L'ancien Astéroïde Destructeur finalement trouvé

L'ancien Astéroïde Destructeur finalement trouvé

New meteorite

L'ancien Astéroïde Destructeur finalement trouvé, et c'est un nouveau type de météorite. Depuis 50 ans, les scientifiques se sont demandés ce qui a anéanti l'ancêtre des L-chondrites, les météorites avec des noyaux qui explosent et qui tombent fréquemment sur la Terre.

Aujourd'hui, un nouveau type de météorite découvert dans une carrière de calcaire au sud de la Suède peut enfin résoudre le mystère, rapportent les scientifiques. La nouvelle étrange roche pourrait être l' "autre moitié" disparue de l'une des plus grands collisions interstellaires depuis un milliard d'années.

" Quelque chose que nous ne connaissions pas vraiment avant volait dans les environs et s'est écrasé dans les L-chondrites," a déclaré le co-auteur Gary Huss de l'Université d'Hawaii à Manoa.

La roche de l'espace est un météorite-fossile vieux de 470 millions d'années, d'abord repéré il y a trois ans par les travailleurs de la carrière Thorsberg de la Suède, où les tailleurs de pierre ont un œil expert pour les objets extraterrestres (comme des météorites). Les mineurs ont arraché 101 météorites-fossiles de l'ancienne fosse de calcaire rose depuis les deux dernières décennies.

Fossil shell meteorite

Photo et en haut : nouveau type de météorite trouvée en Suède

Les chercheurs ont surnommé la nouvelle météorite l' "objet mystérieux" jusqu'à ce que son nom officiel soit approuvé, a déclaré le principal auteur de l'étude Birger Schmitz, de l'Université de Lund en Suède et au Musée Field de Chicago. Il aura probablement le nom d'une église proche, le Österplana, a-t-il dit.

Découverte mystérieuse

Question Géochimie, la météorite tombe dans une classe appelée les achondrites primitives, et ressemble plus à un groupe rare d'achondrites appelé les winonaites. Mais les petites différences de certains éléments de ses grains de chromite ont mis l'objet mystérieux en dehors des winonaites, et sa texture et l'âge de l'exposition distinguent la nouvelle météorite de l'autre ou des 49 000 météorites trouvées jusqu'ici sur Terre.

" C'est une découverte très, très étrange et inhabituelle ", a déclaré Schmitz à Live Science's Our Amazing Planet.

La nouvelle météorite a été récemment postée en ligne dans la revue Earth and Planetary Science Letters, et l'étude apparaît dans l'édition journal du 15 août 2014.

Jusqu'à présent, toutes les météorites fossiles de la carrière étaient des L-chondrites. Schmitz, qui a dirigé le catalogue de chondrites, a admis que la chasse des roches était devenu "assez ennuyeuse."

Mais la perle rare a non seulement renouvelé l'intérêt pour la carrière, elle a également réuni les meilleurs experts de météorites du monde pour une chasse mondiale à travers le temps géologique. Merci à l'attention du travail de détective de Schmitz sur les météorites, les scientifiques savent maintenant que chaque type de météorite laisse derrière lui une carte d'appellation unique : des minéraux durs appelés spinelles. Même si les météorites datent de longtemps, leurs spinelles s'attardent pendant des centaines de millions d'années dans les roches de la Terre. Schmitz et ses acolytes pensent qu'ils peuvent cerner combien de météorites s'est abattu sur ​​la Terre depuis 2,5 milliards d'années, ainsi que le type qui est tombé, en extrayant les spinelles extraterrestres des roches sédimentaires. Leur travail peut confirmer les soupçons que les dernières chutes de météorites ne représentent qu'une fraction des roches à la dérive dans l'espace.

" Je pense que notre nouvelle découverte permet de mieux comprendre que les météorites qui descendent sur Terre aujourd'hui peuvent ne pas être tout à fait représentatives de ce qui est là-bas ", a déclaré Schmitz. " Une chose que notre étude montre, c'est que nous n'en savons peut-être pas autant que nous le pensons sur le système solaire."

Épave antique

La carrière de calcaire conserve les vestiges d'un cataclysme cosmique qui a eu lieu il y a 470.000.000 d'années, au cours de l'Ordovicien. Les scientifiques pensent qu'il y a eu une énorme collision entre deux grands corps dans la ceinture d'astéroïdes. Le crash explosa deux astéroïdes, ou un astéroïde et une comète, projetant les poussières et les débris vers la Terre. Un des éléments collisionnés est la source de toutes les météorites chondrites L-. Mais personne n'avait jamais trouvé un morceau de la roche qui a frappé ce parent L-chondrite, jusqu'à maintenant (un morceau de l'autre astéroïde ou comète).

Vredefort crater

Le plus vieux cratère d'impact sur la Terre est aussi le plus grand. Vredefort cratère en Afrique du Sud, aussi appelé le Dôme de Vredefort, était à l'origine de 185 miles (300 km) de large estiment les scientifiques. Une météorite ou un astéroïde plus grand que Table Mountain en Afrique du Sud a créé le cratère géant il y a 2,02 milliards d'années. crédit NASA

Le temps d'exposition de la météorite suédoise - le temps qu'elle a navigué à travers l'espace - est la clé pour placer la roche fossile spatiale sur les lieux de l'accident. La météorite a glissé de la ceinture d'astéroïdes vers la Terre en "seulement" 1 million d'années. C'est la même remarquablement jeune âge de l'exposition des L-chondrites récupérées de la carrière Thorsberg, suggérant que les roches se sont pulvérisées sur Terre dans la même vague de débris spatiaux.

L'expert en météorite Tim Swindle, qui n'était pas impliqué dans l'étude, a salué une analyse minutieuse de l'équipe et a déclaré qu'il était peu probable qu'une autre météorite qu'un fragment de l'Ordovicien ait un âge d'exposition aussi court. " Très, très peu de météorites modernes ont des âges d'aussi faibles expositions ", a déclaré Swindle, un professeur à l'Université de l'Arizona à Tucson. " En règle générale, cela prend plus de temps pour venir ici de la ceinture d'astéroïdes," a-t-il dit.  " C'est un argument éloquent ".

Mais parce qu'il y a peu qui reste de la météorite d'origine - presque tous ses minéraux ont été modifiés par l'argile - Swindle pense qu'il y a une marge de manoeuvre pour le lier à des classes connues de météorites, au lieu d'en appeler à une nouvelle découverte.

" Je pense que c'est tout à fait plausible [que c'est un nouveau type de météorite], et c'est une grande étude, mais ce n'est pas une garantie qu'ils ont la vérité," a déclaré Swindle. "Mais si ils ne l'ont pas, ce sera à cause de nouvelles choses que nous allons voir dans les futurs travaux, pas à cause de leur analyse."

Les tests géochimiques ont été réalisés sur des spinelles chromites de la taille du sable, qui ont confirmé l'origine extraterrestre de la roche. L'argile modifié est également d'environ 100 000 fois plus riche en iridium que les roches terrestres. L'iridium est l'élément qui marque l'horizon de l'impact de météorite lorsque les dinosaures se sont éteints.

Sudbury crater

Sudbury cratère en Ontario, Canada, mesure 81 miles (130 km) de large et vieux de 1.850.000.000 d'années, proche de l'âge et la taille du Vredefort cratère en Afrique du Sud. Le cratère d'origine est soupçonné d'être étendu sur 160 miles (260 km). Des fragments de roche de l'impact ont été trouvés dans le Minnesota, à plus de 500 miles (800 kilomètres) de distance. Crédit NASA

Chasse pour l'histoire de l'espace

Schmitz envisage maintenant de rechercher ces spinelles achondrites étranges dans les sédiments de la carrière, ainsi que dans d'autres roches du même âge dans le monde entier. Des spinelles de météorites de L-chondrites de l'Ordovicien ont été trouvées en Chine, en Russie et en Suède, et de petites micrométéorites ont été découvertes en Ecosse et en Amérique du Sud. Les chercheurs pensent qu'environ 100 fois plus de météorites sont tombées sur Terre au cours de l'Ordovicien par rapport à aujourd'hui, mais seulement une douzaine de cratères de l'âge approprié d'impact ont été identifiés.

Une plus grande quête est également dans les objectifs. Schmitz et ses collègues envisagent de dissoudre des tonnes de roche dans de l'acide pour une recherche globale des grains de spinelle météoritiques. Ce travail de détective aidera les chercheurs à épingler l'histoire de la ceinture d'astéroïdes et du système solaire. Les spinelles peuvent fournir une estimation du nombre de météorites tombées dans le passé, et le genre qui a frappé la Terre. Ces petits morceaux de météorites disparues peuvent remplir des trous ma,quant dans l'histoire, car les cratères d'impacts de météorites disparaissent souvent à cause des forces géologiques.

" Cela peut nous donner une réalité de terrain pour des modèles sur la façon dont le système solaire peut avoir évolué au fil du temps ", a déclaré Gary Huss, un co-auteur de l'étude d'une météorite suédoise qui collaboreront à la recherche de spinelles. " Je pense que beaucoup de gens sont inquiétés depuis un certain temps que nous ne sachions pas vraiment ce qui se passe dans la ceinture d'astéroïdes."

Chicxulub crater

La découverte du cratère de Chicxulub a remporté ce qui n'était autrefois qu'une théorie non scientifique : qu'un impact de météorite avait balayé les dinosaures. Une fine couche de métal exotique d'iridium d'un impact de météorite avait été détecté dans le monde au moment de l'extinction de masse du Crétacé, avant que Chicxulub ait été trouvé. Maintenant, la météorite qui a sculpté le cratère de Chicxulub dans la péninsule du Yucatan est largement supposée avoir causé ou contribué grandement à l'extinction de masse de la fin du Crétacé, il y a 65 millions d'années, y compris la fin des dinosaures. Certains scientifiques pensent que le cratère d'origine de Chicxulub pouvait-être plus grand que le Sudbury cratère en Ontario. Les estimations de son diamètre initial vont jusqu'à 150 miles (240 km) de diamètre, et sa taille actuelle est de 93 miles (150 km). Crédit LPI

Popigai crater

Une perle rare est enterrée dans le cratère de la Russie Popigai : des diamants. Il y a 35 millions d'années, une météorite s'est écrasée dans des dépôts de roches graphites riches en carbone en Sibérie, et les immenses pressions et les températures de l'impact sur le carbone l'ont converti en diamants. Le cratère est de 62 miles (100 km) de large et possède d'énormes réserves de diamants, selon le gouvernement russe.

Par Becky Oskin pour http://www.livescience.com/46563-new-meteorite-type-fossil-ordovician.html

Yves Herbo Traductions, Scienes, F, H, 29-06-2014

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire économie environnement climat séisme volcanisme auteur mystère astronomie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau