Découverte d'une planète naine dans notre Système Solaire et d'un astéroïde a deux anneaux

Découverte d'une planète naine dans notre Système Solaire et d'un astéroïde a deux anneaux

Un asteroide possede deux anneaux mini

Il y a des jours où les planétologues ne savent plus où donner de la tête. Twitter n'arrête pas de crépiter ce soir avec deux découvertes majeures dans notre système solaire.

La première, c'est celle de l'existence d'anneaux autour de l'astéroïde Chariklo. Ce morceau de rocher de 250 kilomètres de diamètre vient donc rejoindre les géantes Saturne, Uranus, Neptune et Jupiter dans le cercle fermés des objets dotés d'anneaux.

L'European Southern Observatory (ESO) l'a annoncé en début de soirée. Et il n'a pas fait les choses à moitié : Chariklo comporte deux anneaux, de sept et trois kilomètres de large, séparés par un trou de neuf kilomètres. On peut même penser, du fait de leur position nette, qu'il pourrait y avoir un satellite autour de Chariklo qui leur donnerait leur forme régulière.

Decouverte etonnante un asteroide possede deux anneaux

Vue d’artiste des deux anneaux découverts autour de l’astéroïde 10199 Chariklo. © ESO/L. Calçada/M. Kornmesser/Nick Risinger

La découverte a été effectuée en observant l'occultation d'une étoile par l'astéroïde à partir de plusieurs observatoires d'Amérique du Sud. Il y a eu en effet deux petites baisses de luminosité de l'étoile, en plus du passage de Chariklo. Les chercheurs, sous la direction de Felipe Braga-Ribas ont pu reconstituer la forme de l'astéroïde, et celle de ses anneaux.

Les astronomes ont donné provisoirement aux anneaux les noms de Oiapoque et Chui, qui sont deux rivières situées respectivement à l'extrême nord et à l'extrême sud du Brésil. Les résultats complets de leurs observations doivent être publiés aujourd'hui dans la revue Nature.

Une planète naine peut en cacher une géante ?

L'autre découverte de la soirée, en tout cas son annonce, c'est celle du gros corps céleste le plus éloigné du soleil. On ne le connaît encore que sous le nom de 2012VP113, mais il pourrait fort bien prendre le statut de planète naine, rejoignant dans le club Pluton. Les détails ont été publiés en soirée dans la revue Nature, décidément très prisée des astronomes.

Il mesure environ 450 kilomètres de diamètre, et son orbite est encore plus lointaine que celle de Sedna qu'il vient donc de détrôner. Ces deux planètes naines (même si elles n'en ont pas encore officiellement le titre) pourraient n'être que le début d'une liste d'objets qui naviguent entre la ceinture de Kuiper, dans laquelle se trouve Pluton, et le nuage d'Oort, beaucoup plus lointain, qui marque la frontière entre notre système et le vide intersidéral.

Pour les deux astronomes, il pourrait y avoir toute une population d'objets similaires et qui resteraient à détecter. Les chercheurs laissent même entendre, comme le rapportent le Guardian et Science.com, qu'il pourrait y avoir là-bas un objet de la taille de Mars ou même de la Terre. Ou même beaucoup plus gros, ce que démontreraient des anomalies dans les orbites à la fois de 2012VP113 et de Sedna, mais aussi d'autres objets de la ceinture de Kuiper. Celles-ci seraient consistantes avec la présence d'un objet très massif et extrêmement distant. Super-Terre, fameuse "Planète X"... L'objet en question pourrait être toujours là, à moins qu'il n'ait été éjecté dans un distant passé.

Source : Le blog de Jean-Paul Fritz sur le site du "Nouvel Obs" : Chroniques de l'Espace-Temps

Orbitessedna 2012vp113

Représentation de l'orbite de 2012 VP113 en rouge et de Sedna en orange. Sedna et 2012 VP113 ne seraient que la partie immergée de l'iceberg parmi les centaines d'autres objets stellaires qui pourraient graviter dans le nuage d'Oort. Trujillo et Sheppard ont déjà repéré 6 autres candidats pouvant appartenir à l'extrémité de notre système solaire.

Yves Herbo-Sciences-F-H, 28-03-2014

Yves Herbo sur Google+

mystère astronomie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau