Une nouvelle ville antique découverte en Inde

Une nouvelle ville antique découverte en Inde

Vangchhiamiroram 1 mini

Les archéologues pensent qu'il s'agit bien de toute une ville préhistorique ou antique qui vient d'être découverte, peut-être même celle d'une civilisation jusqu'ici inconnue, à cheval entre le nord-est de l'Inde et Myanmar.

Une équipe d'archéologues vient d'excaver des structures mégalithiques mystérieuses à Vangchhia dans le district de Champhai de Mizoram. Les chercheurs sont de l'avis qu'une ville appartenant à une plus grande civilisation perdue pourrait avoir existé ici. Les fouilles ont été arrêtées provisoirement le mercredi 09 mars 2016.

Location map india mizoram wikipediaLe district de Champhai de Mizoram en rouge a une situation géographique particulière en Inde

 

Vangchhia est le seul site protégé par l'ASI de Mizoram.

Sujeet Nayan, assistant surveillant archéologue à ASI Delhi (Archaeological Survey of India à Delhi) et directeur de l'excavation de Vangchhia, a dit que c'est l'une des plus importantes découvertes archéologiques de l'époque actuelle. Il a dit que ce site détenait la clé de faits jusque-là inconnus au sujet du Mizoram et du nord-est de l'Inde.

L'équipe a documenté plus de 50 structures à Vangchhia et sera de retour bientôt pour d'autres recherches et études. Elle a recueilli des fragments de charbon de bois qui seront envoyés à des laboratoires spécialisés pour la datation au carbone et d'autres analyses scientifiques.

« Nous explorons ce qui se trouvait sous des buissons et d'épais feuillages. L'ensemble du site pourrait contenir des traces d'une ville perdue ou même une plus grande civilisation perdue. Il est étonnant de tomber sur tant de choses. Nous avons besoin de plus de temps et de recherches pour parvenir à une conclusion finale », a déclaré Nayan.

Map vangchhiaLe site et village vu de satellite (Google Earth)

 

L'équipe est passée à travers des sites enfouis qui ressemblaient à des pavillons utilisant ou contenant de l'eau et des terrasses qui rappelaient des bâtiments somptueux. 

Les murs de soutènement ou des terrasses ont été faits de grosses pierres et la hauteur moyenne de chaque terrasse variait de 10 à 25 pieds.(3 à 7,5 mètres).

" Les terrasses peuvent avoir servi de lieux de sépulture, mais cela ne peut être constaté de nos jours ", a déclaré Nayan. " Il y a neuf terrasses. Nous en avons exploré environ huit. Nous avons aussi trouvé des preuves de ce qui semble être un pavillon lié à l'eau. Nous présumons que les gens d'ici aimaient leur environnement et le pavillon de l'eau est comparable à ceux trouvés dans les structures Moghols (1) ", a-t-il ajouté.

Vangchhia est proche de la frontière avec le Myanmar et comprend des collines et des forêts denses. La fouille a été effectuée après que le directeur général de l'ASI ait visité le site en Novembre de l'année dernière et l'objectif était d'étudier les structures mégalithiques qui affleuraient, des animaux et des représentations humaines gravées sur elles.

Vangchhiamiroram 1Un exemple des superbes menhirs visibles sur place

 

Sources : Times Of India, http://www.indiatimes.com/news/india/indian-archaeologists-stumble-across-ruins-of-a-great-forgotten-civilisation-in-mizoram-251701.html (08-03-2016), http://www.archeolog-home.com/pages/content/12-13-janvier-2013-news-rome-lohit-lomond-pendik.html

A  noter : Vangchhia est un village protégé depuis 2012 car 171 menhirs, dont certains gravés de spontueux dessins très précis, y ont été découverts. Il semble que ces menhirs n'étaient que le "haut de l'iceberg", et que c'est toute une ville qui git en-dessous...

Autres découvertes locales en 2013 : " Une équipe d'archéologues va partir sur une chasse aux reliques bouddhistes pré-historiques de la région, qui devrait faire la lumière sur certains chapitres cachés de l'histoire de la région. Bien que peu de choses soit connu sur l'histoire ancienne du District Lohit en raison de la rareté des données historiques, il existe des preuves de l'existence de ruines d'anciennes colonies, de bâtiments et de sanctuaires dans certaines parties du district, comme à Daphabum. : " Nous espérons pouvoir découvrir des objets bouddhistes en pierre ", a déclaré l'archéologue Gupta, ajoutant que l'exploration sera effectuée principalement sur les berges et les collines, où les établissements humains sont soupçonnés avoir existés. Selon Gupta, B.P. Bopardikar de la branche ASI de la préhistoire à Nagpur avait trouvé quelques ruines lors d'une expédition du District Lohit en 1972. Depuis lors, aucun travail n'a été réalisé dans la région. Gupta a déclaré que des gravures rupestres bouddhistes et des "marques de coupes" ont été découvertes dans les zones de Tak Tsang et Zemithang dans le district de Tawang de l'Arunachal Pradesh au cours d'une exploration menée l'an dernier (2012). " Une ancienne stupa bouddhiste, qui semble être inspirée (ou avoir inspiré) de la stupa Buddhinath du 13ème siècle au Népal, a été découverte à Zemithang dans le district de Tawang," a-t-il dit. " Une statue de Bouddha, assis sur un piédestal de lotus dans une posture de méditation, sculptée sur une falaise de roche avec le dialecte local le vénérant, a également été trouvée à 30 km à l'ouest de Zemithang," a-t-il dit. Une équipe de fonctionnaires, dirigée par l'archéologue de l'ASI Gupta, a également visité Lungphulian, Zotlang, Lianpui, Vangchhia, Dungtlang et zones Farkawn dans le District de Champai de Mizoram l'an dernier pour évaluer le potentiel archéologique de la région. " Nous avons trouvé un grand nombre de menhirs (une grande pierre, debout comme un monument ou un monument dans la période antique) à Vengchhia, qui sera protégée par l'ASI," a-t-il dit. "

Lohit inde

(1) L'Empire Moghol cité à cause des structures liées à l'eau (piscine, bains...) qui sont semblables, est une civilisation bien plus tardive (1526) que ces menhirs découverts car elle s'appuie sur la descendance des invasions mongoles (d'où le nom) des troupes de Gensis Khan et principalement de Tamerlan. De toute façon, on sait que l'architecture antique a été immitée et a resservie longtemps après son invention : https://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_moghol

 

Découvertes étonnantes au Myanmar proche (ancienne Birmanie) :

" Une poignée de sites sont connus dans la République de l'Union du Myanmar (anciennement Birmanie), mais seulement deux ont été décrits dans la littérature. Le plus important est Padalin (également connu sous le nom de Pah-dah-lin, Badalin ou Pyadalin) Caves, grottes qui se trouvent dans l'état Shan. Composée de deux sites, un abri sous roche calcaire (Cave 1) et une profonde grotte calcaire souterraine (Cave 2), ils ont d'abord été étudiés à la fin des années 1960, avec des fouilles réalisées dans la grotte 1. Des datations de 11.000 à 13.000 ans proche du bas des dépôts ont été obtenues par la datation au radiocarbone [2]. Ce site a un certain nombre de peintures rupestres d'animaux et de mains humaines stylisées avec des dessins gravés sur la paroi principale (photo ci-dessous). U Aung Thaw attribue une date Néolithique aux découvertes, bien que Moore [3] écrit que les objets récupérés sont plus étroitement liés à la fin du Pléistocène (il y a 13.700 ans environ). Plus récemment, des cupules ont également été découvertes dans la grotte 1 des grottes Padalin et il y avait plusieurs faibles traces de l'art rupestre peint à l'entrée de la grotte 2 [4].

Myanmar mainstylisee padalin

Photo: Noel H. Tan.

Les autres sites du Myanmar à être décrits dans la littérature sont les gravures de la vallée de Lemro dans l'État de Rakhine. Gutman et al. [5] ont visité deux sites de pétroglyphes qui, selon leur interprétation, ont été faites au cours de la période post-médiévale des 15e-19e siècles (?). Leur datation est basée sur des similitudes avec des styles artistiques et des attributs trouvés dans la ville voisine de Mrauk-U. Trois autres sites ont été mentionnés par U Win Kyaing [6] au cours de son rapport sur le pays à l'atelier SEAMEO-SPAFA Art rupestre de Bangkok. Citant un rapport de 1998 par Hla Gyi Maung Maung au département local de l'archéologie sur les grottes du sud de l'État Shan, la "Le-win Rockshelter" contient un petit ensemble de pictogrammes rouges représentant des anthropomorphes, certains d'entre eux paraissant monter sur des "chevaux" ou " taureaux ". Près de la ville de Myeik du District Thaninthayi, les peintures rupestres Yekan-au sont un autre site de pictogrammes rouges sans autres détails. Enfin, le Gyo Village dans le district de Myingyan de la division de Mandalay a été signalé posséder 30 blocs gravés, dont trois ont été déplacés au bureau du conseil de district. Ces trois sites mentionnés ci-dessus semblent avoir été décrits dans des rapports archéologiques locaux, mais restent inaccessibles à ce jour... "

Rock Art Research in Southeast Asia: A Synthesis by Noel Hidalgo Tan (extrait)

[2] - Thaw, U Aung. The “Neolithic” culture of the Padah-lin Caves. Asian Perspect. 1971, 14, 123–133. [Google Scholar]

[3] - Moore, E.H. Early Landscapes of Myanmar; River Books: Bangkok, Thailand, 2007. [Google Scholar]

[4] - Taçon, P.S.C.; Aung, D.Y.Y.; Thorne, A. Myanmar prehistory: Rare rock-markings revealedArchaeol. Ocean. 2004, 39, 138–139. [Google Scholar] [CrossRef]

 

[5] - Gutman, P.; Hudson, B.; Htin, K.M.; Aung, K.T. Rock art and artisans in the Lemro Valley, Arakan, Myanmar.Antiquity 2007, 81, 655–674. [Google Scholar] [CrossRef]

 

[6] - Win Kyaing, U. The Hypothetical Approach on the Prehistoric Rock Art Study in Myanmar. In Presented at the Training/Workshop on the Introduction to Rock Art Studies in Southeast Asia, Bangkok, Thailand, 2–13 May 2011.

 

Yves Herbo et traductions, Sciences et Fictions et Histoires, 11-03-2016

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire interviews échange auteur lire mystère antiquité Asie

Commentaires (1)

Carl

C'est fascinant, ce que l'on peut voir dans cette région. Il y a tellement de choses à découvrir et si peu de moyen pour le faire, c'est quelque part assez frustrant. J'ai hâte de connaitre d'autres découvertes dans cette région.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau