Une gravure datée de 11000 ans découverte en Grande-Bretagne

Une gravure datée de 11000 ans découverte en Grande-Bretagne

England pendantif mini

 

Ce que les archéologue pensent être un pendentif triangulaire en schiste décoré a été découvert à Star Carr dans le nord du Yorkshire, en Angleterre. Le plus étonnant est qu'un réseau énigmatique de lignes a été gravé sur ce pendentif découvert lors de nouvelles fouilles du Postglacial project de l'University of York sur ce site déjà bien connu et daté du Mésolithique. Il s'agit donc d'un objet gravé il y a au moins 11.000 ans car ce site préhistorique a été l'un des premiers en Grande -Bretagne a être habité en permanence, après la fin de la dernière période glaciaire. Une période où les îles Britanniques ont probablement été dépeuplées à cause de la montée des eaux des fleuves et de la mer.

England pendantif courtesy postglacial project1

 

Ce pendentif de protection, d'après les archéologues, est a relier à d'autres pendentifs mais en ambre, de la même période, trouvés au Danemark, région qui était alors encore accessible par voie terrestre de la Grande-Bretagne et inversement. Les chercheurs croient que les gravures peuvent représenter un arbre, une carte, une feuille, ou des marques de pointage.

England pendantif courtesy postglacial project university of york engraved shale pendant

 

"Personnellement, je suis plus heureux avec l'idée qu'ils comptaient quelque chose", dit Nicky Milner, de l'Université de York, " mais c'est impossible de le dire avec certitude". 

Le professeur Nicky Milner du département d’archéologie de l’université d’York ajoute qu’il pourrait avoir servi d’amulette de protection pour un chaman. En effet, des coiffes fabriquées à partir de bois de cerfs, portées probablement par un ou plusieurs chamans, ont en effet été découvertes à proximité du lieu où se trouvait le pendentif. Cette découverte liée au chamanisme préhistorique a peut-être une signification spirituelle car les chercheurs ont bien failli la louper. Effectivement, l’artefact a été découvert sur l’ancien emplacement d’un lac et des sédiments s’étaient infiltrés dans les gravures et le trou du pendentif. A tel point que les archéologues pensaient initialement avoir à faire à une simple pierre. Fort heureusement, la microscopie numérique a permis à l’objet de se révéler.

England pendantif courtesy postglacial project

Le Dr Chantal Conneller, de l'Université de Manchester, a déclaré : " Cette découverte passionnante nous parle de l'art des premiers colons permanents de la Grande-Bretagne après la dernière période glaciaire. Ce fut un temps où le niveau de la mer était beaucoup plus bas qu'aujourd'hui. Des groupes de gens traversaient alors le Doggerland (terre maintenant sous la mer du Nord) et jusqu'en Grande-Bretagne.

"Les dessins sur notre pendentif sont semblables à ceux trouvés dans le sud de la Scandinavie et d'autres régions bordant la mer du Nord, montrant un lien culturel étroit entre les groupes d'Europe du Nord à cette époque".

 

Sources : University of York, www.archaeology.org/04-2016, Directmatin.fr, Intarch.ac.uk, http://www.thescarboroughnews.co.uk/

 

Yves Herbo et traductions, Sciences et Fictions et Histoires, http://herboyves.blogspot.com/ , 13-04-2016

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire échange climat livre auteur écrivain lire mystère

Commentaires (1)

Lacombes Michel
  • 1. Lacombes Michel | 26/05/2016

J'ai examiné avec intérêt ce objet , j'ai la bizarre impression qu'il agis de la représentation d'une petite carte d'un lieu ou la tribu habitait a tel endroit a identifier gravée sur ce pendentif . Certes on avait pas le papier en ce temps la alors cela pourrait représenter soit une sorte de compteur ou carte géographique pourquoi pas .

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau