Un ancien continent préhistorique enfoui sous l'Océan Indien

Un ancien continent préhistorique enfoui sous l'Océan Indien

syechelles-microcontinent.jpg

The Seychelles, above, might sit atop an ancient "microcontinent" that was once wedged between India and Madagascar.
Photo by Alberto Pizzoli/AFP/Getty Images

Sous les eaux de l'Océan Indien, sous l'Ile de la Réunion et l'Ile Maurice, se trouverait un microcontinent préhistorique immergé. Baptisé Mauritia, ce microcontinent se serait détaché de l'actuelle Ile de Madagascar il y a environ 60 millions d'années. Selon la revue britannique Nature Geoscience qui rapporte la découverte scientifique, ce fragment de continent préhistorique aurait ensuite été submergé par les eaux et recouvert par de grandes quantités de lave issues des entrailles de la Terre.

C'est en étudiant le sable de plages de l'Ile Maurice que les chercheurs ont découvert des fragments d'un type de roche typique d'anciennes croutes continentales: des zircones (cristaux de silicates de zirconium). Or ces zircones sont bien plus anciennes que les plus anciennes roches de l'Ile Maurice, datant d'environ 8,9 millions d'années. Selon les explications de Bjørn Jamtveit, géologue de l'Université d'Oslo, ces vieux fragments de roche seraient remontés à la surface de la Terre depuis un ancien continent qui se serait retrouvé géologiquement sous l'Ile Maurice. C'est le volcanisme de la région qui aurait été le vecteur de la remonté des roches depuis les profondeurs du manteau terrestre, puis l'érosion aurait fini le travail, éparpillant des cristaux de zircones dans le sable de l'Ile Maurice.

Pour appuyer cette hypothèse, les mesures effectuées de l'épaisseur de la croute du fond marin de cette région présentent des valeurs anormalement élevées. Habituellement comprise entre 5 et 10 kilomètres, les mesures indiquent une épaisseur de 25 à 30 km. La présence d'une croute continentale, qui se serait retrouvée sous l'océan, permettrait d'expliquer cette anomalie.

De plus, les zircones seraient compatibles avec la croute continentale située au niveau de l'Ile de Madagascar dont elles pourraient être issues. C'est le même processus géologique ayant permis l'émergence du continent indien qui aurait détaché le microcontinent Mauritia de Madagascar, puis l'aurait fait couler en l'étirant et le désagrégeant.

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=11406

2013-02-rodinia-mauritia.jpg

IMAGE: Map of Ancient Rodinia (Trond Torsvik)

VO : William Blake saw the universe in a grain of sand. A team of geologists saw a continent.

In a paper published online Monday in Nature Geoscience, an international research team reports that it has found evidence of a lost "microcontinent" in the Indian Ocean, northeast of Madagascar. The scientists analyzed sands they found on the beaches of the island nation of Mauritius and found traces of an ancient mineral called zircon. That's noteworthy because Mauritius is a relatively young, volcanic island, while zircon is typically found in much older, continental crust.

The researchers propose that the minerals came from a long-submerged landmass that was once wedged between India and Madagascar in a prehistoric supercontinent known as Rodinia. The theory is that, as India and Madagascar began to drift apart some 85 million years ago, the landmass broke apart and sank, Atlantis-style. The scientists have dubbed their lost microcontinent "Mauritia."

As ScienceNow's Tim Wogan explains, the first clue was a stronger-than-expected gravitational field around islands like Mauritius, the Seychelles, and the Maldives, which could indicate unusually thick crust. Andreas Munster of Germany's University of Munster told ScienceNow that the zircon "could be a smoking gun" that helps to prove the lost-continent theory. But Jerome Dyment of the Paris Institute of Earth Physics told National Geographic he's not convinced. The traces of ancient zircon in the Mauritius sand could have come from a ship's ballast or modern construction materials, he argued.

But if the researchers are right, Mauritia may turn out not to be the only ancient continental fragment lurking deep beneath the sea. Oxford geologist Conall Mac Niocaill told the magazine there are several other places on earth whose gravitational field might suggest the presence of submerged continental crust.

Yves Herbo : Selon ces chercheurs donc, ces minéraux prouvent qu'une assez grande masse  de terres émergées a existé entre l'Inde et Madagascar, pendant une longue période (l'ancien continent Gondwana ou Rodinia est cité), et que cette parcelle de terres s'est retrouvée immergée au fil du temps, puis recouverte par l'action tectonique et la création continuelle du plancher océanique. C'est le processus démarré par la séparation de l'Inde et de Madagascar qui aurait fait s'écarter et s' enfoncer ce continent. Tim Wogan explique qu'une anomalie gravitationelle constatée autour des îles Maurice, Sychelles et Maldives pourrait indiquer une anormale épaisseur de la croûte. Le français Jerome Dyment, spécialiste de l'Institut de Physique du Globe de Paris, a fait savoir qu'il n'était pas convaincu et que les traces d'ancien zircon sur les plages des îles Maurice pourraient provenir de matériaux de ballast de navires ou de constructions modernes. Le géologiste d'Oxford Conall Mac Niocaill insiste lui sur le fait qu'il y a de nombreux autres endroits sur la Terre où des anomalies gravitationnelles pourraient suggérer la présence de croûte continentale submergée...

Pour d'autres chercheurs ce sont juste les premières preuves de l'existence de la Terre de Lémurie, qui serait réapparue des eaux plusieurs fois lors de leur abaissement dû aux glaciations et au volcanisme, avant d'être engloutie à chaque fois et de plus en plus jusqu'à nos jours. : http://www.abc.net.au/pm/content/2013/s3697953.htm

lemurie.jpg

http://www.slate.com/blogs/future_tense/2013/02/25/lost_continent_of_mauritia_nature_geoscience_paper_finds_microcontinent.html

map-lostcontinentmauritius.jpg

Yves Herbo SFH 02-2013

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire interviews NOM environnement séisme volcanisme mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau