de 38° a 10° en QUELQUES MINUTES  http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/10/04/insoliteuruguay-30-000-moutons-tues-par-une-tempete-dans-le-nord-du-pays-on-a-jamais-rien-vu-de-pareil-la-temperature-est-passe-de-38-c-a-moins-de-10-en-quelques-minutes/ ( ça ne vous rappelle pas une histoire de mammouth ça ? )

Nous conseillons tres fortement de faire des réserves de tout et de s’initier à la survie, car dans tous les cas ce ne sera pas du temps perdu ; Bougez à la campagne si vous pouvez … prés des montagnes de préférence …

On garde notre grande image http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/08/16/planete-x-2-soleils-ison-ed-dames-killshot-alors-quoi-penser-la-grande-image/ avec 2017-2020 comme échéance du début des choses très sérieuses, et là on est large, car des cet automne ça pourrait bouger : en tout cas les gouvernements s’y préparent comme on l’a déjà démontré ; http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/08/19/attention-la-fema-accelere-les-preparatifs-stocks-de-nourritures-darmes-etc-confirme/

L’élite pourrait piloter ce chaos à venir ou déclencher un chaos avant http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/09/26/de-lagenda-21-au-nouvel-ordre-mondial/. C’est surement ce qui se passe avec l’effondrement de l’économie,…. et la guerre qui a faillit surgir de nulle part : dans tous les cas il s’agit d’un chaos contrôlé. Alors voilà, on tente de vous informer au mieux en relayant ce que les merdias ne relayeront jamais, ne paniquez pas ce n’est pas nécessaire il y a encore BEAUCOUP de temps, mais on va voir les choses se dégrader progressivement. "

Source : http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/10/04/planete-x-quand-le-pr-mac-canney-confirme-marshall-masters-un-mini-systeme-solaire-se-dirige-vers-nous-ison-aurait-bien-interagit-avec-mars-videos/

Les chercheurs (Klaus Dona ici cité) font des rapprochements :

(Plusieurs vidéos supprimées...)

Apparté : un bolide au-dessus de Paris le 02-10-2013 : http://www.cidehom.com/question.php?_q_id=5232

YH : Attention, il ne s'agit que d'infos dites alternatives et non destinées à semer une panique ou de "forcer" des événements. La Nature nous prouve tous les jours que c'est elle qui mène la danse et qu'elle est changeante, parfois douce et tendre, parfois "caractérielle" et déchaînée... et nous ne devrions pas oublier que la Nature contrebalance toujours tout également : si l'Homme a déclenché un changement du côté de la balance, je suis certain que dame nature va modifier les choses de façon à rééquilibrer... que ça plaise ou soit au détriment de l'Homme ou pas...

MAJ 06-10-2013 : " Une mission ambitieuse d'une journée pour observer la comète ISON potentiellement éblouissante avec un télescope suspendu à un ballon colossal de la NASA ce week-end (28 et 29-09-2013...) a échoué en raison d'un pépin mécanique ", disent les responsables de la NASA.

technicians-check-brrison-balloon.jpgTechnicians perform final checks on gondola-carried scientific gear used for NASA’s Balloon Rapid Response for ISON, a mission to observe Comet ISON from a high-altitude balloon, just before its launch from Fort Sumner, N.M., on Sept. 28, 2013. Credit: NASA/APL

La mission, appelée le Balloon Rapid Response for ISON (BRRISON), a décollé de Fort Sumner, NM, samedi (28 septembre) dans le but de faire des observations au télescope de la comète ISON - que certains scientifiques ont surnommé comme une potentielle "comète du siècle "selon sa luminosité à travers son voyage dans le système solaire interne. Le ballon télescope a été équipé dans le but d'observer la comète de l'atmosphère supérieure de la Terre, dans l'infrarouge et l'ultraviolet / lumière visible.

Mais environ deux heures et demie après le lancement du ballon BRRISON, le télescope de 0,8 mètre est revenu à une position repliée trop rapidement sur sa plate-forme scientifique. Ce mouvement a conduit le télescope a enclencher un verrou interne, l'amenant à la déconfiture, ont dit les responsables de la mission. [Comète ISON En 2013: 8 faits essentiels]

" Le télescope n'a pas pu être redéployé en dépit des nombreuses tentatives faites par l'équipe du Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory, qui a construit BRRISON pour la NASA ", selon un communiqué NASA après que le ballon soit revenu sur Terre. Le problème en vol a empêché la charge utile de recueillir ses photos, les plus attendues de la comète ISON. Une équipe d'intervention secondaire a été prévue pour évaluer la charge utile de BRRISON pendant les opérations de récupération de dimanche.

La mission BRRISON a volé sur un ballon sans pression et a été présentée comme la première mission planétaire d'un ballon de la Division des sciences de la NASA jamais effectuée, visant à observer une comète. Le coût du projet s'élève à 11 millions de dollars, mais malgré la perte des données scientifiques, la plateforme pour charges utiles réalisée est en train d'être récupérée et devrait être disponible pour la réutiliser autant que possible sur une autre mission.

Le projet BRRISON rapide a été parrainé par la NASA, le Laboratoire Johns Hopkins University Applied Physics (APL ) et le Southwest Research Institute. Il est l'un des nombreux projets en cours pour étudier la comète ISON en détail au cours de sa courbe à travers le système solaire interne. La Comète ISON - officiellement désignée C/2012 S1 ( ISON ) - a été découverte en Septembre 2012, par les astronomes amateurs Russes Vitali Nevski et Artyom Novichonok. Le passage de la comète à travers le système solaire interne a été une source majeure d'anticipation et de l'incertitude chez les astronomes.

La comète est prévue pour se diriger vers son point plus proche du soleil, le 28 novembre 2013, quand elle sera environ à 700.000 miles (1,2 million kilomètres) de la surface du soleil. Si la comète ISON survit à la rencontre rapprochée solaire, la comète pourrait s'illuminer avec brio pour devenir un objet éblouissant dans le ciel de la nuit. Mais la comète pourrait également s'essouffler ou se briser, ont prévenu les scientifiques. Avant le décollage du ballon BRRISON samedi, un membre de l'équipe Eliot Young, un chercheur principal à Southwest Research Institute à Boulder, dans le Colorado, a publié un message optimiste.

giant-nasa-balloon-comet-ison.jpgA giant zero-pressure NASA balloon soars skyward carrying the Balloon Rapid Response for ISON telescope into the upper atmosphere on a mission to observe Comet ISON. The balloon took off from Fort Sumner, N.M., on Sept. 28, 2013. Credit : NASA/APL

Young a dit que le lancement tard en fin de soirée était " probablement annonciateur de bonnes nouvelles pour notre série d'expériences : elle nous garantit des observations de nuit. " Les vents à 120.000 pieds l'avaient accéléré vers l'est, comme il arrive à la fin de Septembre, a-t-il dit, faisant des temps de vol courts avant que les charges atteignent les centres de population et doivent être arrêtés. (YH : cette expérience est interdite de survols de zones habitées à priori)

Young a noté dans son message de pré-lancement que le lancement du soir fait par les membres de l'équipe BRRISON changeait leurs horaires d'observations. " Nous ne nous attendions pas à observer la comète ISON à travers le lever du soleil ", a déclaré Young. « Notre parasol a été installé pour protéger le télescope pendant les observations de l'après-midi de ISON. Avec le lancement inhabituel en soirée, nous avons dû réorienter notre parasol. "

Au cours de son voyage, les données d'observation glanées par la mission BRRISON devaient être enregistrées et analysées à bord après l'atterrissage. En plus d'observer la comète ISON, les scientifiques espéraient avoir BRRISON pour observer plusieurs autres cibles au cours de son vol, y compris des vues de la comète Encke, de certaines lunes de Jupiter et des astéroïdes aquifères 24 Themis et 130 Elektra.

By Leonard David, SPACE.com's Space Insider Columnist

Leonard David a été un reporter sur l'industrie spatiale depuis plus de cinq décennies. Il est l'ancien directeur de la recherche à la Commission nationale sur l'espace et est co-auteur du nouveau livre "Mission to Mars - Ma Vision pour l'Exploration Spatiale" de Buzz Aldrin publié par National Geographic. "

Et voici les toutes dernières photos de ISON (04 et 05-10-2013) faites par des astronomes amateurs connus (le nombre de comètes officiellement attribuées à des amateurs est évidemment en forte hausse) :

ison-04-10-2013-jpg-large.jpgison-5-10-13-large.jpgison-5-10-13-large2.jpgison-5-10-13-large3.jpg

Une photo de l'astronome A. Diepvens pourrait laisser penser qu'un autre objet avec une queue suit la comète Ison ! Peut-être un débris de la queue de la comète elle-même ou autre chose, de plus gros et sombre que la comète ? Ou une étoile lointaine formant un trait spécial sur ce tirage ?... votre avis ? (cliquez sur les photos pour agrandir) :

ison-02-10-2013-a-diepvens.jpgison-02-10-2013-a-diepvensa.jpgison-02-10-2013-a-diepvensb.jpgison-02-10-2013-a-diepvensc.jpg

MAJ 13-10-2013 : Ce n'est pas l'absence d'images de la NASA ou des organismes officiels américains, qui empêchent d'autres sites de surveiller le ciel et cette comète assez attendue. Le site BPEarthWatch utilise de belles images de télescopes ou de satellites, et des sites russes et grecs commentent ces images, que certains considèrent comme anormales en comparaison des images de précédentes comètes :

" Les nouvelles images de ISON que vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous à partir de BPEarthWatch, montrent une aile V rouge sur le bord de ISON et le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est inhabituel.

Le BP a de très bonnes questions, mais il y a autre chose si ces images sont des anomalies. C'est pourquoi le gouvernement (russe ou américain ?) semble être en état de panique en ce moment. Un autre point intéressant est un commentaire laissé sur la page YouTube, le allendaveo, qui estime que l'ensemble de la fermeture du gouvernement était prévue pour que la NASA et les employés du gouvernement puissent retirer leurs familles de la région qui serait touchée.

Alors ... est-ce qu'il y a d'autres images bizarres de ISON et la raison pour laquelle la NASA semble cacher les images, ou au moins de ne pas en discuter publiquement ? "

Source : http://www.atia-ufo.gr/2013/10/nasa-ison-video.html

iclhve0.jpg

Dans l'image en gros plan de ISON, nous voyons un couple d'étoiles brillantes. Allant dans le sens horaire dans l'image, selon Stellarium, les étoiles sont des grandeurs 10.65, 9.15, 9.75 et 7.95. Récemment, observations par les astronomes amateurs ont placé l'ampleur de ISON quelque part entre 10.4 et 11.2.

A suivre probablement pour des analyses ou précisions sur la comète qui devraient s'affiner avec son rapprochement du Soleil (qui a lâché enfin une belle bouffée de particules le week-end dernier)...

MAJ 01-11-2013 : Aux dernières nouvelles données par la NASA, le noyau de la comète serait toujours intact à cette date (autrement dit, les débris éventuels accompagnant la grosse roche ne proviennent pas d'elle ou se sont séparés il y a longtemps) et aurait de bonnes chances de résister à son passage au plus près du Soleil le 28 novembre 2013. :

NASA

" Mais elle a beau avoir été scrutée à la loupe par les experts du monde entier - 600 observations effectuées au cours des deux dernières semaines - de nombreuses incertitudes demeurent quant à sa taille, sa densité, sa composition et au sort qui l'attend. Une seule chose est certaine, sa trajectoire va amener ISON au plus près du Soleil le 28 novembre, à seulement 1,17 million de kilomètres de sa surface. Elle y subira alors une température de l'ordre de 2.700°C, selon l'Institut de mécanique céleste (IMCCE) de l'Observatoire de Paris. Et si l'évadée du nuage d'Oort, aux confins du système solaire, supporte cette fournaise et les forces de marée du Soleil sans se briser, "elle deviendra une comète très spectaculaire que l'on pourra observer le soir après le coucher du Soleil en début du mois de décembre 2013, puis toute la nuit par la suite".

Selon les derniers calculs de la Nasa, ISON passerait alors au plus près de la Terre le 26 décembre, à quelque 64 millions de km de nous. En attendant, les astronomes en sont réduits à formuler des prédictions parfois contradictoires.

Pour Ignacio Ferrin, astrophysicien à l'université d'Antioquia à Medellin (Colombie), la signature lumineuse d'ISON indique que la comète est sur le point de se fragmenter. " Cette désintégration aura lieu avant qu'elle atteigne le périhélie ", son point de passage le plus proche du Soleil, a-t-il déclaré à l'AFP.

La luminosité des comètes augmente généralement au fur et à mesure qu'elles approchent du Soleil, dont la chaleur fait fondre la glace, produisant l'eau, la poussière et les gaz qui forment leur longue queue brillante, explique l'astrophysicien. Mais la courbe lumineuse d'ISON a ralenti avant de quasiment se stabiliser, et c'est une signature qu'on a retrouvée chez quatre comètes qui se sont fracturées, dit-il. A peine sortie de sa léthargie forcée liée à la paralysie administrative aux Etats-Unis, la Nasa a publié vendredi 18-10 une nouvelle image de la comète, prise le 9 octobre par le télescope spatial Hubble, prouvant selon elle que son noyau glacé était encore intact malgré les augures les plus pessimistes. Et malgré toutes les variables inconnues sur la comète, d'autres chercheurs américains ont effectué de savants calculs probabilistes pour en arriver à la conclusion qu'ISON allait "très vraisemblablement survivre à sa rencontre avec le Soleil"... En outre, "qu'elle se disloque ou non, le plus gros morceau restant devrait être assez imposant pour résister à l'évaporation et faire en sorte qu'ISON demeure une comète viable bien après le périhélie", ajoute Matthew Knight, astronome à l'observatoire Lowell de Flagstaff, en Arizona, qui a participé à cette simulation. Cela dépendra surtout de la taille du noyau de glace de la comète. Initialement estimée entre un et quatre kilomètres de diamètre, ISON pourrait finalement être bien plus petite, autour de 200 m.&

Or les comètes d'une taille inférieure à 200 mètres sont presque systématiquement détruites lorsqu'elles passent aussi près du Soleil...

" On ne sait absolument pas ce qui va se passer à son passage au périhélie (...) Il y a eu beaucoup de mesures faites mais pas forcément confirmées, c'est un peu pile ou face", tempère Patrick Rocher, astronome à l'IMCCE. " Le seul moyen, c'est d'attendre et d'observer. Patience ! On sera fixé début décembre, même sans doute avant", déclare-t-il. "

http://www.ladepeche.fr/article/2013/10/19/1734955-une-comete-visible-a-l-oeil-nu-pour-noel.html

YH : Je note qu'aucune image publique de la NASA ne montre la totalité de la queue de gaz et débris entraînés par la comète. Question débris ou autres roches plus petites et discrètes accompagnant la comète, j'ai tout de même examiné comme d'autres les photos de M. Jäger (voir plus haut) et on y suspecte tout de même quelque chose de discret qui semble suivre la comète à distance... gros rochers ou pas, la queue de la comète pourrait cacher de la matière solide et non de la glace... :

Ison photographiée dans la banlieue de Mars

Passant dans les parages de Mars, à 10,5 millions de km seulement de sa surface le 1er octobre dernier, la comète a été prise pour cible à trois reprises par la caméra haute résolution Hirise (High Resolution Imaging Science Experiment) de la sonde spatiale américaine MRO (Mars Reconnaissance Orbiter).

isonpresdemars.pngLa comète Ison photographiée le 29 septembre 2013 par la caméra Hirise de l'orbiteur MRO. Les images prises le 1er et le 2 octobre sont en cours de traitement. © Nasa, JPL, université de l'Arizona

ison-mars-eros.jpgUne vue de Mars (en bas de l'image) en conjonction avec la comète Ison (bien visible en haut) et l'astéroïde Eros. © Rolando Ligustri

ISON en novembre : Durant le mois de novembre la comète va migrer de la constellation du Lion vers celle de la Vierge. Elle devrait atteindre à ce moment là une magnitude la rendant accessible aux plus petits instruments. Notons que le 30 octobre ISON ne se trouvera qu'à une quinzaine de minutes d'arc de l'étoile c du Lion (4,63m) juste avant le levé du Soleil. Le 7 novembre la comète passera à 30'SO de b de la Vierge (3,61m) vers 6h30 HL, et le 18 novembre elle ne sera qu'à 40'E de la brillante Spica (a de la Vierge de 0,95m).

 Plus les jours vont passer, plus la comète va se rapprocher de l'horizon. Jusqu'au 20 novembre nous pourrons suivre ISON sur un fond de ciel encore sombre, même si elle sera basse en direction de l'est, elle se lèvera avant l'aube.

Durant les derniers jours de novembre les choses se compliquent, la comète apparaîtra sur un fond de ciel clair aux côtés de la planète Mercure. Espérons qu'à cette période la comète parvienne à atteindre un éclat conséquent permettant de la distinguer facilement dans une simple paire de jumelles ou mieux encore, à l'oeil nu. Si l'activité de la comète s'accroît de façon significative et qu'elle parvient à atteindre une magnitude proche de 0m (ou mieux) les observateurs bénéficiant d'un horizon est très dégagé pourront encore tenter de la repérer le 26 novembre, ou du moins tenter de voir sa queue se détacher de l'horizon. Mais les modèles actuels ne sont pas aussi optimistes et il semblerait que notre astre glacé ne parvienne qu'à la magnitude 2 à ce moment là, il est donc fort probable qu'elle reste difficile à suivre même pour un astronome amateur chevronné. Par la suite ISON sera trop proche du Soleil (moins de 11° d'élongation solaire) et il faudra attendre début décembre pour la retrouver...

 

http://splendeursducielprofond.eklablog.fr/la-comete-ison-que-l-observation-commence-a98668389

MAJ 04-11-13 : les alertes de la part d'individualités diverses de part le monde surgissent sur la comète ISON, comme souvent et sans preuves sûres, à part des échanges et rumeurs sensibles sur des préparatifs (mais la situation au Moyen-Orient est déjà une excuse en soi...). Ison ne serait qu'une petite lune de la plus grosse planète sombre, Planète X ou Nibiru-Hercolubus. Citation : " Eh bien, la comète C/2012 ISON, arrive maintenant à la fin de l'année 2013, est en fait une lune de la planète HERCOLUBUS. L'ISON EST UNE LUNE DE La PLANETE X, Nibiru PLANET ou HERCOLUBUS PLANET, saviez-vous cette information ? "

" J'AI OBTENU DE CETTE INFO grâce à une institution millénaire, dont je ne peux pas révéler le nom parce si vous révélez mes sources, il ne fera plus partie de cette institution, mais il m'a assuré que tous dans cette ancienne institution, QUI DATE DU TEMPS DES CHEVALIERS TEMPLIERS, AU MOMENT des Esséniens, savent que la comète ISON en réalité est une lune de la planète HERCOLUBUS ou PLANET X, la planète Nibiru, et c'est cette Lune qui passe en ce moment. " -  " Il y aura 3 lunes, tout d'abord cette lune, puis va passer une seconde de plus, puis va passer une troisième lune, puis alors l'astre nettoyeur, la planète de la Bible Absinthe au chapitre 8 verset 11 (Apocalypse), qui est HERCOLUBUS, et a entre 4 et six fois la taille de Jupiter, et qui est malheureusement déjà dans notre système solaire arrivera... "

On pourrait tout aussi bien parler de faux-prophètes ou de commerciaux à la disposition des entreprises de voyances et d'ésotérisme en tous genres... les mêmes qui apparaissent à chaque soupçon de "fin du monde"... et qui font apparaître des gros titres vendeurs. Et, vu l'état du monde, la logique sera que la vraie catastrophe arrive sans que personne ne s'en rende compte...

Vidéo prise d'un télescope - 5-11-2013 :

MAJ 21-11-2013 : Les astronomes ont pris de bonnes photos de la comète Ison, mais l'objet glacial n'a pas encore répondu aux attentes élevées qui étaient espérées. Ison s'est illuminé plus au cours des deux dernières semaines, laissant échapper deux explosions géantes de gaz et de poussière.

Mais il ne s'est pas encore produit le spectacle dans le ciel que certains avaient prédit. La comète est en train de foncer vers le Soleil et son approche au plus près sera le 28 Novembre. Ison pourrait ne pas survivre à sa rencontre avec le Soleil (en pleine inversion magnétique d'après la NASA), mais si c'est le cas, elle pourrait encore ravir les astronomes avec un spectacle éblouissant.

Une photo prise par l'astrophotographe Damian Peach le 15 Novembre 2013 a montré beaucoup de courants distincts à l'intérieur de la queue de poussière.

Il y a eu quelques suggestions disant que le noyau de la comète avait déjà commencé à se fragmenter, mais il n'y a pas de consensus.

Deux caractéristiques en forme d'aile sont apparus dans l'atmosphère de la comète ces derniers jours, et Hermann Bohnhardt, de l'Institut Max Planck pour la recherche sur le système solaire en Allemagne a déclaré : « . Les caractéristiques de ce genre se produisent généralement après que différents fragments se détachent du noyau ". La Comète Ison était assez calme jusqu'au 1er Novembre 2013, lorsqu'une première explosion a doublé la quantité de gaz émis par le noyau. Le 13 Novembre, une deuxième explosion a secoué le centre de la comète, augmentant son activité par un facteur de 10.

La comète demeure une cible attractive de la science pour les astronomes, car elle arrive pour la première fois du nuage d'Oort, une région mystérieuse autour du Soleil peuplée de petits objets appelés planétésimaux glacés.

" La plupart des gens à qui j'ai parlé ne pensent pas que ça va être lumineux, " a déclaré le Dr Robert Massey, de la Royal Astronomical Society du Royaume-Uni .

" Je voudrais vraiment qu'elle soit brillante ... mais c'est quand même assez difficile de savoir maintenant. " - Il a ajouté : « Je me suis levé pour voir ce matin et j'ai été battu par les nuages... "

Malgré un temps nuageux, le halo est suffisamment lumineux pour être vu avec une bonne paire de jumelles des sites plongés dans l'obscurité, et est visible dans le ciel du matin vers l'Est.

Le 28 Novembre 2013, la comète Ison tournera autour du Soleil, se rapprochant à une distance de "seulement" 1,2 million de km de sa surface, ce qui est juste un peu moins que le diamètre du Soleil lui-même. Cet événement, connu sous le nom de périhélie, entraînera la comète à s'illuminer davantage et faire sublimer plus fortement la glace (et matières volatiles) de la comète (des matières qui se changent directement de l'état solide à l'état gazeux). Mais la chaleur pourrait également provoquer que le noyau se brise en petits fragments, qui pourraient complètement s'évaporer pendant que la comète commence à s'éloigner du Soleil tel que déterminé par son orbite.

Pris par le téléscope TRAPPIST à La Silla Observatory au Chili le 15 Novembre 2013

Source : http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-25001732

Cette image du 17 novembre 2013 de la comète ISON, capturée par l'astrophotographe autrichien Michael Jäger, est alignée pour souligner les 10 million de miles (16 millions de kilomètres de longueur) de la queue. " La queue de la comète s'étend sur plus de 7 degrés dans le ciel, " dit Jäger de SpaceWeather.com. C'est presque aussi large que la cuvette de la Grande Ourse. Cependant, la queue est trop faible pour être visible à ce niveau de détail à l'œil nu.

" La plupart des observateurs visuels (y compris au binoculaire) font état que la comète ISON est principalement une « balle-fusée verte », avec peut-être une très légère queue visible ", écrivent-ils. http://www.nbcnews.com/science/comet-ison-looks-fantastic-latest-pictures-maybe-too-fantastic-2D11619011

Après le demi-tour de la comète autour du Soleil Image credit: INOVE

Credit: Astronomy: Richard Talcott and Roen Kelly

Depuis trois nuits, la luminosité de Ison est de plus en plus importante et on peut désormais l’apercevoir à l’oeil nu. Actuellement, elle connait un sursaut d’activité et développe une double queue de poussières et de gaz de plus en plus visible. Pour l’apercevoir dans le ciel, il faudra vous coucher tard ou, au contraire, vous lever tôt car Ison n’est pour le moment visible qu’avant l’aube en Europe.

Face à ce rapprochement, certains commencent à paniquer. Et si… Parmi les scénarios avancés, on compte trois choix plausibles:
- La comète évite de justesse le soleil et continue indemne son voyage dans l’espace.
- La comète frôle de trop près le Soleil et se désintègre. Des fragments seraient alors envoyés dans le ciel, pouvant entraîner une pluie de météorites sur la Terre. Mais la gravité du Soleil pourrait également être suffisante pour empêcher que cela ne se produise.
- Le troisième cas de figure est celui que les scientifiques désirent le moins car cela gâcherait tout leur plaisir puisque la mort de la comète serait rapide et un peu trop simple à leur goût: la comète est attirée vers le soleil et finit sa course sur celui-ci, engendrant une grande explosion, la plus grande jamais observée par l’humanité.

Alors, la comète Ison, danger ou pas? Difficile à dire car, pour le moment, les astronomes ne sont pas parvenus à déterminer sa taille. Ce n’est qu’en se rapprochant du Soleil que la glace de la comète se réfléchira et donnera une indication sur sa dimension. Il n’empêche que cela pourrait être le plus grand spectacle céleste de l’histoire, avec des conséquences possibles mais non confirmées pour notre planète. "

Source : http://leblogdelaresistance.wordpress.com/2013/11/20/la-comete-ison-va-t-elle-provoquer-le-chaos-dans-lespace-jeudi-prochain/

MAJ 28-11-2013 :

Prise le 19 novembre 2013, cette image montre une image composite "empilé" de la comète ISON. Ces cinq images empilées de 10 secondes chacune ont été prises avec le télescope de 20 "Marshall Space Flight Center au Nouveau-Mexique. Cette technique permet à la chevelure de la comète d'émerger avec plus de détails. Image credit: NASA/MSFC/MEO/Cameron McCarty

Le jour de Thanksgiving, le 28 nov. 2013, la Comète ISON va enfin tourner autour du soleil. Voilà que son voyage à travers l'intérieur du système solaire se terminera - soit parce qu'elle va se briser en raison de la chaleur intense et la gravité du soleil, ou parce que, encore intacte, elle accélèrera en revenant, pour ne jamais revenir.

ISON est apparue sur la HI-1 caméra, la plus haute résolution sur STEREO-Un, le vaisseau spatial de la NASA. Les "Nuages" sombres venant de la droite sont les zones les plus denses du vent solaire, provoquant des ondulations dans la queue de la comète Encke. L'utilisation de la queue des comètes comme traceurs peut fournir des données précieuses sur les conditions du vent solaire près du soleil.

Image Credit: Karl Battams/NASA/STEREO/CIOC

Cataloguée comme C/2012 S1, la Comète ISON a été repérée à 585 million de miles en Septembre 2012 . Les scientifiques ont été intrigués instantanément, non pas parce que la repérer si loin signifiait qu'elle pourrait être très belle et lumineuse une fois qu'elle serait plus proche de la Terre - et cela peut en effet se révéler être le cas si elle survit à son voyage autour du soleil - mais parce que c'est premier voyage de ISON dans le système solaire interne. Cela signifie qu'elle est toujours faite de la matière vierge des premiers jours de la formation du système solaire, ses couches supérieures n'ont jamais été perdues par un voyage à proximité du soleil. (YH : certains se demandent aussi ce qui a provoqué cette arrivée soudaine, quel événement s'est-il produit dans le nuage de Oorth pour éjecter cette grosse comète vers le Soleil ?)

ISON peut être vue dans ces images avec la Terre, Mercure et la Comète 2P/Encke. Les queues s'étirant derrière les comètes peuvent être vues se déplaçant avec le flux constant de particules - appelé le vent solaire - qui s'écoule du soleil. ISON est entrée dans la vision du Solar Observatory de la NASA, le 21 novembre 2013, d'où elle peut être vue avec la Terre, Mercure et la comète 2P/Encke.

Image Credit: Karl Battams/NASA/STEREO/CIOC

Ces images viennent à la fois de STEREO et de l'Observatoire Solaire et de l'héliosphère (SOHO) conjoint de l'Agence spatiale européenne et à la NASA. Ensuite, le Solar Dynamics Observatory, ou SDO de la NASA, verra la comète pendant quelques heures au cours de son approche plus proche du soleil, connue sous le nom périhélie. Le télescope à rayons X sur la mission de JAXA / NASA Hinode se penchera également sur la comète ISON pendant environ 55 minutes pendant périhélie.

Tous ces observatoires auront différents points de vue. STEREO-B sera le seul qui voit la comète en transit à travers la face du soleil. De la visée de SDO, la comète apparaîtra comme voyager au-dessus du soleil, et les instruments de SDO vont pointer du centre du soleil pour obtenir une meilleure vue pendant trois heures le 28 novembre. En plus d'en apprendre davantage sur la comète elle-même, ces observations peuvent faire usage de la comète comme un traceur pour montrer le mouvement dans le vent solaire et l'atmosphère solaire.

Les dates de visites par ces observatoires sont les suivantes:

21 au 28 novembre: STEREO-A l'héliosphère Imager

26 au 29 novembre: coronographes STEREO-B

27-30 nov: coronographes de SOHO

28 au 29 nov: coronographes STEREO-A

28 novembre: SDO

28 novembre: Hinode

Source : http://beforeitsnews.com/space/2013/11/spectacular-ison-images-nasas-solar-observing-fleet-to-watch-comet-isons-journey-around-the-sun-2470274.html

Vous pouvez voir les labos Stereo et choisir vos dates ici : http://stereo-ssc.nascom.nasa.gov/cgi-bin/images//

Les images du SDO ici : http://cometison.gsfc.nasa.gov/

Soho ison 27 11 13 (NASA)

MAJ 29-11-2013: La comète Ison s'est évanouie avant sa rencontre avec le Soleil  (Yves Herbo : ... mais réapparaît...)

Il semble qu'une forte émission magnétique du Soleil ait coupé la queue de la comète qui a ensuite disparu des écrans du satellite Soho qui l'observait. La déception était palpable pendant la transmission en direct de l'émission de la Nasa. La comète Ison a disparu des écrans au moment où elle s'approchait du Soleil. Il semble qu'une violente éjection de masse coronale ait d'abord détruit la queue d'Ison, engloutie dans le nuage électromagnétique. Ensuite, la comète a tout simplement disparu des images fournies par le satellite Soho.

SOHO-NASA-28-11-2013-1718UTC

Dans la vidéo live (ci-dessous), Alex Young, de la Nasa a montré une animation pouvant reconstituer ce qui s'est passé lorsque la comète Ison a été soumise au nuage électromagnétique. Dans la première image, on voit Ison soumise à ce nuage et dans la seconde la rupture de sa queue, longue de 300 000 km (mesure de juin 2013 (!)). Ensuite... Peut-être les images prises par le satellite Soho nous apporteront des précisions sur la fin d'Ison. Mais la taille de son noyau, "seulement" 5 km de diamètre en font un objet difficile à détecter.

Youtube - Google + - Nasa

Pendant la soirée, qui n'était autre que celle du Thanksgiving aux Etats-Unis, l'ambiance s'est brutalement détériorée par les experts de la Nasa rassemblé pour commenter en direct l'événement: la périhélie d'Ison, le moment où la comète se trouve au plus près du Soleil.

Par Michel Alberganti - http://www.slate.fr/life/80555/rendez-vous-comete-ison-soleil-direct-live

Mais... alors que tout avait disparu et que tout le monde disait que la comète s'était entièrement désintégrée, on voit sur ces images du laboratoire Lasco que quelque chose a bien fini par réapparaitre... non, décidément, les comètes ne sont pas que des "boules de glaces" comme le disent les astronomes... il se pourrait par contre que ce noyau (métal-roche ?) ait été dévié lors de ce proche passage très mouvementé et que son orbite ne soit plus tout à fait celle prévue à l'origine...

A lire : http://www.journaldelascience.fr/espace/articles/comete-ison-seul-fragment-aurait-realite-survecu-3349

La NASA parlerait maintenant du bout des lèvres "d'un reliquat de queue" qui aurait survécu... Un reliquat de queue qui aurait survécu et filerait aussi vite en redevenant de plus en plus brillant ? Ils me semblent un peu perdus la NASA ! En plus ils ont démontré (lors de la "désintégration" de la comète) que la queue avait été coupée et complètement déviée de trajectoire... (voir images plus haut)... A suivre donc puisque le mystère continu...

Les médias et scientifiques dans le flou : http://lci.tf1.fr/science/nouvelles-technologies/la-comete-ison-n-a-apparemment-pas-survecu-en-frolant-le-soleil-8321107.html + http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/11/29/01008-20131129ARTFIG00386-la-comete-ison-a-survecu-a-son-passage-pres-du-soleil.php

Beaucoup d'images, par des amateurs ou non, et explications diverses : http://www.youtube.com/watch?v=csFJKcYHYW8

Le passage complet de la comète, toutes les heures en quelques minutes : http://science.nasa.gov/media/medialibrary/2013/11/29/weird_anim2.gif

Il me paraît intéressant de voir ce qu'en pense James M. McCanney, cité plus haut comme ayant revendiqué que ISON (suivant sa taille) pouvait prouver sa théorie très élaborée sur les décharges plasmiques des comètes, pouvant créer des disruptions majeures et donc des phénomènes gravitationnels générant par exemple des séismes et volcanisme sur Terre :

" 28 novembre 2013 ... 11 heures CDT ... LA NASA CACHE LES DONNEES DE LA COMETE ISON... l'activité criminelle de la NASA se poursuit sans relâche... les données de SOHO ont un bon 12 heures de retard sur la comète ISON pour leur donner le temps de soigner les données pendant que nous nous dirigeons vers ces heures les plus critiques où ISON s'approche du soleil... n'oubliez pas qu'ils ont aussi plus de 60 instruments pointés sur ISON et aucune de ces données ne vient à nous... tandis que les soi-disant «volontaires» des programmes de sensibilisation, occupés par ce que j'appelle " les Jeunes " comme Karl Battems de l'observatoire naval et Casey Lisse en poste à Goddard se concentrent sur des photos anciennes des astronomes amateurs courtisants... dans une tentative d'apaiser le public ... comportement criminel tout destiné à tromper le public... dans une cour de justice, on est juré de dire la vérité TOUTE LA VÉRITÉ et rien que la vérité... dans le monde de la NASA et de niveau II du scientifique standard, ils mentent et certainement pas sur une partie de la VÉRITÉ, mais toute la vérité... une fois de plus la NASA cache des données pour protéger leurs théories de Saint-Graal... "

" 28 novembre 2013 ... 13:00 CDT ... Les données de SOHO de la NASA ont toujours des heures de retard en temps réel... mais maintenant ils disent (via leur porte-parole SpaceWeather niveau II) que le noyau doit s'être désintégré parce que le coma devient extrêmement petit ... écoutez mon show ce soir où je vais vous expliquer exactement pourquoi cet effet est prévu par mon modèle de comète à décharge de plasma... quand la comète ISON a eu ses ailes développées, ils ont dit que le noyau serait brisé et il ne l'a jamais fait... quand elle a développé une pointe vers le soleil, ils ont dit que c'était le noyau qui tombait et il ne l'a jamais fait... maintenant le coma se rétrécit comme elle s'approche du soleil et ils sont de nouveau à dire qu'elle se désagrège (mais encore une fois ce n'est pas ça)... tout ce qui se passe a été prédit et expliqué par mon Modèle, et lorsque le noyau nu contournera le soleil, nous allons voir comment il est  vraiment grand par rapport à Mercure et d'autres planètes que nous avons vu dans les caméras SOHO depuis des années (sauf si la NASA Photoshope les données avant de pouvoir les voir)... se rappeler de la comète Lovejoy dont le noyau nu était beaucoup plus grand que la planète Mercure en contournant le soleil... visible de la Terre à l'œil nu et la NASA a affirmé qu'elle était de 600 pieds de largeur... menteurs professionnels... "

" 28 novembre 2013 ... 21:00 CDT ... ! ! ! ! ! la comète ISON a fait la plongée à travers l'atmosphère solaire et elle est vivante et tout à fait bien sur sa jambe en sortant de son voyage de capture pour devenir un membre permanent de notre système solaire... l'ordre du jour scientifique standard était sans cesse d'affirmer qu'elle allait éclater en morceaux et elle ne l'a jamais fait... même si elle a fait sa plongée dans l'atmosphère solaire, ils ont affirmé qu'elle s'était désintégrée, mais elle est apparue intacte et a développé une queue de comète complète en quelques minutes... La NASA continue de bloquer la libération des données de SOHO qui avait la meilleure vue et est à au moins 6 heures de retard sur la libération de ces données critiques... la vidéo montre clairement la chevelure de la comète rétrécissant exactement comme prédit par mon modèle de comète à décharge de plasma... vous pouvez voir clairement..."

" 29 novembre 2013 ... Les images de STEREO et SOHO qui ont été libérées au public sont d'une telle mauvaise qualité qu'elles sont fondamentalement inutiles pour une valeur scientifique réelle... pensez-vous que c'est ce que le niveau I des scientifiques vois ? ? une propriété des comètes, sur la base de mon modèle de comète à décharge de plasma, est que les comètes présentent les métaux lourds dans leurs queues lorsqu'ils deviennent des atomes près du soleil... La NASA a pris ces données et les cachent ... avec plus de 60 instruments prenant les données de cette comète ... RIEN ... Pas un seul lambeau de ces données n'est disponible pour le public ... ils viennent de sortir des photos avec des pixels GEANTS du laboratoire qui a une très haute résolution ... un comportements criminel de scientifiques détenus par les banquiers européens qui possèdent et exploitent ce pays... " (et oui, aux USA, on leur dit que tout est de la faute des banquiers européens..., alors que c'est des deux côtés le problème...).

" 29 novembre 2013 ... mes fans et auditeurs voient de première main comment la science standard et l'astronomie sont absolument absurdes... les niveaux III juniors performants en sensibilisation comme Karl Battams de l'Observatoire Naval ou Carey Lisse du centre de vol spatial Goddard, ou le blogueur de textes relayeur Phil Plaite, qui représentent le Saint Graal de la NASA et leur science de conte de fées devraient se demander pourquoi ils sont affichés pour défendre le Saint-Graal alors que les grands leaders, les grands noms de l'astronomie sont accroupis et pas en vue... les caméras de SOHO n'ont pas diffusé pendant plus de 12 heures pendant qu'ils "photoshoppaient" (amélioraient) les résultats pour la consommation publique et la meilleure explication que nous ayons entendue de quiconque a été " Nous n'avons aucune idée de pourquoi la comète ISON fait ce qu'elle fait " ... C'est pathétique ! ! ! ! ! ! ! ! BARFFFFF ... si vous avez suivi mon travail et prédictions, vous verrez que non seulement j'ai expliqué tout ce que vous voyez (et plus), mais j'ai mis tout cela par écrit bien avant qu'une quelconque comète Ison vienne avec ses récentes fluctuations comme comète plongeuse de soleil..  "

MAJ 30-11-2013 : Un gros morceaux de la comète (qui faisait minimum 5 kilomètres de diamètre d'après les calculs officiels) serait en train de faire demi-tour, entouré d'un coma affaibli. La question qui se pose maintenant est que ce gros morceau entraîne avec lui beaucoup d'autres débris plus petits et invisibles, mais que certains font tout de même plusieurs dizaines ou centaines de mètres en taille : le passage de la Terre, selon certains scientifiques, prévu en janvier 2014 dans les sillons (aller et retour) des débris laissés par la grosse comète, ne va-t-il pas précipiter sur notre planète une pluie de météorites plus ou moins larges ? :

comparaison d'Ison et d'un crop-circle de 2009

Pendant ce temps, le conseiller scientifique de C2C, Richard C. Hoagland, nous a fourni des images qui suggèrent que la comète ISON a non seulement survécu au rendez-vous solaire, mais a aussi changé de cap en raison d'une force mystérieuse. Richard écrit...

" Voici nos preuves " Enterprise Mission " que ISON a non seulement " survécu " à son approche près du Soleil le jeudi après-midi... elle a aussi maintenant " changé de cap ! "

Ces diagrammes illustrent la position de ISON tôt ce matin, à 06h30 UTC - avec la trace indiquée officiellement par la NASA pour l'orbite prévue avant la périhélie de ISON. Elles ne sont évidemment pas les mêmes...

" Quelque chose" de dramatique s'est produit vers la périhélie... non seulement cela a fondamentalement changé la forme géométrique du " coma " de ISON [c'est définitivement «triangulaire» ... ( " tétraédrique ? " ) ] , mais sa trajectoire aussi ; ISON suit une orbite solaire significativement différente, plus loin du Soleil que la NASA avait calculé auparavant - comme on peut aisément le voir sur ces captures orbitales de la Enterprise Mission officiellement données par la NASA.

Jusqu'à présent , la NASA n'a pas fait de " commentaire officiel. " 

source : http://www.coasttocoastam.com/pages/ison-survives-changes-course

Il y a une autre nouvelle qui est passée assez inaperçue puisque diffusée à la fin de cet été, noyée dans la rentrée, mais qui a certainement des conséquences pour tout notre système solaire, et pour plusieurs années : Le vent interstellaire a changé de direction.

Ci-dessus, la position du système solaire (« sun ») par rapport au nuage interstellaire local (« local cloud »). La flèche désigne la direction dans laquelle se déplace le système solaire. Crédits : NASA / Adler / Université Chicago / Wesleyan

On l’oublie souvent, mais notre système solaire n’est pas fixe : il se déplace en permanence dans une zone de la galaxie appelée le nuage interstellaire local, une accumulation de gaz et de poussière d’une trentaine d’années-lumière de large. Un déplacement qui occasionne l’entrée dans le système solaire d’un flux de particules (principalement de l’hydrogène et de l’hélium) issues de ce nuage interstellaire : c’est le vent interstellaire. Or, des astrophysiciens américains viennent de découvrir que la direction de ce vent interstellaire s’est modifiée au cours des 40 dernières années. Ce changement serait de de l’ordre de 4° à 9°, une modification très loin d’être négligeable, surtout au vu de la courte période sur laquelle elle s’est produit.

Comment Priscilla Frisch et ses collègues ont-ils procédé pour faire cette découverte ? Ils ont compilé les relevés relatifs à la détection des particules interstellaires au sein du système solaire, fournis par 11 observatoires spatiaux ayant officié au cours de ces 40 dernières années. Parmi ces missions spatiales, il y a les sondes Mariner de la Nasa et la sonde soviétique Prognoz 6 (années 70), la mission Ulysse (années 90), et plus récemment la mission IBEX (lancée en 2008). En comparant les données fournies par ces 11 missions, les astrophysiciens américains ont constaté que la direction actuelle du vent interstellaire, telle que mesurée très récemment par la mission IBEX, était très différente de celle issue des relevés effectués par les missions spatiales des années 70 (missions SOLRAD 11B, Space Test Program 72-1, les sondes Mariner…).

Face au constat de ce décalage, les scientifiques américains ont émis deux hypothèses : il pouvait soit provenir d’un défaut de précision dans les mesures effectuées par les missions spatiales des années 70, soit être le produit d’un changement en cours dans la direction du vent interstellaire. En analysant les données fournies par les missions spatiales des années 90 et 2000, les chercheurs américains ont du se rendre à l’évidence : le vent interstellaire était bel et bien en train de changer de direction…

Pourquoi ce changement dans la direction du vent interstellaire ? Si la cause exacte de ce phénomène est encore inconnue, Priscilla Frisch fait l’hypothèse que cette modification proviendrait du fait que le système solaire est en train de s’approcher des limites du nuage interstellaire local dans lequel il se déplace actuellement, une zone qui pourrait être affectée par des turbulences. La découverte a été publiée le 5 septembre 2013 dans la revue Science, sous le titre « Decades-Long Changes of the Interstellar Wind Through Our Solar System ».

Source : Le Journal de la Science - http://actuwiki.fr/

Quelque chose (gaz-poussière-matières noires ?) entre dans notre système via la frange du nuage interstellaire que nous allons quitter ?... il pourrait aussi s'agir d'un gros nuage de débris laissé par une partie du noyau de Ison

" Nous avons vu deux comètes 'frôleuses de Soleil" sur les données de SDO. La première a disparu avant son périhélie et la comète Lovejoy s'est rompue après sa périhélie et s'est finalement dissipée (en débris). Nous en avons aussi cherché au moins deux autres. L'une n'est jamais apparue, et maintenant la comète ISON, qui semble avoir glissé sur sa périhélie sans laisser de trace. Nous allons travailler pour comprendre ce qu'il s'est passé pour la Comète ISON, que ce soit comme un vestige ou des débris, éjecté par le Soleil. Nous attendions les 2 comètes plongeuses complètes que nous avions vu et on ne les voit pas dans les données de l'AIA. J'espère qu'une autre comète plongeuse viendra bientôt se briser pour comprendre. " Le SDO admet bien en fait que la comète ISON a bien totalement disparu de toutes données pendant 3 heures, avant de réapparaître.

Le 1er décembre 2013, Ison sort du champs du SDO

Et si vous suivez les analyses du SDO (ci-dessus dans le lien) : pas de détection de la chimie habituelle et attendue de la part d'une comète classique : ISON n'est pas une comète telle que décrite habituellement... certains parlent d'autres objets ou roches satellisés autour de la comète dès le début je rappelle aussi...

MAJ 04-12-2013 : Des nouvelles des Russes et d'un spécialiste, Sergei Smirnov, du Pulkovo Observatory : " According to the reports issued from Russia ITAR-TASS ,the remains of Comet ISON are slowing down their speed and have changed their way. An accelerated meteor showers is expected as a ‘Christmas gift’ and a ‘meteorite falling to Earth’ cannot be excluded due to the slow motion of the comet and a general scattering of the comets’ prior composition. It seems this dancing comet has survived after getting closer to sun.This comet gained following from our planet due to its bright tail visible from space. The Pulkovo Observatory compared such a transformation with “Maiden jump over the fire,” and it endangers to form a surprise for earthlings. The destruction of the comet has sharply dropped the speed and change way of motion of its parts. The comet crossed to the Earth’s orbit on December 24 at 65 million miles from Earth without any damage. However,owing to a general slowdown cloud movement compared with the nucleus and the backlog debris from the head of it crosses the path of the earth around the sun a week after, just before the New Year, and meet with earth. Smirnov said that t one can not exclude a meteorite falling to Earth. He calls it the probability of the event, astronomers will update as for speed and glowing fragments of the comet . He further added that we can not exclude more formidable phenomena such as meteor shower on earth's surface. "

" Selon les rapports publiés de la Russie par ITAR-TASS, les restes de la comète ISON ralentissent leur vitesse et ont changé leur trajectoire. Une pluie d'étoiles filantes rapides devrait être comme un « cadeau de Noël » et une « chute de météorites sur la Terre " ne peut être exclue en raison du mouvement lent de la comète et d'une diffusion générale du matériau précédant de la comète. Il semble que cette comète danseuse ait survécu après être passée près de soleil. Cette comète a obtenu d'être suivie de notre planète à cause de sa queue, visible depuis l'espace. L'Observatoire Pulkovo a comparé une telle transformation avec " Maiden sautant par-dessus le feu", et cela augmente le danger de former une surprise pour les terriens. La destruction de la comète a fortement fait chuter en vitesse et changé la direction de ses morceaux en partie. La comète va traverser l'orbite de la Terre le 24 Décembre 2013, à 65 millions de miles de la Terre sans aucun dommage. Cependant, en raison d'un mouvement de ralentissement général du nuage (de poussières et débris) par rapport au noyau (restant), les débris à l'arrière de la tête de celui-ci (du nuage) croisent le chemin de la Terre autour du soleil une semaine après, juste avant le Nouvel An, et ont rendez-vous avec la Terre. Smirnov a dit qu'on ne peut exclure une chute de météorites sur Terre. Il appelle ça " la probabilité de l'événement ", les astronomes se mettront à jour pour la vitesse et les fragments incandescents de la comète. Il a ajouté que nous ne pouvons pas exclure de plus redoutables phénomènes, telle qu'une pluie de météorites sur la surface de la Terre. "

Source : http://www.bubblews.com/news/1696075-itar-tass-russia-expects-christmas-gift-from-the-comet-ison

Attention, cela demande tout de même plusieurs confirmations ou infirmations... en tout cas, la NASA a fini par admettre la survivance d'un objet après la périhélie mais qu'il faudra attendre Hubble plus tard en décembre pour voir quelque chose... la logique serait en tout cas que, s'il existe encore une masse solide quelconque, elle est probablement enveloppée de poussières et débris sombres actuellement ! :

MAJ du 07-12-2013 : " Le 6 Décembre, les observateurs de la comète ISON se réunissaient au laboratoire de physique appliquée de l'Université Johns Hopkins à Laurel, MD. Ces experts partagent des notes sur le passage de la comète au périhélie, revoient ce qu'ils ont appris, et suggèrent des mesures pour aller de l'avant ".

17h59 FIN de la réunion. Il est clair à partir d'aujourd'hui qu'il y a encore des montagnes de données à analyser, et beaucoup de choses que ISON pourrait nous apprendre.

17:46 Mauvaises nouvelles de Kelly Fast qui avait commencé la discussion ouverte. Une recherche sur les restes de ISON aujourd'hui avec l'IRTF est revenue avec rien. Cela soulève un problème : où allons-nous positionner Hubble pour chercher ? Il y a de l'espoir pour que des amateurs puissent arriver à voir.

17:36 Il y a assez de temps de télescope supplémentaire sur Ison pour remplir une demande de donation. La plupart des propositions d'observations ont une composante post-périhélie, mais maintenant qu'il y a peu ou rien à voir, ces minutes ou ces orbites peuvent aller à d'autres sujets astronomiques dans le besoin. (le coût d'utilisation du telescope peut être déplacé sur un autre projet).

17:01 Des présentations non publiques individuelles se déroulent, et je peux vous promettre que très peu d'entre elles concernaient un plan bâclé pour utiliser ISON comme un " faux drapeau " en attaque sur le Soleil. Attendez, vous n'y pensiez pas ? Oubliez que j'ai dit quelque chose de nouveau.

15:56 Ron Vervack a juste affiché 20 images sur environ 150 images que l'orbiteur Mercury Messenger a pris de ISON. Il y a beaucoup de traitements à faire, mais on dirait qu'ils vont faire un film cool.

15:42 Casey Lisse examine ses observations de Ison avec le labo Chandra. Comment pouvons-nous en apprendre davantage sur une comète glacée poussiéreuse avec des rayons X ? Comme il l'explique, les comètes émettent des rayons X après que leurs particules soient ionisées par des électrons du vent solaire qui déchirrent les atomes neutres dans la comète.

14:45 Une des grandes questions en suspens évoquées jusqu'ici est l'histoire de l'explosion de ISON. La formation mi-Novembre des "ailes" n'est pas encore pleinement comprise. Un autre gros problème est de savoir si quelque chose a survécu de ISON. Il n'y a pas beaucoup d'optimisme ici pour la détecter à nouveau, bien que certaines personnes sont dans l'espoir.

13:00 OK, voici l'échange. Les résultats présentés cet après-midi sont très préliminaires. Afin d'encourager un débat ouvert, on nous a demandé de ne pas publier les hypothèses encore en écriture qui sont proposées ce jour. "

Source : http://hubblesite.org/hubble_discoveries/comet_ison/blogs/cometcon-2 - Traductions Yves Herbo

YH : on note tout de même une ressemblance (avec des "ailes" ) avec la comète C/1999 S4 (LINEAR) qui s'est aussi désintégrée en juillet 2000 :

MAJ 20-12-2013 : Un article récent sur une probable chute d'un morceau de la comète Halley sur la Terre au Moyen-âge est paru. Cet article indique aussi un lien probable entre le nuage de poussières laissé par la comète et l'apparition de la Peste Noire pour la première fois peu après. De quoi s'inquiéter après la désintégration des 3/4 de la comète Ison dans notre secteur : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/astronomie-espace/un-morceau-de-la-comete-halley-a-pu-percuter-la-terre-en-536-amenant-la-peste-noire.html - Suite débris comète I
Yves Herbo sur Google+

mystère environnement alien ufo ovni astronomie

Commentaires (23)

yvesh

Et bien la NASA a fini par admettre qu'un objet avait bien réussit à passer la périhélie... il a fallut attendre un moment tout de même...

Dàn974

bonjour, c'est étrange que la comète s’éteigne lors de son passage près du soleil et se rallume peut après, aurions nous une "chance" d'avoir observé un véritable ovni ou une autre machine depuis la terre, rappelons quand même que cette comète, ce dès sa découverte, posai des soucis tant qu'a sa forme, a sa luminosité, et a sa vitesse non constante.. a voir dans les prochains jour, mais je suis dubitatif par rapport a ce qu'elle va nous dévoilé dans les prochains jours...

yvesh

Merci pour vos encouragements et votre avis.

Anny C
  • 4. Anny C | 05/11/2013

Bonsoir, je suis une scientifique, je ne peux pas dire mon nom... il y a 80% de vérité dans votre article. très bon travail, bonne continuation.

YAAZ
  • 5. YAAZ | 19/10/2013

BRAVO POUR VOTRE TRAVAIL, JE ME SUIS REGALE
A QUELLE DATE SE SERAIT PROBLEMATIQUE POUR NOUS SVP ?
MERCI ENCORE

yvesh

J'avais vu cette vidéo qui date de septembre et elle est surprenante en effet... mais je m'étonne aussi de la puissance du radar spatial chinois en question pour voir ainsi la comète alors qu'elle n'était qu'entre Jupiter et Mars... ça dépend où se trouve le radar spatial en question, me répondrez-vous : sur un satellite (autour de la Terre, de la Lune, du Soleil, ailleurs ?) ou une sonde interplanétaire ?
Et je m'étonne dans ce cas de ne pas voir plus souvent le même type d'images, de mieux en mieux définies avec l'approche... même si les Chinois n'ont peut-être pas trop intérêt à trop révéler non plus ce qu'il se passe sans en savoir plus... : il peut aussi s'agir tout simplement de gros rochers en orbite autour de la comète plus grosse : lois de la gravité respectées. J'attends donc plutôt une autre source/référence ou l'opinion de quelques vrais scientifiques indépendants et sans pressions sociales ou financières...

philippe
  • 7. philippe | 11/10/2013

La dernière :

http://www.agoravox.tv/actualites/technologies/article/un-radar-spatial-chinois-devoile-41110

deux objets graviteraient autour de ISON

Ceci expliquerait cette image composite ( cette explication avait été avancée par celui qui avait lancé le buzz sur cette image . Deux satellites en mouvement donneraient ces deux images latérales
( exposition prolongée d'un corps en mouvement )

yvesh

Il y a effectivement des vidéos suivant Mars et la comète où apparaît un net "flash" entre les deux... mais ça manque tout de même de réactions plus nombreuses sur ce sujet de la part des observateurs... quant a "avoir sérieusement malmené Mars", difficile de s'en faire une idée, à part Curiosity sur place qui peut éventuellement avoir enregistré quelque chose sur ses caméras... et il serait étonnant que la NASA dise quelque chose là-dessus sans plus de "certitude" (et avec le crashdown en cours qui bloque tout budget... personne n'est payé pour travailler là-dessus (éventuellement) de toute façon.)

philippe
  • 9. philippe | 08/10/2013

La page de Mc Canney ( il persiste à affirmer que Mars a interagi avec ISON )
http://www.jmccanneyscience.com/

" the planet Mars went comet this past week and i have received verification from countless listeners who saw it also as i had predicted (not to mention come ISON going "green" and developing a sunward spike as it interacted with mars"

et affirme que le shutdown est une couverture pour couper les infos officielles ( NASA )
théorie du complot ...

philippe
  • 10. philippe | 08/10/2013

J'ai lu les articles à propos de Mc Canney .
Ils prétendent qu'au passage de la comète , Mars a acquis une "coma" , a inter agi de façon électrique avec la comète .
Vous avez des infos là-dessus ?

http://bengarno.over-blog.com/article-rumeur-selon-james-mccanney-la-comete-ison-aurait-serieusement-malmene-mars-120390000.html

un de ces rumeurs style planète X ?

yvesh

Il se pourrait que ces trois fragments se soient complètement détachés du gros de la comète et soient distancés comme on le voit, mais ça peut être une illusion d'optique en effet. Le problème étant que la plupart des télescopes sont centrés et photographient la comète mais que le champ n'est pas assez large pour voir ce qui suit éventuellement plusieurs milliers de km plus loin. Comme le disent plusieurs scientifique, la luminosité de la comète a été inchangée pendant 6 mois malgré sa très lointaine distance à sa détection (il me semble avoir lu que c'était la comète qui a été repérée le plus loin du Soleil jusqu'à présent : un record grâce à sa luminosité forte à grande distance... mais on n'en parle plus en effet)

philippe
  • 12. philippe | 07/10/2013

Je note qu'on n'a plus l'aspect en trois fragments qui a fait le buzz sur internet/youtube : c'est un seul noyau .
Pour le possible fragment je ne sais pas , on voit en effet quelque chose mais est-ce une illusion d'optique ?
Ils ne parlent plus de la luminosité de la comète ( elle était possiblement exceptionnelle entre novembre et décembre .
A suivre

buzz
  • 13. buzz | 04/10/2013

Le shutdown américain et la suppression du "fence" spatial tombent à pic : plus d'images ou de surveillance .

les amateurs sont là pour nous donner des images de toute façon .

yvesh

Merci pour toutes ces précisions. Il y a une chose intéressante aussi que j'ai lu sur certains forums d'astronomes amateurs américains, c'est que beaucoup affirment que toutes les images et logiciels de suivi des orbites des astéroïdes et comètes vers le système intérieur montrent le système de façon à ce que les perspectives affichées laissent apparaître la Terre très loin de ce type d'objet entrant. Or, il suffit de se disposer autrement par rapport au système solaire (que ce que les vues proposent) pour s'apercevoir qu'en disposant le système et ses orbites de plusieurs certains points de vue, cette comète passe juste au-dessus de la Terre à son voyage de retour (mais assez loin et en "montant" par rapport à nous : notre orbite ne traversera pas ces débris avant un moment à mon avis - mais je signale qu'on passe chaque année des "anciennes lignes" de comètes - les perséides, etc...- et que tout dépend vers où ces débris dérivent par la suite.) d'après son orbite actuelle. L'inconnue dans l'histoire : la comète va en effet frôler le Soleil (en accélérant à son approche en principe) et on ne sait pas si elle va y résister (surtout que le Soleil est censé - mais est trop calme d'après les prévisions ! - être au maximum de son activité en ce moment), exploser ou se diviser en plusieurs gros morceaux, changer de trajectoire... j'espère que nous verrons quelque chose car ici, la météo a fait en sorte de gâcher pratiquement tous les évènements astronomiques visibles ces dernières années !

philippe
  • 15. philippe | 01/10/2013

correction : non , à mi-janvier elle disparait à l’œil nu .
Elle sera au plus proche de la Terre le 26 décembre , si nous devons traverser sa queue ( +ou- ses débris ) ce sera autour de cette date

http://www.solarsystemscope.com/ison/

détail intéressant , elle aussi comme Lemmon est verte ce qui laisse supposer que sa coma , son auréole contient du gaz cyanhydrique

Wormwood ( Absinthe l'astre de l'Apocalypse de St Jean empoisonne un tiers des eaux sur Terre ) . L'absinthe est de couleur verte , mais c'est un hasard .

philippe
  • 16. philippe | 01/10/2013

ce que vous dites est très interessant Yves : si en effet des astronomes amateurs , avec leurs instrument fixe ( l'erreur de parallaxe est due au mouvement de Hubble et à la superposition de 3 images ) ont retrouvé cette image curieuse ( comparée à une planète ailée , la fameuse "winged planet" Nibiru ) ça change tout .
De toute façon elle va bientôt être observable à la jumelle entre Mars et le Soleil , quoique ce soit ils ne pourront pas le cacher ;

Quant à la queue nous devrions la traverser courant janvier ( le 14 je crois ) .
Finalement l'évènement cosmique prévu le 21 déc. 2012 a été découvert en sept 2012 et sera remarquable le 26 déc. 2013 .
Marrant .

Connaissez vous le Crop circle d'Avebury apparu en 2008 ?

yvesh

Oui, en fait, il y a plusieurs liens en caractères russes mais la seule source semble bien être Rocosmos, qui ne fait pas dans le canular normalement mais qui a pu se faire "piéger" comme tout le monde... pour l'histoire de parallaxe de la photo en question, il semble bien qu'il y ait plusieurs astronomes amateurs qui ont fait la constatation et ont pris des photos avec le même "artefact" (je n'aime pas ce terme dans la photographie car je trouve qu'il est plus spécifique à l'archéologie) qui est apparu (mais pas chez la NASA curieusement, ou alors ils ont enlevé). Bon, cette comète en approche de Mars ne semble pas être un gros problème à priori étant donné sa trajectoire, sauf éventuellement les débris de sa longue queue qui croiseront probablement notre orbite un jour ou l'autre. Elle va passer très proche du soleil et il est possible qu'elle perde de sa cohésion... on verra bien aussi si notre Soleil (trop calme pour sa "plus forte année en principe" dans son cycle de 11 ans) se réveille un peu plus quand il sera frôlé !

philippe
  • 18. philippe | 01/10/2013

J'attends aussi comme beaucoup le passage spectaculaire ( ou pas ? ) de cette comète .
Mais tout ce que vous rapportez ici est décrit ailleurs comme canular ( attention je ne veux pas dire que j'en sais plus que vous sur la validité de ces infos ) .
Il est dit par exemple que la triple image est due à un artefact ( parallaxe ) - mais pourquoi dans ce cas n'en était -il pas de même pour Lemon , PANSTARR , Lovejoy ?)
Cette info ( émanant de ROCOSMOS ) évoquant un changement de route n'est pas apparue ailleurs , la source est unique .

Par ailleurs certains font le lien avec les alertes climatiques qui ne seraient qu'une couverture pour un évènement catastrophique d'origine céleste ( pluie de météores comme Tcheliabinsk en février ) .
http://resistanceauthentique.wordpress.com/tag/fema/

Bref information - désinformation , comme toujours il faut faire le tri et ce n'est pas simple .

yvesh

Si j'avais bien compris les nouvelles la comète devrait croiser l'orbite de Mars le 1er octobre, mais elle modifierait un peu sa trajectoire à l'approche de Mars (dont elle passe assez près) d'après les Russes (on ne sait pas à quel point sa modifie sa trajectoire prévue et si c'est vrai d'ailleurs, pas plus que ce que dit la NASA d'ailleurs !)...

yvesh

Oui, c'est très probablement dû aux traitements de l'image effectivement, mais aucun astronome n'a encore expliqué pourquoi cette comète est restée de même luminosité pendant 6 mois tout en faisant la moitié du chemin et en dégageant tout de même son eau et gaz... la comète semble changer légèrement son orbite en s'approchant de Mars d'après les russes, cela devrait changer les paramètres d'approche et il faudrait recalculer son orbite nouvelle par rapport aux précédentes prévisions, mais je n'ai pas l'impression d'en entendre parler non plus... et au fait, pour l'image de Hubble en forme de V, le gars en question, c'est bien la NASA...

cedric
  • 21. cedric | 26/09/2013

On m'as pris pour un illuminé il y as 1 semaine car j'ai voulu me renseigner sur le sujet pourrr avoir des élément de recherche sur le sujet aupres d'un cite spécialisé en astronomiee on m'as limite traité de crétin car j'avais osé leur posé des questions pourriez vous m'indiquer des cite ou je pourrai trouver des info récente?le peu de cite que j'ai trouver relate toute les meme info sans rien apporté de nouveaau plus personne n'en parle depuis 1 semainee mercie d'avance et i tou sa es vrai mieeux vaut s'inquiété...

mandem
  • 22. mandem | 26/09/2013

Les photos en haut sont de hubble, la forme en V, en vaisseau spatial ou je ne sais quoi, on peut oublier. Le gars qui a balancé ça s'est bien foutu de la poire des gens.
C'est du à la reconstitution de l'image, car il faut en prendre plusieurs. Le télescope se fixe sur le mouvement des étoiles derrière, (et lui même bouge ! 8km/h) donc a chaque cliché la comète s'est déplacée et en reconstituant les photos ça donne ce qu'on a vu
Tout est expliqué ici :
http://hubblesite.org/hubble_discoveries/comet_ison/blogs/making-hubble-s-color-image-of-comet-ison

Il n'y a aucun vaisseau ni aucun V, juste un gros caillou

Kevin HUET
  • 23. Kevin HUET | 21/09/2013

Hey Yves...la première photo me rappelle quelque chose...(les photos que je t'avais envoyé de l'objet en stationnaire autour de la lune...)

Aussi, ca ne fait aucun doute pour moi qu'il y a des choses au dessus de nos têtes.
Et mon petit doigt me dit qu'un de ces jours, il va y avoir du mouvement.

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau