Une salle cachée avec 130 statues antiques dort depuis 25 ans

Une salle cachée avec 130 statues antiques dort depuis 25 ans

Phidias statueposeidon

Statue Poseidon-Phidias

Une chambre souterraine contenant 130 statues grecques antiques a été découvert à Athènes il y a 25 ans. Mais personne, à part les moteurs de recherche, n'a tenté de combattre la bureaucratie qui a empêché la trappe d'être ouverte et que les remarquables trésors soient récupérés. Alors, pourquoi le ministère de la Culture n'a rien fait pour récupérer ces précieuses reliques du passé ? Apparemment, l'obstacle est aussi simple que le fait que la chambre souterraine mystérieuse se trouve sur une propriété privée et que personne ne veut s'impliquer.

La chambre secrète a été découverte à Athènes quand deux amis ont trouvé un trou dans le sol, dans une zone qui a été creusée pour jeter les fondations d'un nouveau bâtiment. Après avoir jeté un papier enflammé dans l'ouverture, ils ont vu qu'il y avait des escaliers menant plus loin sous la surface. Et ils descendirent à l'aide de deux bougies allumées. Voici la description de Constantinos Kyparissis, l'un des deux amis qui ont fait la découverte :

" ... Nous avons jeté le journal enflammé et les rayons de lumière nous ont montré les escaliers. A la fin de l'escalier et à une profondeur de 3 mètres ou plus, il y avait une salle et à la droite de la salle il y avait la statue d'une déesse d'une hauteur d'environ 1,80 mètres, une magnifique statue. Le côté gauche de son visage était inachevé. A sa droite, il y avait la statue d'un lion et à côté de lui Diogène nu et à côté était la déesse Athéna. Parallèlement au tunnel, sur les côtés gauche et droit, il y avait plusieurs statues au corps entier. Après 20 mètres, il n'y avait plus d'oxygène, mais le tunnel continue à continuer .... "

Au total, plus de 130 statues intactes ont été comptées par Constantinos et son ami.

Underground chamber athens greecePhidias Showing the Frieze of the Parthenon to his Friends (1868) by Sir Lawrence Alma-Tadema - Wikipedia

Il y a une spéculation selon laquelle la pièce qui a été trouvé au début du couloir, large de 4 mètres, a été l'un des ateliers du grand sculpteur grec , peintre et architecte Phidias, car la plupart des sculptures étaient similaires à celles trouvées autrefois dans le Parthénon. Phidias a été le créateur de l'une des Sept Merveilles du monde antique - la statue de Zeus à Olympie - ainsi que d'autres statues et portes monumentales au Parthénon en Grèce. D'autres ont émis l'hypothèse que, avec un tel grand nombre de statues, il est possible que le couloir mène à un Temple.

Vous pourriez vous attendre qu'avec une telle grande découverte, le Ministère de la Culture et le service archéologique se précipiteraient pour y aller et rechercher plus loin. Cependant, cela n'a pas été le cas.

Athena parthenosPhidias - Athéna

Constantinos a parlé à un avocat qui lui a conseillé ainsi qu'à son ami, de ne pas parler à personne de la découverte mais d'écrire une lettre au ministère de la Culture et de leur faire connaître la découverte, ce qu'ils ont fait. La première lettre a été envoyée le 1er Mars 1988, et il y a eu plusieurs lettres depuis. Malheureusement, il semble que l'importance de la découverte a été perdue à chaque changement de ministre et chaque changement de gouvernement.

Le 20 Août 2003 Constantinos a envoyé une autre lettre, et il a envoyé de nouvelles lettres chaque fois que le ministre de la Culture a changé. En 2004, il a envoyé une lettre directement au Premier ministre. Il a répété le processus en 2006 et à nouveau en 2007.

Après près de 20 ans, Constantinos a reçu sa première réponse. Le 12 Mars 2007, le ministère a répondu en le remerciant pour son intérêt et lui demander de déclarer ce qu'il avait trouvé. Ils ont écrit que si cela était vérifié, il recevra une récompense et de la reconnaissance. Le même jour, ils lui ont envoyé une deuxième lettre lui demandant de les rejoindre à l'emplacement pour voir.

Une équipe de 17 personnes, dont des archéologues, des responsables gouvernementaux et des avocats est allée sur le site où la découverte a été faite. L' endroit exact a depuis été recouvert d' asphalte, mais un simple processus de forage à travers la mince couche d'asphalte aurait révélé l'entrée en marbre et aucune autre excavation n'était nécessaire.

Le lendemain, les représentants gouvernementaux ont envoyé une lettre à Constantinos, lui disant que, parce que l'endroit est sur ​​une propriété privée et recouverte avec de l'asphalte, ils n'étaient pas autorisés à percer et ne pouvaient donc pas vérifier si ce que Constantinos a dit était vrai ou pas. (Bien sûr, il existe des dispositifs qui peuvent facilement mesurer s'il existe un espace vide en dessous du niveau du sol, ce qui ne nécessiterait pas de forage).

Quelques jours plus tard, l'avocat de Constantinos est allé sur le site et a constaté que l'asphalte au-dessus de l'entrée était frais - montrant que quelqu'un avait enlevé, puis remis les scellés . Rien n'a été entendu à nouveau par le ministère de la Culture ou le service archéologique. Donc, l'avocat de Constantinos a contacté le Conseil archéologique et leur a donné tous les papiers, lettres, et des détails sur le lieu et la situation. Le Conseil archéologique a été surpris car ils n'avaient jamais été informés. Ils semblaient très enthousiastes au sujet de l'information et ont promis d'enquêter et de revenir vers lui. Ce n'est jamais arrivé...

Comment pourrait-on expliquer l'échec du gouvernement à intervenir sur une question d'une telle importance nationale ? Ont-ils jamais enquêté sur la chambre ? Si oui, pourquoi l'ont-ils fait si secrètement ? Ont-ils trouvé quelque chose qu'ils ne veulent pas annoncer, ou est-ce simplement un exemple extrême de l'incompétence bureaucratique ? Nous ne savons pas, mais nous avons l'intention de le découvrir. Restez à l'écoute !

Pour ceux qui parlent grec, voici une vidéo d'une émission de télévision grecque dans laquelle l'avocat de Constantinos, et un certain nombre d'autres personnes qui ont été impliquées, parlent de l'affaire.

YH : Je ne voudrais pas être pessimiste mais, en voyant la corruption manifeste de 100% des hommes politiques professionnels et des financiers grecs, je crains que ces statues extraordinaires n'aient déjà été revendues à de riches collectionneurs ou distribuées aux banquiers en échange de crédits ! Il y a aussi la possibilité que le propriétaire se soit déclaré premier découvreur (avec photos) auprès de l’État (puisque l'avocat a prouvé que le trou a été débouché et recomblé après la visite des 17 officiels) et que tout se soit passé en effet très discrètement, pour le bonheur du propriétaire et de quelques hommes sans scrupules bien placés... On peut aussi bien sûr miser, pour être plus optimistes, sur l'inertie et le manque de volonté de la bureaucratie grecque (qui n'est pas unique malheureusement) pour espérer que la salle et le tunnel, voir plus, soient encore intacts depuis 1988...

Source : http://www.ancient-origins.net/news-history-archaeology/incredible-underground-chamber-130-ancient-greek-statues-092837

Louvre reconst pathenonetstatuezeusLouvre, Paris, reconstitution Parthenon et Statue de Zeus de Phidias

Yves Herbo Traductions et texte,Sciences-F-Histoires, 27-02-2014

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire interviews politique argent mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau