Découverte de Super-Terres vers Cassiopée, à 21 Années-lumières

Découverte de Super-Terres vers Cassiopée, à 21 Années-lumières seulement

Nearestrockyplanetart miniUn dessin artistique de la planète rocheuse en transit, non ressemblant

Seulement quelques jours après que la NASA ait officiellement annoncé la découverte d'une planète très semblable à la Terre et orbitant autour d'un soleil comparable au nôtre, mais très loin, une nouvelle annonce révèle la proximité d'un système stellaire comportant 3 Super-Terres rocheuses comparable à notre système solaire, à seulement 21 années-lumières de notre Soleil...

Hd219134incassiopeia

La Constellation de Cassiopée et l'étoile HD219134 encerclée

Et de plus, ce qui va ravir un certain nombre d'ufologues et de personnalités (comme l'ancien ministre des armées canadiennes, Mr Paul Hellyer) l'ayant déjà affirmé (mais aussi une probable secte malheureusement), ce nouveau système stellaire proche du notre est directement au niveau de la Constellation de Cassiopée...

Ce sont des astronomes de l'Université de Genève (UNIGE) et des membres du PRN PlanetS qui ont découvert un nouveau système stellaire composé donc de plusieurs planètes, situé à peine à 21 années lumière de notre système solaire. C'est l'étoile HD219134 qui abrite trois super terres, dont une qui a pu être observée directement car en transit actuellement, ainsi qu'une planète géante au minimum. La planète en transit est de densité comparable à la Terre et elle est de loin la plus proche physiquement connue à ce jour. Ce système planétaire est considéré comme étant dans notre voisinage et les astronomes rêvent déjà de pouvoir le photographier un jour d'après leurs écrits qui seront publiés entièrement dans la prochaine édition de la revue Astronomy & Astrophysics. Ces premiers résultats ont été annoncés par la NASA, qui a collaboré aux recherches via son télescope spatial Spitzer.

Nearestrockyplanetart smDessin artistique de la planète rocheuse en transit

" Lorsque les premières mesures indiquèrent que HD219134 abritait une planète qui tournait sur son orbite en trois jours, nous avons immédiatement demandé à la NASA du temps d'observation avec le télescope spatial américain Spitzer, ceci afin de vérifier si cette planète ne passait pas, à tout hasard, devant son étoile, occasionnant le phénomène dit de transit, une mini-éclipse. " a expliqué l'astronome Ati Motalebi, principale rédactrice de l'article. Et c'est bien le cas, puisque la planète HD219134b passait effectivement devant son étoile.

Hd219134 light curve sm

C'est en tout cas la planète en transit la plus proche de nous jamais observée à ce jour et, statistiquement, l'une des plus proches qui puisse exister parmi nos étoiles voisines. Le phénomène du transit est une aubaine pour les chercheurs, puisqu'il permet d'estimer le rayon de la planète, puis sa masse grâce à l'instrument HARPS-N et donc sa densité moyenne. Tous ces calculs font qu'HD219134b est une planète 4,5 fois plus massive que la Terre, avec un diamètre 1,6 plus grand. Elle relève, en somme, de ce que les astronomes reconnaissent comme une Super Terre, avec une densité proche de celle de notre Terre.

Hd219134 transit smImage du transit de la planète

Mais mieux encore, les astronomes ont également détecté deux autres Super Terres autour de HD219134, l'une de 2,7 masses terrestres orbitant en 6,7 jours et une troisième de 8,7 masses terrestres orbitant en 46,8 jours.  Les scientifiques espèrent que, comme notre propre système, ces planètes se trouvent sur un même plan que la première, leurs transits pourraient alors également se produire et être observés. " Le satellite de l'ESA, CHEOPS, développé sous la houlette helvétique avec une forte implication de l'UNIGE et de l'Université de Berne, fournira l'outil rêvé pour ce type de mesures ", annonce le professeur Stéphane Udry. Et il continue en disant que " pouvoir définir la composition de trois super terres dans un même système proche et brillant fournirait une source d'information hors du commun sur la formation des systèmes planétaires et la composition de leurs membres, en particulier des super terres."

Hd219134 transit full sm

Image du transit de la planète assez semblable à la Terre passant devant un soleil assez semblable au nôtre, bien qu'un peu plus froid (plus ancien probablement).


Et en plus de ces trois super terres, HARPS-N a également permis de trouver une planète géante (de type "petit Saturne") à deux unités astronomiques, des trois rocheuses probables, et qui tourne en un peu plus de trois ans autour de son étoile centrale. Trois planètes rocheuses proches de leur étoile et une planète géante qui en est éloignée... Il y a évidemment une forte ressemblance avec notre système solaire et de plus, son étoile centrale est très brillante (5e magnitude). On peut du reste la voir à l'oeil nu, à côté du grand "W" que la constellation de Cassiopée trace dans le ciel. Les chercheurs parlent déjà d'étudier les atmosphères de ces planètes par spectroscopie de transmission; lors d'un transit, la lumière de l'étoile traverse l'atmosphère de la planète et l'observateur peut ainsi analyser les signatures de la composition chimique de cette atmosphère. Ils espèrent même pouvoir bientôt prendre des images de la planète géante externe, qui devrait être accessible à la nouvelle génération de télescopes géants au sol, les Extremely Large Telescopes, qui sont développés actuellement pour le début de la prochaine décennie...

Voilà ce que les astronomes ont pu observer... (NASA/Spitzer)

Sources : NASA, http://www.technoscience.net/onglet=news&news=14210, 

https://caltech.app.box.com/s/hgmcb06qxkc5thdc3b3281zwwrpos0kw

 

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 03-08-2015

Yves Herbo sur Google+

échange lire auteur astronomie video ovni interviews mystère alien ufo

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau