Comment observer Panstarrs, la comète visible à l’œil nu

Comment observer Panstarrs, la comète visible à l’œil nu

panstarrs1-3-13.jpg

Réalisée le premier jour du mois de mars en Nouvelle-Zélande, cette image de la comète Panstarrs au crépuscule donne une bonne idée de ce qui attend les observateurs de l'hémisphère nord dans quelques jours. © Michael White

Les astronomes de l'hémisphère sud admirent depuis quelques jours sans instrument la comète C/2011 L4 Panstarrs. Après son passage au périhélie le 10 mars, elle va devenir visible en début de soirée pour les observateurs de l'hémisphère nord. Suivez nos conseils pour ne rien manquer de ce spectacle.

Rarement une année a autant été placée sous le signe des comètes. En attendant Ison qui s'annonce majestueuse à l'automne prochain, les observateurs ont déjà commencé à admirer la comète Lemmon depuis l'hémisphère sud, alors que l'astronome amateur française Claudine Rinner découvrait son troisième astre chevelu et que la perspective d'une possible collision entre C/2013 A1 et la planète Mars en octobre 2014 fait déjà le buzz sur la Toile. Voici donc l'entrée en scène de C/2011 L4 Panstarrs, qui devrait mobiliser photographes et astronomes dans les jours qui viennent.

La comète C/2011 L4 a été découverte le 6 juin 2011 alors qu'elle était de magnitude 19,4 et qu'elle circulait entre les orbites de Saturne et de Jupiter. Sa détection est à mettre au crédit de l'astronome Richard Wainscoat dans le cadre du programme de recherche Panstarrs (Panoramic Survey Telescope and Rapid Response System), qui utilisait un télescope de 1,8 mètre de diamètre installé à Hawaï. Le 10 mars 2013, la comète Panstarrs passera au périhélie à 45 millions de km du Soleil, ce qui devrait provoquer un dégazage massif, promesse d'une montée d'éclat et d'une augmentation sensible de la longueur de sa queue de gaz et de poussières.

cometpanstarrs2013.jpgCe montage permet de visualiser la position de la comète C/2011 L4 Panstarrs pendant le mois de mars sur l'horizon ouest. En France, il faudra tenter de la repérer à partir du 12 mars en s'aidant du fin croissant lunaire. © Sky and Telescope

L'hémisphère nord attend sa comète

Depuis le début de l'année, les observateurs de l’Hexagone n'ont guère pu profiter des deux belles comètes du moment. C/2012 F6 Lemmon est en effet beaucoup trop australe pour nos latitudes, tout comme Panstarrs. Mais si la première continue son show dans le ciel de l'hémisphère sud, C/2011 L4 Panstarrs viendra nous rendre visite. Comme on peut le voir ci-dessus sur le montage proposé par la revue Sky and Telescope, la comète Panstarrs se trouvera au nord du Soleil après son passage au périhélie le 10 mars et deviendra visible sous nos latitudes dans les lueurs du couchant les soirs suivants. Le 12 mars, la présence d'un fin croissant lunaire permettra de localiser facilement la comète, qui deviendra circumpolaire à la fin du mois (elle sera visible toute la nuit et ne se couchera pas). Actuellement, les observateurs des latitudes australes peuvent repérer à l'œil nu le noyau de la comète Panstarrs une fois le Soleil couché, la queue de la comète se révélant avec une paire de jumelles. Les observateurs de l'hémisphère nord ont donc toutes les raisons d'être optimistes, le passage de la comète au périhélie ne pouvant que lui faire gagner de l'éclat (on peut raisonnablement penser qu'elle aura une magnitude de 1).

Pour profiter du passage de cet astre chevelu, il vous faudra rechercher un lieu d'observation parfaitement dégagé en direction de l'ouest à partir du 12 mars, date à laquelle la comète devrait devenir observable en début de soirée. Il sera même possible de réaliser de belles photographies de paysages célestes avec la comète au-dessus de l'horizon. Les astronomes amateurs ne manqueront pas de vous faire vivre l'événement en image sur notre forum d'astronomie, où vous pourrez également venir poster vos photographies.

Source = http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/comment-observer-panstarrs-la-comete-visible-a-lil-nu_45010/

SFH 03-2013

Yves Herbo sur Google+

mystère environnement économie climat astronomie météo

Commentaires (2)

yvesh

Oui effectivement, nous n'avons pas de chance, mais elle va rester visible plusieurs jours... on verra bien !

mandem
  • 2. mandem | 10/03/2013

J'ai prévu de tenter mais avec cette météo...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau