Un outil de cuivre usiné vieux de 7000 ans au Moyen-Orient

Un outil de cuivre usiné vieux de 7000 ans au Moyen-Orient

Israel artefactmetal7000ans mini

Le site de Tel Tsaf, dans la zone Beit Shean Valley de la vallée du Jourdain en Israel, est déjà connu et réputé comme étant un site du chalcolithique moyen (entre 5200 et 4600 avant JC). Une étude récente concluait à l'aide de ce site comment l'information archéobotanique était une ligne majeure de données pour étudier l'émergence de la complexité sociale dans l'Orient du sud au cours de la fin du 6ème / début du 5ème millénaire avant JC. La capacité des élites émergentes pour produire des produits agricoles excédentaires était un facteur important dans la stratification sociale. Les fouilles sur le site de Tel Tsaf (5200-4600 avant JC) dans la vallée centrale du Jourdain, Israël, ont révélé quatre bâtiments importants contenant chacun un certain nombre de grands silos de stockage, indiquant que les habitants du site avaient la capacité de stocker de grandes quantités de produits comestibles. Les résultats de l'analyse archéobotaniques indiquent la présence de l'orge (Hordeum sp.), du blé (Triticum sp. Dicoccum Triticum, Triticum monococcum), de lentille (Lens culinaris) et de pois (Pisum sativum) sur le site. L'analyse des échantillons extraits des silos indiquent que les céréales ont été stockés relativement libres de débris issus du processus, mais que les mauvaises herbes des cultures imitantes (des herbes sauvages d'une taille similaire aux cultivées) n'avaient pas été enlevées. Cela suggère un degré relativement élevé de l'organisation du travail en raison de la grande quantité de travail nécessaire pour le nettoyage des débris de céréales durant le traitement post-récolte. 

Israel artefactmetal7000ansMideast's oldest awl. Photo by Yosef Garfinkel

Les origines de la métallurgie plus complexes

Les analyses poussées sur un outil en cuivre découvert sur les lieux en 2007 révèlent que ce poinçon est bien daté du chalcolithique moyen, ce qui en fait le plus ancien objet métallique usiné trouvé au Moyen-Orient.

Les datations données par l'analyse chimique fait remonter cet alliage de cuivre et d'étain à la fin du VIe millénaire ou début du Ve millénaire avant notre ère. Jusqu'à présent, les chercheurs pensaient que les gens de la région n'avaient commencé à utiliser des métaux que vers le milieu du Ve siècle avant notre ère.

" Cela recule de quelques centaines d'années la date à laquelle on pensait auparavant que les peuples de la région avaient commencé à utiliser des métaux ", a déclaré le Dr Danny Rosenberg de l'Université de Haïfa. " Cela a un impact important sur notre compréhension de l'utilisation du développement de technologies complexes et des contextes sociaux connexes."

Les résultats ont été publiés dans la revue PLoS ONE par des chercheurs de l'Université de Haïfa département d'archéologie et de l'Institut d'archéologie Zinman, en collaboration avec des chercheurs de l'Université hébraïque de Jérusalem et l'Institut archéologique allemand de Berlin.

Tel Tsaf a été découvert dans les années 1950 ; il a commencé a être fouillé à la fin des années 1970. La zone a maintes fois fourni des objets précieux.

Par exemple, les grands bâtiments en briques de boue et des silos pour le blé et l'orge ont attesté de grandes richesses et des liens commerciaux sur de longues distances de la communauté.

Israel artefactmetal7000ans teltsafLe site de fouilles. Photo par Yosef Garfinkel

Des fours de cuisson montrent que des grands événements ont eu lieu. Il y a eu aussi des objets en obsidienne - un verre volcanique ayant des origines en Anatolie ou l'Arménie - et de coquillages de la rivière du Nil et d'autres zones autour de la Méditerranée.

Le poinçon a été trouvé en 2007 par Yosef Garfinkel de l'Université hébraïque, dans la tombe étanche d'une femme d'environ 40 ans. La tombe a été creusée à l'intérieur d'un silo abandonné, et autour de la taille de la femme se trouvait une ceinture faite de 1668 perles en coquille d'œuf d'autruche.

Israel artefactmetal7000ans2

La tombe était couverte de plusieurs grosses pierres. " Son emplacement dans un silo témoigne à la fois de l'importance du défunt et de l'importance que la communauté attribuait à l'établissement dans lequel elle a été enterrée ", a déclaré Rosenberg.

Mais tandis que la tombe, le squelette de la femme et la ceinture de perles ont tous été signalés précédemment dans des revues scientifiques, le poinçon n'a été signalé que récemment, après que ses composants chimiques aient été analysés par le professeur Sariel Shalev de l'Université de Haïfa département d'archéologie. Les fouilles actuelles sont menées par Rosenberg, en collaboration avec Florian Klimscha de l'Institut allemand d'archéologie.

Israel teltsaf sceauUn sceau trouvé sur place avec ce que donne son empreinte

Il n'est pas encore clair de savoir comment et pourquoi ce poinçon a été utilisé.

" L'apparition de cet élément dans la tombe d'une femme, qui représente l'une des sépultures les plus élaborées que nous ayons vu dans notre région de cette époque, témoigne à la fois de l'importance du poinçon et l'importance de la femme ", a déclaré Rosenberg. " Il est possible que nous voyons ici les premières indications d'une hiérarchie sociale et de sa complexité."

L'examen chimique du métal montre qu'il est probablement venu du Caucase, à près de 1000 kilomètres de Tel Tsaf.

" Alors que les liens commerciaux de longue distance entretenus par les villes de notre région étaient déjà connus même sur des périodes antérieures, l'importation d'une nouvelle technologie combinée avec le traitement d'une nouvelle matière première à partir d'un endroit si éloigné est unique à Tel Tsaf," souligne Rosenberg. " Cela fournit une preuve supplémentaire de l'importance de ce site dans le monde antique. "

http://www.haaretz.com/archaeology/.premium-1.611221

Israel teltsaf collierUn collier trouvé sur le site

L'objet en cuivre a été trouvé dans la tombe contenant un squelette articulé d'une femme adulte qui avait environ 40 ans. Il est décrit comme une broche allongée faite de cuivre coulé, avec une section transversale arrondie. Elle est de 41 mm de long avec un diamètre maximum (près de la base et au milieu de sa longueur) de 5 mm. Le diamètre près de la pointe est de 1 mm. La couleur de son extérieur est verte en raison de l'oxydation et de la corrosion, tandis que le noyau est rougeâtre. La pointe étroite porte des signes de mouvements de rotation et des restes d'un manche en bois ont été notés sur la base à l'extrémité opposée, ce qui suggère son utilisation comme un poinçon. Malheureusement cet artefact a été complètement corrodé, de sorte qu'il était impossible d'examiner la structure du métal et la technique de production, cependant, sa composition a été possible en utilisant une analyse au Niton ED-XRF. Il est composé d'un alliage d'étain et de cuivre naturels provenant de très loin, probablement du Caucase.

http://www.pasthorizonspr.com/index.php/archives/05/2014/burial-reveals-complex-origins-of-metallurgy

Yves Herbo Traductions, Sciences, F, Histoires, 23-08-2014

Yves Herbo sur Google+

moyen-orient archéologie prehistoire échange auteur lire mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau